ARFR .pdf



Nom original: ARFR.pdfTitre: Newspapers08impo.indd

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Adobe InDesign CS3 (5.0) / Adobe PDF Library 8.0, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 01/04/2016 à 11:44, depuis l'adresse IP 41.230.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 553 fois.
Taille du document: 7.7 Mo (8 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


01/04/2016

8
Le Quotidien
de la Foire

Bulletin de la Foire, 32

ème

session du 25 Mars au 03 Avril 2016

FORUM DU LIVRE TUNISIEN

Je lis tunisien…
La trente-deuxième édition

de La Foire Internationale du Livre
de Tunis donne à voir et à retrouver
le goût du partage, du voyage et de
la lecture. Elle fait de l’espace une
partition, réveille les envies, varie les
parcours, multiplie les appétits. «Qui
que vous soyez, qui voulez cultiver,
vérifier, édifier, attendrir, apaiser,
mettez des livres partout », pose le
père de la littérature française, son
artisan potier, Victor Hugo. Abou ElKacim El-Hariri, propose, quant à
lui, la lecture des Maqāmat, où se
côtoient et se mêlent le sérieux, l’humour et l’ironie. Le promeneur est la
nouveauté de la Foire. Il prend son
temps, se nourrit de toutes choses.
L’invité d’honneur de cette session
est dans le roman tunisien, les miroirs d’encre, le rêve français. Trois bonheurs:
l’angle de l’enfance, le théâtre quotidien des
lecteurs, les écrans de la modernité : être soi,
être l’autre, n’être que le chemin cheminant. Le
dernier des trois semble le plus grand. Nous
sommes Paris, « Somït Bariz », murmure-ton, en feuilletant l’album des liens affectifs,
le dialecte tunisien. « Bergère ô tour Eiffel, le
troupeau des ponts bêle ce matin », chante
Guillaume Apollinaire. Avançons… Saluons la
modestie d’un homme aux sandales de vent :
Taoufik Baccar. Ici, l’homme est l’œuvre, une

œuvre ouverte. Salah Garmadi a-t-il enfin retrouvé ses ancêtres ? Allons voir de l’autre côté.
Le Centre des publications universitaires est en
train d’effacer les murs entre la science et la
conscience. La Bibliothèque Nationale expose
les parchemins de la lettre et du sourire. L’Université vous dit: Bienvenue ! Bienvenue à tous
nos hôtes… Les Editeurs ne s’épuisent pas. Les
libraires reçoivent sans rendez-vous. Les journalistes entrent dans la foule, dans le hall d’où
on part et où on revient. L’Établissement de la
Radio a choisi, cette année, le carrefour des on-

des, entre les premières impressions
et les derniers pas. Excusez, je vous
prie, cette géographie tactile. La Foire c’est magique : on se retrouve, on
croise un ou une amie, on gomme les
dates, réalise les exploits avec une
facilité étonnante. On coupe mille et
une fois la parole. Pouce ! Je change.
Pouce ! Je m’en vais. Pouce ! Allons
voir ailleurs. Les colloques scrutent
l’avenir des littératures maghrébines,
habillent les cris… Tous les livres de
2015 et ceux de 2016 mènent vers
le Forum du Livre tunisien. Retour au
pur et au sobre : les enfants jouent
en ouvrant les beaux livres du futur.
Je lis tunisien, c’est-à-dire terrien,
méditerranéen, africain, pluriversel.
La 32 ème édition de La Foire n’est
pas dans la violence du binaire : une
langue contre une autre, une rive au détriment
de l’autre rive. Le chiffre trois est sacré. J’ai lu,
vu, entendu : Sfax et sa musique, la Belgique
et son espoir, le Maroc et son ocre, l’Algérie
et sa blancheur, l’Argentine et ses repères. Je
suis Bardo. Ce monument-musée-livre n’est
pas beau. Serait-il pire ? Le livre reste notre
identité. Que dit la sagesse populaire ? Les
yeux sont plus grands que le ventre. Quant au
vide, le poète a toujours raison : laissez le vide
à ceux du vide.
Habib Ben Salha

LA FRANCE, invitée d'honneur de la Foire

8

01/04/2016

Le Quotidien de la Foire

LE PROGRAMME CULTUREL DE LA HUITIÈME JOURNÉE DE LA FILT 2016

Hannibal, Ouled Ahmed et littératures maghrébines
La journée du vendredi 1er
avril sera marquée par l’organisation de deux colloques qui auront
pour thème « L’avenir des littératures du Maghreb» et «Le roman tunisien aujourd’hui ».
De plus, les journées tunisiennes
accueillent aujourd’hui une rencontre internationale consacrée au poète Mohamed Sghaier Ouled Ahmed
alors qu’Hannibal sera à l’ordre du
jour avec une rencontre qui aborde
ce personnage historique entre histoire et fiction.
L’avenir des littératures
du Maghreb
Portant sur l’avenir des littératures du Maghreb,
un colloque international se tiendra à la salle
des conférences de 11h à 13h.
La première séance du colloque aura pour thème «le multilinguisme souhaité dans la création
littéraire». Modérés par Sadok Gassouma, les
travaux réuniront plusieurs participants parmi
lesquels Afifa Brerhi (Algérie), Wafa Bsaiess,
Sana Dahmani et Bassem Aloui (Tunisie).
La seconde séance sera modérée par Habib
Ben Salha et aura pour thème «le bilinguisme
dans la recherche académique». Participeront
aux travaux Patrick Voisin (France) Abdelwahed Mabrour (Maroc) et Issam Maachaoui et
Adel Habassi (Tunisie).
Le roman tunisien aujourd’hui
Un colloque sur le roman tunisien aura lieu vendredi 1er avril à la salle des conférences de 14h
à 16h.
Ce colloque se déroulera en deux temps avec
une première séance intitulée « Métamorphoses du héros dans le roman » et une seconde
séance ayant pour thème l’interdit dans le roman tunisien.
Les travaux seront respectivement modérés par
Mohamed Khabou et Mohamed Salah Mjayed.
Parmi les auteurs participants, citons Amel Mokhtar, Ridha Ben Salah ou Mustapha Kilani.
Journée
sur la justice transitionnelle
Animée en partenariat avec l’Institut arabe
des droits de l’homme, l’espace des droits de
l’homme de la FILT 2016 organise vendredi 1er
avril une journée consacrée à la justice transitionnelle avec la participation du centre interna-

Ouled Ahmed
tional des sciences humaines de Jbaïl au Liban
(A la salle des conférences).
Hommage à Ouled Ahmed
Les journées tunisiennes se poursuivent vendredi 1er avril avec un hommage à Mohamed
Sghaier Ouled Ahmed, l’un des plus importants
poètes tunisiens de sa génération.
Cet hommage prendra la forme d’une rencontre
poétique internationale qui se déroulera de 15h
à 18h à l’espace culturel de la FILT 2016.
Conçu avec le concours de Adel Haj Salem, le
programme de cet hommage verra la participaLa France
invitée d’honneur de la FILT 2016

Les rendez-vous
du stand 401
Pour la journée du 1er avril, le stand 401 accueillera quatre séances d’animation qui se
succéderont tout au long de la journée.
Comme chaque jour, l’atelier numérique de
présentation de la Culturethèque des médiathèques françaises se déroulera de 11h à
12h.
Une rencontre avec Ysabel Baudis aura lieu
de 14h à 15h et sera animée par Nicolas Filicic.
Modéré par Catherine Simon, un débat aura
lieu de 15h à 16h à la salle Chemins d’encre
(espace culturel). Intitulée « Les mœurs entre
réalité et littérature », cette table-ronde réunira Sophie Bessis, Raja Ben Slama, Rachid
El Daïf et Maher Naânaâ.
Enfin une présentation-signature de l’ouvrage « Chems Palace» de Ali Bechr aura lieu
à 17h30.

tion de Chawki Bzigh (Liban), Sameh Mahjoub
(Egypte), Abdallah Sakjan (Arabie Saoudite) et
Chema Paz Gago (Espagne).
Très courtes nouvelles
Le cycle « Autour de la nouvelle tunisienne » se
poursuit vendredi 1er avril de 17h00 à 19h30 au
pavillon Ali Douagi avec une journée consacrée
aux très courtes nouvelles.
Plusieurs auteurs participeront à ces rencontres: Fatma Ben Mahmoud, Abdallah Bouhouch,
Chokri Bassoumi et Chadia Kasmi.
Hannibal entre histoire et fiction
Dans le cadre du cycle « Chemins d’encre »,
une rencontre aura lieu à l’espace culturel de
16h à 18h.
Animée par Faouzi Mahfoudh, cette rencontre
aura pour thème « Hannibal entre histoire et fiction » et verra la participation de Hédi Thabet,
Abdelaziz Bouguezi et M’hamed Fantar.
Performances artistiques
Trois performances artistiques se dérouleront
ce vendredi sous la Tente des arts.
Le public pourra découvrir «Trab el ghaba», un
spectacle de théâtre à 10h30. Ce sera ensuite
le tour de lectures théâtrales à 14h30 et un
concert de musique de Brahim Bahloul à 16h.
Forum et ateliers
Le forum du livre tunisien poursuit ses activités
avec une rencontre sur les droits d’auteur et le
dépôt légal (de 11h à 18h).
Par ailleurs, l’espace Lire et les ateliers de formations se poursuivent également dans leurs
2
espaces respectifs.

Le Quotidien de la Foire

8

01/04/2016

UN EDITORIAL DE PATRICK FLOT

Favoriser
la diffusion du livre
Chers amis lecteurs,
Nous sommes très heureux que la France soit
cette année l’invitée d’honneur de la Foire internationale du livre de Tunis (FILT), qui se déroule jusqu’au 3 avril au Parc des expositions
du Kram.
Pour célébrer cet événement, le stand de l’Institut français de Tunisie, situé dans le Hall 1 et
portant le numéro 401, accueille de nombreuses manifestations autour de la littérature et de
la langue française. Hédi Kaddour, Benjamin
Stora, François Beaune, Stéphanie Wenger,
Sophie Bessis,Claire Ubac, Ysabel Baudis, Sébastien Boussois, Faouzia Zouari et beaucoup
d’autres ont proposé et proposeront au public
dans les jours qui viennent des débats, des rencontres, des signatures, des tables-rondes…
Un programme spécifique à destination de la
jeunesse est organisé : lecture de contes avec
des auteurs jeunesse, expositions de dessins,
jeux avec de nombreux lots à gagner…
Des ateliers numériques présentent l’offre numérique de l’Institut français de Tunisie : venez
découvrir Culturethèque et ses milliers de documents ressources en ligne et expérimenter la
lecture sur des liseuses électroniques disponibles en prêt auprès des médiathèques !
Vous pouvez également rencontrer des représentants de l’Institut français de Tunisie et obtenir des informations sur le Centre de langue
et les cours proposés par niveau et par classe
d’âge, le programme « Campus France Alumni», le réseau des anciens élèves ayant étudié
en France, les médiathèques de l’Institut français de Tunisie… et découvrir la programmation
culturelle des prochaines semaines à Tunis,
Sfax et Sousse.
C’est aussi l’occasion pour moi d’évoquer l’action du bureau du livre de l’Institut français de
Tunisie tout au long de l’année : d’une part, en
direction des professionnels du livre et de l’édition, d’autre part, en matière de diffusion et de
promotion de la lecture et de soutien au débat
d’idées.

Le bureau du livre de l’IFT est partenaire de
l’édition tunisienne à travers son Programme
d’Aide à la Publication annuel qui vise à soutenir l’édition d’ouvrages de qualité en langue
française, de traductions du français vers l’arabe ou de l’arabe vers le français.
Il apporte son soutien aux professionnels tunisiens au salon du livre de Paris (stand Tunisie)
et propose aux libraires francophones la participation aux séminaires de formation organisés
par le BIEF et le CNL.
Les Mardis de l’IFT sont des rendez-vous réguliers pour les échanges intellectuels sur des
questions d’actualité à l’IFT, en particulier en
compagnie du philosophe Youssef Seddik.
Désormais chaque année, nous organisons le

«Choix Goncourt de la Tunisie », prix récompensant un ouvrage de la liste Goncourt, sélectionné par des élèves des établissements
scolaires et universitaires tunisiens au sein d’un
jury qui se réunit en fin d’année.
Comme vous le constaterez, notre ambition à
travers ces différents outils est de favoriser la
diffusion du livre et des auteurs auprès des publics. Et surtout de susciter l’envie et le goût de
la lecture à tous, en particulier les plus jeunes.
Bonne Foire du livre et bonne lecture !

Patrick Flot

Conseiller de coopération et d’action culturelle
Directeur de l’Institut français de Tunisie

3

8

01/04/2016

Le Quotidien de la Foire
AU FIL DES STANDS

ABIBOU COLY, REPRÉSENTANT DU MINISTÈRE DE LA CULTURE DU SÉNÉGAL

«Notre but est de rencontrer des partenaires»
-En quoi consiste la participation sénégalaise à la 32ème édition de la Foire
du livre de Tunis ?

