Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



Communiqué Crime Contre Nature .pdf



Nom original: Communiqué Crime Contre Nature.pdf
Titre: Microsoft Word - Communiqué Crime Contre Nature.docx

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Word / Mac OS X 10.10.1 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 05/04/2016 à 18:48, depuis l'adresse IP 217.136.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 335 fois.
Taille du document: 2.7 Mo (3 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Invitation  au  Festival  du  Film  Policier  de  Liège  
Crime  contre  Nature  
 
Les   plus   grands   crimes   ne   sont   pas   toujours   des   histoires   d’hommes   et   de   peuples   entre   eux.  
Le  plus  grand  crime  contre  l’humanité,  et  qui  reste  globalement  impuni  à  ce  jour,  c’est  celui  
que   nous   perpétrons   quotidiennement   envers   la   nature.   Contre   nature,   ce   sont   aussi   les  
dérives   et   les   pratiques   des   nations   qui   privilégient   le   profit,   au   détriment   de   la   santé   des  
populations.  Le  festival  vous  propose  un  regard  sur  ces  thématiques  fortes  et  plus  que  jamais  
d’actualité.  
   
A   l’occasion   de   la   10e   édition   du   festival   du   Festival   du   Film   Policier   de   Liège   nous   avons   le  
plaisir  de  vous  inviter  à  l’activité  Crime  contre  Nature  pour  un  focus  spécial  Jean-­‐Paul  Jaud,  un  
talentueux  réalisateur  français  de  documentaires.  
Durant   la   journée   du   dimanche   17   avril,   trois   de   ses   documentaires   seront   projetés   et   ces  
séances  seront  suivies  d’une  rencontre  avec  le  réalisateur.  
Ces  séances  sont  gratuites  mais  il  est  préférable  de  réserver  pour  la  séance  de  votre  choix.  
 

 
Jean-­‐Paul   Jaud   s’est   toujours   destiné   au   cinéma.   Diplômé   de  
l’école   Louis   Lumière,   il   fait   un   détour   par   la   télévision.  
Pionnier   de   la   télévision   moderne,   il   a   participé   à   l’aventure  
de  la  naissance  de  Canal  +,  chaîne  pour  laquelle  il  a  appliqué  
la   grammaire   cinématographique   à   la   réalisation   des   matchs  
de  football  et  des  directs  de  sport.  Rendre  à  l’écran  la  justesse  
d’un  geste,  l’émotion  d’un  joueur  ou  la  sincérité  d’une  action  :  
Jean-­‐Paul  Jaud  a  filmé  le  football  comme  un  documentaire.  
   
Profondément   marqué   par   la   catastrophe   de   Tchernobyl   en  
1986,   Jean-­‐Paul   Jaud   prend   conscience   de   l’urgence  
écologique   planétaire.   Il   décide   alors   de   créer   sa   propre  
société  de  production    «  J+  B  Séquence  »,  au  sein  de  laquelle  il  
réalise   des   films   documentaires   dans   une   totale   liberté  
artistique.  
 
   

Films  
 
1. Dans  «  Severn,  la  voix  de  nos  enfants  »,  Jean-­‐Paul  Jaud  écrit  et  commente  en  voix  
off   pour   la   première   fois.   C’est   de   loin   son   film   documentaire   le   plus   personnel   et   le  
plus  libre.  

 
 

 
En  1992,  lors  du  Sommet  de  la  terre  de  Rio,  Severn  Cullis-­‐
Suzuki,  âgée  de  12  ans,  interpelle  les  dirigeants  du  monde  
entier   sur   la   situation   humanitaire   et   écologique   de   la  
Terre.   En   2009,   elle   a   29   ans   et   attend   son   premier  
enfant…   Ce   nouveau   documentaire   de   Jean-­‐Paul   Jaud  
après   «   Nos   enfants   nous   accuseront   »   prend   le   parti   de  
mettre  en  lumière  des  actions  positives  menées  aux  quatre  
coins   de   la   planète   et   nous   confronte   à   une   question  
universelle  et  fondamentale  :  Quel  monde  laisserons-­‐nous  
aux  générations  futures  ?    

 
 
 
 

 

2. Avec   «   Nos   enfants   nous   accuseront   »,   qui   a   réalisé   plus   de   300   000   entrées,  
l’hommage   que   rend   Jean-­‐Paul   Jaud   à   la   nature   prend   un   tournant   plus   militant.  
Pressé   par   l’urgence   écologique,   intimement   convaincu   que   le   cinéma   a   un   rôle  
essentiel  à  jouer  dans  la  sauvegarde  de  notre  civilisation  et  de  la  planète,  il  a  choisi  
de  mettre  en  exergue  des  solutions.  
 
