chs ct heh 11 05 2016 .pdf


Nom original: chs-ct_heh_11-05-2016.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Scribus 1.4.3.svn / Scribus PDF Library 1.4.3.svn, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 15/05/2016 à 22:37, depuis l'adresse IP 82.228.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 503 fois.
Taille du document: 4.7 Mo (4 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Flash Info CHSCT
11 mai 201 6
Edition n°44

Suivez-nous aussi sur: SUD / Hospices Civils de Lyon

Sous-effectifs en réanimation : les agents épuisés.
De façon récurrente, les agents se retrouvent en sous-effectif à N réa
et à N USC.
Les nombreuses fiches d'alerte faites par les agents ont permis de
prouver cette réalité.
A notre grand étonnement, aucun agent ne serait allé voir la médecine
du travail : le médecin du personnel présent n'avait pas notion de la
lourdeur du service et des difficultés vécues par les agents. Nous
conseillons, une nouvelle fois, aux agents de ne pas hésiter à se
rendre à la médecine du travail.
Des renforts ont été mis en place en avril pour éviter de retrouver ce
genre de situation.
La direction va se réunir le 24 mai pour réfléchir à ce problème récurrent. Pour rappel, la direction d'HEH a refusé
en séance du 9/11 /1 5 de donner aux membres du CHSCT les tableaux des effectifs pour 201 4 et 201 5. Le nonrespect des normes en réanimation reste sous son entière responsabilité.

Pour SUD : il est inadmissible de faire appel à des étudiant­e­s qui n'ont jamais travaillé en réanimation. Il
est inacceptable que des ASD se soient retrouvé­e­s seul­e­s à maintes reprises après 16H dans un service
complet et lourd. Il est malheureux que la médecine du personnel ne soit pas au courant de cette
problématique pourtant récurrente. Enfin il est dramatique que le syndicat SUD ait dû prendre un avocat
pour obtenir des documents demandés en CHSCT : il y a un vrai déni de cette instance du personnel par la
direction d'HEH.

CSAPA : Pression sur les membres du CHSCT
La direction a commencé par traiter le point CSAPA en lisant une lettre d'un médecin soutenu par l'encadrement qui
a été « choquée » par d'une part les questions posées au CHSCT par le syndicat SUD, et d'autre part, par la visite
du service par des membres du CHSCT, visite vécue comme une «intrusion». La médecine du personnel a partagé
leur émoi en sous-évaluant les risques rencontrés par les agents dans ce service.
Or le risque AES existe bien, du fait de la présence récurrente de seringues dans les WC du service, retrouvées par
l'ASH et les IDE.
Le risque infectieux est majoré par un mobilier inadapté, comme les sièges en tissu auréolés de saletés, source de
transmission de parasites aux agents et aux autres patients. Pour la médecine du personnel, le risque de
transmission de tuberculose est minime, bien que les agents
prennent en charge des patients en grande précarité. Pour elle,
le temps de contact n'est pas assez long et il n'y a pas de
proximité de contact : sait-elle que les entretiens durent environ
45 min dans un espace clos ?
Les risques psycho-sociaux liés aux agressions verbales et
menaces de certains patients agités ont aussi été sous-estimés
par la direction et la médecine du personnel. Heureusement
que la synthèse anonyme des nombreuses fiches de violence a
permis de démontrer que la pression psychologique et les
risques de passage à l'acte existent. Mais les IDE continueront
à faire seuls les entretiens de premier accueil. Alors que dans la
plupart des CSAPA de France, ces premiers contacts se font à
deux, procédure qui était appliquée auparavant.
Le comble a été la dérive en matière de sécurité : le parcours
patient qui avait été mis en place pour la sécurité des agents n'a pas été respecté depuis le départ de l'ancienne
équipe médicale, voilà environ deux ans. Résultat : on rentre au CSAPA comme dans un moulin et la Méthadone
est au vu et au su de tout le monde, ce qui met en péril la sécurité de tous les agents travaillant dans ce service.

Pour SUD : Nous dénonçons les pressions et intimidations de certains médecins et encadrement contre
nos délégués syndicaux. Nous ne comprenons pas ces manœuvres qui sont en plus relayées par la
direction en pleine instance du personnel. Pour rappel, un syndicat défend les intérêts matériels et moraux
des salariés et leurs conditions de travail. Les membres du CHSCT ont la liberté de circuler dans
l'établissement, sans aucune entrave possible, comme rappelé par l'inspectrice du travail.
Pour la prime de risque refusée à ce service par la direction (1,54€ par jour travaillé), les agents ont fait des
recours gracieux et seront accompagnés dans leurs démarches par SUD.

La lingerie :
7 agents pour l'effectif cible et maintien d'un effectif supplémentaire pour pallier
l'absentéisme.
Encore une fois, la direction fait fi de la charge de travail dans le calcul des
effectifs.
Modification de planning le samedi : la direction nie avoir refusé les RTT les
lundi qui suivent le samedi matin travaillé.
Pour SUD, il a été rappelé que les heures supplémentaires sont effectuées
sur la base du volontariat. Nous avons aussi dénoncé qu'il est anormal de
faire revenir un agent pour une demi­journée le samedi matin.

