Fichier PDF

Partagez, hébergez et archivez facilement vos documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



quatrieme pilier .pdf



Nom original: quatrieme-pilier.pdf

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Adobe InDesign CS3 (5.0.4) / Mac OS X 10.10.2 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 17/05/2016 à 10:47, depuis l'adresse IP 41.77.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 352 fois.
Taille du document: 767 Ko (20 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


L’hyperthermie :
le quatrième pilier de l’oncologie
&ONDEMENTS SCIENTI½QUES DE LA THERMOTHmRAPIE

Sommaire

,´HYPERTHERMIE LE QUATRInME PILIER DE L´ONCOLOGIE
&ONDEMENTS SCIENTI½QUES DE LA THERMOTHmRAPIE
$EUX POINTS FAIBLES DES TUMEURS MALIGNES

2mSEAU SANGUIN SINUEUX ET CELLULES HYPOXIQUES

,ES EFFETS DE L´HYPERTHERMIE SUR LE PLAN BIOCHIMIQUE

!TTAQUER LES CELLULES g TRnS FAIBLE P(

0OURQUOI L´HYPERTHERMIE MULTIPLIE JUSQU³g FOIS L³EF½CACITm DE LA RADIOTHmRAPIE

!MmLIORATION DE LA PERFUSION ET DE L´APPORT EN OXYGnNE

0OURQUOI L´HYPERTHERMIE AUGMENTE SIGNI½CATIVEMENT L´EF½CACITm DES CYTOSTATIQUES

!CTIVATION DE RmACTIONS CHIMIQUES

,´HYPERTHERMIE ET LES BIOTHmRAPIES

0ROTmINES DE CHOC THERMIQUE ET INHIBITEURS DE L´ANGIOGENnSE

0OURQUOI L´HYPERTHERMIE SIMPLI½E LES INTERVENTIONS CHIRURGICALES

&ORTE DIMINUTION DES TUMEURS

(YPERTHERMIE ET QUALITm DE VIE

-OINS D´EFFETS SECONDAIRES MOINS DE DOULEURS

2mSULTATS D´mTUDES g GRANDE mCHELLE

2mGRESSIONS SIGNI½CATIVES ET MEILLEURS TAUX DE SURVIE

"mNm½CES THmRAPEUTIQUES DE L´HYPERTHERMIE

4OUJOURS PLUS LOIN

0ROMOTEURS ET CENTRES DE RECHERCHE SUR L³HYPERTHERMIE

$E LA RECHERCHE g L³APPLICATION CLINIQUE

#ONTACTS



La chaleur en action



La chaleur en action

,´HYPERTHERMIE LE QUATRInME PILIER DE L´ONCOLOGIE
&ONDEMENTS SCIENTI½QUES DE LA THERMOTHmRAPIE
¦ (EAT IN ON IN /NCOLOGY § C´EST SOUS CETTE DEVISE QUE LA RECHERCHE ET L´APPLICATION
CLINIQUE DE LA THERMOTHmRAPIE AVANCENT ACTUELLEMENT g GRANDS PAS 3´IL Y A QUELQUES
ANNmES ENCORE CETTE MODALITm THmRAPEUTIQUE PARAISSAIT DOUTEUSE ET SES EFFETS N´mTAIENT
PAS PROUVmS NOMBREUX SONT DmSORMAIS LES GRANDS CENTRES HOSPITALIERS UNIVERSITAIRES g
TRAVAILLER SUR CETTE THmRAPEUTIQUE ANTICANCmREUSE D´UNE GRANDE COMPLEXITm TECHNIQUE
5NE MODALITm THmRAPEUTIQUE QUI ET C³EST IMPORTANT DE LE PRmCISER ASSOCImE AUX TRAITEMENTS
STANDARD PEUT SAUVER PLUS DE VIES ET ALLONGER L³ESPmRANCE DE VIE D´UN PLUS GRAND NOMBRE
DE PERSONNES QUE TOUS LES NOUVEAUX MmDICAMENTS MIS AU POINT CES DERNInRES ANNmES
,´HYPERTHERMIE INDUITE g HAUTE FRmQUENCE PEUT
AUGMENTER SIGNI½CATIVEMENT LES TAUX DE SURVIE
DE PATIENTS ATTEINTS D´UN CANCER $ANS DES mTUDES
CLINIQUES DE PHASE ))) ASSOCIANT L³HYPERTHERMIE
g LA RADIOTHmRAPIE LA THERMOTHmRAPIE A PERMIS
D´AUGMENTER LES RmSULTATS g ANS DU CONTRxLE TUMORAL
LOCAL DE g CHEZ DES PATIENTS ATTEINTS D´UN
SARCOME g HAUT RISQUE ET DE g CHEZ CEUX
ATTEINTS D´UN MmLANOME LES TAUX DE RmMISSION

COMPLnTE DE g POUR LES RmCIDIVES DE CANCER
DU SEIN LES TAUX DE SURVIE g ANS DE g POUR
LES GLIOBLASTOMES ET LA RmMISSION COMPLnTE DE
g DANS LE CANCER DU COL DE L´UTmRUS AVANCm PAR
RAPPORT g DES PATIENTS TRAITmS PAR RADIOTHmRAPIE OU
CHIMIOTHmRAPIE SEULE



