tract loi travail 3 A5 r&v .pdf


Nom original: tract loi travail 3 A5 r&v.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Scribus 1.4.5 / Scribus PDF Library 1.4.5, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 24/03/2016 à 14:40, depuis l'adresse IP 212.194.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 455 fois.
Taille du document: 1.6 Mo (2 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Alors que les conditions de travail des salarié-e-s sont dégradées et
que le droit du travail n'est régulièrement pas respecté, le
gouvernement prévoit de le dynamiter définitivement.

Travaille plus, gagne moins, tais-toi et
garde le sourire...
Ça te dit ?
Le projet de loi "travail" c'est : plus de pouvoir pour les patrons et
moins de droits pour les salarié-e-s et privé-e-s d'emploi , ainsi que le
renforcementdes inégalités entre les travailleur-euse-s...
Les accords d'entreprises faciliteront, par un chantage au chômage :
o l'augmentation du temps de travail ;
o le gel des salaires ;
o la suppression des primes, tickets repas, chèques vacances ;
o la modification à la dernière minute des plannings de congés, et
pour les travailleur-euse-s à temps partiel, des plannings de
travail ;
o les astreintes décomptées des temps de repos ;
o les heures supplémentaires et complémentaires moins payées ;
o etc.. etc... etc...

Vous refusez une quelquonque modification de
votre contrat de travail ? Passez par la case

"licenciement pour cause réelle et sérieuse",
sans aides au reclassement, ni prime de
licenciement économique.
Case chômage ? Si Pôle Emploi se trompe sur
votre indemnisation : retrait automatique du
trop perçu sans vérification préalable.
Et ce ne sont là que quelques exemples !
A ce monopoly des droits, il y a au minimum
27 raisons pour se mobiliser.

Pourle retrait de la loi travail, mobilisons-nous !
À Saint Brieuc :
Rassemblement le 24 mars à 11h30 devant la préfecture
Grève etmanifestation le 31 mars, RDVà 10h30 pl.de la Liberté
La loi "travail" ne créera pas d'emploi.
Le gouvernement et ses alliés voudraient
nous faire croire que le code du travail
serait reponsable du chômage, que le
remède serait la saignée.

Comment concevoirque travaillerplus, moins
payé et dans de moins bonnes conditions
faciliteraitde nouvelles embauches ?

Il s’agit d’une pure tromperie : comme

l’OCDE elle-même l’a constaté dans
plusieurs études, « une législation
protectrice des salariés n’influe pas sur la
destruction ou la création de postes ».
Alors que les conditions de travail des salarié-e-s sont dégradées et
que le droit du travail n'est régulièrement pas respecté, le
gouvernement prévoit de le dynamiter définitivement.

Travaille plus, gagne moins, tais-toi et
garde le sourire...
Ça te dit ?
Le projet de loi "travail" c'est : plus de pouvoir pour les patrons et
moins de droits pour les salarié-e-s et privé-e-s d'emploi , ainsi que le
renforcementdes inégalités entre les travailleur-euse-s...
Les accords d'entreprises faciliteront, par un chantage au chômage :
o l'augmentation du temps de travail ;
o le gel des salaires ;
o la suppression des primes, tickets repas, chèques vacances ;
o la modification à la dernière minute des plannings de congés, et
pour les travailleur-euse-s à temps partiel, des plannings de
travail ;
o les astreintes décomptées des temps de repos ;
o les heures supplémentaires et complémentaires moins payées ;
o etc.. etc... etc...

Vous refusez une quelquonque modification de
votre contrat de travail ? Passez par la case

"licenciement pour cause réelle et sérieuse",
sans aides au reclassement, ni prime de
licenciement économique.
Case chômage ? Si Pôle Emploi se trompe sur
votre indemnisation : retrait automatique du
trop perçu sans vérification préalable.
Et ce ne sont là que quelques exemples !
A ce monopoly des droits, il y a au minimum
27 raisons pour se mobiliser.

Pourle retrait de la loi travail, mobilisons-nous !
À Saint Brieuc :
Rassemblement le 24 mars à 11h30 devant la préfecture
Grève etmanifestation le 31 mars, RDVà 10h30 pl.de la Liberté
La loi "travail" ne créera pas d'emploi.
Le gouvernement et ses alliés voudraient
nous faire croire que le code du travail
serait reponsable du chômage, que le
remède serait la saignée.

Comment concevoirque travaillerplus, moins
payé et dans de moins bonnes conditions
faciliteraitde nouvelles embauches ?

Il s’agit d’une pure tromperie : comme

l’OCDE elle-même l’a constaté dans
plusieurs études, « une législation
protectrice des salariés n’influe pas sur la
destruction ou la création de postes ».

La carotte de Valls

Le 9 mars, 500 000 personnes sont decendues
dans la rue. Pour casser la mobilisation, le

gouverment a fait mine d'amorcer un recul.
Son seul objectif est d’éviter le renforcement
et
la
convergence
des
différentes
mobilisations.