Les C.A, encore une fois, rappel du cadre à certains encadrements :
Une nouvelle fois, ce thème a été abordé en CHSCT. Pour rappel :
- Vous avez le droit de poser des CA ou RTT les week-ends travaillés,
- Vous avez le droit à poser plus de 21 CA en été,
- Vous devez avoir votre fiche navette tenue à jour par votre encadrement,
- Vous devez avoir vos congés d'été validés au 31 mars,
- Vous devez pouvoir consulter le planning prévisionnel, dans un endroit
accessible à tous.

Pour SUD, ces problèmes de planning sont récurrents et les agents se
retrouvent souvent en difficulté. La direction fera un rappel dans les
services concernés, qui se situent en majorité au PAM de Médecine.
Si vous rencontrez ce type de difficultés, contactez votre syndicat.

Insécurité du personnel MER de B Urgences la nuit :
SUD avait déjà soulevé ce problème lors du CHSCT du 23 mars. La direction va y travailler et
faire le point au prochain CHSCT.

Pour SUD, nous rappelons que l'employeur est garant de la santé et de la sécurité de ses
salariés (article L.4121­1 du code du travail). L'employeur ne doit pas seulement diminuer
le risque mais l'empêcher. Cette obligation est une obligation de résultat.

Effectif de nuit T1 /T2, un dialogue de sourd :
L'effectif de nuit n'est pas adapté à la charge réelle du travail, mais pour la
direction, si !
Lors d’absentéisme, intervention du pool de nuit pour y palier. Pour le weekend, effectif ajusté au plus près car pas d'entrée le week-end, ce qui est
contesté par le personnel. Il y a bien des entrées le week-end, notamment pour
les opérations du lundi !

Postes aménagés, en voie de disparition :
Le 3 et 1 0 juin auront lieu les commissions pour l'attribution des postes aménagés. De nombreux agents sont en
attente.

Pour SUD, l'avenir est inquiétant. Avec la réduction des postes en consultation, ce type de poste va se
raréfier. Nous lutterons contre les licenciements déguisés par faute de postes adaptés ou de reclassement
professionnelle.

Période de fortes chaleurs, bilan et dispositif d'anticipation :
Au bloc de M : les travaux ont été effectués, renfort de la climatisation sur CTA
(centrale de traitement d'air) du bloc de RdC.
La maintenance des installations de CTA a été faite au mois d'avril pour qu'elles
soient en ordre de marche cet été.
2 unités de soins ont été équipées en climatisation à U.
La direction a fait la demande d'un plan pluriannuel pour l'équipement en
rafraîchissement et climatisation des différents services. Le pavillon O sera le
prochain à être équipé. Attention, capacité électrique d'HEH est limitée pour ce
genre de travaux.
Les services de soins sont prioritaires par rapport aux bâtiments administratifs à
part la salle «plan blanc».

Évacuation des déchets à risque fait dans des sacs noirs à G radio :
L'appel d'offre est en cours de renouvellement, les HCL vont rechercher des sacs plus solides.

Open space à V :
Projet élaboré en lien avec les CCT (les ergonomes d'HEH). Les secrétaires, se plaignent du bruit et de la difficulté
de pouvoir se concentrer. Affaire à suivre...

Pour SUD : Lors de ce CHSCT, ce qui fut flagrant c'est la
volonté de la direction de museler les représenants du
personnel et le personnel. Parler au syndicat serait
préjudiciable aux agents : nous comprenons mieux la
crainte de certains agents pour nous parler lors de nos
tours de service. Or SUD n'est pas destabilisé par ces
pressions, bien au contraire. Notre motivation pour
vous défendre est toujours aussi grande et nous
continuerons à venir à votre rencontre. N'ayez plus peur
de parler, de témoigner de ce que vous endurez au
travail. Vous taire, c'est ce qu'ils veulent: l'hôpital public
se meurt, ils le tuent à petit feu: c'est une euthanasie
bien programmée.

Aidez-nous à vous aider: rejoignez-nous, tous ensemble, nous serons plus forts !
Syndiquez-vous à SUD, dîtes NON à ces pressions, dîtes NON à leur mépris !
Dîtes OUI à vos droits !

Fiche contact
Nom...................................................................................................................
Prenom..............................................................................................................
Grade/ Profession....................................................................................................................
Service.....................................................................................................................................

Adresse...........................................................................................................................................
........................................................................................................................................................
........................................................................................................................................................

Email ........................................................................................................................................

Téléphones................................................................................................................................

Vous désirez être informé ou nous rejoindre dans nos actions de tous les
jours,
retournez la fiche de contact ci-dessus par courrier à :
Syndicat SUD Santé Sociaux de l'hôpital Edouard Herriot Bâtiment 1 , 1 er étage,
Appelez-nous au 04 72 11 06 91 / 31 06 91
contactez-nous par email à l'adresse heh.syndicat-sud-sante@chu-lyon.fr


Aperçu du document chs-ct_heh_11-05-2016.pdf - page 1/4

Aperçu du document chs-ct_heh_11-05-2016.pdf - page 2/4

Aperçu du document chs-ct_heh_11-05-2016.pdf - page 3/4

Aperçu du document chs-ct_heh_11-05-2016.pdf - page 4/4




Télécharger le fichier (PDF)


Télécharger
Formats alternatifs: ZIP Texte




Documents similaires


chs ct heh 11 05 2016
chs ct heh 09 11 2016
bilan sud 1
bilan sud
chs ct heh 28 09 2016 1
chs ctheh16 05 2018

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.009s