La chaleur en action












La chaleur en action







#ONCRnTEMENT LE RmCHAUFFEMENT DESTINm AU
TRAITEMENT PAR HYPERTHERMIE EST GmNmRm PAR
L³mMISSION D³ONDES RADIO DANS LES TISSUS
0ASSm UN CERTAIN LAPS DE TEMPS DES PROTmINES
DE CHOC THERMIQUES mMERGENT g LA SURFACE DE LA
CELLULE TUMORALE )L EN RmSULTE UNE ACTIVATION DES
CELLULES IMMUNITAIRES QUI SONT ALORS g MoME
DE DmTRUIRE EF½CACEMENT LES CELLULES TUMORALES
PORTEUSES DE CES PROTmINES DE CHOC THERMIQUE



La lutte contre le cancer
2ENFORCER LES TRAITEMENTS EXISTANTS

$EUX POINTS FAIBLES DES TUMEURS MALIGNES
2mSEAU SANGUIN SINUEUX ET CELLULES HYPOXIQUES
,ES TUMEURS MALIGNES SE FORMENT SOUS L´EFFET DE
LA CROISSANCE DE CELLULES QUI ONT MUTm ET QUI POUR
SURVIVRE ONT BESOIN DE PLUS D³mNERGIE QUE LES CELLULES
SAINES NORMALES 0OUR PERMETTRE LEUR PROLIFmRATION
INCONTRxLmE CES TUMEURS NE PEUVENT SE CONTENTER
DES VAISSEAUX SANGUINS EXISTANTS QUI NE SUF½SENT
PLUS g ASSURER LEURS BESOINS EN NUTRIMENTS ET EN
OXYGnNE ,ES TUMEURS MALIGNES STIMULENT ALORS LA
FORMATION DE NOUVEAUX VAISSEAUX SANGUINS -AIS
CES NmOVAISSEAUX FORMENT DES RmSEAUX ANARCHIQUES
PAR RAPPORT g CEUX DES TISSUS SAINS ,EUR TAILLE EST
ANORMALE ET ILS SE RAMI½ENT EN N®UDS ET IMPASSES
%N RAISON DE LA STRUCTURE IRRmGULInRE DE CES VAISSEAUX
DES GRANDES ZONES TUMORALES SE TROUVENT SOUVENT
EN HYPOXIE ,ES CELLULES HYPOXIQUES N´mTANT PLUS EN
MESURE D´mLIMINER SUF½SAMMENT LES SUBSTANCES
TOXIQUES DU SANG ELLES ONT UN P( BAS

$E SURCROsT ON OBSERVE SOUVENT DES MODI½CATIONS
IMPORTANTES DANS LA PERFUSION DE CES TUMEURS CAR
LES VAISSEAUX INSTABLES S´AFFAISSENT RmGULInREMENT ET
SOUSTRAIENT DE L´OXYGnNE AUX CELLULES /R LES CELLULES
VIVANT EN MILIEU APPAUVRI EN OXYGnNE SONT LES PLUS
DIF½CILES g DmTRUIRE PAR LES RAYONNEMENTS IONISANTS
QUI ENTRAsNENT LA FORMATION DE RADICAUX LIBRES
LESQUELS ATTAQUENT L´!$. OU PAR LA CHIMIOTHmRAPIE
QUI EMPRUNTE LE RmSEAU SANGUIN POUR DmLIVRER LES
CYTOSTATIQUES -AIS COMME LES CELLULES CANCmREUSES
HYPOXIQUES ONT TENDANCE g FORMER DES MmTASTASES
LEUR DESTRUCTION EST UNE PRIORITm ABSOLUE DANS LA
THmRAPEUTIQUE ANTICANCmREUSE

6AISSEAUX SANGUINS MUTmS DANS UN TISSU TUMORAL

6AISSEAUX SANGUINS NORMAUX DANS UN TISSU SAIN



Le rôle de l’hyperthermie

,ES EFFETS DE L´HYPERTHERMIE SUR LE PLAN BIOCHIMIQUE
!TTAQUER LES CELLULES g TRnS FAIBLE P(
,´HYPERTHERMIE DmTRUIT LES CELLULES CANCmREUSES
EN ENTRAsNANT UN mCHAUFFEMENT g L´INTmRIEUR DE LA
TUMEUR DE €# g €# #E TRAITEMENT SE SERT DONC
DES POINTS FAIBLES DES TUMEURS MALIGNES QUI ONT
mTm DmCRITES CI DESSUS COMME L³ORGANISME TENTE
DE LUTTER CONTRE L´HYPERTHERMIE PAR LA PERFUSION
L´mLmVATION THERMIQUE PERSISTE AU SEIN DES TUMEURS
CAR LEUR PERFUSION EST MmDIOCRE OU IRRmGULInRE TANDIS
QUE LES TISSUS SAINS ADJACENTS CORRECTEMENT PERFUSmS
SONT REFROIDIS

,ES CELLULES CANCmREUSES SONT PARTICULInREMENT
SENSIBLES g L´HYPERTHERMIE CAR ELLES ONT UN P( BAS
D} g L´INCAPACITm g mLIMINER LES MmTABOLISMES
ANAmROBIES ,´HYPERTHERMIE S´ATTAQUE AUX CELLULES
EN MILIEU ACIDI½m ROMPT LA STABILITm DES PROTmINES
CELLULAIRES ET LES DmTRUIT

