maire, conseill,citoye .pdf


Nom original: maire, conseill,citoye.pdfTitre: Microsoft Word - Morlaix lettre importante.docxAuteur: JPYLG

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Microsoft Word / Mac OS X 10.6.8 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 01/04/2016 à 21:07, depuis l'adresse IP 91.69.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 309 fois.
Taille du document: 275 Ko (3 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Morlaix,  Le    30  mars  2016  
 
 
Objet  :  Report  du  conseil  municipal  du  28  mars  au  5  avril  ;  explications,  justifications  
 
 
Madame  le  maire,  mesdames,  messieurs  les  conseillers  
 
 
Voici  ce  qu'aujourd'hui,  à  11h53,  j'ai  écrit  sur  la  page  Facebook  de  la  Ville  de  
Morlaix  :  "    A  propos  du  report  du  Conseil  municipal  du  28  mars  au  5  avril  2016,  je  ne  crois  
absolument  pas  aux  diverses  explications  apportées  par  le  maire,  madame  Le  Brun,  telles  
qu'on  les  lit  dans  le  Télégramme  du  20/03.  En  particulier,  il  est  invraisemblable  que  le  
maire  n'ait  pas  eu  connaissance  de  ce  dont  toute  la  ville  parlait  depuis  des  jours."  
 
Sachant  que  je  vais  devoir,  malheureusement,  être  un  peu  long,  je  n'insisterai  pas  
aujourd'hui  sur  le  rapport  entre  cette  page  Facebook,  récemment  apparue,  en  tant  que  
lien,    sur  le  site  officiel  de  la  Ville,  en  même  temps  que  la  disparition  de  la  rubrique  
"Démocratie  participative...  vous  avez  la  parole...  etc".  Mais  le  rapport  est  étroit  et  j'y  
reviendrai.  
 
Toujours  est-­‐il  que  le  message  ci-­‐dessus  a  été  placé  sur  cette  page  Facebook  par  
mes  soins  à  l'heure  dite  et  que,  en  début  d'après-­‐midi,  il  n'y  était  plus.  Ce  n'est  pas  la  
première  fois  que  cette  mésaventure  avec  le  service  Communication  de  la  ville  m'arrive,  
mais  je  ferai  l'historique  une  autre  fois.    
 
Il  s'agit,  maintenant,  pour  moi,  de  savoir  sous  quel  régime  fonctionne  à  Morlaix  la  
liberté  d'expression,  si  c'est  le  régime  républicain  (j'entends  par  là  non  pas  les  
Républicains  de  M.  Sarkozy,  mais  les  républicains  de  France)  ou  bien  s'il  s'agit  d'un  
régime  particulier,  dont  vous  auriez,  madame  le  maire,  la  recette  et  le  contrôle.  
 
Selon  le  régime  auquel  j'adhère  -­‐  le  régime  républicain  -­‐  un  citoyen  a  le  droit  -­‐    et,  
peut-­‐être  même  le  devoir  -­‐    de  dire  que  les  affirmations  publiques    d'un  maire  ne  sont  
pas  sincères,  s'il  a  des  bonnes  raisons  de  le  penser.  
 
C'est  le  cas.  Quand  vous  avez  pris  la  décision,  hier,  mardi  29,  dans  la  matinée  de  
reporter  à  une  date  ultérieure  le  conseil  municipal  prévu  pour  le  soir  même,  il  est  
impossible  que  ayez  ignoré  qu'une  manifestation  était  organisée  pour  la  circonstance  
par  des  parents  d'élèves,  le  groupe  d'opposition  de  votre  conseil  et  le  Collectif  Eau  
publique  (auquel  vous  veniez  de  refuser  le  droit  de  se  réunir).  

 

 
C'est  impossible,  parce  que  toute  la  ville  le  savait.  Il  aurait  donc  fallu  non  
seulement  que  vous  l'ignoriez  vous-­‐mêmes,  mais  aussi  vos  adjoints,  tous  les  conseillers,  
tous  les  fonctionnaires  de  la  mairie.    A  moins  que  ce  soit  dans  leurs  habitudes  de  vous  
cacher  tout  ?  
 
Vous  l'ignoriez  sans  doute  OFFICIELLEMENT,  mais  vous  le  saviez  parfaitement  
DE  FAIT,  et  c'est  cette  manifestation  qui  est  la  cause  réelle  du  report  et  non  pas  les  
raisons  fantasmatiques  que  vous  avez  diffusées  par  LE  TELEGRAMME.  
 
Que  dit  Le  Télégramme  (page  15)  :  "Et  en  affirmant  également  qu'elle  ignorait  
que  des  interventions  extérieures  étaient  prévues.  "De  toutes  façons,  ces  sujets  ont  fait  
l'objet....(...etc...)...  note  le  maire  (...)  ils  seront  évoqués  (...)  etc...  (...)  
 