éditoriale du Sénégal. On ne vient pas dans un but
commercial mais pour faire des rencontres et des
échanges avec les professionnels de l’édition. Nous
sommes là pour renforcer la coopération entre le
Sénégal et la Tunisie en matière d’édition et de démarcher des éditeurs potentiels qui seraient intéressés de participer à la biennale de Dakar.
-Le prix du livre sénégalais est-il cher ?

Nous avons l’habitude de participer à la Foire du
livre parce que nous avons un partenariat entre le
ministère de la Culture du Sénégal et le ministère
de la Culture de Tunisie. Depuis 1985, le Sénégal
organise chaque deux ans au mois de novembre
la Foire du livre et du matériel didactique. Actuellement, nous en sommes à la 6ème édition à laquelle la Tunisie était l’invitée d’honneur. Maisons
d’édition, illustrateurs, calligraphes, écrivains et la
délégation officielle étaient tous présents.
-Est-ce que le Sénégal a été invité
d’honneur de la Foire de Tunis ?
Le Sénégal a été l’invité d’honneur de la Foire du
livre de Tunis en 2013. Nous avons donc renvoyé

l’ascenseur à la Tunisie en 2015.
-Quels sont les objectifs essentiels de
votre participation ?
Notre préoccupation essentielle, ce n’est pas de
vendre mais de montrer la richesse et la diversité

MICHEL NDI, CHEF DE SERVICE DES ÉDITIONS SOPECAM (CAMEROUN)

Le livre sénégalais est cher par rapport au livre tunisien qui, lui, bénéficie du soutien de l’Etat et est
donc plus accessible. Les impôts, le papier tous les
intrants qui entrent dans la fabrication du livre sont
taxés. Nous sommes en train de voir dans quelle
mesure on peut s’inspirer du modèle tunisien pour
arriver à détaxer les intrants pour que le livre sénégalais devienne plus accessible.
-Quelles sortes de livres exposez-vous
dans votre stand ?

-Est-ce que c’est la première participation du Cameroun à la Foire du
livre de Tunis ?

ouvrages scientifiques. Il y a les ouvrages de
recherche sur la renaissance africaine. On ne
pouvait pas tout apporter.

Nous avons des livres de littérature, des recueils
de poèmes, des essais qui viennent de paraitre
sur notre président de la République Macky Sall, la
politique du chef de l’Etat, des biographies. Nous
avons de Beaux-livres. Nous avons un magazine
«Ecrivain » qui consacre un numéro sur Aimé Césaire, du patrimoine du Sénégal, des ouvrages sur
Senghor.

C’est la première fois que nous exposons en
Tunisie, mais la deuxième fois que nous venons
à cette Foire. Pour ma part, je représente une
seule maison d’édition la SOPECAM (Société
de Presse et d’Edition du Cameroun).

-Quels genres de livres exposezvous sur votre stand ?

-Avec quels pays avez-vous fait des
échanges ?

Nous avons apporté beaucoup plus de livres de
littérature générale : romans, nouvelles, poésie,
quelques essais et des ouvrages parascolaires.
-Est-ce qu’il y a une affluence pour
le stand camerounais ?

Nous avons rencontré la représentante de l’Association des éditeurs du Québec, une maison
d’édition tunisienne qui a l’habitude de participer
à la Foire du livre du Sénégal, le représentant du
Cameroun avec qui j’ai jeté les bases d’une éventuelle coopération. L’essentiel est de rencontrer des
partenaires et de faire des protocoles de co-édition
pour que le livre circule mieux.

« Nous souhaitons que notre pays
soit l’invité d’honneur de la prochaine édition »

-De combien de titres disposez-vous ?
Nous avons apporté 40 titres dont des livres de
littérature générale, des livres pour enfants, des
essais, des parascolaires.
-Les ouvrages parascolaires camerounais intéressent-ils les Tunisiens ?
Pas encore. On s’est dit que l’enseignement est
le même partout et ces livres pourraient intéresser les Tunisiens. Les mathématiques sont les
mêmes partout. C’est vrai qu’on n’a pas étudié
les programmes en Tunisie. On est sûr que
l’enseignement est le même partout sauf que
les approches différent.
-Les ouvrages scientifiques existent-ils au Cameroun ?
Si. Ca dépend ce que nous mettons dans les

L’affluence n’est pas ce qu’on pensait. On ne reçoit pas beaucoup de visiteurs. Nous pensions
qu’il y avait une grande affluence. Mais, j’ai la
possibilité d’échanger avec des professionnels.
On cherche un partenariat avec une société de
diffusion tunisienne.
-Qu’attendez-vous de votre participation à cette 32ème édition ?
Nous avons envisagé avec le directeur exécutif
de la Foire que le Cameroun soit l’invité d’honneur de la prochaine session. A ce moment là,
nous viendrons avec plus d’éditeurs. Au Cameroun, on a un minimum de 50 éditeurs que nous
pouvons inviter avec leurs publications diverses
et inviter des auteurs camerounais.

AUJOURD’HUI

Le palmarés
de la FILT 2016
C’est aujourd’hui vendredi 1er avril qu’aura
lieu la cérémonie de remise des prix de la
FILT 2016.
Plusieurs grand prix pour la création et pour
l’édition ont été institués par la Foire internationale du livre de Tunis et récompenseront les auteurs, traducteurs et éditeurs de
la place.
4

‫‪2016/04/01‬‬

‫‪8‬‬

‫ﻳﻮﻣﻴـــــﺔ‬
‫ﺍ ﻟــﻤﻌﺮ ﺽ‬
‫ﻧﺸﺮﻳﺔ ﻣﻌﺮﺽ ﺗﻮﻧﺲ ﺍﻟﺪﻭﻟﻲ ﻟﻠﻜﺘﺎﺏ ﺍﻟﺪﻭﺭﺓ ‪ 32‬ﻣﻦ ‪ 25‬ﻣﺎﺭﺱ ﺇﻟﻰ ‪ 03‬ﺃﻓﺮﻳﻞ ‪2016‬‬

‫‪Ó–f_ã◊^=m^ÜÁÉ◊^=Ò_�~`=<©=·™Á=Ò˘~É◊_f=tƒÈ=_‡√_�œ‬‬

‫ﺍﻟﻴﻮﻡ ﺍﻹﻋﻼﻥ ﻋﻦ‬
‫ﺟﻮﺍﺋﺰ ﻣﻌﺮﺽ ﺗﻮﻧﺲ‬
‫ﺍﻟﺪﻭﻟﻲ ﻟﻠﻜﺘﺎﺏ‬
‫ﺍﳌﻨﺼﻒ ﺑﻦ ﻋ ﹼﻴﺎﺩ‪ :‬ﻧﺎﺷﺮ ﺗﻮﻧﺴﻲ‬

‫ﺱ‪:‬ﰈ ﺗﻔﺴﺮ ﻋﺪﻡ ﺍﻟﻨﺠﺎﺡ ﺍﻟﻜ ﹼﻠﻲ ﻟﻠﻮﻗﻔﺔ ﺍﻻﺣﺘﺠﺎﺟﻴﺔ‬
‫ﺍﻟﺘﻲ ﻗﻤﺘﻢ ﺑﻬﺎ ﺻﺒﻴﺤﺔ ﻫﺬﺍ ﺍﻟﻴﻮﻡ؟‬
‫ﺝ‪:‬ﺃﻭﻻ ﻟﺴﺖ ﻣﻮﺍﻓﻘﺎ ﻋﻠﻰ ﻋﺪﻡ ﺍﻟﻨﺠﺎﺡ ﺍﻟﻜ ﹼﻠﻲ ﻟﻠﻮﻗﻔﺔ‬
‫ﺍﻻﺣﺘﺠﺎﺟﻴﺔ‬
‫ﺱ‪:‬ﻫﻨﺎﻙ ﻋﺪﻳﺪ ﺩﻭﺭ ﺍﻟﻨﺸﺮ ﺍﻟﺘﻮﻧﺴﻴﺔ ﺍﻟﺘﻲ ﻟﻢ ﺗﺸﺎﺭﻙ‬
‫ﻓﻲ ﻫﺬﻩ ﺍﻟﻮﻗﻔﺔ؟‬
‫ﺝ‪:‬ﺃﻭﻻ‪:‬ﺇﻥ ﺭﺩ ﺍﻟﻔﻌﻞ ﻫﺬﺍ ﻫﻮ ﺍﻷﻭﻝ ﻭﺃﻧﺘﻤﻨﹼﻰ ﺃﻥ ﻳﻜﻮﻥ‬
‫ﺍﻷﺧﻴﺮ ﺍﻟﺬﻱ ﻳﻘﻮﻡ ﺑﻪ ﺑﻌﺾ ﺍﳌﻬﻨﻴﲔ ﻭﺇﻥ ﺍﻟﺒﻌﺪ ﺍﳌﻨﺸﻮﺩ‬
‫ﻻ ﻟﻠﻮﻗﻔﺔ ﺑﻞ ﻟﻺﺣﺘﺠﺎﺝ ﺍﻟﻜ ﹼﻠﻲ ﻣﺎ ﺍﻧﻔﻚ ﺍﻟﻨﺎﺷﺮﻭﻥ‬
‫ﻣﻨﺬ ﺍﻓﺘﺘﺎﺡ ﺍﻟﺪﻭﺭﺓ ﻳﻄﺎﻟﺒﻮﻥ ﺑﺘﻐﻴﻴﺮ ﺑﻌﺾ ﺍﻟﻘﺮﺍﺭﺍﺕ‬
‫ﻟﻠﻀﻌﻒ ﺍﻟﻔﺎﺩﺡ ﻟﻠﺘﺴﻴﻴﺮ ﺍﻹﺩﺍﺭﻱ ﻟﻬﺬﻩ ﺍﻟﺘﻈﺎﻫﺮﺓ‬
‫ﻭﻟﺒﻌﺪ ﺍﳌﺴﺆﻭﻝ ﺍﻷﻭﻝ ﻋﻦ ﻣﻴﺪﺍﻥ ﺍﻟﻨﺸﺮ ﺑﻌﺪﺍ ﻳﻘﺎﺱ‬
‫ﺑﺎﻟﺴﻨﻮﺍﺕ ﺍﻟﻀﻮﺋﻴﺔ‪.‬‬
‫ﺛﺎﻧﻴﺎ‪ :‬ﺇﻥ ﻗﻄﺎﻉ ﺍﻟﻨﺸﺮ ﻓﻲ ﺑﻼﺩﻧﺎ ﻗﻄﺎﻉ ﻫﺶ ﺯﺍﺩﺗﻪ‬
‫ﻫﺸﺎﺷﺔ ﻗﺮﺍﺭ ﻭﺯﺍﺭﺓ ﺍﻟﺜﻘﺎﻓﺔ ﻣﻨﺬ ﺳﻨﺔ ‪ 2002‬ﺍﻟﺴﻤﺎﺡ‬
‫ﻟﻜﻞ ﻣﻦ ﻳﺮﻏﺐ ﺩﻭﻥ ﺃﻱ ﺷﺮﻁ ﻣﺴﺒﻖ ﺍﻻﻧﺘﺼﺎﺏ‬
‫ﻛﻨﺎﺷﺮ ﻭﺫﻟﻚ ﺑﺈﻣﻀﺎﺀ ﻛ ﹼﺮﺍﺱ ﺷﺮﻭﻁ ﻻ ﺗﺸﺘﺮﻁ ﻭﻟﻮ‬
‫ﺷﺮﻃﺎ ﻭﺍﺣﺪﺍ ﻳﻬﻢ ﺍﳌﻬﻨﺔ ﻣﻦ ﺫﻟﻚ ﺧﻠﻖ ﻗﻄﺎﻉ ﻫﺶ‬
‫ﻳﻌﺞ ﺑﺎﻟﺪﺧﻼﺀ ﻭﻭﻗﻊ ﺗﺸﻮﻳﻪ ﻗﻄﺎﻉ ﺍﻟﻨﺸﺮ ﻓﻲ ﺗﻮﻧﺲ‬
‫ﹼ‬
‫ﻓﺄﺻﺒﺢ ﺍﻟﻨﺎﺷﺮﻭﻥ ﻣﻨﻘﺴﻤﻮﻥ ﺇﻟﻰ ﺑﻌﺾ ﺍﻟﻨﺎﺷﺮﻳﻦ‬
‫ﺍﻟﻘﺪﺍﻣﻰ ﺍﳌﻬﻨﻴﲔ ﻭﺇﻟﻰ ﺃﻏﻠﺒﻴﺔ ﻣﻦ ﺍﻟﺪﺧﻼﺀ ﻭﺍﻧﻌﻜﺲ‬
‫ﻫﺬﺍ ﺍﻟﻮﺿﻊ ﻋﻠﻰ ﺇﲢﺎﺩ ﺍﻟﻨﺎﺷﺮﻳﻦ ﻓﺄﺻﺒﺢ ﻻ ﳝﺜﻞ ﺇﻻ‬
‫ﺃﻗﻠ ﹼﻴﺔ ﻻ ﺗﻀﻢ ﺇﻻ ﻗﻠﻴﻼ ﻣﻦ ﺍﻟﻔﺌﺔ ﺍﻷﻭﻟﻰ ﻓﺄﺳﺘﻎ ﺍﻹﲢﺎﺩ‬
‫ﺇﻟﻰ ﻗﻀﺎﺀ ﺑﻌﺾ ﺍﳌﺼﺎﻟﺢ ﺍﳋﺎﺻﺔ ﻟﻜﻞ ﺭﺋﻴﺲ ﳝﺮ ﻋﻠﻴﻪ‬
‫ﻭﺇﻥ ﻗﺮﺍﺭ ﻫﺬﺍ ﺍﻻﺣﺘﺠﺎﺝ ﺃﺗﺨﺬ ﺑﻌﺪ ﺍﻧﻌﻘﺎﺩ ﺟﻠﺴﺔ‬
‫ﺗﺘﻘﻴﻴﻤﻴﺔ ﻟﺘﺒﺎﺣﺚ ﻭﺿﻊ ﺍﻟﺪﻭﺭﺓ ﺍﳊﺎﻟﻴﺔ ﻟﻠﻤﻌﺮﺽ‬
‫ﻭﻻﻗﺘﺮﺍﺡ ﺑﻌﺾ ﺍﳊﻠﻮﻝ ﻹﻧﻘﺎﺫ ﺍﻟﺪﻭﺭﺓ ﲢﺖ ﺇﺷﺮﺍﻑ ﺇﲢﺎﺩ‬

