SPORTSLAND 182 HANDBALL .pdf


Nom original: SPORTSLAND_182_HANDBALL.pdf

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Adobe InDesign CS6 (Windows) / Adobe PDF Library 10.0.1, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 22/04/2016 à 16:24, depuis l'adresse IP 31.37.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 308 fois.
Taille du document: 294 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public

Aperçu du document


h andball

Du 25 Avril au 8 mai 2016

Jackson Richardson

Un invité de marque à Billère

./©DézèD

Par Louis Chevalier

Mi-avril, c'est une légende du

JO de Barcelone en 1992, barjot

sur le parquet du Sporting
d'Este à Billère. Il a suffi
d'entendre l'ovation que lui
a réservé le public béarnais
pour se rendre compte que
l'aura du nouvel entraîneur
du
Dijon
Bourgogne
Handball, était intacte.

avec deux titres de champions
du monde, élu meilleur joueur
du monde puis joueur français
du siècle, il a même été portedrapeau de la sélection française
aux JO d'Athènes en 2004.
Ses rastas sont au moins
aussi célèbres que celles de
Yannick Noah et son jeu hyper
spectaculaire, notamment sur
son poste de défenseur avancé,
spécialiste des interceptions et
des contre-attaques solitaires
à grande vitesse ont forgé sa
légende. Repéré par l'entraîneur
de l'équipe de France Daniel
Constantini lors d'une tournée
de l'équipe nationale sur l'île de
la réunion, Jackson débarque au

4 sport français qui a débarqué en 1995 et costaud en 2001

Est-il en effet nécessaire de vous
présenter Jackson Richardson ?
Même si le handball n'a pas
encore
le
retentissement
médiatique du football, sa
notoriété et son charisme sont
tels qu'il est connu et reconnu
même par les générations les
plus jeunes. 417 sélections en
équipe de France, bronzé aux

bataillon de Joinville en 1988.
Il joue tout d'abord pour le
club de Paris-Asnières avant de
rejoindre l'OM Vitrolles en 1991.
Il partira ensuite en Allemagne, à
Grosswallstadt puis en Espagne
à Pampelune où il décroche entre
autres la prestigieuse Ligue des
Champions en 2001. De retour
en France, il porte pendant 3
ans les couleurs de Chambéry. Il
met officiellement un terme à sa
carrière de joueur en 2007 (même
s'il effectue une petite pige de
quelques mois l'année suivante
en Allemagne). Après une
première expérience rapidement
avortée de coach en N3 avec
Monaco en 2011, il devient
l'adjoint de Mario Cavalli,
puis du Croate Ivica Obrvan à
Chambéry. À l'occasion d'un
match de Coupe de France contre
Dijon, le Président bourguignon
lui présente le projet de ce club
qui évolue en Pro D2. Séduit,
Jackson fait immédiatement
ses valises. Entraîneur du Dijon
Bourgogne Handball depuis
cette saison et à l'occasion du
match qui opposait son équipe à
Billère, il s'est gentiment livré au
jeu des questions-réponses pour
notre journal :
Sportsland - Qu'est-ce qui
vous a incité à accepter la
proposition de Dijon ?
Jackson Richardson - Plusieurs
choses. Tout d'abord le projet
sportif : devenir entraîneur
titulaire d'un club qui vise à
moyen terme la montée en LNH,
en se structurant patiemment et
intelligemment, c'est quelque
chose de très positif. Et puis
à titre personnel, notamment
pour ma vie familiale, c'est une

situation géographique
confortable.

plus

SL - L'objectif de la saison, ce
sont donc les play offs, voire
même l'accession ?
J.R. - Ne brûlons pas les étapes.
Finir dans les 5 premiers, disons
entre la 2ème et la 5ème place, la
première semblant inaccessible,
ce serait déjà un extraordinaire
résultat pour notre groupe. Si
d'aventure nous décrochons le
sésame pour la LNH, bien sûr
que nous le prendrons avec
plaisir. Mais je le répète, nous
souhaitons construire quelque
chose de durable, et cela s'inscrit
forcément avec patience et dans
la durée.

■ Son jeu hyper
spectaculaire,
notamment sur son
poste de défenseur
avancé, a forgé sa
légende ■
SL - S'agit-il de votre première
visite à Billère ?
J.R. - Je n'y étais jamais venu
en tant que joueur ou entraîneur,
mais il y a quelques années,
je suis venu voir mon frère
Stéphane qui à l'époque jouait au
BHB (Il est aujourd'hui employé
à la Ville de Billère NDLR) et
c'est avec plaisir que j'ai retrouvé
cette salle.
SL - Le hand une vraie histoire
de famille chez vous ?
J.R. - On peut dire ça oui. Mon
fils Melvyn, dès son plus jeune
âge, montrait déjà de belle
dispositions avec toutes les

./©DézèD

balles qui lui tombaient sous
la main. Aujourd'hui il joue à
Chambéry, il est titulaire en
équipe de France junior, il était
dans le groupe champion du
monde des moins de 19 ans en
2015. On dirait que la relève est
assurée !


Aperçu du document SPORTSLAND_182_HANDBALL.pdf - page 1/1



Télécharger le fichier (PDF)

SPORTSLAND_182_HANDBALL.pdf (PDF, 294 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


sportsland bearn 68 handball
sportsland 182 handball
sportsland bearn 25 bhb
sportsland bearn fleur prat
aschbmag29mai2013web
france

Sur le même sujet..