$´APRnS LES SCIENTI½QUES L´APOPTOSE DES CELLULES
CANCmREUSES SOUMISES g UNE HYPERTHERMIE SERAIT
DUE AUX LmSIONS CAUSmES AU NIVEAU DE LA MEMBRANE
PLASMIQUE DU CYTOSQUELETTE ET DU NOYAU CELLULAIRE

-ODE D´ACTION BIOCHIMIQUE DE L´HYPERTHERMIE



Le partenaire idéal

(YPERTHERMIE ET RADIOTHmRAPIE

0OURQUOI L´HYPERTHERMIE MULTIPLIE JUSQU´g FOIS L´EF½CACITm
DE LA RADIOTHmRAPIE
!MmLIORATION DE LA PERFUSION ET DE L´APPORT EN OXYGnNE
,´mCHAUFFEMENT INDUIT PAR L´HYPERTHERMIE
AUGMENTE LA PERFUSION ET PAR CONSmQUENT L´APPORT
D´OXYGnNE g LA TUMEUR UN FACTEUR IMPORTANT POUR
AUGMENTER L´EF½CACITm DE LA RADIOTHmRAPIE %N EFFET
LES RAYONNEMENTS IONISANTS DmTRUISENT LES TISSUS
CANCmREUX PRINCIPALEMENT EN CRmANT DES RADICAUX
LIBRES QUI ATTAQUENT L´!$. DES CELLULES TUMORALES
/R LES CELLULES TUMORALES EN CONDITIONS D´HYPOXIE
SONT TROIS FOIS PLUS RmSISTANTES AUX RAYONNEMENTS
IONISANTS QUE LES CELLULES SAINES #HEZ L´HOMME
IL EXISTE UN LIEN DIRECT ENTRE UNE HYPOXIE DANS LA
TUMEUR ET L³mCHEC DE LA RADIOTHmRAPIE %T g L´INVERSE
LA RADIOTHmRAPIE EST D´AUTANT PLUS EF½CACE QUE LA
TENEUR EN OXYGnNE EST mLEVmE DANS LE TISSU TUMORAL
%N PLUS DE LA FORMATION DE RADICAUX LIBRES
QUI ATTAQUENT L´!$. DES CELLULES TUMORALES
L´HYPERTHERMIE ENTRAsNE mGALEMENT LA CONCENTRATION
DE PROTmINES DANS LE NOYAU CELLULAIRE #E MmCANISME
EMPoCHE L´AUTORmPARATION DE L´!$. DES CELLULES
CANCmREUSES QUI ONT mTm LmSmES PAR LES RAYONNEMENTS
IONISANTS ,A POTENTIALISATION DE L´EF½CACITm DES
RAYONNEMENTS IONISANTS PAR LA CHALEUR SE FONDE
mGALEMENT SUR LES PHASES DU CYCLE CELLULAIRE
EN EFFET LES CELLULES TUMORALES EN PHASE DE SYNTHnSE
SONT ASSEZ RmSISTANTES AUX RAYONNEMENTS IONISANTS
ET g LA FOIS SENSIBLES AUX EFFETS DESTRUCTEURS DE
L³HYPERTHERMIE

,´HYPERTHERMIE ET LA RADIOTHmRAPIE SE RmVnLENT
DONC COMPLmMENTAIRES LORSQUE LE TISSU TUMORAL
A UNE PERFUSION MmDIOCRE IL EST RmSISTANT AUX
RAYONNEMENTS IONISANTS ET S´AVnRE SENSIBLE g
L´HYPERTHERMIE 3´IL EST BIEN PERFUSm LE TISSU TUMORAL
RmAGIT g PEINE g LA CHALEUR MAIS EST SENSIBLE AUX
RAYONNEMENTS IONISANTS #ETTE INTERACTION ET
CETTE COMPLmMENTARITm SONT UNE EXCELLENTE RAISON
D³ASSOCIER L´HYPERTHERMIE ET LA RADIOTHmRAPIE
THERMORADIOTHmRAPIE $ES mTUDES IN VIVO ONT
MONTRm QUE LE TRAITEMENT PAR HYPERTHERMIE PEUT
AUGMENTER LES EFFETS DE LA RADIOTHmRAPIE DE
g FOIS ,´HYPERTHERMIE SE TROUVE DONC oTRE
L³UN DES POTENTIALISATEURS LES PLUS EF½CACES DE LA
RADIOTHmRAPIE

