VITAMINE B12 ET SPIRULINA(1).pdf


Aperçu du fichier PDF vitamine-b12-et-spirulina-1.pdf - page 3/6

Page 1 2 3 4 5 6



Aperçu texte


=> 2010 : confirmation de la présence de vitamine B12 active
dans la spiruline
En 2010, Kumudha et son équipe [8] identifient et quantifient la méthylcobalamine (forme
active de la vitamine B12) de la spiruline Spirulina platensis : ils identifient la vitamine
B12 par HPLCc et CCMd, et confirme l’authenticité de la méthylcobalamine par LC-MSe et
MS/MSf.
Ils quantifient cette méthylcobalamine par essai microbiologique et test de
chimiluminescence et trouvent respectivement des teneurs de 38,5 µg (+/- 2 µg) et de
35,7 µg (+/- 2 µg) pour 100 g de biomasse sèche.
En se basant sur les résultats obtenus lors de cette dernière étude, nous pouvons en
déduire qu’une dose journalière de 3 g de spiruline (6 cp de 500 mg) apporterait autour
de 1,1 µg de vitamine B12 active. Sachant que les apports journaliers recommandés
(AJR) en vitamine B12 sont de 2,5 µg, nous pouvons en conclure que 3 g de spiruline
apporterait environ 44 % des AJRg en vitamine B12 active.

=> 2014 : démonstration de l’assimilation de la vitamine B12 et
peut-être aussi des analogues B12 de la spiruline
Menée par une équipe italo-hongroise, [12] « Effet d’une complémentation alimentaire en
spiruline et en thym sur la composition de la carcasse, les traits physiques de la viande
et le contenu en vitamine B12 de lapins en croissance » offre un résultat
paradoxalement très positif aux végétariens et véganes : alors que la rareté des
sources non-animales de vitamine B12 est souvent mise en avant par les critiques de
l’alimentation végétale, cette étude nous rappelle que la totalité de la vitamine B12 que
nous consommons est à l’origine d’origine bactérienne et que la spiruline synthétise une
vitamine B12 qui est bien assimilée et accumulée par les lapins.
La recherche sur la bonne assimilation de la vitamine B12 de la spiruline était encore
lacunaire et cette étude tend à indiquer que la spiruline pourrait convenir pour
assurer l’apport de ce nutriment essentiel.
Les résultats sont probants : les lapins alimentés en spiruline pendant la totalité de leur
période de croissance ont vu le contenu en vitamine B12 de leur chair passer à 0,954 µg
de vitamine B12 pour 100 grammes, contre 0,662 µg pour 100 g pour les lapins nonsupplémentés – une augmentation de 44% ! (AOAC 2006, méthode 952.20)

=> 2015 : amélioration des méthodes de détermination des
formes de vitamine B12 contenues dans la spiruline
Une étude a été réalisée afin de mieux comprendre les différentes formes de vitamine
B12 et leur éventuelle modification lors des procédures d’extraction avant analyse.
L’étude confirme une fois encore la présence par spectrométrie de masse la présence de
vraie cyanocobalamine dans la spiruline. [12]

# La forme adeninylcobamide de la vitamine B12 est-elle vraiment
inactive ?
Comme indiqué précédemment, la vitamine 12 intervient comme cofacteur dans
certaines réactions.