‫ﹼ‬
‫ﻣﺴﺒﻘﺎ ﻭﻗﺒﻞ ﺍﻟﺪﻭﺭﺓ ﻣﻜﺎﻥ‬
‫ﺍﻟﻨﺎﺷﺮﻳﻦ ﺍﻟﺬﻱ ﺿﺒﻂ‬
‫ﻭﺗﺎﺭﻳﺦ ﻭﺳﺎﻋﺔ ﺍﻧﻌﻘﺎﺩ ﻫﺬﺍ ﺍﻻﺟﺘﻤﺎﻉ ﻭﺃﻛﺒﺮ ﺩﻟﻴﻞ ﻋﻠﻰ‬
‫ﺍﻧﺴﺪﺍﺩ ﺍﻷﻓﻖ ﺃﻣﺎﻡ ﺍﻟﻨﺎﺷﺮﻳﻦ ﻭﻋﺪ ﲡﺎﻭﺏ ﺍﻟﻬﻴﺌﺔ ﻣﻊ‬
‫ﻗﺎﻋﺪﺗﻬﺎ‪ ،‬ﻳﺘﻤﺜﻞ ﻓﻲ ﻣﻐﺎﺩﺭﺓ ﺭﺋﻴﺲ ﺍﻹﲢﺎﺩ ﺍﳉﻠﺴﺔ‬
‫ﻣﺘﻌ ﹼﻠﻼ ﺑﺄﻧﻪ ﻣﻠﺰﻡ ﺑﺎﻟﺴﻔﺮ ﻋﻠﻰ ﺍﻟﺴﺎﻋﺔ ﺍﻟﺴﺎﺩﺳﺔ‬
‫ﺇﻟﻰ ﺍﳋﺎﺭﺝ ﻭﻟﻢ ﻳﺤﻀﺮ ﻣﻦ ﺍﻟﻬﻴﺌﺔ ﺍﳌﺪﻳﺮﺓ ﻓﻲ ﻫﺬﺍ‬
‫ﺍﻻﺟﺘﻤﺎﻉ ﺃﻱ ﻣﺴﺆﻭﻝ ﺁﺧﺮ ﻭﺃﺳﻨﺪﺕ ﺭﺋﺎﺳﺔ ﺍﳉﻠﺴﺔ‬
‫ﺇﻟﻰ ﺍﻟﻨﺎﺷﺮ ﺍﻟﺸﺎﺫﻟﻲ ﺑﻦ ﺯﻭﻳﺘﲔ ﻣﻦ ﻃﺮﻑ ﺍﻟﺮﺋﻴﺲ ﻋﻨﺪ‬
‫ﻣﻐﺎﺩﺭﺗﻪ‪ ...‬ﺩﻭﻥ ﺗﻌﻠﻴﻖ‬
‫ﺛﺎﻟﺜﺎ‪ :‬ﺃﻋﺘﺒﺮ ﺃﻥ ﺍﻟﻔﺸﻞ ﻫﺬﻩ ﺍﻟﺪﻭﺭﺓ ﻫﻮ ﻧﺘﻴﺠﺔ‬
‫ﺗﺮﺍﻛﻤﺎﺕ ﺍﻟﺪﻭﺭﺍﺕ ﺍﻟﺜﻼﺙ ﺍﻟﺴﺎﺑﻘﺔ ﻟﻠﻤﻌﺮﺽ ﺃﻱ ﻣﻨﺬ‬
‫ﺳﻨﺔ ‪ 2012‬ﺣﲔ ﺗﻜﻠﻒ ﺍﻷﺳﺎﺗﺬﺓ ﺍﳉﺎﻣﻌﻴﲔ ﺑﺈﺩﺍﺭﺓ‬
‫ﻫﺬﻩ ﺍﻟﺘﻈﺎﻫﺮﺓ ﻭﻟﻢ ﺗﻨﻈﻢ ﺟﻠﺴﺎﺕ ﺗﻘﻴﻴﻤﻴﺔ ﻟﻜﻞ‬
‫ﺩﻭﺭﺓ ﻛﻤﺎ ﻛﺎﻥ ﺍﻟﺸﺄﻥ ﻓﻲ ﺍﻟﺜﻤﺎﻧﻴﻨﺎﺕ ﻭﺍﻟﺘﺴﻌﻴﻨﺎﺕ‬
‫ﻟﻠﺘﺒﺎﺣﺚ ﻓﻲ ﻧﻘﺎﻁ ﺍﻟﻀﻌﻒ ﻭﻧﻘﺎﻁ ﺍﻟﻘﻮﺓ ﻟﻠﻤﻌﺮﺽ‬
‫ﻭﺍﳋﺮﻭﺝ ﺑﺘﻮﺻﻴﺎﺕ ﺗﻨﻔﺬ ﻓﻲ ﺍﻟﺪﻭﺭﺓ ﺍﻟﻼﺣﻘﺔ‪ ،‬ﻭﻟﻠﺘﺎﺭﻳﺦ‬
‫ﺃﺷﻬﺪ ﺃﻥ ﺍﻟﺪﻭﺭﺓ ﺍﻷﺧﻴﺮﺓ ﻭﻗﻊ ﺗﻘﻴﻴﻤﻬﺎ ﻓﻲ ﺟﻠﺴﺔ‬
‫ﻧﻈﻤﺖ ﺑﺎﳊﻤﺎﻣﺎﺕ ﺑﺎﺳﺘﺪﻋﺎﺀ ﻣﻦ ﺇﺩﺍﺭﺓ ﺍﳌﻌﺮﺽ ﻟﻜﻦ‬
‫ﻣﻨﺬ ﺍﻟﻠﺤﻈﺔ ﺍﻷﻭﻟﻰ ﺃﻋﻠﻦ ﻣﺪﻳﺮ ﺍﻟﺪﻭﺭﺓ ﺃﻧﻪ ﻏﻴﺮ ﻣﻠﺘﺰﻡ‬
‫ﲟﺎ ﺳﻴﺘﻤﺨﺾ ﻋﻦ ﻫﺬﻩ ﺍﳉﻠﺴﺔ ﻭﻫﻮ ﺣﺎﺿﺮ ﺑﺼﻔﺘﻪ‬
‫ﻛﻤﺜﻘﻒ ﻻ ﻛﻤﺪﻳﺮ ﻋﺎﻡ ﻭﻟﻢ ﻳﺤﻀﺮ ﻣﻦ ﺍﻟﻮﺯﺍﺭﺓ ﺃﻱ‬
‫ﻣﺴﺆﻭﻝ ﳝﺘﻠﻬﺎ ﻓﺄﺻﺒﺢ ﺍﺟﺘﻤﺎﻋﻨﺎ ﻣﺠ ﹼﺮﺩ ﺛﺮﺛﺮﺓ ﺑﲔ‬
‫ﺃﺻﺪﻗﺎﺀ ﻟﻢ ﻳﺘﻤﺨﺾ ﻋﻠﻴﻬﺎ ﺃﻱ ﺷﻲﺀ ﻟﺬﻟﻚ ﻓﻨﺤﻦ‬
‫ﺍﻟﻴﻮﻡ ﳒﻨﻲ ﺛﻤﺎﺭ ﺗﺮﺍﻛﻤﺎﺕ ﺳﺎﺑﻘﺔ‪.‬‬
‫ﻫﻨﺎﻙ ﺑﺪﺍﻳﺔ ﲢﺮﻙ ﻭﻫﺬﺍ ﻓﻲ ﺣﺪ ﺫﺍﺗﻪ ﻣﻜﺴﺐ ﻟﻨﺎ‬
‫ﻛﻨﺎﺷﺮﻳﻦ‪.‬‬

