cours de sismologie grenoble.pdf


Aperçu du fichier PDF cours-de-sismologie-grenoble.pdf

Page 1 2 3 45650




Aperçu texte


4

SISMIQUE REFRACTION

INTRODUCTION
Parmi les méthodes d’exploration du sous sol, la sismique réfraction a pour vocation principale
la reconnaissance des massifs rocheux dans le cadre des projets d’implantation d’ouvrages
d’art, et ceci sous deux aspects fondamentaux :
a) la recherche et le suivi de l’évolution de la position du substratum sous une couverture
meuble,
b) la caractérisation de l’état physique des diverses zones du massif rocheux par la
connaissance des vitesses sismiques de chacune de ces zones. L’application la plus
courante est l’analyse des propriétés mécaniques des massifs préalablement à l’édification
des grands ouvrages de travaux publics (barrages, grands travaux …).
Cette méthode peut aussi être utilisée en association avec d'autres techniques dans le cadre
de la reconnaissance d'aquifères, de la caractérisation de la rippabilité des terrains ou de
recherche indirecte de matériaux.
Il est important de ne pas confondre la sismique réfraction, méthode adaptée aux
reconnaissances à faible et moyenne profondeur (200 m maximum), avec la sismique
réflexion, méthode sismique de base pour les reconnaissances à très grande profondeur, qui
met en jeu des moyens et des investissements incomparablement plus importants.
Cette différence est celle qui existe entre la grande production industrielle et l’artisanat. Il en
résulte qu’en sismique réfraction le nombre très réduit d’intervenants impose à ceux-ci des
connaissances très étendues en physique et en géologie. Dans la chaîne de production d’une
mission de géophysique réfraction il n’existe quelquefois qu’un seul échelon qui assure la
collecte des données et leur interprétation.
L’ingénieur géophysicien peut ainsi être amené à prendre en charge les mesures, le
traitement et l’interprétation géophysique des données, et enfin la traduction géologique ou
géotechnique de cette interprétation.

O. Magnin

Cours de sismique réfraction appliquée

Janvier 2007