PDF AP.pdf


Aperçu du fichier PDF pdf-ap.pdf

Page 1 23435




Aperçu texte


«Si

vous avez la chance d’avoir vécu jeune homme
à Paris, où que vous alliez pour le reste de votre vie,
cela ne vous quitte pas, car Paris est une fête.»

«If

are lucky enough to have lived in Paris as a young
man, then wherever you go for the rest of your life,
it stays with you, for Paris is a movable feast.»

Edito

Ernest Hemingway. Lettre à un ami. (Extrait)

Ernest Hemingway. Extract from Letter to a Friend.

«Quand nous rentrâmes à Paris, le temps était sec
et froid et délicieux. La ville s’était adaptée à l’hiver,
il y avait du bon bois en vente chez le marchand
de bois et de charbon, de l’autre côté de la rue,
et il y avait des braseros à la terrasse de beaucoup
de bons cafés pour tenir les consommateurs au
chaud. Notre propre appartement était chaud et gai.
Dans la cheminée nous brûlions des boulets,
faits de poussière de charbon agglomérée et moulée
en forme d’œufs, et dans les rues la lumière
hivernale était merveilleuse. On s’habituait à voir
se détacher les arbres dépouillés sur le fond du ciel,
et l’on marchait sur le gravier fraîchement lavé,
dans les allées du Luxembourg, sous le vent sec et
coupant. Pour qui s’était réconcilié avec ce spectacle,
les arbres sans feuilles ressemblaient à autant
de sculptures, et les vents d’hiver soufflaient sur
la surface des bassins et les fontaines soufflaient
leurs jets d’eau dans la lumière brillante.»

«When we came back to Paris it was clear and
coldand lovely. The city had accommodated itself
to winter, there was good wood for sale at the wood
and coal place across our street, and there were
braziers outside of many of the good cafes so that
you could keep warm on the terraces. Our own
apartment was warm and cheerful. We burned
boulets which were moulded, egg-shaped lumps of
coal dust, on the wood fire, and on the streets the
winter light was beautiful. Now you were accustomed
to see the bare trees against the sky and you walked
on the fresh- washed gravel paths through the
Luxembourg Gardens in the clear sharp wind.
The trees were sculpture without their leaves when
you were reconciled to them, and the winter winds
blew across the surfaces of the ponds and the
fountains blew in the bright light.»

Ernest Hemingway. Paris est une fête. (Extrait)

Ernest Hemingway. Paris est une fête. (Extrait)

Paris remains a joy although deeply shocked in the end of this year.
That’s the reason why we have prepared a comforting, sweet and
happy issue. At the menu, soft items which do good to bodies and
mouth so as elegant and refined windows in the tradition of Paris.
The editorial staff of Showcase wishes you a happy new year 2016.
#parisjetaime

Bien que très éprouvé en cette fin d’année, Paris reste une fête.
C’est la raison pour laquelle nous vous avons concocté un numéro
plein de réconfort, de douceur et de bonne humeur. Au menu, des
produits cocons qui font du bien au corps et au palais ainsi que des
vitrines élégantes et raffinées dans la plus pure tradition parisienne.
La rédaction de Showcase vous souhaite une heureuse année 2016.
#parisjetaime

Sylvie Cousantier, Editor.

Sylvie Cousantier, rédactrice en chef.

ShowCase Vitrines en Vue
Magazine édité par
S.C. 324, rue Saint-Honoré - 75001 Paris - 01 46 33 10 18
Rédactrice en Chef : Sylvie Cousantier
06 72 42 77 76 - sylvie.cousantier@wanadoo.fr
showcase.redaction@gmail.com
Ont collaboré à ce numéro :
Judith Girard-Marczak, Chloé Consigny, Emmanuelle Regaert,
Stéphanie Leclere, Sonia Cordet, Julia Lodinot, Marion Jaloux.
Graphisme/Maquette : OSCAR
Photographes :
Juliette Flageollet. www.julietteflageollet.com
Pierre Schwartz. www.pierreschwartz.fr
Imprimeur : Imprimerie Chartrez 62055 Saint-Nicolas-lez-Arras
Dépôt légal juillet 2013
Showcase est une marque déposée auprès de l’inpi
Distribué dans les hôtels parisiens de luxe,
et les lieux tendances (Colette, Artazart, etc…)

Showcase / Hiver 2015

3