‫ﻓﺮﻧﺴــــــــﺎ ﺿﻴﻒ ﺷﺮﻑ ﺍﳌﻌﺮﺽ‬

‫‪8‬‬

‫‪2016/04/01‬‬

‫ﻳﻮﻣﻴــــــﺔ ﺍﻟــﻤﻌﺮﺽ‬
‫‪·€_o◊^=fiË|||||||||Í◊^=t€_fláf‬‬

‫‪KKKKK=i_k‘◊^=õჀ=çË–ú=·€‬‬
‫‪KKK=≈ÍœËk◊^=m˘Ãv‬‬

‫ﳌﻌﺮﺽ ﺍﻟﻜﺘﺎﺏ ﻃﻘﻮﺳﻪ‪ ،‬ﻭﻟﻌﻞ ﻣﻦ ﺃﺑﺮﺯ ﻫﺬﻩ ﺍﻟﻄﻘﻮﺱ ﺣﻔﻼﺕ‬
‫ﺍﻟﺘﻮﻗﻴﻊ ﻋﻠﻰ ﺍﻟﻜﺘﺐ‪ ،‬ﺍﻟﺘﻲ ﺗﻌﻘﺐ ﻋﺎﺩﺓ ﺗﻘﺪﳝﻬﺎ‪ ،‬ﺧﺎﺻﺔ ﺇﺫﺍ‬
‫ﻛﺎﻥ ﺍﻟﻜﺘﺎﺏ ﻳﹸﻌﺮﺽ ﻷﻭﻝ ﻣﺮﺓ ﻋﻠﻰ ﺟﻤﻬﻮﺭ ﺍﻟﻘﺮﺍﺀ ﲟﻨﺎﺳﺒﺔ‬
‫ﺍﻧﻌﻘﺎﺩ ﺍﳌﻌﺮﺽ‪ .‬ﻭﺍﺫﺍ ﻛﺎﻥ ﺍﻗﺘﻨﺎﺀ ﺍﻟﻜﺘﺐ ﺑﺎﻟﻨﺴﺒﺔ ﻟﻌﺸﺎﻕ ﺍﻟﻘﺮﺍﺀﺓ‬
‫ﻳﺸﻜﻞ ﺩﻭﻣﺎ ﻣﺼﺪﺭ ﻣﺘﻌﺔ ﺧﺎﺻﺔ‪ ،‬ﻓﺎﻥ ﺍﳊﺼﻮﻝ ﻋﻠﻰ ﺗﻮﻗﻴﻊ‬
‫ﻋﻠﻰ ﺍﻟﻜﺘﺎﺏ ﺍﳌﻘﺘﻨﻰ ﻳﻀﺎﻋﻒ ﻫﺬﻩ ﺍﳌﺘﻌﺔ ﻭﻳﻀﻴﻒ ﻟﻬﺎ ﻧﻜﻬﺔ‬
‫ﺧﺎﺻﺔ‪.‬‬
‫ﻭ ﺍﻟﻜﺘﺎﺏ ﺍﳌﻮﻗﻊ ﻣﻦ ﻃﺮﻑ ﻣﺆﻟﻔﻪ ﻳﻜﺘﺴﺐ ﻋﻠﻰ ﺍﻟﻔﻮﺭ ﻗﻴﻤﺔ‬
‫ﺧﺎﺻﺔ ﻫﻲ ﺑﺎﻷﺳﺎﺱ ﻣﻌﻨﻮﻳﺔ ﻭﻋﺎﻃﻔﻴﺔ‪ .‬ﻋﻠﻰ ﺍﻥ ﻗﻴﻤﺘﻪ ﺍﳌﺎﺩﻳﺔ‬
‫ﺃﻭ ﺍﻟﺘﺠﺎﺭﻳﺔ ﻗﺪ ﺗﺮﺗﻔﻊ ﺃﻳﻀﺎ ﺑﻌﺪ ﺃﻥ ﻳﺨﻂ ﻋﻠﻴﻪ ﺍﳌﺆﻟﻒ ﺗﻮﻗﻴﻌﻪ‪،‬‬
‫ﺧﺎﺻﺔ ﻓﻲ ﺍﻟﺒﻠﺪﺍﻥ ﺍﻟﺘﻲ ﺗﻮﺟﺪ ﻓﻴﻬﺎ ﺳﻮﻕ ﻟﻠﻜﺘﺐ ﺍﻟﻘﺪﳝﺔ‬
‫ﻭﺍﻟﻄﺒﻌﺎﺕ ﺍﻟﻨﺎﺩﺭﺓ‪ ،‬ﺍﻟﺘﻲ ﻳﺘﻬﺎﻓﺖ ﺍﳉﺎﻣﻌﻮﻥ ﻋﻠﻰ ﺍﻗﺘﻨﺎﺋﻬﺎ‬
‫ﻭﺿﻤﻬﺎ ﺍﻟﻰ ﻣﺠﻤﻮﻋﺎﺗﻪ ‪ .‬ﻧﺎﻫﻴﻚ ﺃﻥ ﺍﻟﺒﻌﺾ ﻣﻦ ﻫﻮﺍﺓ ﺍﳉﻤﻊ‬
‫ﻳﺒﻨﻲ ﻣﺠﻤﻮﻋﺘﻪ ﺑﻜﺎﻣﻠﻬﺎ ﺍﻧﻄﻼﻗﺎ ﻣﻦ ﺍﻟﻜﺘﺐ ﺍﻟﺘﻲ ﲢﻤﻞ ﺗﻮﺍﻗﻴﻊ‬
‫ﻣﺸﺎﻫﻴﺮ ﺍﻟﻜﺘﺎﺏ ﻭﺍﻻﺩﺑﺎﺀ‪.‬‬
‫ﻭﺍﻟﺘﻮﻗﻴﻊ ﻋﻠﻰ ﻛﺘﺎﺏ ﳝﺜﻞ ﺑﺎﻟﻨﺴﺒﺔ ﳌﺆﻟﻔﻪ ﺃﺑﺴﻂ ﻃﺮﻳﻘﺔ‬
‫ﻟﻠﺘﺮﻭﻳﺞ ﻟﻪ ﻭﺟﻠﺐ ﺍﻟﻘﺮﺍﺀ ﻻﻗﺘﻨﺎﺋﻪ ﻭﻗﺮﺍﺀﺗﻪ ‪ ،‬ﺃﻣﺎ ﺑﺎﻟﻨﺴﺒﺔ ﳌﻘﺘﻨﻲ‬
‫ﺍﻟﻜﺘﺎﺏ‪ ،‬ﻓﺎﻥ ﺍﻟﻠﺤﻈﺎﺕ ﺍﻟﺘﻲ ﺗﺮﺍﻓﻖ ﺍﻟﺘﻮﻗﻴﻊ ﻋﻠﻴﻪ ﺗﹸﻌﺪ ﳊﻈﺎﺕ‬
‫ﻣﻜﺜﻔﺔ‪ ،‬ﳑﺘﻌﺔ ﻭﻟﺬﻳﺬﺓ‪ .‬ﺫﻟﻚ ﺃﻥ ﺍﻟﺘﻮﻗﻴﻊ ‪ -‬ﺳﻮﺍﺀ ﻛﺎﻥ ﻣﺮﻓﻮﻗﺎ‬
‫ﺑﺒﻀﻊ ﺍﻟﻌﺒﺎﺭﺍﺕ ﺑﺨﻂ ﺍﳌﺆﻟﻒ ﺃﻡ ﻻ ﻳﺤﻮﻟﻪ ﻋﻠﻰ ﺍﻟﻔﻮﺭ ﺍﻟﻰ ﻛﺘﺎﺏ‬
‫ﻣﺨﺼﻮﺹ ﻭﻧﺴﺨﺔ ﻓﺮﻳﺪﺓ‪ ،‬ﺑﻌﺪ ﺃﻥ ﻛﺎﻥ ﻧﺴﺨﺔ ﻣﻦ ﺟﻤﻠﺔ‬
‫ﻣﺌﺎﺕ ﺃﻭ ﺁﻻﻑ ﺍﻟﻨﺴﺦ ﺍﻟﺘﻲ ﺗﻄﺮﺣﻬﺎ ﺍﳌﻄﺎﺑﻊ‪ ،‬ﻭﻳﻘﺘﺮﻥ ﻓﻲ ﺫﻫﻦ‬
‫ﺷﺎﺭﻳﻪ ﺑﺬﻛﺮﻯ ﺫﻟﻚ ﺍﻟﻠﻘﺎﺀ ﺍﻟﻌﺎﺑﺮ ﻣﻊ ﺍﳌﺆﻟﻒ ﻭﺍﳊﻮﺍﺭ ﺍﻟﺬﻱ ﺟﺮﻯ‬
‫ﻣﻌﻪ‪ ،‬ﻭﻳﺠﻌﻠﻪ ﻳﺸﻌﺮ ﺃﻧﻪ ﺧﻄﻰ ﺧﻄﻮﺍﺕ ﻧﺤﻮ ﺍﻟﻌﺎﻟﻢ ﺍﻟﺴﺤﺮﻱ‬
‫ﻭﺍﳊﻤﻴﻤﻲ ﻟﻠﻤﺒﺪﻉ ﻭﺃﻥ ﺑﻌﺾ ﺃﺳﺮﺍﺭ ﻭﻻﺩﺓ ﺍﻟﻜﺘﺎﺏ ﺍﳌﻘﺘﻨﻰ‬
‫ﺍﻧﻜﺸﻔﺖ ﻟﻪ‪.‬‬

‫‪2‬‬

‫ﻳﻮﻣﻴــــــﺔ ﺍﻟــﻤﻌﺮﺽ‬

‫‪8‬‬

‫‪2016/04/01‬‬

‫”‪õá|||||||||||||||||ƒ∫^=·€=i_k‬‬
‫ﺍﻟﻜﺘﺎﺏ ﺍﻟﺬﻱ ﺍﺧﺘﺮﻧﺎﻩ ﻟﻜﻢ ﺍﻟﻴﻮﻡ ﻫﻮ ﻛﺘﺎﺏ ‪UN‬‬
‫‪MONUMENT,UN MUSEE Je suis BAR‬‬‫‪ DO‬ﺍﻟﺼﺎﺩﺭ ﻋﻦ ﻭﻛﺎﻟﺔ ﺍﺣﻴﺎﺀ ﺍﻟﺘﺮﺍﺙ ﻭﺍﻟﺘﻨﻤﻴﺔ‬
‫ﺍﻟﺜﻘﺎﻓﻴﺔ ﲟﻨﺎﺳﺒﺔ ﺇﺣﻴﺎﺀ ﺍﻟﺬﻛﺮﻯ ﺍﻷﻭﻟﻰ ﻟﻼﻋﺘﺪﺍﺀ‬
‫ﺍﻹﺭﻫﺎﺑﻲ ﻋﻠﻰ ﻣﺘﺤﻒ ﺑﺎﺭﺩﻭ ‪ .‬ﻭﺍﳊﻘﻴﻘﺔ ﺃﻥ ﺃﻓﻀﻞ‬
‫ﺭﺩ ﻋﻠﻰ ﺧﻔﺎﻓﻴﺶ ﺍﻟﻈﻼﻡ ﺃﻥ ﻧﻮﻗﺪ ﺷﻤﻮﻋﺎ ﺗﻈﻞ‬
‫ﻣﻨﻴﺮﺓ ﳌﺪﺓ ﻃﻮﻳﻠﺔ ﻣﺜﻞ ﻫﺬﺍ ﺍﻟﻜﺘﺎﺏ ﺍﻟﺬﻱ ﺃﺷﺮﻑ‬
‫ﻋﻠﻰ ﺇﻋﺪﺍﺩﻩ ﻣﺪﻳﺮ ﺍﻟﺪﺭﺍﺳﺎﺕ ﺑﺎﳌﻌﻬﺪ ﺍﻟﻮﻃﻨﻲ‬
‫ﻭﺃﻋﺪ ﺍﻟﻨﺼﻮﺹ ﺍﻟﺘﻲ‬
‫ﻟﻠﺘﺮﺍﺙ ﺳﻤﻴﺮ ﻋﻮﻥ ﺍﷲ‬
‫ﹼ‬
‫ﺣﺮﺭﻫﺎ ﻋﺪﺩ ﻫﺎﻡ ﻣﻦ ﺍﻟﺒﺎﺣﺜﲔ ﺍﻟﺒﺎﺣﺚ ﻭﺍﻷﺛﺮﻱ‬
‫ﺍﻟﺬﺍﺋﻊ ﺍﻟﺼﻴﺖ ﻭﺍﻟﺬﻱ ﺍﺭﺗﺒﻂ ﺍﺳﻤﻪ ﺑﺎﳊﻔﺮﻳﺎﺕ‬
‫ﺑﺘﻮﻧﺲ ﻭﺧﺼﻮﺻﺎ ﻣﻮﻗﻊ ﺣﻴﺪﺭﺓ ﻓﺮﻧﺴﻮﺍ ﺑﺎﺭﺍﺕ‬
‫ﻭﺍﻹﻋﻼﻣﻲ ﺍﳌﺘﺨﺼﺺ ﻓﻲ ﺍﻵﺛﺎﺭ ﻭﺍﻟﺘﺮﺍﺙ ﺍﻟﻄﺎﻫﺮ‬
‫ﺍﻟﻌﻴﺎﺷﻲ ﻭﺃﺧﺮﺟﻪ ﺗﻮﻓﻴﻖ ﺳﺎﺳﻲ ﻭﻗﺪ ﺃﺳﻬﻢ‬
‫ﻓﻲ ﻫﺬﺍ ﺍﳌﺆﻟﻒ ﺍﻟﻀﺨﻢ ﺍﳌﻤﺘﺪ ﻋﻠﻰ ‪480‬‬
‫ﺻﻔﺤﺔ ‪ 46‬ﺑﺎﺣﺜﺎ ﺇﺿﺎﻓﺔ ﺇﻟﻰ ﺍﳌﻘﺪﻣﲔ ﻭﺍﳌﺼﻮﺭﻳﻦ‬
‫ﺍﻟﻔﻮﺗﻮﻏﺮﺍﻓﻴﲔ ﻭﺍﳌﺼﻤﻤﲔ ‪ .‬ﻭﻗﺪ ﺃﻫﺪﻱ ﺍﻟﻰ ﺿﺤﺎﻳﺎ‬
‫ﺍﻻﻋﺘﺪﺍﺀ ﺍﻹﺭﻫﺎﺑﻲ ﻣﻦ ﻣﺨﺘﻠﻒ ﺍﳉﻨﺴﻴﺎﺕ ‪ .‬ﻗﺪﻣﺖ‬
‫ﻭﺯﻳﺮﺓ ﺍﻟﺜﻘﺎﻓﺔ ﻭﺍﶈﺎﻓﻈﺔ ﻋﻠﻰ ﺍﻟﺘﺮﺍﺙ ﺍﻟﺴﻴﺪﺓ ﺳﻨﻴﺎ‬
‫ﻣﺒﺎﺭﻙ ﺍﻟﻜﺘﺎﺏ ﻭﻛﺬﻟﻚ ﻣﺪﻳﺮﻱ ﺍﳌﻌﻬﺪ ﺍﻟﻮﻃﻨﻲ‬
‫ﻟﻠﺘﺮﺍﺙ ﻭﻭﻛﺎﻟﺔ ﺍﺣﻴﺎﺀ ﺍﻟﺘﺮﺍﺙ ﻭ ﻗﺪ ﺍﻓﺘﺘﺢ ﺍﻟﻜﺘﺎﺏ‬
‫ﲟﻘﺎﻝ ﺣﻮﻝ ﺍﳌﺘﺤﻒ ﻋﻨﻮﻥ ﺑﺘﺎﺭﻳﺦ ﺻﻐﻴﺮ ﳌﺘﺤﻒ‬
‫ﻛﺒﻴﺮ ﺍﻟﺬﻱ ﻭﻗﻊ ﺍﻧﺸﺎﺅﻩ ﺑﺄﻣﺮ ﻋﻠﻲ ﺑﺘﺎﺭﻳﺦ ﺍﻟﺴﺎﺑﻊ‬
‫ﻣﻦ ﻧﻮﻓﻤﺒﺮ ‪ 1882‬ﻭﺍﻟﺘﺤﻮﻻﺕ ﺍﻟﺘﻲ ﻃﺮﺃﺕ ﻋﻠﻰ‬
‫ﻫﺬﺍ ﺍﻟﻘﺼﺮ ﺍﻟﺬﻱ ﲢﻮﻝ ﺍﻟﻰ ﺍﳌﺘﺤﻒ ﺍﻟﻌﻠﻮﻱ ﻧﺴﺒﺔ‬
‫ﺍﻟﻰ ﻋﻠﻲ ﺑﺎﺷﺎ ﺍﻟﺬﻱ ﺗﻨﺎﺯﻝ ﻋﻠﻰ ﺟﺰﺀ ﻣﻦ ﻗﺼﺮ ﺑﺎﺭﺩﻭ‬
‫ﻻﻗﺎﻣﺔ ﺍﳌﺘﺤﻒ ﺳﻨﺔ ‪ 1885‬ﻟﻴﺘﺤﻮﻝ ﺍﻟﻰ ﺍﳌﺘﺤﻒ‬
‫ﺍﻟﻮﻃﻨﻲ ﺑﺒﺎﺭﺩﻭ ﻭﺍﻟﺘﻐﻴﻴﺮﺍﺕ ﺍﳌﺘﻌﺎﻗﺒﺔ ﺍﻟﺘﻲ ﻃﺮﺃﺕ‬
‫ﻋﻠﻴﻪ ﻭﺧﺼﻮﺻﺎ ﺍﺷﻐﺎﻝ ﺍﻟﺘﺠﺪﻳﺪ ﻭﺍﻟﺘﻮﺳﻌﺔ ﺍﻟﺘﻲ‬
‫ﺃﳒﺰﺕ ﻣﺆﺧﺮﺍ ﻭﺃﺿﺎﻓﺖ ﺣﻮﺍﻟﻲ ‪9000‬ﻣﺘﺮ ﻣﺮﺑﻊ‬
‫ﻣﻦ ﻣﺴﺎﺣﺎﺕ ﺍﻟﻌﺮﺽ ﻭﺍﳋﺪﻣﺎﺕ ﻟﻠﻤﺘﺤﻒ‪ .‬ﻭﻗﺪ‬
‫ﺻﺎﺣﺐ ﺍﳌﻘﺎﻝ ﺻﻮﺭ ﻭ ﻭﺧﺮﺍﺋﻂ ﻟﻠﻤﺘﺤﻒ ﻭﻣﺎ ﻃﺮﺃ‬
‫ﻋﻠﻴﻪ ‪.‬ﻭﻗﺪ ﺧﺼﺼﺖ ﻛﻞ ﺍﳌﻘﺎﻻﺕ ﺍﻟﺘﺎﻟﻴﺔ ﻟﺘﻘﺪﱘ‬
‫ﻣﺤﺘﻮﻳﺎﺕ ﺍﳌﻌﺮﺽ ﺍﻧﻄﻼﻗﺎ ﻣﻦ ﻟﻮﺣﺔ ﻓﺴﻴﻔﺴﺎﺀ‬
‫ﻓﺮﺟﻴﻞ ﺛﻢ ﺗﻘﻮﺩﻧﺎ ﺑﻘﻴﺔ ﺍﳌﻘﺎﻻﺕ ﻟﻠﻘﻴﺎﻡ ﺑﺠﻮﻟﺔ‬
‫ﻋﺒﺮ ﻣﺨﺘﻠﻒ ﻗﺎﻋﺎﺕ ﺍﳌﻌﺮﺽ ﺍﻧﻄﻼﻗﺎ ﻣﻦ ﻗﺎﻋﺔ‬
‫ﺍﻷﺑﺎﻃﺮﺓ ﻋﻄﻔﺎ ﺍﻟﻘﺴﻢ ﺍﳌﺴﻴﺤﻲ ﻭﻣﺎ ﻳﺤﻮﻳﻪ ﻣﻦ‬
‫ﻗﺎﻋﺎﺕ ﻣﺮﻭﺭﺍ ﺑﺎﻟﻘﺴﻢ ﺍﻹﺳﻼﻣﻲ ﻭﻗﺎﻋﺎﺕ ﺍﻟﻘﻴﺮﻭﺍﻥ‬
‫ﻭﺍﳌﻬﺪﻳﺔ ﻭﺗﻮﻧﺲ ﻓﺎﻟﻘﺼﺮ ﺍﻟﺼﻐﻴﺮ ﻭﻗﺎﻋﺎﺕ ﻗﺮﻃﺎﺝ‬
‫ﻭﺩﻗﺔ ﻭﺍﳉﻢ ﻭﺳﻮﺳﺔ ‪....‬ﻭﺑﻘﻴﺔ ﺍﳌﻮﺍﻗﻊ ﺍﻟﺘﻲ ﰎ ﻧﻘﻞ‬
‫ﺑﻌﺾ ﻟﻘﻰ ﺣﻔﺮﻳﺎﺗﻬﺎ ﺇﺿﺎﻓﺔ ﺇﻟﻰ ﻗﺎﻋﺔ ﻣﺎﻗﺒﻞ‬
‫ﺍﻟﺘﺎﺭﻳﺦ ﻭﻗﺎﻋﺔ ﺍﻟﻜﻨﻮﺯ‪ ..‬ﺛﻢ ﻋ ﹼﺮﺝ ﺍﳌﺆﻟﻔﻮﻥ ﻋﻠﻰ‬
‫ﺍﻟﻘﺴﻢ ﺍﻟﻨﻮﻣﻴﺪﻱ ﻭﻟﻮﺣﺎﺕ ﺍﻟﻔﺴﻴﻔﺴﺎﺀ ﻭﻗﺎﻋﺔ‬
‫ﺍﳊﻀﺎﺭﺓ ﺍﻟﺒﻮﻧﻴﺔ ﻭﺻﻮﻻ ﺍﻟﻰ ﻣﻘﺎﻝ ﺣﻮﻝ ﻣﺼﺎﺑﻴﺢ‬
‫ﺍﻟﺰﻳﺖ ﺧﺘﻢ ﺑﻪ ﺍﻟﻜﺘﺎﺏ ﻭﻗﺪ ﻏﻠﺒﺖ ﺍﻟﺼﻮﺭ ﻭﺍﻟﺸﺮﻭﺡ‬
‫ﺍﳌﺼﺎﺣﺒﺔ ﻟﻪ ﻟﻬﺬﻩ ﺍﻟﺪﺭﺭﺍﻷﺛﺮﻳﺔ ﻋﻠﻰ ﻫﺬﺍ ﺍﳌﻘﺎﻝ ‪ .‬ﻭﻻ‬
‫ﺗﻔﻮﺗﻨﺎ ﺍﻹﺷﺎﺭﺓ ﺇﻟﻰ ﺃ ﹼﻥ ﺍﺧﺘﻴﺎﺭ ﲤﺜﺎﻝ ﺍﻟﻜﻮﻧﻜﻮﺭﺩ ﺍﻟﺬﻱ‬
‫ﻳﺮﻣﺰ ﺇﻟﻰ ﺍﻟﺘﺴﺎﻣﺢ ﻭﺍﻟﻮﻓﺎﻕ ﻟﻴﻜﻮﻥ ﻏﻼﻓﺎ ﻟﻠﻜﺘﺎﺏ‬
‫ﺭﺳﺎﻟﺔ ﻭﺍﺿﺤﺔ ﳌﻘﺎﺻﺪ ﻫﺬﺍ ﺍﳌﺆﻟﻒ ﺍﻟﻀﺨﻢ ‪.‬‬

