Tu vas crever asdelika V2.pdf


Aperçu du fichier PDF tu-vas-crever-asdelika-v2.pdf - page 3/65

Page 1 2 34565



Aperçu texte


Acte I : Sic Transit Gloria Mundi.
Il y a bien longtemps, à une époque ou l'état Français redoutait une guerre Nucléaire avec la
Russie ou le Liechtenstein, il fut décidé de lancer depuis la Guyane, et dans le plus grand
secret, un satellite destiné à permettre au chef de l'éxécutif, à ses proches et au Haut
Commandement Militaire de se réfugier en sécurité et en orbite pour pouvoir continuer le
combat en toute sérénité.
C'était le nec plus ultra de la haute technologie, avec toute une batterie des plus puissants
ordinateurs existants, un système de commandes permettant de communiquer et de diriger les
unités militaires, ainsi que de gérer la Force de Frappe avec d'autant plus de détachement
qu'on était loin des éventuelles retombées. De plus, il était prévu pour pouvoir réagir de façon
autonome en cas d'annihilation instantanée des instances dirigeantes du pays, histoire
d'emporter l'ennemi présomptueux dans la tombe aussi, merde quoi, y'a pas de raison.
Donc, S.A.R.K.O. (système Auto-Ripostant Kraspek-Okséchian, du nom des ingénieurs
responsables du projet) fut lancé depuis Kourou dans le plus grand secret, et, dès les
premières secondes du lancement, fut victime d'une défaillance catastrophique des systèmes
de mise à feu, des systèmes de guidage, des systèmes de contrôle, bref, échappant à tout
contrôle du sol, s'en alla se perdre dans l'espace infini.
La perte financière était abyssale; le déficit de crédibilité de la France vis-à-vis du monde eût
été aussi abyssal si, avec sa spontaneité coutumière, le président n'avait pas tout de suite pris
les mesures adéquates : le personnel présent lors du lancement périt dans un incendie
purement accidentel, les ingénieurs eurent des accidents mortels purement accidentels eux
aussi, et tout alla pour le mieux dans le meilleur des mondes.
SARKO n'avait jamais existé(*), le problème ne s'était jamais posé, rien ne s'était passé.
Bravo Président!
Cependant, tandis que brulaient les techniciens et que tempétait le président, le satellite,
nullement en détresse mais bien plutôt piraté par un informaticien de génie doublé d'un génie
du mal, allait sagement se placer en orbite excentrée et discrète. Peu après, un Mirage 2000c
remodelé pour le vol en Subespace venait discrètement (lui aussi) s'arrimer aux sas extérieurs,
et le nouveau propriétaire des lieux prenait possession de sa nouvelle base secrète depuis
laquelle il allait DOMINER LE MONDE MUHAHAHAHAHA! dans la grande tradition.
C'était il y a bien longtemps.
De nos jours, le satellite est toujours en orbite autour de la planète. Quelques plaques de
rouille, des lichen brunâtres et mutants déparent un peu le brillant de sa coque. Tout est
sombre dans l'espace alentour : la seule lueur que l'observateur hypothétique pourrait
remarquer provient de la baie vitrée de l'ancienne passerelle de commandement. L'observateur
hypothétique, s'il poussait l'observation jusqu'à pénétrer à l'interieur du satellite, remarquerait
que le vaisseau est plongé dans une pénombre accentuée par les rares veilleuses de sécurité
fonctionnant encore.
(*): Si seulement c'était vrai!

3