Chapitre 2.pdf


Aperçu du fichier PDF chapitre-2.pdf

Page 1 2 3 4 5 6 7 8




Aperçu texte


ISETSBZ 2015/2016

Cours Méthodologie de Conception MDW3 FC

 Enfin, les testeurs testent l’implémentation pour s’assurer que les composants du modèle
d’implémentation mettent correctement en œuvre les cas d’utilisation.
Les cas d’utilisation garantissent la cohérence du processus de développement du système. S’il
est vrai que les cas d’utilisation guident le processus de développement, ils ne sont pas
sélectionnés de façon isolée, mais doivent absolument être développés "en tandem" avec
l’architecture du système.
2. Le processus unifié est centré sur l’architecture
Dès le démarrage du processus, on aura une vue sur l'architecture à mettre en place.
L’architecture d’un système logiciel peut être décrite comme les différentes vues du système
qui doit être construit. L’architecture logicielle équivaut aux aspects statiques et dynamiques
les plus significatifs du système. L’architecture émerge des besoins de l’entreprise, tels qu’ils
sont exprimés par les utilisateurs et autres intervenants et tels qu’ils sont reflétés par les cas
d’utilisation.
Elle subit également l’influence d’autres facteurs :
 la plate-forme sur laquelle devra s’exécuter le système ;
 les briques de bases réutilisables disponibles pour le développement ;
 les considérations de déploiement, les systèmes existants et les besoins non fonctionnels
(performance, fiabilité..)
a. Liens entre cas d’utilisation et architecture
Tout produit est à la fois forme et fonction. Les cas d’utilisation doivent une fois réalisés,
trouver leur place dans l’architecture. L’architecture doit prévoir la réalisation de tous les cas
d’utilisation. L’architecture et les cas d’utilisation doivent évoluer de façon concomitante.
b. Marche à suivre
 L’architecte crée une ébauche grossière de l’architecture, en partant de l’aspect qui n’est
pas propre aux cas d’utilisation (plateforme..). Bien que cette partie de l’architecture
soit indépendante des cas d’utilisation. L’architecte doit avoir une compréhension
globale de ceux-ci avant d’en esquisser l’architecture.
 Il travaille ensuite, sur un sous ensemble des cas d’utilisations identifiés, ceux qui
représentent les fonctions essentielles du système en cours de développement.
 L’architecture se dévoile peu à peu, au rythme de la spécification et de la maturation
des cas d’utilisation, qui favorisent, à leur tour, le développement d’un nombre croissant
de cas d’utilisation.
Ce processus se poursuit jusqu’à ce que l’architecture soit jugée stable.

Enseignante : N. BOUZIDI

17