Résumé Conférence Neurones Sociaux (Psychaid) .pdf


Nom original: Résumé Conférence Neurones Sociaux (Psychaid).pdfAuteur: Camille MAMOU

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 23/03/2016 à 14:38, depuis l'adresse IP 82.66.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 549 fois.
Taille du document: 231 Ko (4 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


PS YCHAI D

A la Découverte de s Ne ur one s S ociaux

16.03.1 6

Conférence animée par M. Driss Boussaoud, Mr Pascal Huguet et Me. Marie D emolliens

Cett e confére nce va souligner l’inte rdisciplinarité entre psychologie sociale e xpérime ntale e t le s ne uroscience s .

I NTRODUCTION : E FFETS LIES A LA PRESENCE DES CONGENERES
(CHEZ L ’ ANIMAL ET CHEZ L ’HOMME ).
Il ex iste dimension sociale inte rvenant en t ant que ré gulateur de s com portem ent s.
Une é vide nce …oui, m ais pas pour tous !
En psychologie cognit ive, on a te ndance à r éduir e l’im port ance de s par amètr e s sociaux .
Pourt ant le s phé nomè ne s avec la cognit ion sociale ment régulée sont pré sent s, re connus e t se m anife st ent
not amm ent en pré se nce de congénère s.

R EGULATIONS LIEES A LA PRESENCE DES CONGE NERES.
Nature de la ré gulation e st -e lle liée à la pré sence de s congé nèr e s ? Oui, m ême chez le s blatte s.
 La sim ple pré sence d’autr ui améliore la vite sse et la précision dans l’e xécution de s t âch e s sim ple s ( bien
apprise s) . Mais détér iore la vite sse et la pré cision e n cas de tâche s complex e s.
Hypothè se dominante du comporteme nt se lon l’approche be havioriste :

E=H xD

Avec :

E = pr obabilité
H = hiér ar chisation de s ré ponse s e n com pét ition
D= com posant e é ner gét ique du compor teme nt
Quand D augme nte , inte nsification de la hiérarchisation de s ré ponse s e n compé tition.
ZAJON C : pré se nce sociale & activation physiologique  Facilit ation de la ré ponse dominante .
L’hypothè se intégrative de Zajonc e st spécifique à tout le rè gne animal.



Expérience de Zajonc sur les blattes. 1969

Quand flash lum ineux : fuite e n avant pour rejoindre re fuge obscure .
Mais quel e st le com porte ment se lon qu’elle soit se ule ou ave c de s congé nère s ?

Deux conditions

En ligne direct ( condition unidirectionnelle )

Avec dispositif en L

Plus vit e quand avec congénèr e s.
Avec la pré sence du congé nèr e, elle e st plus le nte
quand e lle doit choisir au m ome nt de t ourne r.

PS YCHAI D



A la Découverte de s Ne ur one s S ociaux

16.03.1 6

Hypothèse alternative :

Thé orie de la focalisation ( SAN DERS & BARON) : le s congé nèr e s capt ure nt de l’attention, ce qui cr ée un conflit
attentionne l (r épar tition de s re ssour ce s at tentionne lle s)  re str ict ion du focus de l’atte ntion ( COHEN 1977) .
Cela aur a pour e ffe t de faciliter ou de dé térior er la per form ance selon que cette re str iction soit appropr iée ou non.

Problème : ce s deux hypot hè se s conduise nt aux m ême s atte nte s.
 Expérience avec tâches de Stroop (HUGUET et al. 1999)
Hypothè se de la ré ponse dominante  augme ntation du t em ps de r éponse corr ecte lor squ’il y a la pré se nce de
congénère s ( d’aprè s la th. Zajonc) ou baisse de ce temps de ré ponse , se lon th. de la focalisation.

 Etudes pilotes.
Chaque sujet ré alisait l a t âche de S tr oop ( sur ordinat eur) se ul ou e n pré sence ( com père du même âge ).



150m s seul
Am plificat ion de l’e ffet quand observé par le com père .
Le s ré sult at s de l’e ffet de str oop ne sont même pas significat ifs.

