saros.pdf


Aperçu du fichier PDF saros.pdf - page 4/111

Page 1 2 3 456111



Aperçu texte


AVANT-PROPOS
----------------------(N.D.L.R. : ce document fut rédigé en 1995. Les ajouts apportés en 2010 apparaissent en vert)
Depuis sa création en 1978, le C.N.E.G.U. a rassemblé l'ensemble des cas d'observations
d'OVNI de sa zone d'action (à l'époque : départements 08, 21, 52, 54, 55, 57, 67, 68, 88, 90, ainsi
que le Luxembourg) dans un document de compilation appelé "Catalogue annuel régional
d'observations". En effet, prenant exemple sur les précurseurs (Aimé MICHEL, Jacques VALLEE
et bien d'autres) les participants (souvent enquêteurs sur ces cas) pensaient qu'en réunissant toutes
les informations, de façon synthétique, sur une même région et sur une année complète, ils
pourraient tirer de nouvelles données aidant à l'explication du phénomène, sujet de notre étude
commune. Bien sûr, des cartes géographiques apparurent, dans l'espoir de mieux visualiser
l'étendue et l'importance du phénomène (1).
Malheureusement, souvent débordés par un travail d'enquête nous paraissant prioritaire,
nous réussissions tout juste à éditer aussi régulièrement que possible un catalogue régional par an.
Mais faute de temps, nous ne savions pas l'analyser, en tirer des conclusions, et peut-être des leçons
pratiques. Une tentative avait bien été faite sur les deux premiers catalogues par René FAUDRIN
("Synthèse des catalogues Nord-Est 1978 et 1979"). Une analyse statistique des observations et
surtout un lourd constat d'erreurs de mise en forme furent le résultat de ce travail. Ces critiques
justifiées permirent une standardisation, souhaitée par tous, des éditions suivantes. Aussi, des
outils de standardisation furent créés au sein de commissions de travail spécialisées: la symbologie
cartographique, le numéro d'identification CNEGU, les indices de qualité de l'information (IQ), les
indices d'étrangeté (IE), un rappel du contexte socio-psychologique de l'époque furent donc joints
par la suite aux cas présentés. Ainsi, les catalogues régionaux paraissaient bien chaque année (14
actuellement, plus 2 spécifiques) devenant de plus en plus fiables et documentés, mais hélas
personne ne les exploitait ! (IQ, IE, Codification : voir Notes Techniques du CNEGU)
En 1990, Eric MAILLOT, astronome amateur (2) et ufologue du CNEGU, se propose de
vérifier systématiquement les cas du Nord-Est, en les testant sur un logiciel astronomique, par
rapport à une hypothèse : la méprise avec la Lune. Un nombre impressionnant d'observations
étaient susceptibles de répondre positivement à ce test, mais les membres du C.N.E.G.U. n'étaient
pas bien convaincus, sinon peu enthousiastes. Pourtant, en persévérant (tel le sanglier des
Ardennes) par son travail efficace et ses résultats souvent dérangeants, notre ami fut aidé par une
contre-enquête du C.V.L.D.L.N. sur le cas de DARNEY (88) de 1974. En effet, Gilles MUNSCH
(autre astronome amateur et président du C.V.L.D.L.N.) ayant réouvert une enquête du G.P.U.N.,
de 1974, sur ce cas vosgien (un quasi atterrissage sur une ligne de chemin de fer) constate qu'il
pourrait s'agir de la Lune; mais surtout il propose une vérification en 1992 grâce au cycle lunaire
appelé le SAROS (3). L'expérience est montée et elle s'avère probante. Les yeux et les consciences
s'éveillent devant l'évidence : le phénomène est parfois... reproductible !!!
Depuis, de plus en plus de participants, chercheurs ou enquêteurs, reconnaissent que la
méthode est bonne, et il est décidé de l'appliquer au premier catalogue, chronologiquement celui
de 1976 puisque la "date anniversaire" (le SAROS) approchait (1994). C'est ainsi que des
volontaires décident de vérifier toute une liste d'observations de 1976, en se rendant sur place, aux
dates prévues par les calculs astronomiques d'Eric MAILLOT et de Gilles MUNSCH, pour une
reconstitution en direct !

- 1/3 -