Trace écrite Séance Projet Partenariat Musique .pdf


Nom original: Trace écrite_Séance Projet Partenariat Musique.pdf
Auteur: Cindy DENOEL

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / OpenOffice 4.1.2, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 21/04/2016 à 16:30, depuis l'adresse IP 86.199.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 723 fois.
Taille du document: 53 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


L'organisation de l'orchestre symphonique
Xylophone
Triangle

Timbale

Clavecin
Piano
Harpe

Clarinette

Flûte
traversière

Hautbois

Cor
d'harmonie
Alto

Violoncelle

Violon

Contrebasse

Chef
d'orchestre
Les cordes

Les vents

Les percussions

L'organisation de l'orchestre symphonique
Xylophone
Triangle

Timbale
Clarinette

Flûte
traversière

Hautbois

Cor
d'harmonie
Alto

Violoncelle

Violon
Chef
d'orchestre
Les cordes

Clavecin
Piano
Harpe

Les vents

Contrebasse

Les percussions

Villanelle
Quand viendra la saison nouvelle,
Quand auront disparu les froids,
Tous les deux nous iront, ma belle,
Pour cueillir le muguet au bois.
Sous nos pieds égrenant les perles
Que l’on voit au matin trembler,
Nous irons écouter les merles,
Nous irons écouter les merles
Siffler.
Le printemps est venu, ma belle,
C’est le mois des amants béni;
Et l’oiseau, satinant son aile,
Dit des vers au rebord du nid.
Oh! Viens donc sur ce banc de mousse
Pour parler de nos beaux amours,
Et dis-moi de ta voix si douce,
Toujours!
Loin, bien loin, égarant nos courses,
Faisons fuir le lapin caché,
Et le daim, au miroir des sources,
Admirant son grand bois penché!
Puis chez nous, tout heureux, tout aises,
En paniers enlaçant nos doigts,
Revenons, rapportons des fraises
Des bois!

Villanelle
Quand viendra la saison nouvelle,
Quand auront disparu les froids,
Tous les deux nous iront, ma belle,
Pour cueillir le muguet au bois.
Sous nos pieds égrenant les perles
Que l’on voit au matin trembler,
Nous irons écouter les merles,
Nous irons écouter les merles
Siffler.
Le printemps est venu, ma belle,
C’est le mois des amants béni;
Et l’oiseau, satinant son aile,
Dit des vers au rebord du nid.
Oh! Viens donc sur ce banc de mousse
Pour parler de nos beaux amours,
Et dis-moi de ta voix si douce,
Toujours!
Loin, bien loin, égarant nos courses,
Faisons fuir le lapin caché,
Et le daim, au miroir des sources,
Admirant son grand bois penché!
Puis chez nous, tout heureux, tout aises,
En paniers enlaçant nos doigts,
Revenons, rapportons des fraises
Des bois!

Écrit par Théophile GAUTIER

Écrit par Théophile GAUTIER


Aperçu du document Trace écrite_Séance Projet Partenariat Musique.pdf - page 1/2

Aperçu du document Trace écrite_Séance Projet Partenariat Musique.pdf - page 2/2




Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00418879.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.