‫‪ : Je suis BARDO‬ﻣﺆﻟﻒ ﺟﻤﺎﻋﻲ‬
‫‪=‚^ˇƒÈ=ÉÈÉr==Õ◊˜€=ÜÁÉí‬‬

‫‪=IÎãflËk◊^=Ÿ€_ƒ◊^=ÕÍk‘gäáf==Ó”ávA‬‬
‫^◊‪@Ç^Ék€¯^Á=ÄÈÜ_k‬‬

‫ﺻﺪﺭ ﻣﺆﺧﺮﺍ ﻋﻦ ﺩﺍﺭ ﻣﺤﻤﺪ ﻋﻠﻲ ﺍﳊﺎﻣﻲ ﺑﺘﻮﻧﺲ‬
‫ﻭﺟﻤﻌﻴﺔ ﺍﻓﺎﻕ ﺍﻟﻌﺎﻣﻞ ﺍﻟﺘﻮﻧﺴﻲ ﻟﻠﺬﺍﻛﺮﺓ‬
‫ﻭﺍﳌﺴﺘﻘﺒﻞ« ﻣﺆﻟﻒ ﺟﺪﻳﺪ ﺑﺎﻟﻠﻐﺘﲔ ﺍﻟﻌﺮﺑﻴﺔ‬
‫ﻭﺍﻟﻔﺮﻧﺴﻲ ﺑﻌﻨﻮﺍﻥ »ﺣﺮﻛﺔ ﺑﺮﺳﺒﻜﺘﻴﻒ‬
‫ﺍﻟﻌﺎﻣﻞ ﺍﻟﺘﻮﻧﺴﻲ‪ ،‬ﺍﻟﺘﺎﺭﻳﺦ ﻭﺍﻻﻣﺘﺪﺍﺩ« ﻭﻫﻮ ﻋﺒﺎﺭﺓ‬
‫ﻋﻦ ﻣﺠﻤﻮﻋﺔ ﻣﻦ ﺍﳌﺪﺍﺧﻼﺕ ﺍﻟﻌﻠﻤﻴﺔ ﻗﺪﻣﺖ‬
‫ﻓﻰ ﺍﻃﺎﺭ ﺍﳌﻠﺘﻘﻰ ﺍﻟﺪﻭﻟﻲ ﺍﻟﺬﻱ ﻧﻈﻤﺘﻪ ﺍﳉﻤﻌﻴﺔ‬
‫ﺳﻨﺔ ‪ 2012‬ﲟﻨﺎﺳﺒﺔ ﺍﻟﺬﻛﺮﻯ ﺍﳋﻤﺴﲔ‬
‫ﻻﻧﺒﻌﺎﺛﻬﺎ‪.‬‬
‫ﻭﻗﺪﻣﺖ ﻫﺬﻩ ﺍﳌﺪﺍﺧﻼﺕ ﻣﺠﻤﻮﻋﺔ ﻣﻦ ﺍﻟﺸﻬﺎﺩﺍﺕ‬
‫ﺍﻟﺘﺎﺭﻳﺨﻴﺔ ﺣﻮﻝ ﻧﺸﺄﺓ ﺣﺮﻛﺔ »ﺑﺮﺳﺒﻜﺘﻴﻒ«‬
‫ﺍﻟﺬﻱ ﻇﻬﺮﺕ ﻓﻲ ﺍﻭﺍﺋﻞ ﺍﻟﺴﺒﻌﻴﻨﺎﺕ ﻛﻘﻮﺓ ﻧﻀﺎﻝ‬
‫ﺿﺪ ﺍﻻﺳﺘﺒﺪﺍﺩ ﺍﻟﺴﻴﺎﺳﻲ ﻭﺍﺠﻤﻟﺘﻤﻌﻴﺄﻧﺬﺍﻙ‪ ،‬ﻭﺍﻫﻢ‬
‫ﺍﳌﻮﺍﻗﻒ ﺍﻟﺘﻲ ﺍﺣﺪﺛﺘﻬﺎ ﻟﺪﻯ ﻣﺨﺘﻠﻒ ﻣﻜﻮﻧﺎﺕ‬
‫ﺍﳌﺸﻬﺪ ﺍﻟﺴﻴﺎﺳﻲ ﻭﺍﻟﻔﻜﺮﻱ ﻓﻰ ﺗﻮﻧﺲ‪.‬‬
‫ﻭﻛﺘﺐ ﻫﺬﻩ ﺍﳌﺪﺍﺧﻼﺕ ﻋﺪﺩ ﻣﻦ ﺍﻟﺒﺎﺣﺜﲔ‬
‫ﻭﺍﳉﺎﻣﻌﻴﲔ ﺍﻟﺘﻮﻧﺴﻴﲔ ﻭﺍﻻﺟﺎﻧﺐ ﻋﻠﻰ ﻏﺮﺍﺭ‬
‫ﺍﳌﺮﺣﻮﻡ ﻋﺒﺪ ﺍﻟﻘﺎﺩﺭ ﺍﻟﺰﻏﻞ ﻭﺣﻔﻴﻈﺔ ﺷﻘﻴﺮ‬
‫ﻭﻋﺰﺍﻡ ﻣﺤﺠﻮﺏ ﻭﻛﻤﺎﻝ ﺍﻟﺪﻳﻦ ﻗﺤﺔ ﻭﺍﻟﻬﺎﺷﻤﻲ‬
‫ﺍﻟﻄﺮﻭﺩﻱ ﻭﻋﺒﺪ ﺍﳉﻠﻴﻞ ﺑﻮﻗﺮﺓ ﻭﻣﺤﻤﺪ ﺍﻟﺼﺎﻟﺢ‬
‫ﻓﻠﻴﺲ ﻭﻋﻤﻴﺮﺓ ﺍﻟﺼﻐﻴﺮ ﻣﻦ ﺗﻮﻧﺲ ﻭﻣﻴﺸﺎﻝ‬
‫ﻛﺎﻣﻮﻥ ﻣﻦ ﻓﺮﻧﺴﺎ ﻭﺭﳝﻮﻥ ﺑﻨﺤﻴﻴﻢ ﻣﻦ ﺍﳌﻐﺮﺏ‬
‫ﻭﺳﺎﺭﺓ ﺑﻠﻬﻲ ﻣﻦ ﺍﻳﻄﺎﻟﻴﺎ‪.‬‬
‫‪==·Èáé_‡◊^=ôƒg◊=ÓÍr_skv^=ÓÃœÁ‬‬
‫^◊‪õáƒ∫^=º=±”Ü_è∫^=±ÍãflËk‬‬