 

 

La  courageuse  initiative  d’une  municipalité  du  Gard,  Barjac,  
qui   décide   d’introduire   le   bio   dans   la   cantine   scolaire   du  
village.  Le  réalisateur  brosse  un  portrait  sans  concession  sur  
la  tragédie  environnementale  qui  guette  la  jeune  génération  
:   l’empoisonnement   de   nos   campagnes   par   la   chimie  
agricole   (76   000   tonnes   de           pesticides   déversées   chaque  
année   sur   notre   pays)   et   les   dégâts   occasionnés   sur   la   santé  
publique.  Un  seul  mot  d’ordre  :  Ne  pas  seulement  constater  
les   ravages,   mais   trouver   tout   de   suite   les   moyens   d’agir,  
pour  que,  demain,  nos  enfants  ne  nous  accusent  pas.  

   

 

 
 
 
 
 

3. Horrifié  par  le  désastre  écologique  et  par  les  effets  des  accidents  nucléaires,  Jean-­‐
Paul  Jaud  réalise  «  Libres  !  ».  Il  nous  emmène  au  long  des  grèves,  suit  les  cerfs-­‐
volants,  s’émeut  de  doigts  qui  courent  sur  le  piano,  joue  sur  l’émotion,  l’humour,  
mais  sans  oublier  son  propos,  qu’étayent  des  images  rares  comme  celle  des  villes  
abandonnées  de  la  région  de  Fukushima.  

 
 

France   –   Joseph   et   ses   amis   participent   à   un   stage   dans   une  
ferme   bio.   La   liberté   et   la   musique   sont   à   l’honneur.   Ils  
ignorent  qu’à  quelques  kilomètres  de  là,  quatre  des  cinquante  
huit  réacteurs  nucléaires  français  risquent  de  réduire  à  néant  
leur   liberté.   Japon   –   à   quelques   encablures   de   la   centrale   de  
Fukushima   –   Daiichi,   Hiroto   et   Nagomi,   en   exil   de   leur   ville  
natale,   coupés   de   leurs   amis   et   de   la   nature,   prennent  
conscience  de  ce  qu’ils  ont  perdu  à  jamais.  Danemark  –  Île  de  
Samsø.   Emmanuel,   Sofus   et   Victoria   vivent   insouciants   et  
libres,   au   cœur   d’une   nature   préservée.   Grâce   aux   énergies  
renouvelables,   ils   peuvent   s’épanouir   en   toute   sécurité.   C’est  
alors  que  commence  pour  ces  enfants  un  parcours  initiatique  
sur   les   énergies   renouvelables,   grâce   à   des   adultes   soucieux  
de  leurs  construire  un  futur  durable.  

 

Informations  pratiques  
 
L’activité  a  lieu  au  cinéma  Le  Palace  à  Liège  le  dimanche  17avril  en  présence  du  réalisateur  des  
documentaires  Jean-­‐Paul  Jaud,  un  échange  avec  le  public  aura  lieu  après  la  projection.  
 
Horaire  des  diffusions  :  
 
10h  :  Severn,  la  voix  de  nos  enfants  
14h  :  Nos  enfants  nous  accuseront  
17h  :  Libres  !  
 
Ces  séances  sont  gratuites  mais  il  est  préférable  de  nous  contacter  afin  de  réserver  un  
certain  nombre  de  places  (capacité  117  places/salle)  pour  une  ou  plusieurs  séances.  
 
Site  internet  :  http://festivaliege.be/programmation/crimes-­‐contre-­‐nature  
 
Pour  réserver,  contacter  Arnaud  LECHANTEUR  :  



par  GSM    :  0479/  35  89  36  
ou  par  mail  arnaud.cesttoutcom@gmail.com  
 

Merci  d’avance  de  réserver  avant  le  12  avril  pour  une  gestion  optimale  des  places  disponibles.  


Communiqué Crime Contre Nature.pdf - page 1/3
Communiqué Crime Contre Nature.pdf - page 2/3
Communiqué Crime Contre Nature.pdf - page 3/3

Documents similaires


Fichier PDF communique crime contre nature
Fichier PDF laboratoire algerie
Fichier PDF bilan cine jardins 2016
Fichier PDF habitat ecologique auto construction maison de paille ecologie permaculture alter decroissant bio fukuoka
Fichier PDF web fevrier 2015
Fichier PDF documentaire complet 11


Sur le même sujet..