@Camille .pdf


Nom original: @Camille.pdfAuteur: Serge

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 20/03/2016 à 12:30, depuis l'adresse IP 86.246.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 364 fois.
Taille du document: 162 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Bonjour,

Sur le style de ce pamphlet il est bien éloigné de celui d’un Guy Debord (si tant est que vous les ayez bien
lu, à savoir et Guy Debord et de texte).
Cela dit, le point commun de ce texte et de ceux de Debord est d’être du pamphlet gauchiste (genre dont la
tradition est longue et ne se limite pas à l’I.S).
La mention que vous faites de Guy Debord nous apparaît donc plutôt comme une façon de vous distinguer
personnellement par vos lectures, mais il est courant que les adeptes de postures voient de la concurrence
partout.

« Les universitaires soutiennent la sélection » : pourriez vous ne retrouver le passage exact du texte où nous
aurions dit cela ?
Il nous semble avoir dit que ce sont les « professeurs » qui la soutiennent, non les « universitaires ».
Merci de lire le texte avant d’y répondre.
Par ailleurs : nous ne parlons pas des professeurs en IUT et en grandes écoles mais de l’université, c’est
assez clairement répété dans le texte.
Merci de lire le texte avant d’y répondre.

Le fait que les professeurs soient des « bourgeois » n’est pas un argument du texte, ceci n’apparaît à aucun
moment.
Merci de lire le texte avant d’y répondre.
Au passage : vous semblez définir le rapport capital- travail par un « profit matériel » que les uns « tirent »
du travail des autres.
Ce qui semble relever d’une lecture fétichiste, et en diagonale, de la critique de l’économie politique.
Le travail n’est pas une catégorie a priori et anhistorique mais une catégorie historiquement spécifique au
capitalisme, et la plus-value n’est pas un « objet » que l’on en « tire » mais une des formes sociales du
travail (enfin, du travail abstrait, mais passons).

Les chargés de T.D font partie du prolétariat au sens large dans la mesure où ils sont contraints de vendre
leur force de travail et ne disposent pas de moyen de production, toutefois le prolétariat est une réalité
segmentée, comme nous le rappelons à la fin du texte.
Une partie du prolétariat peut ainsi être employée au contrôle social.
Il n’y a rien de neuf dans cette question : c’est tout le problème de la police, des vigiles, des contre- maîtres
etc.

Vous « doutez » que la fac de Nanterre soit une « dictature fasciste ».
A aucun moment du texte nous ne définissons la fac de Nanterre comme une « dictature fasciste » mais nous
définissons l’université principalement par sa fonction d’unité de production de force de travail intellectuelle
plus ou moins qualifiée.
Merci de lire le texte avant d’y répondre.

Mince, nous qui pensions être un texte très « droite molle de la planète Jupiter ».
Ah, cette manie de vouloir se distinguer soi- même en mettant des étiquettes… c’est très « éditorialiste de
journaux culturel de gôche » (nous aussi on sait y jouer).

Nous ne parlons pas du concept de « capital culturel » mais de l’utilisation abusive de celui- ci par certains
gauchistes.


Aperçu du document @Camille.pdf - page 1/2

Aperçu du document @Camille.pdf - page 2/2




Télécharger le fichier (PDF)


@Camille.pdf (PDF, 162 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


camille
anti oedipe et mille plateaux    deleuze gilles
societespectacle
ccc
emmanuel martineau lontologie de lordre
manifestecontretravail

Sur le même sujet..