-ODE D´ACTION SYNERGmTIQUE DE LA RADIOTHmRAPIE
ET DE L´HYPERTHERMIE



Le partenaire idéal

(YPERTHERMIE ET CHIMIOTHmRAPIE

0OURQUOI L´HYPERTHERMIE AUGMENTE SIGNI½CATIVEMENT L´EF½CACITm
DES CYTOSTATIQUES
!CTIVATION DE RmACTIONS CHIMIQUES
,´HYPERTHERMIE PEUT AUSSI AUGMENTER
SIGNI½CATIVEMENT L´EF½CACITm DE LA CHIMIOTHmRAPIE
#OMME POUR LA RADIOTHmRAPIE CELA S´EXPLIQUE PAR
UNE MEILLEURE PERFUSION DU TISSU TUMORAL ,ORSQUE
LA PERFUSION EST AUGMENTmE ELLE FACILITE L´ABSORPTION
DES CYTOSTATIQUES DANS LES MEMBRANES CELLULAIRES
,´mLmVATION THERMIQUE SERT D´ACTIVATEUR AU TRAITEMENT
MmDICAMENTEUX CAR LES RmACTIONS CHIMIQUES SONT
ACCmLmRmES PAR LA CHALEUR
,´HYPERTHERMIE EST UN COMPLmMENT IDmAL DE LA
CHIMIOTHmRAPIE NOTAMMENT DANS LE TRAITEMENT DE
TUMEURS DE GRANDE TAILLE 'mNmRALEMENT LE CENTRE
ET D´AUTRES RmGIONS DE CE TYPE DE FOYER TUMORAL
SONT MAL PERFUSmS ET LES CELLULES SONT RETARDmES
DANS LEUR CROISSANCE DE CE FAIT CES FOYERS SONT
DIF½CILEMENT ACCESSIBLES AUX CYTOSTATIQUES QUI
ATTAQUENT PRINCIPALEMENT LES CELLULES g DIVISION
RAPIDE ,´HYPERTHERMIE AUGMENTE CONSIDmRABLEMENT
LA PERFUSION DES CELLULES TUMORALES ET DONC
L´ABSORPTION DES MmDICAMENTS

LA MITOMYCINE # LA MITOXANTRONE LA BLmOMYCINE
LA CISPLATINE LES NITROSO URmES ET LA
CYCLOPHOSPHAMIDE %LLES ONT RmVmLm QUE LA
THERMOTHmRAPIE PERMET DE RESTAURER LA RmPONSE DES
TUMEURS RmSISTANTES AUX CYTOSTATIQUES
$ANS LES TRAITEMENTS UTILISANT DES LIPOSOMES DANS
LESQUELS DES CYTOSTATIQUES ONT mTm ¦ ENCAPSULmS §
L´HYPERTHERMIE LES AIDE g TROUVER LEUR CIBLE g SAVOIR
LE FOYER TUMORAL #ES MINUSCULES VmSICULES LIPIDIQUES
SONT ADMINISTRmES DANS LE SANG DU PATIENT PAR
INJECTION INTRAVEINEUSE ,ORSQU´ELLES ATTEIGNENT UNE
RmGION DU CORPS AYANT SUBI UN mCHAUFFEMENT g €#
ELLES FONDENT ET LIBnRENT LEUR CONTENU !INSI LEUR
UTILISATION PERMET DE DmLIVRER g LA TUMEUR DES
MmDICAMENTS DE CHIMIOTHmRAPIE DIRECTEMENT ET EN
QUANTITm ACCRUE ET D´EN RmDUIRE CONSIDmRABLEMENT LES
EFFETS SECONDAIRES

$E NOMBREUSES PUBLICATIONS DmCRIVENT LES
INTERACTIONS ENTRE L´HYPERTHERMIE ET DIVERS
CYTOSTATIQUES COMME LA DOXORUBICINE



Des résultats d’études prometteurs

,´HYPERTHERMIE ET LES BIOTHmRAPIES
0ROTmINES DE CHOC THERMIQUE ET INHIBITEURS DE L´ANGIOGENnSE
$ANS LA THmRAPIE GmNIQUE L´HYPERTHERMIE
S´AVnRE oTRE UN ACTIVATEUR DE NOUVELLES FORMES
DE BIOTHmRAPIES CAR LA PRODUCTION DE GnNES EST
ACCmLmRmE D´UN FACTEUR PAR LA CHALEUR THmRAPIE
GmNIQUE INDUITE PAR LA CHALEUR
,´HYPERTHERMIE JOUE UN RxLE ESSENTIEL DANS
L³IMMUNOTHmRAPIE ET LE DmVELOPPEMENT DE VACCINS
ANTICANCmREUX ,A CHALEUR CRmE UN mTAT DE STRESS POUR
LES CELLULES CANCmREUSES %N RmPONSE AU STRESS ELLES
SYNTHmTISENT DES PROTmINES DE CHOC THERMIQUE QUI
g LEUR TOUR ACTIVENT LE SYSTnME IMMUNITAIRE
,A COMPRmHENSION DE CE PHmNOMnNE A DONNm LIEU g
DE NOMBREUX TRAVAUX DE RECHERCHE EN VUE DE SAVOIR
COMMENT METTRE AU POINT DES IMMUNOTHmRAPIES g
L´AIDE DE CES PROTmINES DE CHOC THERMIQUE ET ASSOCIER
DIVERSES TECHNIQUES DE VACCINATION g L´HYPERTHERMIE

$´APRnS LES RmSULTATS DES CHERCHEURS L´HYPERTHERMIE
CONTRIBUE mGALEMENT g L³ANTI ANGIOGENnSE CAR
ELLE INHIBE LA FORMATION DE NmOVAISSEAUX
0AR CONSmQUENT ELLE EST INDIQUmE COMME TRAITEMENT
ADJUVANT DES STRATmGIES ANTI ANGIOGmNIQUES
MmDICAMENTEUSES POUR LES TUMEURS SURVIVANTES
SITUmES DANS DES RmGIONS MAL PERFUSmES