Je  regrette  énormément  qu'entre  deux  citations  au  style  direct  le  rédacteur  ait  
cru  bon  d'user  du  style  indirect.  Avez-­‐vous  vraiment  dit  que  vous  ignoriez  ?  Est-­‐ce  
vraiment  le  mot  que  vous  avez  utilisé  ?    Avez  vous  vraiment  employé  les  termes  
"interventions  extérieures"  ?  J'ai  une  grande  affection  pour  le  mot  juste.    Manifestation  et  
intervention  ne  sont  pas  synonymes.  Vous  pourriez,  en  effet,  avoir  ignoré  que  des  
interventions  étaient  prévues  ?  Mais  alors  comment,  et  par  qui,  dès  le  matin,  vous  auriez  
été  prévenue  ?  Et  était-­‐ce  une  raison  pour  reporter  le  conseil  de  huit  jours  ?    
 
Quoiqu'il  en  soit,  s'il  s'agissait    de  manifestation,  en  aucun  cas,  vous  ne  pouviez  
être  dans  l'ignorance  pour  les  raisons  que  j'ai  dites,  mais  encore  et  surtout  parce  
qu'aucune  manifestation  ne  peut  avoir  lieu  sans  votre  accord.    Ce  terme  d'intervention  
me  donne  à  réfléchir,  car  vous  vous  souvenez  certainement  que  lors  du  conseil  
municipal  du  7  mai  2015,  une  manifestation  du  syndicat  SUD-­‐Collectivités  territoriales  
avait  eu  lieu,  suivie  d'une  certaine  forme  d'intervention.    Une  bonne  trentaine  de  
personnes,  bannières  et  pancartes  au  vent,  était  entrée  dans  la  salle  du  conseil  (pour  une  
revendication  dont  l'objet  est  secondaire).  
 
A  se  souvenir  de  certaines  réactions,  il  est  plus  que  douteux  que  les  organisateurs  
avaient  pris  soin  de  vous  demander  l'autorisation.  Elle  était  donc  illégale.  Cependant,  
vous  avez  fait  le  choix  d'une  interruption  de  séances  et  de  laisser  votre  siège  au  
manifestant-­‐en-­‐chef  qui,  de  cet  endroit  privilégié,  a  pu  s'adresser  à  tout  votre  conseil.  
(Les  mêmes,  d'ailleurs,  forts  de  cet  encouragement,  ont  recommencé  à  Morlaix-­‐
Communauté  quelques  jours  plus  tard).  
 
Les  syndicats  de  fonctionnaires  territoriaux  bénéficieraient-­‐ils  de  prérogatives  
auxquelles  les  simples  associations  de  parents  d'élèves  n'auraient  pas  droit  ?  Je  ne  suis  
pas  parent  d'élève  et  je  fait  partie  d'une  association  qui  milite  pour  que  l'individu,  même  
isolé,  puisse  bénéficier  des  droits  que  la  loi  lui  accorde  et  que,  souvent,  il  ignore  et  aussi    
que,  quand  il  les  connaît,  il  n'ose  pas  mettre  en  œuvre,    devinant  tous  les  obstacles  qui  
lui  seront  dressés.  
 
Comme  des  fois  précédentes,  j'ai  été  très  long  et  je  n'ai  pas  abordé  l'objet  de  ces  
désaccords  qui  vous    surgissent  entre  vous  et  une  part,  me  semble-­‐t-­‐il  grandissante,  de  
la  population  morlaisienne.  Sur  l'affaire  du  menu  unique  et  sur  celle  des  entraves  à  la  
liberté  de  réunion  -­‐  que  je  regrette  beaucoup  de  voir  amalgamées,  car  elles  n'ont  aucun  
rapport  entre  elles  -­‐  ce  qui  produire  immanquablement  cette  confusion  dont  le  monde  
politique  fait  si  grand  usage  -­‐  sur  plusieurs  autres  affaires,  je  voudrais  revenir  :  la  liberté  
d'expression,  bien  sûr  :  j'ai  déjà  indiqué  que  m'inquiète  beaucoup  de  la  conception  que  
vous  semblez  vous  faire  de  l'usage  démocratique  des  nouvelles  technologies  -­‐  la  liberté  
de  réunion  qui  est  étroitement  associée  à  la  liberté  d'expression  et  aussi,  ce  monstre  du  
LochNess  qu'est  l'enregistrement  vidéo  des  séances  du  conseil  municipal.  

 
Ce  dernier  thème  fait  l'objet  d'une  autre  lettre  qui  est  en  cours  de  rédaction  et  
que  vous  recevez,  ainsi  que  mesdames  et  messieurs  les  conseillers,  que  je  salue  
démocratiquement,  avant  le  conseil  du  5  avril.  (Si  celui-­‐ci  n'est  pas  reporté).  
 
Républicainement  vôtre.  
 
 
jpylg  
 
Destinataires  :  Madame  le  maire,  mesdames  messieurs  les  conseillers  municipaux  
Copie  à  :  Le  Télégramme  


Aperçu du document maire, conseill,citoye.pdf - page 1/3

Aperçu du document maire, conseill,citoye.pdf - page 2/3

Aperçu du document maire, conseill,citoye.pdf - page 3/3




Télécharger le fichier (PDF)


Télécharger
Formats alternatifs: ZIP




Documents similaires


maire conseill citoye
lettre 27 octobre 16 elus oppos
a elus minoritaires copie
proces verbal cm 09042015
proces verbal cm 12022015
pv 042018

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.197s