‫ﻧﻔﺬ ﺑﻌﺾ ﺍﻟﻨﺎﺷﺮﻳﻦ ﺍﻟﺘﻮﻧﺴﻴﲔ ﺍﳌﺸﺎﺭﻛﲔ ﻓﻰ‬
‫ﺍﻟﺪﻭﺭﺓ ‪ 32‬ﳌﻌﺮﺽ ﺗﻮﻧﺲ ﺍﻟﺪﻭﻟﻲ ﻟﻠﻜﺘﺎﺏ ﻭﻗﻔﺔ‬
‫ﺍﺣﺘﺠﺎﺟﻴﺔ ﺑﺎﻟﺒﻬﻮ ﺍﳌﺮﻛﺰﻱ ﻟﻘﺼﺮ ﺍﳌﻌﺎﺭﺽ‬
‫ﺑﺎﻟﻜﺮﻡ ﻛﺮﺩﺓ ﻓﻌﻞ ﻋﻠﻰ ﻗﺮﺍﺭ ﺍﺩﺍﺭﺓ ﺍﳌﻌﺮﺽ‬

‫ﻭﺍﳌﺘﺼﻔﺢ ﻟﻠﻜﺘﺎﺏ ﺳﻴﻘﻮﻡ ﺑﺠﻮﻟﺔ ﻓﻲ ﺃﺣﺪ ﺃﻫﻢ‬
‫ﻳﻌﺪ ﻣﻔﺨﺮﺓ ﺍﳌﻌﺎﻟﻢ‬
‫ﺍﳌﺘﺎﺣﻒ ﺍﻟﻌﺎﳌﻴﺔ ﺗﻨﻮﻋﺎ ﻭﺍﻟﺬﻱ ﹼ‬
‫ﺍﻟﺜﻘﺎﻓﻴﺔ ﺍﻟﺘﻮﻧﺴﻴﺔ ‪ .‬ﻭﺍﻟﻜﺘﺎﺏ ﺭﻏﻢ ﻓﺨﺎﻣﺘﻪ‬
‫ﻭﺿﺨﺎﻣﺘﻪ ﻳﻌﺮﺽ ﺑﺜﻤﻦ ﺯﻫﻴﺪ ﻭﺃﺳﻄﺮ ﻋﻠﻰ ﺫﻟﻚ‬
‫ﻣﻘﺎﺭﻧﺔ ﺑﺠﻤﺎﻟﻴﺔ ﺍﻹﺧﺮﺍﺝ ﻭﻋﺪﺩ ﺍﻟﺼﻔﺤﺎﺕ ﻭﻧﻮﻋﻴﺔ‬
‫ﺍﻟﻮﺭﻕ ﻭﻛﺬﻟﻚ ﻣﺎ ﻳﻮﺷﻴﻪ ﻣﻦ ﺻﻮﺭ ‪ .‬ﻛﻤﺎ ﻭﻓﺮﺕ‬
‫ﺍﻟﻮﺯﺍﺭﺓ ﻃﺒﻌﺔ ﺃﻗﻞ ﺣﺠﻤﺎ ﺑﻨﺼﻒ ﺍﻟﺜﻤﻦ ﺗﻘﺮﻳﺒﺎ ‪.‬‬
‫ﻭﻧﺤﻦ ﻓﻲ ﺍﻧﺘﻈﺎﺭ ﺗﻌﺮﻳﺐ ﺍﻟﻜﺘﺎﺏ ﻭﻧﻘﻠﻪ ﺍﻟﻰ ﺍﻟﻠﻐﺔ‬
‫ﺍﻻﻧﻘﻠﻴﺰﻳﺔ ﻟﺘﻌﻢ ﺍﻻﺳﺘﻔﺎﺩﺓ ﻭﻃﻨﻴﺎ ﻭﻋﺎﳌﻴﺎ ‪ .‬ﻭ ﻳﻌﺘﺐ‬
‫ﻫﺬﺍ ﺍﻟﻜﺘﺎﺏ ﺑﺤﻖ ﺃﺣﺪ ﺩﺭﺭ ﺍﻟﻜﺘﺐ ﺍﻟﺘﻲ ﺳﺘﻌﺮﺽ‬
‫ﻓﻲ ﺍﻟﺪﻭﺭﺓ ﺍﻟﺜﺎﻧﻴﺔ ﻭﺍﻟﺜﻼﺛﲔ ﳌﻌﺮﺽ ﺗﻮﻧﺲ ﺍﻟﺪﻭﻟﻲ‬
‫ﻟﻠﻜﺘﺎﺏ ‪.‬‬
‫ﺍﻟﺘﺮﻓﻴﻊ ﻓﻲ ﻣﻌﺎﻟﻴﻢ ﺍﳌﺸﺎﺭﻛﺔ ﺑﺎﻟﻨﺴﺒﺔ‬
‫ﻟﻠﻨﺎﺷﺮﻳﻦ ﺍﻟﺘﻮﻧﺴﻴﲔ ﻣﻦ ‪ 90‬ﺩﻳﻨﺎﺭﺍ ﺍﻟﻰ ‪100‬‬
‫ﺩﻳﻨﺎﺭ ﻭﻗﺪ ﺍﻣﺘﻨﻊ ﻋﺪﺩ ﻣﻦ ﺍﻟﻨﺎﺷﺮﻳﻦ ﺍﳌﺸﺎﺭﻛﲔ‬
‫ﻓﻲ ﻫﺬﻩ ﺍﻟﻮﻗﻔﺔ ﻋﻦ ﻓﺘﺢ ﺍﺟﻨﺤﺘﻬﻢ ﻟﻠﻌﻤﻮﻡ‬
‫ﳌﺪﺓ ﺳﺎﻋﺔ ﻣﻦ ﺍﻟﻌﺎﺷﺮﺓ ﺍﻟﻰ ﺍﳊﺎﺩﻳﺔ ﻋﺸﺮ‬
‫ﺻﺒﺎﺣﺎ‪ ،‬ﻭﻋﺎﻳﻨﺖ »ﻳﻮﻣﻴﺔ ﺍﳌﻌﺮﺽ« ﺍﻥ ﻋﺪﺩﺍ‬
‫ﻫﺎﻣﺎ ﻣﻦ ﺩﻭﺭ ﺍﻟﻨﺸﺮ ﺍﻟﺘﻮﻧﺴﻴﺔ ﺍﳌﺸﺎﺭﻛﺔ‬
‫ﻛﺎﻧﺖ ﺍﺟﻨﺤﺘﻬﺎ ﻣﻔﺘﻮﺣﺔ ﺧﻼﻝ ﻓﺘﺮﺓ ﺍﻟﻮﻗﻔﺔ‬
‫ﺍﻻﺣﺘﺠﺎﺟﻴﺔ ﻓﻴﻤﺎ ﺇﻣﺘﻨﻊ ﻋﺪﻳﺪ ﺍﻟﻨﺎﺷﺮﻳﻦ‬
‫ﺍﳌﺸﺎﺭﻛﺔ ﻓﻲ ﻫﺬﻩ ﺍﻟﻮﻗﻔﺔ ﻣﺜﻞ ﺩﺍﺭ »ﺳﻴﺮﺍﺱ«‬
‫ﻭﺩﺍﺭ »ﺳﺤﻨﻮﻥ« ﻭﻣﻜﺘﺒﺔ »ﺗﻮﻧﺲ« ﻭﻣﻨﺸﻮﺭﺍﺕ‬
‫»ﻛﺎﺭﻡ ﺍﻟﺸﺮﻳﻒ« ﻭ »ﻧﻘﻮﺵ ﻋﺮﺑ ﹼﻴﺔ«‪...‬‬

‫ﻗﺎﻡ ﺍﻟﻘﻴﺎﺩﻱ ﺑﺤﺮﻛﺔ ﺍﻟﻨﻬﻀﺔ ﻋﺒﺪ ﺍﳊﻤﻴﺪ‬
‫ﺍﳉﻼﺻﻲ ﺑﺤﻔﻞ ﺗﻮﻗﻴﻊ ﻟﻜﺘﺎﺑﻪ ﺍﻟﺒﻜﺮ ﺣﺼﺎﺩ‬
‫ﺍﻟﻐﻴﺎﺏ ﺍﻟﺼﺎﺩﺭ ﻋﻦ ﺩﺍﺭ ﻣﻜﺘﺒﺔ ﺗﻮﻧﺲ ﻭﻗﺪ ﺷﻬﺪ‬
‫ﺍﳉﻨﺎﺡ ﺇﻗﺒﺎﻻ ﻣﻨﻘﻄﻊ ﺍﻟﻨﻈﻴﺮ ﺣﻴﺚ ﺣﻀﺮ‬
‫ﻋﺪﻳﺪ ﺍﻟﻘﻴﺎﺩﻳﲔ ﻓﻲ ﺍﳊﺮﻛﺔ ﻣﻦ ﺑﻴﻨﻬﻢ ﺭﺍﺷﺪ‬
‫ﺍﻟﻐﻨﻮﺷﻲ‬

‫‪3‬‬

‫‪8‬‬

‫‪2016/04/01‬‬

‫ﻳﻮﻣﻴــــــﺔ ﺍﻟــﻤﻌﺮﺽ‬

‫^√‪=ÓÍ‹ÿƒ◊^=t„_‡∫^=Ç_‹k‬‬
‫^§‪=Ó͇ÈÉ◊^=Ìá„_¿◊^=É–‡◊=ÓoÈÉ‬‬
‫¯=‪΀˘ä¯^=·ÈÉ◊^=ÕƒóÈ‬‬

