Fichier PDF

Partagez, hébergez et archivez facilement vos documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



tract loi travail .pdf


Nom original: tract loi travail.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Adobe InDesign CS6 (Windows) / Adobe PDF Library 10.0.1, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 16/03/2016 à 17:18, depuis l'adresse IP 212.16.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 226 fois.
Taille du document: 513 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


ÉTUDIANTS ET LYCÉENS
Mobilisons-nous en masse !

ÉTUDIANTS ET LYCÉENS
Mobilisons-nous en masse !

Le gouvernement tente aujourd’hui d’imposer une réforme du code du travail.
Parce que, malheureusement, aujourd’hui le travail dicte le court de nos vies,
nous ne pouvons pas nous permettre d’ignorer ce qui se prépare.

Le gouvernement tente aujourd’hui d’imposer une réforme du code du travail.
Parce que, malheureusement, aujourd’hui le travail dicte le court de nos vies,
nous ne pouvons pas nous permettre d’ignorer ce qui se prépare.

Pourquoi être contre la réforme du code du travail ?

Pourquoi être contre la réforme du code du travail ?

La loi travail, aussi nommée loi El Khomri du nom de la ministre placée en première ligne par le gouvernement pour la porter, sabre un grand nombre de nos
fameux acquis sociaux. Elle comporte un grand nombre de mesures, qui ont déjà
commencé à évoluer suite au début de mobilisation étudiante et lycéenne qui a
lieu dans le pays depuis le 9 mars dernier. Cependant, il est hors de question de
se satisfaire de cela !

La loi travail, aussi nommée loi El Khomri du nom de la ministre placée en première ligne par le gouvernement pour la porter, sabre un grand nombre de nos
fameux acquis sociaux. Elle comporte un grand nombre de mesures, qui ont déjà
commencé à évoluer suite au début de mobilisation étudiante et lycéenne qui a
lieu dans le pays depuis le 9 mars dernier. Cependant, il est hors de question de
se satisfaire de cela !

La mesure phare du texte : l’inversion de la hiérarchie
des normes

La mesure phare du texte : l’inversion de la hiérarchie
des normes

L’élément essentiel que tente de faire passer cette réforme est ce qu’on appelle en
jargon du droit du travail l’inversion de la hiérarchie des normes. Qu’est-ce que
cela veut dire ?

L’élément essentiel que tente de faire passer cette réforme est ce qu’on appelle en
jargon du droit du travail l’inversion de la hiérarchie des normes. Qu’est-ce que
cela veut dire ?

Concrètement aujourd’hui le code du travail sert de socle commun au droit du
travail (malgré les dérogations qui existent déjà dans certains secteurs). Ensuite,
peuvent venir s’ajouter des accords dit « de branche » ou « d’entreprise ». Ces
derniers sont passés au sein d’un secteur professionnel déterminé ou d’une entreprise. Ils sont négociés entre les patrons et les représentants syndicaux et ont
pour particularité de ne pas pouvoir être défavorables aux salariés par rapport
au code du travail.

Concrètement aujourd’hui le code du travail sert de socle commun au droit du
travail (malgré les dérogations qui existent déjà dans certains secteurs). Ensuite,
peuvent venir s’ajouter des accords dit « de branche » ou « d’entreprise ». Ces
derniers sont passés au sein d’un secteur professionnel déterminé ou d’une entreprise. Ils sont négociés entre les patrons et les représentants syndicaux et ont
pour particularité de ne pas pouvoir être défavorables aux salariés par rapport
au code du travail.

Le gouvernement et le patronat veulent que ces accords de branche ou d’entreprise prennent le pas sur le code du travail. Et ceci est très grave ! En effet,
ce système ferait notamment reposer le sort des salariés sur les décisions de leur
représentants syndicaux dont la fiabilité n’est pas toujours au rendez-vous. Les
accords pourraient aussi être validés par le biais de référendums d’entreprise, avec
les pressions sur les salariés que cela suppose (« vote bien, sinon il y aura un plan
social »).

Le gouvernement et le patronat veulent que ces accords de branche ou d’entreprise prennent le pas sur le code du travail. Et ceci est très grave ! En effet,
ce système ferait notamment reposer le sort des salariés sur les décisions de leur
représentants syndicaux dont la fiabilité n’est pas toujours au rendez-vous. Les
accords pourraient aussi être validés par le biais de référendums d’entreprise, avec
les pressions sur les salariés que cela suppose (« vote bien, sinon il y aura un plan
social »).

Il faut donc être vigilant et ne pas se satisfaire des apparentes modifications
proposées par le gouvernement avec l’aide du MEDEF, de la CFDT... ou de la
FAGE (représentée par InterAsso sur le campus d’Avignon) pour ce qui est du
monde étudiant.

Il faut donc être vigilant et ne pas se satisfaire des apparentes modifications
proposées par le gouvernement avec l’aide du MEDEF, de la CFDT... ou de la
FAGE (représentée par InterAsso sur le campus d’Avignon) pour ce qui est du
monde étudiant.

Mais au-delà de ce combat purement défensif que doivent porter aujourd’hui les
étudiants et/ou les travailleurs, il serait peut-être également temps de remettre en
question la notion de travail telle que nous l’entendons aujourd’hui. Les questions
sociales et environnementales nous montrent aujourd’hui que voir le monde à
travers le prisme de l’économie est désastreux. Nous effectuons très souvent des
travaux absurdes et néfastes afin de perpétuer la sacro-sainte croissance, tout aussi absurde et dont les conséquences sont déplorables.
GMCMS-OPTE
(Groupe Modérément Convaincu par les Mouvements Sociaux
section On Peut Toujours Essayer)

Mais au-delà de ce combat purement défensif que doivent porter aujourd’hui les
étudiants et/ou les travailleurs, il serait peut-être également temps de remettre en
question la notion de travail telle que nous l’entendons aujourd’hui. Les questions
sociales et environnementales nous montrent aujourd’hui que voir le monde à
travers le prisme de l’économie est désastreux. Nous effectuons très souvent des
travaux absurdes et néfastes afin de perpétuer la sacro-sainte croissance, tout aussi absurde et dont les conséquences sont déplorables.
GMCMS-OPTE
(Groupe Modérément Convaincu par les Mouvements Sociaux
section On Peut Toujours Essayer)

À BAS LA LOI TRAVAIL !
À BAS LE TRAVAIL !

À BAS LA LOI TRAVAIL !
À BAS LE TRAVAIL !


tract loi travail.pdf - page 1/2
tract loi travail.pdf - page 2/2

Documents similaires


Fichier PDF action 14 juin un peu de desintox
Fichier PDF tract loi travail
Fichier PDF resolution commission executive 77 du 23 juin 2017
Fichier PDF tract front social yvelines 6 juillet 2017
Fichier PDF pdf tract 12 septembre
Fichier PDF accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013


Sur le même sujet..