!CTIVATION DU SYSTnME IMMUNITAIRE INDUITE PAR HYPERTHERMIE



De nouvelles perspectives

0OURQUOI L´HYPERTHERMIE SIMPLI½E LES INTERVENTIONS CHIRURGICALES
&ORTE DIMINUTION DES TUMEURS
bTANT DONNm QU´UN TRAITEMENT PAR HYPERTHERMIE
DmTRUIT DE TRnS NOMBREUSES CELLULES IL PERMET
SOUVENT DE RmDUIRE TRnS SENSIBLEMENT LA TAILLE
D´UN FOYER TUMORAL ET AINSI DE FACILITER OU TOUT
SIMPLEMENT DE RENDRE POSSIBLE L´EXmRnSE CHIRURGICALE
DE LA TUMEUR ,´HYPERTHERMIE JOUE UN RxLE IMPORTANT
EN PRmOPmRATOIRE NOTAMMENT DANS LES CAS O|

LA RmSECTION DE LA TUMEUR EST DANGEREUSE VOIRE
IMPOSSIBLE EN RAISON DE SA PROXIMITm AVEC DES TISSUS
SENSIBLES ,´HYPERTHERMIE PRmSENTE mGALEMENT
L´AVANTAGE DE RmDUIRE LE CARACTnRE DmLABRANT DES
INTERVENTIONS CHIRURGICALES DANS LES OPmRATIONS DE
LA SPHnRE /2, OU D´AUTRES PARTIES DU CORPS VISIBLES
SI LA TUMEUR A mTm RmDUITE AVANT L´INTERVENTION

(YPERTHERMIE ET QUALITm DE VIE
-OINS D´EFFETS SECONDAIRES MOINS DE DOULEURS
$E NOMBREUSES mTUDES MONTRENT QUE LA QUALITm
DE VIE DE PATIENTS ATTEINTS D´UN CANCER PEUT oTRE
SENSIBLEMENT AMmLIORmE SI LA CHIMIOTHmRAPIE OU
LA RADIOTHmRAPIE EST ASSOCImE g UN TRAITEMENT
PAR HYPERTHERMIE $ANS CES mTUDES LES EFFETS
SECONDAIRES mTAIENT RmDUITS CONSIDmRABLEMENT ET
DURABLEMENT ,´HYPERTHERMIE A STIMULm LE SYSTnME

IMMUNITAIRE ET AIDm L´ORGANISME g SE REMETTRE
DES EFFETS SECONDAIRES TOXIQUES DES TRAITEMENTS
STANDARD %N SOINS PALLIATIFS AUSSI L´HYPERTHERMIE
EST BmNm½QUE POUR LES PATIENTS PUISQU´ELLE RmDUIT
LES HmMORRAGIES AINSI QUE LES INFECTIONS ET SOULAGE
LES DOULEURS



Essais cliniques

2mSULTATS D´mTUDES g GRANDE mCHELLE
2mGRESSIONS SIGNI½CATIVES ET MEILLEURS TAUX DE SURVIE
!U COURS DES QUINZE DERNInRES ANNmES mTUDES CLINIQUES DE PHASE ) OU )) ET DE PHASE )))
ONT mTm PUBLImES SUR LES EFFETS DE L´HYPERTHERMIE ASSOCImE g LA RADIOTHmRAPIE ET OU g LA
CHIMIOTHmRAPIE ,ES mTUDES DmCRITES CI APRnS SONT LES PRINCIPALES mTUDES RmALISmES PAR LES CENTRES
DE RECHERCHE EUROPmENS ET NORD AMmRICAINS
4UMEURS SUPER½CIELLES

4UMEURS DE LA ToTE ET DU COU

%N #ANCER LE JOURNAL INTERNATIONAL DE L´!MERICAN
#ANCER 3OCIETY A FAIT mTAT D´UNE mTUDE CLINIQUE AUPRnS
DE PATIENTS SOUFFRANT D´UN CANCER /2, D´UN CANCER
DU SEIN OU D´UN MmLANOME MALIN MENmE PAR -AYER
ET (ALLINAN AU *OHN (OPKINS (OSPITAL AUX bTATS 5NIS
,ES RmSULTATS MONTRENT QUE DES PATIENTS ONT
PRmSENTm UNE RmMISSION COMPLnTE ET N´ONT PAS
PRmSENTm DE RmCIDIVES LOCALES APRnS ANS 4OUS LES
PATIENTS ONT mTm TRAITmS PAR HYPERTHERMIE ET
BRACHYTHmRAPIE ,ES AUTEURS CONCLUENT
QU´ ¦ UN TRAITEMENT AMBULATOIRE DE NmOPLASMES
HUMAINS PAR THERMORADIOTHmRAPIE INTERSTITIELLE EST
FAISABLE S}R ET EF½CACE § 6OIR P ¯
$ANS *OURNAL OF #LINICAL /NCOLOGY 6OL N€
P UNE mTUDE RANDOMISmE DE PHASE )))
MENmE PAR %LLEN *ONES ET SES COLLnGUES SUR
L´HYPERTHERMIE ET LA RADIOTHmRAPIE CHEZ DES PATIENTS
ATTEINTS DE TUMEURS SUPER½CIELLES A mTm PUBLImE
EN ,A MAJEURE PARTIE DES PATIENTS DE CETTE
mTUDE PRmSENTAIT UNE RmCIDIVE DANS LA PAROI THORACIQUE
,ES AUTRES SOUFFRAIENT D´UNE TUMEUR DE LA ToTE ET DU
COU OU D´UN MmLANOME ª LA ½N DU TRAITEMENT UNE
RmMISSION COMPLnTE A mTm CONSTATmE CHEZ DES
PATIENTS AYANT RElU UN TRAITEMENT PAR HYPERTHERMIE
EN COMPLmMENT DE LA RADIOTHmRAPIE CONTRE CHEZ
LES PATIENTS N³AYANT PAS RElU D³HYPERTHERMIE #HEZ
LES PATIENTS QUI AVAIENT DmJg SUIVI UNE RADIOTHmRAPIE
CET EFFET mTAIT ENCORE PLUS PRONONCm DES
PATIENTS DU GROUPE AYANT RElU UN TRAITEMENT PAR
HYPERTHERMIE ONT PRmSENTm UNE RmMISSION COMPLnTE
CONTRE SEULEMENT DANS LE GROUPE N´AYANT PAS
BmNm½CIm DE LA THERMOTHmRAPIE