‫‪ŸèÀ=·€=‚Ë∫ak€=åœ_Ãí=ËÖo€‬‬
‫‪=ÓÍÀ_–n=Ó‹í_√=åœ_Ãí=Ìá„_ój‬‬
‫ﻧﺎﺻﻴﻒ ﻧﺼﺎﺭ‬
‫ﻫﻞ ﻳﺆﺛﺮ ﺗﻄﺒﻴﻖ ﺍﳌﻨﺎﻫﺞ ﺍﻟﻌﻠﻤﻴﺔ ﻋﻨﺪ ﻗﺮﺍﺀﺓ‬
‫ﺍﻟﻈﺎﻫﺮﺓ ﺍﻟﺪﻳﻨﻴﺔ ﺍﻻﺳﻼﻣﻴﺔ ﻋﻠﻰ ﺍﻻﳝﺎﻥ ﻭﻫﻞ ﺃﻥ‬
‫ﺍﻟﻨﻘﺪ ﺍﻟﺘﺎﺭﻳﺨﻲ ﻭﺗﻄﺒﻴﻖ ﺍﳌﻨﺎﻫﺞ ﺍﻟﻌﻠﻤﻴﺔ ﻟﻠﻨﺼﻮﺹ‬
‫ﺍﳌﺘﻌﻠﻘﺔ ﺑﻬﺬﻩ ﺍﻟﺪﻳﺎﻧﺔ ﻫﻮ ﺗﺸﻜﻴﻚ ﺑﻬﺎ ﺃﻡ ﻫﻮ ﻋﻠﻰ‬
‫ﺍﻟﻌﻜﺲ ﳝﻜﻦ ﺃﻥ ﻳﻜﻮﻥ ﻣﺴﺎﻋﺪﺍ ﻟﻬﺎ ﻋﻞ ﲡﺎﻭﺯ ﺍﳊﺪﻭﺩ‬
‫ﺍﻟﺘﻲ ﻟﻢ ﺗﺘﺠﺮﺃ ﻋﻠﻰ ﲡﺎﻭﺯﻫﺎ ﺑﻨﻔﺴﻬﺎ‪.‬‬
‫ﻫﺬﺍ ﺍﻟﺴﺆﺍﻝ ﺍﶈﻮﺭﻱ ﻛﺎﻥ ﻣﻦ ﺿﻤﻦ ﺍﻟﺘﺴﺎﺅﻻﺕ ﺍﻟﺘﻲ‬
‫ﻃﺮﺣﻬﺎ ﺍﳊﻮﺍﺭ ﺍﻟﺬﻱ ﺍﻧﺘﻈﻢ ﻋﺼﺮ ﺍﻻﺭﺑﻌﺎﺀ ﻓﻲ ﺳﻴﺎﻕ‬
‫»ﺩﺭﻭﺏ ﺍﳊﺒﺮ« ﺃﺣﺪ ﻣﻜﻮﻧﺎﺕ ﺍﻟﺒﺮﻧﺎﻣﺞ ﺍﻟﺜﻘﺎﻓﻲ‬
‫ﺍﳌﻮﺍﺯﻱ ﻟﻠﺪﻭﺭﺓ ﺍﻟﺜﺎﻧﻴﺔ ﻭﺍﻟﺜﻼﺛﲔ ﳌﻌﺮﺽ ﺗﻮﻧﺲ ﺍﻟﺪﻭﻟﻲ‬
‫ﻟﻠﻜﺘﺎﺏ‪.‬‬
‫ﺍﳌﺸﺎﺭﻛﻮﻥ ﻓﻲ ﺣﻮﺍﺭ »ﻣﻔﻜﺮﻭ ﺍﻻﺳﻼﻡ ﺍﳉﺪﺩ« ‪ ،‬ﺍﻟﺬﻱ‬
‫ﺍﺩﺍﺭﺗﻪ ﺃﻟﻔﺔ ﻳﻮﺳﻒ‪ ،‬ﺣﻀﺮﻩ ﺑﺎﺣﺜﻮﻥ ﻭﻣﻔﻜﺮﻭﻥ ﻣﻦ‬
‫ﺍﻟﻌﻴﺎﺭ ﺍﻟﺜﻘﻴﻞ ‪ :‬ﺍﳌﻔﻜﺮ ﻭﺍﳉﺎﻣﻌﻲ ﺭﺋﻴﺲ ﺑﻴﺖ ﺍﳊﻜﻤﺔ‬
‫ﻋﺒﺪ ﺍﺠﻤﻟﻴﺪ ﺍﻟﺸﺮﻓﻲ ﻭﺍﻟﻔﻴﻠﺴﻮﻑ ﺍﻟﻠﺒﻨﺎﻧﻲ ﻧﺎﺻﻴﻒ‬
‫ﻧﺼﺎﺭ ﻭﺍﻟﺒﺎﺣﺚ ﻓﻮﺯﻱ ﺍﻟﺒﺪﻭﻱ ﻭﺍﻟﺒﺎﺣﺜﺔ ﻭﺍﳉﺎﻣﻌﻴﺔ‬
‫ﻧﺎﺟﻴﺔ ﺍﻟﻮﺭﳝﻲ‪.‬‬
‫ﻳﺮﻯ ﺍﻟﺸﺮﻓﻲ‪ ،‬ﺍﻟﺬﻱ ﻫﻮ ﻣﻦ ﺩﻋﺎﺓ ﺍﻋﺘﻤﺎﺩ ﺍﳌﻨﺎﻫﺞ‬
‫ﺍﳊﺪﻳﺜﺔ ﺍﳌﺘﺪﺍﻭﻟﺔ ﻓﻲ ﺍﻟﻐﺮﺏ ﻓﻲ ﺍﻟﺘﻌﺎﻣﻞ ﻣﻊ ﺍﻟﻈﺎﻫﺮﺓ‬
‫ﺍﻟﺪﻳﻨﻴﺔ‪ ،‬ﺃﻧﻨﺎ ﻓﻲ ﺣﺎﺟﺔ ﺍﻟﻰ ﻋﻤﻠﻴﺔ ﺗﺄﻭﻳﻠﻴﺔ ﺟﺪﻳﺪﺓ‬
‫ﻟﻠﺪﻳﻦ ﺍﻻﺳﻼﻣﻲ ﺍﻟﺬﻱ ﻳﻌﻴﺶ ﺣﺎﻟﻴﺎ ﺃﺯﻣﺔ ﺧﺎﻧﻘﺔ ﻭﺍﻧﻨﺎ‬
‫ﻧﺤﺘﺎﺝ ﺃﻥ ﻧﻔﻬﻢ ﻛﻲ ﻧﺆﻣﻦ‪ .‬ﻭﻳﻘﻮﻝ ﺍﻟﺸﺮﻓﻲ ﺃﻧﻪ ﻳﺮﻯ‬
‫ﺃﻥ ﺍﳌﻨﺎﻫﺞ ﺍﻟﻌﻠﻤﻴﺔ ﻟﻴﺲ ﻟﻬﺎ ﺩﻳﻦ ﻭﻫﻲ ﻟﻴﺴﺖ ﺣﻜﺮﺍ‬
‫ﻋﻠﻰ ﺛﻘﺎﻓﺔ ﺃﻭ ﺣﻀﺎﺭﺓ ﻣﻌﻴﻨﺔ‪ ،‬ﻧﺎﻓﻴﺎ ﻋﻦ ﻧﻔﺴﻪ‬
‫ﺍﻟﺘﻬﻤﺔ ﺍﳌﻮﺟﻪ ﺍﻟﻴﻪ ‪ -‬ﺑﺎﻋﺘﺒﺎﺭﻩ ﺃﺣﺪ ﻫﺆﻻﺀ ﺍﳌﻔﻜﺮﻳﻦ‬
‫ﺍﳉﺪﺩ ‪ -‬ﺑﺄﻧﻪ ﺳﺎﻫﻢ‪ ،‬ﻣﻦ ﺧﻼﻝ ﻧﻘﺪﻩ ﻟﻺﺳﻼﻡ‪ ،‬ﻓﻲ‬
‫ﺗﻔﻜﻴﻚ ﺍﳌﺆﺳﺴﺔ ﺍﻻﺳﻼﻣﻴﺔ ﺍﻟﺮﺳﻤﻴﺔ ﻭﻣﻦ ﺛﻤﺔ‬
‫ﻓﻲ ﺍﺷﺘﺪﺍﺩ ﺍﳊﺮﻛﺎﺕ ﺍﻻﺻﻮﻟﻴﺔ ﺍﳌﺘﺸﺪﺩﺓ ‪.‬ﻭ ﻳﻀﻴﻒ‬
‫ﺍﻟﺸﺮﻓﻲ ﺃﻥ ﻫﺬﻩ ﺍﳌﺆﺳﺴﺔ ﺑﻘﻄﻊ ﺍﻟﻨﻈﺮ ﻋﻦ ﺍﻟﻨﻘﺪ‬
‫ﺍﳌﻮﺟﻪ ﺍﻟﻴﻬﺎ‪ ،‬ﻓﻘﺪﺕ ﻣﺼﺪﺍﻗﻴﺘﻬﺎ ﻟﺪﻯ ﻓﺌﺔ ﻻ ﺑﺄﺱ‬
‫ﺑﻬﺎ ﻣﻦ ﻳﺘﺎﺑﻌﻮﻥ ﺍﻟﺸﺄﻥ ﺍﻟﺪﻳﻨﻲ ﻭﺫﻟﻚ ﻛﻨﺘﻴﺠﺔ‬
‫ﻟﻔﻘﺪﺍﻧﻬﺎ ﻻﺳﺘﻘﻼﻟﻴﺘﻬﺎ ﻋﻦ ﺍﻟﻘﺮﺍﺭ ﺍﻟﺴﻴﺎﺳﻲ ‪،‬ﺍﻟﺬﻱ‬
‫ﻛﺎﻥ ﻳﻘﺮﺃ ﻟﻬﺎ ﻓﻲ ﺍﳌﺎﺿﻲ ﺃﻟﻒ ﺣﺴﺎﺏ‪ .‬ﻭﻳﻨﻄﺒﻖ ﺫﻟﻚ‬
‫ﻋﻠﻰ ﺍﻻﺯﻫﺮ ﻭﺍﻟﺰﻳﺘﻮﻧﺔ ﻭﺟﺎﻣﻌﺔ ﺍﻟﻘﺮﻭﻳﲔ‪.‬‬
‫ﻭﺩﻋﺎ ﺍﻟﺸﺮﻓﻲ ﺍﻟﻰ ﺿﺮﻭﺭﺓ ﺍﺣﺪﺍﺙ ﻣﺮﺍﻛﺰ ﻭﻫﻴﺎﻛﻞ‬
‫ﺑﺤﺚ ﻣﺘﺨﺼﺼﺔ ﻟﻼﻫﺘﻤﺎﻡ ﺑﺎﻟﻈﺎﻫﺮﺓ ﺍﻟﺪﻳﻨﻴﺔ ﻭﻫﻲ‬

‫ﻫﻞ ﻟﺪﻳﻚ ﻣﺸﺎﺭﻛﺎﺕ ﻫﺬﻩ ﺍﻟﺴﻨﺔ ﻓﻲ ﺗﻈﺎﻫﺮﺍﺕ‬
‫ﻣﻌﺮﺽ ﺗﻮﻧﺲ ﺍﻟﺪﻭﻟﻲ ﻟﻠﻜﺘﺎﺏ؟‬
‫ﻃﺒﻌﺎ ﺗﻘﺮﻳﺒﺎ ﻻ ﳝﺮ ﻣﻌﺮﺽ ﻓﻰ ﺗﻮﻧﺲ ﺍﻻ ﻭﺗﻜﻮﻥ‬
‫ﻟﻲ ﻣﺸﺎﺭﻛﺔ ﺍﻣﺎ ﺑﻜﺘﺐ ﺟﺪﻳﺪﺓ ﺍﻭ ﺑﺘﺮﺟﻤﺔ‬
‫ﻟﻜﺘﺎﺏ ﻛﻨﺖ ﻗﺪ ﺍﻟﻔﺘﻪ ﺍﻭ ﺍﺷﺮﻓﺖ ﻋﻠﻲ ﲢﺮﻳﺮ‬
‫ﻛﺘﺎﺏ ﺍﻭ ﻧﺸﺮﻩ‪ ،‬ﻫﺬﻩ ﺍﻟﺴﻨﺔ ﻫﻨﺎﻙ ﺗﺮﺟﻤﺔ‬
‫ﻟﻜﺘﺎﺏ ﺍﺻﺪﺭﺗﻪ ﻓﻰ ﺍﻟﺜﻤﺎﻧﻴﻨﺎﺕ ﻣﻦ ﺍﻟﻘﺮﻥ‬
‫ﺍﳌﺎﺿﻲ ’ﺍﻟﻔﻼﺳﻔﺔ ﻭﺍﳊﺮﺏ‘ ﻋﻦ ﺩﺍﺭﺍﺑﻦ ﺍﻟﻨﺪﱘ‬
‫ﻭﺗﻜﻔﻠﺖ ﺑﺘﺮﺟﻤﺘﻪ ﻭﻧﺸﺮﻩ ﻭﻗﺪ ﺗﺮﺟﻤﻪ ﺍﻻﺳﺘﺎﺫ‬
‫ﺯﻫﻴﺮ ﺍﳌﺪﻧﻴﻨﻲ‬
‫ﻟﻸﺳﻒ ﻃﺒﻊ ﺍﻟﻜﺘﺎﺏ ﻓﻰ ﻟﺒﻨﺎﻥ )ﺍﻟﻌﻘﻞ‬
‫ﻭﺍﳊﺮﻳﺔ( ﻭﻫﻲ ﺍﻟﻄﺒﻌﺔ ﺍﻟﺜﺎﻟﺜﺔ ﻭﻟﻢ ﺗﺼﻞ ﺑﻌﺪ‬
‫ﺍﻟﻰ ﺗﻮﻧﺲ‬
‫ﻛﺬﻟﻚ ﻫﻨﺎﻙ ﺗﺮﺟﻤﺔ ﻟﻜﺘﺎﺑﻲ ﺍﻟﻌﻘﻞ ﻭﺍﻟﺘﺎﺭﻳﺦ‬
‫ﻭﻗﺪ ﻧﺸﺮ ﻓﻰ ﺍﻟﺘﺴﻌﻴﻨﺎﺕ ﻣﻦ ﺍﻟﻘﺮﻥ ﺍﳌﺎﺿﻲ‬
‫ﺑﺎﻟﻠﺴﺎﻥ ﺍﻟﻔﺮﻧﺴﻲ ﻭﺳﻴﺼﺪﺭ ﻓﻲ ﺍﻟﻘﺎﻫﺮﺓ‬
‫ﻭﺍﳌﺸﺎﺭﻛﺔ ﻓﻲ ﺍﻟﻨﺪﻭﺍﺕ ﻭﺍﳌﻠﺘﻘﻴﺎﺕ؟‬
‫ﻟﻢ ﻳﺘﻢ ﺩﻋﻮﺗﻲ ﻫﺬﻩ ﺍﻟﺴﻨﺔ ﻟﻠﻤﺸﺎﺭﻛﺔ ﻓﻰ‬
‫ﻧﺪﻭﺍﺕ ﺍﳌﻌﺮﺽ ﻣﻦ ﺧﻼﻝ ﺍﻟﺒﺮﻧﺎﻣﺞ ﻭﺟﺪﺗﻬﺎ‬
‫ﻣﺘﻨﻮﻋﺔ ﻭﺫﺍﺕ ﻗﻴﻤﺔ ﺟﻴﺪﺓ‬
‫ﻋﻠﻤﺖ ﺍﻳﻀﺎ ﺍﻥ ﻣﻦ ﺑﲔ ﺍﳌﺸﺎﺭﻛﲔ ﻓﻼﺳﻔﺔ‬