+ L’onde d’e rre ur re le vée dans le cortex pr é fr ont ale e st plus forte e n pair s que seul.
Dans une ét ude ré cente , on a pr océ dé à un te st de Str oop e t à une stimulation sociale placée au de ssus du
mot s ( stimulation que le sujet doit aussi inhiber) .
 Regard direct va-t -il augme nter l’e ffet Stroop ?


Regar d direct : e ffet Str oop augm ent e. Incide nt s im port ant s sur la capacité d’inhibition.

Le ce rve au fait donc se s propre s c hoix attentionne ls.
 Simon Effect
Quand pré se nce é valuative , quel ser a l’e ffet ?
Il a é té dem andé aux sujet s :
- B out on de gauche a appuyé quand diode s’allume e n ve rt .
- A dr oite quand la diode e st r ouge.
Ils ser ont confr ont é s à de s e ssais com pat ible s ( posit ion de la diode e t du bouton où il faut appuye r sont du m ê me
côt é) e t à de s e ssais incompatible s (la diode verte ser a m ise à dr oite , ce qui va allonger le tem ps de ré ponse) .


40 m s d’écar t e n Com patible / incom patible.

Avec ex périment ate ur ( pré sence é valuat ive) : on re nd le s sujet s « par kinsonie ns ».



En situat ion isole me nt : sujet écr ase l’e ffe t Sim on lor squ’il pre nd son te mps.
En pré sence d’un com père (é valuatif) il n’y parvie nt plus.

+ « S urt out ne r egar der

pas le st imulus social » : Mêm e e ffe t avec le s autiste s, c ’e st -à-dire pr ise e n com pte du
stimulus ( HUGUET , 201 5).

L IENS ENTRE PSYCHOLOGIE SOCIALE EXPERIMENTALE ET LA NEUROSCIENCE CHEZ LE
SINGE .
La ne ur ophysiologie chez le singe a perm is de com pre ndre de nom bre use s chose s sur l’activité neur onale .
On che rche ici à savoir quels seraie nt le s impact s de la pré se nce de congénère s.
- 2 singe s m acaque s : Art hur e t Malcom.
- Phase d’appre ntissage d’une t âche ( associer de s im age s à de s cible s sur un é cr an t actile).
- T ache se ule puis en pré se nce du congénère , just e e n face de lui.

PS YCHAI D
A la Découverte de s Ne ur one s S ociaux
2 t ype s de t ache.
Tache familièr e : le m acaque connait le s associat ions
Tache com plexe : le singe doit tr ouver le s associations à force d’e ssais.

16.03.1 6

Tout cela e st m e sur é par le t em ps de r é action ave c de s r éponse s corre cte s.
Lor sque que nous som me s e n condit ion « pré se nce du congé nè re » :
 Cible pr oche = facilit at ion sociale.
 Cible dist ante = dégr adat ion du te m ps de ré ponse s.
Il e xiste une re lation inve rse e ntre vit e sse d’appre ntissage et nombre d’e ssais au critè re .



Nombre d’e ssais au critè re dim inue quand le congé nère e st pr é sent.
 Ici du au fait que le singe face à lui e st familier .
Ré ponse plus le nte m ais plus précise dans l’e space péri -per sonnel du congénère .

La pré se nce de neurone s sociaux & asociaux a é té te stée avec l’expérimentate ur.
A l’e ntré e de l’ex pér ime nt ate ur dans la salle , le s ne ur one s sociaux s ’activent , pour ce sse r pr ogre ssiveme nt lor sque
celui-ci s’éloigne .
A l’inver se , une fois seul, le singe va activer de s ne ur one s dit s « asociaux ».

