Violences Educatives Ordinaires conférence.pdf


Aperçu du fichier PDF violences-educatives-ordinaires-conference.pdf

Page 1 2 3 4 5 6


Aperçu texte


Prudence Nazeyrollas PsyNancy.com Violences Éducatives Ordinaires

6

nous. Ainsi tes besoins seront satisfaits, et les miens aussi . Personne ne perdra, nous y gagnerons tous les
deux.
De cette façon, en satisfaisant tes besoins tu pourras t'épanouir en tant que personne et moi de même. Nous
créerons ainsi une relation où chacun pourra devenir ce qu'il est capable d'être. Et nous pourrons poursuivre
notre relation dans le respect et l'amour mutuels et dans la paix.
Thomas Gordon
Je voudrai aborder un dernier point sur les croyances :
Nos croyances forgent le monde qui nous entoure car elles vont former des filtres à nos perceptions. Effet
placebo, nocebo, effet Pygmalion, effet Rosenthal et Jacobson, effet Hawthorne, méthode Coué... Ce sont
quelques unes des nombreuses formes de prophéties auto-réalisatrices : il s'agit tout simplement du fait que
croire en quelque chose augmente les chances que cela se produise réellement.
Pour illustrer cet effet je vais reprendre l'expérience de ROSENTHAL et JACOBSON dans les années 19601970 qui ont fait passer des tests de QI dans une école, ils ont donné des résultats faux aux professeurs (avec
une attribution aléatoire). Ils ont fait repasser un test de QI un an après le premier test et les QI des élèves à qui
ils avaient attribué un meilleur QI (aléatoirement) avaient augmentés. La même expérience a été réalisée avec
des rats et des étudiants : on disait aux étudiants qu'ils avaient des rats normaux voir de piètre intelligence et à
d'autres étudiants que leurs rats étaient sélectionnés avec une grande attention pour être des rats très intelligents.
Quelques temps plus tard on faisait passer les rats dans un labyrinthe. Les rats étaient bien entendu les mêmes
au départ avec une attribution aléatoire, hors, à l'arrivée, les rats prétendument plus intelligents étaient bien plus
performants dans le labyrinthe.
Nos mots, nos gestes, nos comportements, nos croyances même, influencent les personnes qui nous entourent et
nous pouvons faire le choix de transmettre ce que nous souhaitons transmettre.
Les insultes sont une forme de violence éducative ordinaire, et leurs conséquences sont également importantes
d'un point de vue psychologique. Lorsqu'on dit à un enfant qu'il est « bête, têtu, qu'il n'arrivera jamais à rien,
qu'il est feignant, maladroit », etc. on imprime cette idée en lui, on lui colle une étiquette qu'il mettra parfois
des années, des dizaines d'années pour réussir à s'en défaire.
L’auto-sabotage est un exemple assez fréquent et courant où souvent par loyauté une personne va rater de
nombreuses choses à cause d'une ou plusieurs étiquettes qu'on lui a posées et qu'elle a intégrées. Cela peut être
de ne pas tenter de passer un examen parce qu'elle est sûre que de toute façon elle le ratera et là c'est associé
avec une dévalorisation consciente, ou ne pas entendre son réveil précisément ce jour là, où là il peut y avoir
une loyauté inconsciente. Ne pas postuler pour un travail qui lui plairait, suivre les mêmes études qu'un de ses
parents ou qu'un des parents a demandé (« tu seras médecin ou avocat ») sans en avoir envie. Choisir un
conjoint qui ne lui convient pas, parfois violent ou qui reproduit un schéma ou accompli une prédiction...
Les violences éducatives ordinaires ont de nombreuses conséquences néfastes dans tous les domaines de la vie
de l'enfant : physique, physiologique, psychologique, sociaux, comportementaux. Il existe des alternatives plus
saines et positives.