‫ﻣﻬﻤﺔ ﻛﺎﻥ ﻣﻦ ﺍﳌﻔﺘﺮﺽ ﺃﻥ ﺗﻀﻄﻠﻊ ﺑﻬﺎ ﺍﻷﻳﺴﺴﻜﻮ‬
‫ﻭﻟﻜﻨﻬﺎ ﻟﻢ ﺗﻔﻌﻞ‪.‬‬
‫ﺍﻟﻔﻴﻠﺴﻮﻑ ﺍﻟﻠﺒﻨﺎﻧﻲ ﻧﺎﺻﻴﻒ ﻧﺼﺎﺭ ﺳﻌﻰ ﻓﻲ‬
‫ﻣﺪﺍﺧﻠﺘﻪ ﺍﻟﻰ ﺗﻮﺿﻴﺢ ﺍﳌﻔﺎﻫﻴﻢ ﺍﻟﺘﻲ ﺗﻀﻤﻨﻬﺎ‬
‫ﻋﻨﻮﺍﻥ ﺍﻟﻨﺪﻭﺓ ﺃﻱ ﻣﻔﻜﺮﻭ ﺍﻻﺳﻼﻡ ﺍﳉﺪﺩ ﺑﺎﻋﺘﺒﺎﺭ ﺃﻥ‬
‫ﻛﻞ ﻋﻨﺼﺮ ﻳﻄﺮﺡ ﻣﺸﻜﻠﺔ ﻭﻗﺎﻝ ﺃﻧﻪ ﳝﻴﻞ ﺍﻟﻰ ﺣﺼﺮ‬
‫ﺍﻟﺒﺤﺚ ﻓﻲ ﺍﳌﻨﻈﺮﻳﻦ ‪ -‬ﺍﻟﺬﻳﻦ ﻳﺨﺘﻠﻔﻮﻥ ﻋﻦ ﺍﻟﺒﺎﺣﺜﲔ‬
‫– ﺍﻟﺬﻳﻦ ﻳﺤﺎﻭﻟﻮﻥ ﺗﻘﺪﱘ ﺍﻃﺮﻭﺣﺎﺕ ﺟﺪﻳﺪﺓ ﻭﺗﻄﻮﻳﺮ‬
‫ﻧﻈﺮﻳﺔ ﻣﺸﻴﺮﺍ ﺍﻟﻰ ﺃﻥ ﺍﳉﻬﻮﺩ ﻓﻲ ﻫﺬﺍ ﺍﳌﻀﻤﺎﺭ‬
‫ﻣﺎ ﺗﺰﺍﻝ ﻣﺒﻌﺜﺮﺓ‪ .‬ﻟﻰ ﺍﻧﻪ ﻳﻘﺮ ﺑﺄﻥ ﻫﻨﺎﻙ ﺧﻄﻮﺍﺕ‬
‫ﺣﻘﻴﻘﻴﺔ ﻓﻲ ﺍﲡﺎﻩ ﺍﻟﺘﻘﺪ ﺍﻟﺘﺎﺭﻳﺨﻲ ﻟﻠﻈﺎﻫﺮﺓ‪ .‬ﻋﻼﻭﺓ‬
‫ﻋﻠﻰ ﺫﻟﻚ ﻳﺮﻯ ﻧﺎﺻﻴﻒ ﺍﻧﻨﺎ ﻓﻲ ﺣﺎﺟﺔ ﺍﻟﻰ ﺍﻗﺎﻣﺔ‬
‫ﻧﻈﺮﻳﺔ ﻓﻠﺴﻔﻴﺔ ﻟﻠﺪﻭﻟﺔ ﻭﺃﻧﻈﻤﺔ ﺍﳊﻜﻢ ﻛﻤﺎ ﻓﻌﻠﺖ‬
‫ﺍﻟﺴﻠﻄﺔ ﺍﻟﺴﻴﺎﺳﻴﺔ ﻓﻲ ﺃﻭﺭﻭﺑﺎ ﻭﺃﻥ ﺍﻟﻔﻜﺮ ﺍﻟﺴﻴﺎﺳﻲ‬
‫ﻓﻲ ﺗﺎﺭﻳﺦ ﺍﻻﺳﻼﻡ ﻟﻢ ﻳﻘﻢ ﺑﺬﻟﻚ‪.‬‬
‫ﺍﻟﺒﺎﺣﺜﺔ ﻧﺎﺟﻴﺔ ﺍﻟﻮﺭﳝﻲ ﺃﺷﺎﺭﺕ ﻓﻲ ﻣﻌﺮﺽ ﺣﺪﻳﺜﻬﺎ‬

‫ﻛﺒﺎﺭ ﻣﻦ ﻟﻴﻨﺎﻥ ﻧﺎﺻﻴﻒ ﻧﺼﺎﺭ ﻭﺍﺩﻭﻧﻴﺲ ﺍﻟﻌﻜﺮﺓ‬
‫ﻭﻫﻤﺎ ﻣﻦ ﺍﻋﺰ ﺍﺻﺪﻗﺎﺋﻲ ﻭﻛﻢ ﻛﻨﺖ ﺍﲤﻨﻰ ﻟﻮ‬
‫ﻭﺟﻬﺖ ﻟﻲ ﺍﻟﺪﻋﻮﺓ ﻟﻠﻤﺸﺎﺭﻛﺔ ﻣﻌﻬﻢ ﻭﻟﻜﻦ‬
‫ﻗﺪ ﺗﻐﻠﺒﺖ ﻋﻠﻰ ﻣﻦ ﻳﻨﻈﻢ ﻫﺬﻩ ﺍﻟﻨﺪﻭﺓ ﻋﻘﻠﻴﺔ‬
‫ﺍﻻﻗﺼﺎﺀ ﻭﻫﻲ ﻋﻘﻠﻴﺔ ﻣﺘﺠﺬﺭﺓ ﻟﻸﺳﻒ ﻋﻨﺪﻧﺎ‬
‫ﻭﻫﻲ ﻃﺒﻌﺎ ﻻ ﺗﺨﺪﻡ ﺍﻟﺘﻔﻠﺴﻒ ﻓﻲ ﺗﻮﻧﺲ ﺍﻟﺬﻱ‬
‫ﻧﻔﺘﺨﺮ ﺑﻪ‪.‬‬
‫ﺍﺗﻘﻴﺘﻚ ﻓﻲ ﺟﻨﺎﺡ ﺻﻔﺎﻗﺲ ﻋﺎﺻﻤﺔ ﺍﻟﺜﻘﺎﻓﺔ‬
‫ﺍﻟﻌﺮﺑﻴﺔ ﻣﺎ ﻫﻮ ﺗﻘﻴﻴﻤﻚ ﳊﻀﻮﺭ ﻫﺬﺍ ﺍﳉﻨﺎﺡ؟‬
‫ﻫﻮ ﺟﻨﺎﺡ ﺍﺗﺴﻢ ﺑﺎﻟﻔﺮﺍﻍ ﺍﻟﻜﺎﻣﻞ ﺣﻴﺚ ﺍﻧﻚ ﲡﺪ‬
‫ﺍﻟﻼﺷﺊ ﻣﺠﺴﻤﺎ ﻓﻲ ﺑﻌﺾ ﺍﻟﻜﺘﺎﺑﺎﺕ ﺍﳋﺎﻟﻴﺔ‬
‫ﻭﻓﻰ ﺍﺭﺿﻴﺔ ﳑﺰﻗﺔ ﻟﻸﺳﻒ ﺍﻟﺸﺪﻳﺪ ﻋﻨﺪﻣﺎ ﻳﻘﻮﻡ‬
‫ﻭﺯﻳﺮ ﺳﺎﺑﻖ ﻟﻠﺜﻘﺎﻓﺔ ﺑﺘﺴﻤﻴﺔ ﺭﺟﻞ ﺍﻋﻤﺎﻝ ﻻ ﺻﻠﺔ‬
‫ﻟﻪ ﺑﺎﻟﺜﻘﺎﻓﺔ ﻻ ﻣﻦ ﻗﺮﻳﺐ ﻭﻻ ﻣﻦ ﺑﻌﻴﺪﺑﺮﺋﺎﺳﺔ‬
‫ﳉﻨﺔ ﺗﻨﻈﻴﻢ ﺍﻟﺘﻈﺎﻫﺮﺓ ﺳﻴﺤﻮﻝ ﻫﺬﻩ ﺍﻟﺘﻈﺎﻫﺮﺓ‬
‫ﺍﻟﻰ ﻋﻤﻠﻴﺔ ﲡﺎﺭﻳﺔ ﻭﻣﺎﻟﻴﺔ ﺫﺍﺕ ﺑﻌﺪ ﻣﻨﻔﻌﻲ ﺑﻌﻴﺪ‬
‫ﻛﻞ ﺍﻟﺒﻌﺪ ﻋﻦ ﺗﻄﻮﻳﺮ ﺍﻟﺜﻘﺎﻓﺔ ﻓﻲ ﺻﻔﺎﻗﺲ ﻭﻓﻰ‬
‫ﺗﻮﻧﺲ ﻭﻫﻨﺎ ﺍﺳﺘﻄﻴﻊ ﺍﻥ ﺍﺗﻜﻠﻢ ﺑﺎﺳﻢ ﻣﺜﻘﻔﻲ‬
‫ﻣﺪﻳﻨﺔ ﺻﻔﺎﻗﺲ ﻧﺤﻦ ﻣﺘﺄﳌﻮﻥ ﺷﺪﻳﺪ ﺍﻻﻟﻢ‬
‫ﻟﻠﻔﺸﻞ ﺍﳌﻌﻠﻦ ﻣﻨﺬ ﺑﺪﺍﻳﺔ ﻫﺬﻩ ﺍﻟﺘﻈﺎﻫﺮﺓ‬

‫ﻋﻦ ﻋﻼﻗﺔ ﺍﳌﺆﺳﺴﺔ ﺍﻟﺪﻳﻨﻴﺔ ﺑﺎﻟﺪﻭﻟﺔ ﺍﻟﻰ ﺃﻥ ﺍﻟﺪﻭﻟﺔ‬
‫ﺍﳊﺪﻳﺜﺔ ﻓﻲ ﺗﻮﻧﺲ ﻛﺎﻧﺖ ﲢﺘﺎﺝ ﺍﻟﻰ ﺗﻮﻇﻴﻒ ﺍﳌﻘﺪﺱ‬
‫ﻻﻛﺘﺴﺎﺏ ﺍﳌﺸﺮﻭﻋﻴﺔ ﻭﺗﺮﻯ ﺍﻟﻮﺭﳝﻲ ﺿﺮﻭﺭﺓ ﺃﻥ ﺗﻨﻜﺐ‬
‫ﺍﳌﺆﺳﺴﺎﺕ ﺍﻷﻛﺎﺩﳝﻴﺔ ﻋﻠﻰ ﺩﺭﺍﺳﺔ ﺍﻟﺪﻳﻦ ﻭﺍﻟﻔﻜﺮ‬
‫ﻭﺍﻟﻈﺎﻫﺮﺓ ﺍﻟﺪﻳﻨﻴﺔ‪.‬‬
‫ﺍﻟﻮﺭﳝﻲ ﺗﺮﻯ ﻣﺎ ﻳﺮﺍﻩ ﺍﻟﺸﺮﻓﻲ ﻣﻦ ﺃﻥ ﺍﻋﺘﻤﺎﺩ ﺍﳌﻨﺎﻫﺞ‬
‫ﺍﳊﺪﻳﺜﺔ ﺃﻣﺮ ﻻ ﻣﻔﺮ ﻣﻨﻪ ﻭﺃﻧﻪ ﻻ ﳝﻜﻨﻨﺎ ﺃﻥ ﻧﻌﻮﻝ‬
‫ﺃﻧﻔﺴﻨﺎ ﻋﻨﻬﺎ ﺑﺪﻋﻮﻯ ﺍﻻﺳﺘﻠﻬﺎﻡ ﻣﻦ ﻣﻔﻜﺮﻳﻦ‬
‫ﻣﺴﻠﻤﲔ ﺍﻣﺜﺎﻝ ﺍﺑﻦ ﺧﻠﺪﻭﻥ ﻭﻏﻴﺮﻩ‪.‬‬
‫ﻓﻮﺯﻱ ﺍﻟﺒﺪﻭﻱ ﺃﻟﺢ ﻣﻦ ﺟﺎﻧﺒﻪ ﻋﻠﻰ ﺍﻧﻨﺎ ﻓﻲ ﺃﻣﺲ‬
‫ﺍﳊﺎﺟﺔ ﺍﻟﻴﻮﻡ ﺍﻟﻰ ﺗﻮﻓﻴﺮ ﻣﻨﺎﺥ ﻣﻦ ﺍﳊﺮﻳﺔ ﻳﺠﻌﻞ ﻣﻦ‬
‫ﺍﻟﺪﻳﻦ ﻣﻮﺿﻮﻋﺎ ﻟﻠﺘﻔﻜﻴﺮ‪ ،‬ﻣﻔﺘﻮﺣﺎ ﻟﻠﻨﻘﺎﺵ‪ .‬ﻭﺍﻥ‬
‫ﺍﻟﻨﻈﺎﻡ ﺍﳉﻤﻬﻮﺭﻱ ﻻ ﳝﻜﻦ ﺃﻥ ﻳﻘﻮﻡ ﺑﻬﺬﻩ ﺍﳌﻬﻤﺔ‬
‫ﻣﺎ ﻟﻢ ﻳﺴﺘﻌﻦ ﺑﺎﳌﺆﺳﺴﺔ ﺍﻟﺘﻘﻠﻴﺪﻳﺔ ﺍﻟﺪﻳﻨﻴﺔ ‪ ،‬ﻣﻊ‬
‫ﻣﺤﺎﻭﺭﺗﻬﺎ ﻭﻣﺮﺍﻗﺒﺘﻬﺎ‪.‬‬

‫‪4‬‬


Aperçu du document ARFR.pdf - page 1/8
 
ARFR.pdf - page 2/8
ARFR.pdf - page 3/8
ARFR.pdf - page 4/8
ARFR.pdf - page 5/8
ARFR.pdf - page 6/8
 




Télécharger le fichier (PDF)


ARFR.pdf (PDF, 7.7 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


arfr
fr
fr
fr
foire du livre de tunis 2018 presse
tandem numero 30

Sur le même sujet..