Les maigres reculs sur le projet de loi initial ne
visent qu'à masquer l'ampleur des régressions
des droits , et pour partie ne répondent pas aux

revendications :
o Indemnités prud'homales : une grille
indicative au lieu d'un barème engagera
de la même façon des juges à la suivre ;
o Extension de la garantie jeunes : ce projet
était déjà planifié au... 1 er janvier 201 6 ;
o Crédit formation : ce projet était déjà
négocié en amont avec la CFDT et ne
répond pas aux besoins des privés
d'emploi
en
les
faisant
"miraculeusement" sortir des chiffres du chômage ;

Pourle retraitde la loi travail,mobilisons-nous !
uc Rassemblement le 24 mars
e
i
à 11h30 devant la préfecture
-Br
t
Grèveetmanifestation le31 mars,
ain
S
RDVà10h30pl.delaLiberté
À

Le baton de Cazeneuve
Le gouvernement a peur que la colère
prenne forme et qu'elle s'organise
démocratiquement. L'intimidation a déjà
commencé :
>> le 1 4 mars : Intrusion de la police armée
de flashballs au centre de tri postal
d'Asnières lors d'une réunion syndicale sur la
loi "travail".
>> le 1 7 mars : Évacuation violente par les
CRS des étudiant-e-s en assemblée générale
dans la fac de Tolbiac.
>> le 1 8 mars : Arrestation d'un étudiant en
pleine assemblée générale à Lyon 2 pour port
de... bombe de peinture.

Victimes du libéralisme
L’allongement de la durée de cotisation nous contraint déjà à trimer
après 65 ans, alors que l’espérance de vie en bonne santé ne cesse de
diminuer, preuve que les conditions de
travail sont un fléau pour la santé. Tous
les jours nous trinquons pour leurs
bénéfices :
o 500 accidents mortels au travail
o 700 suicides
o 650 000 accidents avec arrêts
o 4500 handicapés liés au travail
Autant de vies, de familles,
renvoyées au chômage, à la précarité, à la misère...

Pour plus d'informations sur la loi et sur les mobilisations locales :
Collectif citoyen de lutte à St-Brieuc pour le retrait de la loi "travail" - https://www.facebook.com/mob.loi.travail.st.brieuc/

La carotte de Valls

Le 9 mars, 500 000 personnes sont decendues
dans la rue. Pour casser la mobilisation, le

gouverment a fait mine d'amorcer un recul.
Son seul objectif est d’éviter le renforcement
et
la
convergence
des
différentes
mobilisations.

Les maigres reculs sur le projet de loi initial ne
visent qu'à masquer l'ampleur des régressions
des droits , et pour partie ne répondent pas aux

revendications :
o Indemnités prud'homales : une grille
indicative au lieu d'un barème engagera
de la même façon des juges à la suivre ;
o Extension de la garantie jeunes : ce projet
était déjà planifié au... 1 er janvier 201 6 ;
o Crédit formation : ce projet était déjà
négocié en amont avec la CFDT et ne
répond pas aux besoins des privés
d'emploi
en
les
faisant
"miraculeusement" sortir des chiffres du chômage ;

Pourle retraitde la loi travail,mobilisons-nous !
c
le 24 mars
eu Rassemblement
i
r
à 11h30 devant la préfecture
-B
t
n
Grèveetmanifestation le31 mars,
ai
S
RDVà10h30pl.delaLiberté
À

Le baton de Cazeneuve
Le gouvernement a peur que la colère
prenne forme et qu'elle s'organise
démocratiquement. L'intimidation a déjà
commencé :
>> le 1 4 mars : Intrusion de la police armée
de flashballs au centre de tri postal
d'Asnières lors d'une réunion syndicale sur la
loi "travail".
>> le 1 7 mars : Évacuation violente par les
CRS des étudiant-e-s en assemblée générale
dans la fac de Tolbiac.
>> le 1 8 mars : Arrestation d'un étudiant en
pleine assemblée générale à Lyon 2 pour port
de... bombe de peinture.

Victimes du libéralisme
L’allongement de la durée de cotisation nous contraint déjà à trimer
après 65 ans, alors que l’espérance de vie en bonne santé ne cesse de
diminuer, preuve que les conditions de
travail sont un fléau pour la santé. Tous
les jours nous trinquons pour leurs
bénéfices :
o 500 accidents mortels au travail
o 700 suicides
o 650 000 accidents avec arrêts
o 4500 handicapés liés au travail
Autant de vies, de familles,
renvoyées au chômage, à la précarité, à la misère...

Pour plus d'informations sur la loi et sur les mobilisations locales :
Collectif citoyen de lutte à St-Brieuc pour le retrait de la loi "travail" - https://www.facebook.com/mob.loi.travail.st.brieuc/


Aperçu du document tract loi travail 3 A5 r&v.pdf - page 1/2

Aperçu du document tract loi travail 3 A5 r&v.pdf - page 2/2




Télécharger le fichier (PDF)


tract loi travail 3 A5 r&v.pdf (PDF, 1.6 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


tract loi travail 3 a5 r v
tract 16 mars
loi travail
tract pedagojur 22 contre projet de loi el khomri
note cgt coronavirus 04 03 2020
ass allocationsolidaritespecifique

Sur le même sujet..