%N LE )NTERNATIONAL *OURNAL OF 2ADIATION
/NCOLOGY "IOLOGY 0HYSICS A PUBLIm LES RmSULTATS D³UNE
mTUDE DE PHASE ))) MENmE AUPRnS DE PATIENTS
ATTEINTS D³UN CANCER /2, DE STADE )6 INOPmRABLE PAR
6ALDAGNI ET !MICHELLI g L´/SPEDALE 3 #HIARA g 4RENTE
EN )TALIE ,ES RmSULTATS DE CETTE mTUDE MONTRENT QUE
L³ASSOCIATION DE L³HYPERTHERMIE ET DE LA RADIOTHmRAPIE
A PERMIS D³AUGMENTER LES RmMISSIONS COMPLnTES DE
g LA SURVIE SANS RmCIDIVE LOCALE DE g ET
LE TAUX DE SURVIE g ANS DE g PAR RAPPORT g
UNE RADIOTHmRAPIE SEULE VOIR 6OL P



-mLANOME MALIN
%N LES RmSULTATS D´UNE mTUDE MULTICENTRIQUE DE
PHASE ))) SUR DES MmLANOMES MALINS RmCIDIVANTS OU
MmTASTATIQUES MENmE PAR /VERGAARD ET AL !ARHUS
$ANEMARK ONT mTm PUBLImS DANS LE )NTERNATIONAL
*OURNAL OF (YPERTHERMIA #ETTE mTUDE A MONTRm QUE
L´HYPERTHERMIE ASSOCImE g LA RADIOTHmRAPIE PERMET
PAR RAPPORT g LA RADIOTHmRAPIE SEULE D´ACCROsTRE LE
TAUX DE RmMISSION COMPLnTE DE g ET LA
SURVIE SANS RmCIDIVE g ANS DE g
VOIR 6OL N€ P

Essais cliniques

5NE APPROCHE THmRAPEUTIQUE PROUVmE SUR LE PLAN INTERNATIONAL

#ANCER DU SEIN
,ES RmSULTATS D´UNE mTUDE CLINIQUE MULTICENTRIQUE
DE PHASE ))) QUI A INCLUS PATIENTS ATTEINTS D´UN
CANCER DU SEIN LOCALISm SUPER½CIEL ONT mTm PUBLImS PAR
6ERNON (AND &IELD ET AL ,ONDRES 'RANDE "RETAGNE
EN DANS LE )NTERNATIONAL *OURNAL OF 2ADIATION
/NCOLOGY "IOLOGY 0HYSICS #ETTE mTUDE A MONTRm QUE
LE TAUX DE RmMISSION COMPLnTE EST PASSm DE g
ET LE TAUX DE SURVIE SANS RmCIDIVE DE g CHEZ
LES PATIENTS AYANT RElU UNE RADIOTHmRAPIE ASSOCImE
g L³HYPERTHERMIE PAR RAPPORT g CEUX AYANT SUIVI UNE
RADIOTHmRAPIE SEULE VOIR 6OL N€ P

'LIOBLASTOME
,ES RmSULTATS D´UNE mTUDE CLINIQUE DE PHASE )))
RmALISmE PAR 3NEED 3TAUFFER -C$ERMOTT ET AL g
L´5NIVERSITm DE #ALIFORNIE 3AN &RANCISCO MENmE
AUPRnS DE PATIENTS ATTEINTS D³UN GLIOBLASTOME
MULTIFORME ONT mTm PUBLImS EN DANS LE
)NTERNATIONAL *OURNAL OF 2ADIATION /NCOLOGY "IOLOGY
0HYSICS #ETTE mTUDE A RmVmLm QUE LE TAUX DE SURVIE g
ANS A mTm MULTIPLIm PAR DEUX CHEZ LES PATIENTS AYANT
BmNm½CIm D³UNE BRACHYTHmRAPIE ASSOCImE g UN TRAITEMENT
PAR HYPERTHERMIE PAR RAPPORT g CEUX TRAITmS PAR
BRACHYTHmRAPIE SEULE VOIR 6OL N€ P

