arduino partie 4.pdf


Aperçu du fichier PDF arduino-partie-4.pdf

Page 12355




Aperçu texte


[Arduino 4] Les grandeurs analogiques
Dans cette partie, je vais introduire la notion de grandeur analogique qui sont opposées
au grandeurs logiques. Grâce à ce chapitre, vous serez ensuite capable d’utiliser des
capteurs pour interagir avec l’environnement autour de votre carte Arduino, ou bien des
actionneurs tels que les moteurs.

[Arduino 401] Les entrées analogiques de l’Arduino
Ce premier chapitre va vous faire découvrir comment gérer des tensions analogiques
avec votre carte Arduino. Vous allez d’abord prendre en main le fonctionnement d’un
certain  composant  essentiel  à  la  mise  en  forme  d’un  signal  analogique,  puis  je  vous
expliquerai  comment  vous  en  servir  avec  votre  Arduino.  Rassurez­vous,  il  n’y  a  pas
besoin de matériel supplémentaire pour ce chapitre ! 

Un signal analogique : petits rappels
Faisons  un  petit  rappel  sur  ce  que  sont  les  signaux  analogiques.  D’abord,  jusqu’à
présent nous n’avons fait qu’utiliser des grandeurs numériques binaires. Autrement dit,
nous  n’avons  utilisé  que  des  états  logiques  HAUT  et  BAS.  Ces  deux  niveaux
correspondent  respectivement  aux  tensions  de  5V  et  0V.  Cependant,  une  valeur
analogique  ne  se  contentera  pas  d’être  exprimée  par  0  ou  1.  Elle  peut  prendre  une
infinité de valeurs dans un intervalle donné. Dans notre cas, par exemple, la grandeur
analogique  pourra  varier  aisément  de  0  à  5V  en  passant  par  1.45V,  2V,  4.99V,  etc.
Voici un exemple de signal analogique, le très connu signal sinusoïdal :

On retiendra que l’on ne s’occupe que de la tension et non du courant, en fonction
du temps.
Si on essaye de mettre ce signal (ce que je vous déconseille de faire) sur une entrée
numérique de l’Arduino et qu’on lit les valeurs avec digitalRead(), on ne lira que 0 ou 1.
Les  broches  numériques  de  l’Arduino  étant  incapable  de  lire  les  valeurs  d’un  signal
analogique.