N EUROPLASTICITE , PROPRIETES DYNAMIQUE S.
INFLUENCE DE L’ENVIR ONNEMENT SOC IAL
L’e nfant , petit , ne veut pas jouer se ul dans sa cham bre . Il te nd plut ôt à privilé gier la pré se nce de l’autr e pour se s
jeux et son appre ntissage.
Impact de s ne ur one s m ir oir s, uniquem ent ? Nous allons voir …
Cer ve au social : de s ré gions spécialisé e s pour le s com pét ence s sociale s ( ce tte t hé or ie fait e ncore débat).
Mais comme nt le cerve au se me t-il e n mode « social » ou « non-social » ?
 e n act ivant de s « aire s sociale s » du cer ve au ?
 e n act ivant de s neur one s spécialisé s dans de s aire s affe ctée s à d’autre s fonctions ?
Neur oplasticité et loi de Hebb : Le s neurone s m odifie nt le ur s pr opriét é s individuelle s et le ur s inter act ions.

ETUDE DE L’APPRENTISSAGE AS SOCIATIF, CHE Z L’HUMAIN ET L E S IN GE.
La Dopamine va int er ve nir dans l’appre ntissage. Elle va perm ettre de r e sse nt ir du plaisir (circuit de la récompense).
 Dé couvert e du systè me de récompense (S CHULTZ) .
Relation dopamine – erre ur de pré diction de la récompe nse .
 Quand ré com pense omise : inhibit ion de la dopa.
 Quand ré com pense inatte ndue : augm ent ation de la dopa.
Dynamique neuronale pe ndant appre ntissage.
 Quand apprentissage acquis, la dopam ine s’arrête .
Cortex pr é fr ont al : Acquisit ion
Striat um : Consolidation
Dopamine per met au corte x frontal d’associer événeme nts > décisions > consé que nce s.
Et ce la e n pr enant com pte de s erre ur s, puis de l’acquisition.
Avec enr egistrem ent de l’activit é neuronale.
 Condit ion Se ul : Lor sque le signal m ontr e qu’une err eur a été faite  Cort ex fr ont al actif.
 Condit ion S ocial : Cortex fr ont al tr è s act if

PS YCHAI D

A la Découverte de s Ne ur one s S ociaux

16.03.1 6

L E CERVEAU SOCIAL : VERS UNE NOUVELLE CO NCEPTION .
Le fait de découvrir que de s ne urone s s’active nt quand appre ntissage d’une tâche associative, m ontre qu’il y a de s
zone s attribuée s à la part sociale de l’individu .
Mais quand le s ne urone s sociaux sont trop actifs cela peut devenir une pathologie :
Hallucinations  Schizophr énie.
L’inver se pr oduit l’autisme .

C ONCLUSIONS
Prem ière ét ude neur ophysiologique qui apport e une ex plication la facilit ation sociale .
La facilitation sociale se fer ait par appre ntissage social et active de s ne urone s sociaux ou asociaux se lon la
pré se nce /abs de s congé nè re s. Ce qui induit ainsi un cerve au social.
Ce mécanism e pourr ait ê tre génér al à t ous le s système s perceptifs, ém otionne ls, cognitifs…



Lien(s) neurones miroirs – neurones sociaux ?

Neur one s mir oirs déchar gent quand on voit un pair e ffe ctué un m ouveme nt ( m oyen primitif pour
comprendr e le s ét at s d’e spr it de s autre s).
Neurone s sociaux ne code nt pas par l’autre . I ls déchargent par la sim ple pré se nce de l’autr e, même si
celui-ci ne fait rie n.
Pas lie ns, m ais de s différe nce s.
On peut m ême envisager que dans cert aine s situations, on peut act iver le s ne ur one s sociaux par plasticité
neuronale.


Aperçu du document Résumé Conférence Neurones Sociaux (Psychaid).pdf - page 1/4

Aperçu du document Résumé Conférence Neurones Sociaux (Psychaid).pdf - page 2/4

Aperçu du document Résumé Conférence Neurones Sociaux (Psychaid).pdf - page 3/4

Aperçu du document Résumé Conférence Neurones Sociaux (Psychaid).pdf - page 4/4




Télécharger le fichier (PDF)





Documents similaires


resume conference neurones sociaux psychaid
pj   41 vex
goitre nodulaire et diffuse de la glande thyroede
decouvertedunepiecesecrete
always be closing fr fr final
les trois singes final

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.059s