3ARCOMES DES TISSUS MOUS
,ES RmSULTATS PROMETTEURS D³UNE mTUDE MULTICENTRIQUE
RANDOMISmE DE PHASE ))) PORTANT SUR LES SARCOMES g
HAUT RISQUE DES TISSUS MOUS MENmE PAR 2OLF )SSELS
5NIVERSITY (OSPITAL 'RO†HADERN POUR L´%/24# 34"3'
%UROPEAN /RGANISATION FOR 2ESEARCH AND 4REATMENT
OF #ANCER 3OFT 4ISSUE AND "ONE 3ARCOMA 'ROUP ET
POUR L´%3(/ %UROPEAN 3OCIETY FOR (YPERTHERMIC
/NCOLOGY g LAQUELLE PATIENTS ONT PARTICIPm
AVAIENT DmJg mTm PRmSENTmS g LA RENCONTRE DE
L´!3#/ EN ,ES PATIENTS AVAIENT mTm TRAITmS
AVANT ET APRnS UNE INTERVENTION CHIRURGICALE
PAR CHIMIOTHmRAPIESEULE OU CONJOINTEMENT
PAR HYPERTHERMIE PUIS DANS LES DEUX CAS PAR
RADIOTHmRAPIE ,ES RmSULTATS ONT mTm PUBLImS EN LIGNE
DANS ,ANCET /NCOLOGY EN !VRIL ,ES RmSULTATS
EXPOSmS SONT CLAIRS ET SIGNICATIFS LE TAUX DE RmPONSE
GLOBAL APRnS TRAITEMENT PAR HYPERTHERMIE FUT PLUS

DE DEUX FOIS SUPmRIEUR CHEZ LES PATIENTS DU GROUPE
AYANT SUIVI UN TRAITEMENT COMBINm EN COMPARAISON
AVEC LE GROUPE AYANT SUIVI UN TRAITEMENT COMPRENANT
UNIQUEMENT LA CHIMIOTHmRAPIE POUR LES
PREMIERS CONTRE POUR LES SECONDS ,A DURmE
DE SURVIE MOYENNE SANS MALADIE A mTm PROLONGmE
DE MOIS DANS LE GROUPE TRAITm PAR HYPERTHERMIE
EN COMPARAISON AVEC LE GROUPE CONTRxLE MOIS
CHEZ LES PREMIERS POUR MOIS CHEZ LES SECONDS
,A SURVIE GLOBALE FUT SIGNI½CATIVEMENT PLUS LONGUE
CHEZ DES PATIENTS PRmSENTANT DES SIGNES PRmCOCES
DE PROGRESSION DE LA MALADIE ET AYANT RElU EN
CONSmQUENCE UN TRAITEMENT NmOADJUVANT COMBINm g
UN TRAITEMENT PAR HYPERTHERMIE

4UMEURS PELVIENNES
5NE mTUDE CLINIQUE DE PHASE ))) MENmE PAR :EE
'ONZALEZ 'ONZALEZ VAN 2HOON ET AL 2OTTERDAM ET
!MSTERDAM 0AYS "AS AUPRnS DE PATIENTS ATTEINTS
DE TUMEURS PELVIENNES LOCALISmES AVANCmES A mTm
PUBLImE EN DANS ,ANCET #ETTE mTUDE A MONTRm
QUE L´HYPERTHERMIE ASSOCImE g LA RADIOTHmRAPIE A
PERMIS D´AUGMENTER LE TAUX DE RmMISSION COMPLnTE
DE g POUR LES CANCERS DE LA VESSIE ET DE
g POUR LES CANCERS DU COL DE L´UTmRUS
AVANCmS ,E TAUX DE SURVIE g ANS mTAIT DE DANS
LE GROUPE AYANT BmNm½CIm DE L´HYPERTHERMIE ET DE LA
RADIOTHmRAPIE CONTRE DANS CELUI AYANT RElU UNE
RADIOTHmRAPIE SEULE VOIR 6OL P

#ANCER DU COL DE L´UTmRUS
-ARTINE &RANCKENA DU %RASMUS -EDICAL #ENTER DE
L´UNIVERSITm DE 2OTTERDAM A PUBLIm UNE mTUDE PARUE
DANS )NT * 2ADIAT /NCOL "IOL 0HYS -AR
DANS LAQUELLE DES PATIENTES ATTEINTES D³UN CANCER DU
COL DE L³UTmRUS TRAITmES AVEC OU SANS HYPERTHERMIE
ONT mTm SUIVIES PENDANT ANS #ETTE mTUDE A RmVmLm
QUE SEULEMENT DES PATIENTES AYANT RElU UNE
RADIOTHmRAPIE SEULE ONT SURVmCU CONTRE DES
FEMMES AYANT mGALEMENT BmNm½CIm D´UN TRAITEMENT
PAR HYPERTHERMIE #E RmSULTAT TRnS SIGNI½CATIF
MONTRE POUR LA PREMInRE FOIS QUE LE BmNm½CE DE
L´HYPERTHERMIE NE PERSISTE PAS UNIQUEMENT SUR LE
COURT TERME MAIS QU³IL EST AUSSI DURABLE



Des atouts supplémentaires
4OUJOURS PLUS LOIN

"mNm½CES THmRAPEUTIQUES DE L´HYPERTHERMIE
%N RmSUMm LES mTUDES ET EXPmRIENCES CLINIQUES RAPPORTENT QUE L´HYPERTHERMIE EST ASSOCImE
AUX BmNm½CES THmRAPEUTIQUES SUIVANTS
„ !UGMENTATION DES TAUX DE SURVIE

„ !UGMENTATION DE L´ABSORPTION DE
CYTOSTATIQUES DANS LES CELLULES

„ !MmLIORATION DU CONTRxLE TUMORAL LOCAL ET
DE LA DURmE DU CONTRxLE TUMORAL LOCAL





„ 3YNERGIE AVEC LES CYTOSTATIQUES

„ (AUSSE DES TAUX DE RmMISSION

„ $ESTRUCTION DES CELLULES CHIMIORmSISTANTES

„ $IMINUTION DE LA MORBIDITm

„ !CTIVATEUR DES THmRAPIES GmNIQUES

„ $ESTRUCTION DIRECTE DES CELLULES TUMORALES

„ 2mDUCTION DE LA TAILLE TUMORALE POUR RENDRE
POSSIBLE LA RmSECTION ET OU AUGMENTER LA

SmCURITm DE LA RmSECTION

„ !MmLIORATION DE LA PALLIATION ET DURABILITm
DE CET EFFET
„ !MmLIORATION DE LA QUALITm DE VIE

„ #ARACTnRE MOINS DmLABRANT DE LA RmSECTION
CHIRURGICALE

„ %F½CACITm ACCRUE DES AUTRES MODALITmS
THmRAPEUTIQUES SANS AUGMENTATION DE
LA TOXICITm

„ !MmLIORATION DES RmSULTATS FONCTIONNELS
APRnS L³OPmRATION

„ !MmLIORATION DE L´OXYGmNATION DU TISSU

TUMORAL PERMETTANT D´AUGMENTER L´EF½CACITm
DE LA RADIOTHmRAPIE
„ $ESTRUCTION DES CELLULES RADIORmSISTANTES
ET SENSIBLES g LA CHALEUR
„ !MmLIORATION DU TAUX DE RmPONSE AUX
CYTOSTATIQUES



„ %LARGISSEMENT DES POSSIBILITmS THmRAPEUTIQUES EN
TERMES DE TAILLE ET DE PROGRESSION DES TUMEURS



„ !MmLIORATION DE L´EF½CACITm EN CAS DE
RADIOTHmRAPIES RmPmTmES





„ !MmLIORATION DES RmSULTATS LORS DE L´ASSOCIATION
g LA RADIOTHmRAPIE ET g LA CHIMIOTHmRAPIE
THERMORADIOTHmRAPIE THERMOCHIMIOTHmRAPIE

L’hyperthermie dans le monde

0ROMOTEURS ET CENTRES DE RECHERCHE SUR L´HYPERTHERMIE
$E LA RECHERCHE g L´APPLICATION CLINIQUE
!UX bTATS 5NIS LE .ATIONAL #ANCER )NSTITUTE A
RECONNU L´HYPERTHERMIE COMME UNE MODALITm
THmRAPEUTIQUE ANTICANCmREUSE ET A ½NANCm LA
RECHERCHE LE DmVELOPPEMENT ET L³AMmLIORATION DE
CETTE TECHNIQUE g HAUTEUR DE PLUSIEURS DIZAINES
DE MILLIONS DE DOLLARS
,ES INSTITUTIONS EUROPmENNES N´ONT PAS mTm MOINS
GmNmREUSES ,A $EUTSCHE +REBSHILFE A DmCLARm
L´HYPERTHERMIE COMME UNE NOUVELLE MmTHODE
ANTICANCmREUSE EF½CACE TANDIS QUE LA $EUTSCHE
&ORSCHUNGSGEMEINSCHAFT EN EST L´UN DES PRINCIPAUX
PROMOTEURS

,ES ORGANISMES D´ASSURANCE MALADIE AUX 0AYS "AS
ONT ½NANCm UNE mTUDE DmCISIVE SUR LE TRAITEMENT
PAR HYPERTHERMIE DES TUMEURS PELVIENNES
,³%/24# ORGANISATION EUROPmENNE DE RECHERCHE ET
DE TRAITEMENT DU CANCER A GARANTI LA QUALITm DE LA
RECHERCHE SUR L´HYPERTHERMIE EN %UROPE
$E NOMBREUX APPAREILS ET DISPOSITIFS UTILISmS DANS LE
MONDE ENTIER POUR LA RECHERCHE ET LE TRAITEMENT PAR
HYPERTHERMIE ONT mTm MIS AU POINT ET FABRIQUmS PAR
"3$ -EDICAL #ORPORATION

0OUR OBTENIR PLUS D´INFORMATIONS SUR L´HYPERTHERMIE SES INDICATIONS ET LES CENTRES CERTI½mS DANS LESQUELS
ELLE EST MISE EN ®UVRE CONSULTER NOTRE SITE )NTERNET

WWW SENNEWALD DE





Contacts

3I VOUS AVEZ DES QUESTIONS
CONTACTEZ NOUS
6ENTE
-ARTIN 7ADEPOHL
4mLmPHONE
MARTIN WADEPOHL SENNEWALD DE
#OMMUNICATIONS -ARKETING
-ONICA 3ENNEWALD
4mLmPHONE
MONICA SENNEWALD SENNEWALD DE
)NFORMATIONS TECHNIQUES
'~NTER &UTSCHIK
4mLmPHONE
GUENTER FUTSCHIK SENNEWALD DE

.OTRE ADRESSE
$R 3ENNEWALD -EDIZINTECHNIK 'MB(
3CHATZBOGEN
-UNICH
!LLEMAGNE
6OUS TROUVEREZ DES INFORMATIONS
COMPLmMENTAIRES SUR NOTRE SITE
WWW SENNEWALD DE



WWW SENNEWALD DE


Documents similaires


Fichier PDF quatrieme pilier
Fichier PDF dr bakdach
Fichier PDF nanomedico tpe lucille marine alice
Fichier PDF pathologie tumorale ii
Fichier PDF itw g favre recherches en collaboration
Fichier PDF 21 immunite anti tumorale


Sur le même sujet..