CHAPITRE 1 .pdf



Nom original: CHAPITRE 1.pdfAuteur: Emily FERRENBACH

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / OpenOffice 4.1.1, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 26/05/2016 à 07:36, depuis l'adresse IP 128.78.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 317 fois.
Taille du document: 81 Ko (6 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


À peine elle se posa sur l'un des hauts tabourets du bar que la jeune serveuse, qui se trouvait de
l'autre côté, vint l'aborder d'un sourire joyeux. Cette dernière déposa d'un geste ferme un verre de
jus de pomme sous les yeux de la blonde. Elle reprit alors son activité qui consistait à essuyer les
couverts qui venaient de passer sous l'eau afin d'être lavés.


Lucy, l'interpella à voix basse la barmaid.

La dite « Lucy » était une jeune mage qui avait maintenant intégré la guilde puis un bout de temps
dorénavant. Ses pouvoirs de constellationniste étaient en constante progression et sa beauté faisait
d'elle une personne très connue : elle avait fait la page de couverture d'un tas de magazines.
Cependant, tout cela n'était qu'un tas de chiffon pour elle. La plupart du temps, elle allait aux
séances de photographie avec son amie – celle qui lui faisait actuellement face, d'ailleurs – et se
retrouvait toujours avec de nouveaux rendez-vous pour que la prochaine fois, ce soit elle qui soit
devant l'objectif.
La concernée leva la tête vers son interlocutrice face à elle, alors qu'elle prenait quelques gorgées de
jus, se sentant forcée de le faire. Elle reposa cependant la boisson, n'ayant pas énormément soif. Un
soupir qu'elle voulait discret, s'échappa d'entre ses lèvres, tandis qu'elle installa son menton dans la
paume de sa main – elle était accoudée au bar. Les regards que lui lançaient de temps à autre son
amie étaient de plus en plus insistants et inquiets au fil des jours. La jeune blonde tenta alors
d'échapper aux questions qu'elle sentait arriver d'un petit sourire qu'elle avait l'habitude de faire.


Qu'est-ce qui ne va pas ? demanda Mirajane.

La serveuse était une jeune femme simple, gentille, et surtout remplie d'amour pour ses proches.
Les voir aller mal – physiquement ou moralement, était l'une des choses qu'elle ne pouvait pas
supporter. Bien qu'elle soit l'une des personnes les plus attentionnées au monde, derrière son
apparence se cachait une vraie démone. Elle savait soutirer des informations subtilement, ou alors
elle-même en laisser glisser quelques unes dans certains cas. Jamais elle ne faisait ça en mal, la
douce jeune fille qu'elle était ne voulait que le bien autour d'elle.
La mage stellaire, hésitante, ne répondit pas immédiatement à la question. Son esprit était brouillé,
et elle n'arrivait plus à penser correctement. Elle réfléchissait donc avec lenteur, bien qu'elle ait déjà
la réponse à ce problème. La chose est que quand la question fut posée, le besoin d'éclaircir tout ça
s'est fait ressentir. D'après elle, la raison de son malheur la rendait égoïste, après tout : elle devrait
être heureuse pour ça, au lieu de se renfermer sur elle-même à chaque fois que le problème en
question lui faisait face. Attendant une réponse, la serveuse la fixait de ses yeux bleus.


Je suis juste trop jalouse, avait-elle tout simplement hésité à dire.

À ces mots, un sourire rassurant vint éclairer le visage de la douce femme qui était toujours derrière
le bar, à essuyer de nouveaux couverts. Au cours de sa vie, Mirajane avait toujours aimé ce genre
d'histoire, qu'elles soient dans un livre ou dans sa vie. Ce qu'elle préférait par dessus tout, c'était les
histoires d'amour : et elle était sûre que la constellationniste était actuellement plongée dans des
sentiments à sens unique.


Je peux t'aider, commença-t-elle. Si tu veux.

Ces mots transpercèrent alors son cœur, bien que ce ne soit pas intentionnel. Ses yeux chocolats
s'embuèrent de lames, alors discrètement, elle tourna la tête vers une direction où la démone ne
pourrait voir son regard humide. Soudainement, elle prit une grande inspiration et vint attraper les
douces mains de celle qui lui proposait son aide. Avec courage, elle reprit la conversation.


Je.. reprit Lucy, hésitante. Je ne suis pas amoureuse de lui, puis il est en couple alors ça
aurait été vaguement compliqué.
Tristement, le sourire de la serveuse se fana rapidement, elle qui espérait tellement voir naître une
nouvelle histoire d'amour. La femme curieuse qu'elle était ne savait pas si elle devait lui demander
l'identité de cet homme ou alors tout simplement oublier cette histoire : elle savait qu'elle ne
pourrait peut-être rien y faire, vu la tête que tirait son amie. Dans un soupir, elle reprit son
occupation à laquelle elle était depuis longtemps habituée.


Natsu, soupira la mage blonde, tête baissée. Je sais que tu voulais savoir.

À l'entente de ce prénom, le visage de Mira se décomposa un peu plus. Non pas qu'elle s'attendait à
une personne hors de la guide ou quelque chose comme cela, mais elle comprenait tout. Ce simple
prénom avait l'air de regorger de tant de souffrance pour la constellationniste. Un énième soupir
après, la blanche se retrouva de l'autre côté du bar à serrer l'autre dans ses bras. Elle réfléchissait –
enfin, c'est ce quelle tentait de faire.
Le célèbre chasseur de dragon de feu Natsu était depuis peu en couple avec Lisana. Il n'a jamais
vraiment su comment prendre soin de ses relations, et maintenant qu'il était avec la petite sœur de la
serveuse, il passait tout son temps avec elle, pensant faire bien. Malheureusement, la jolie mage
stellaire se sentait un peu délaissée à présent, mais cette dernière savait que le dragon slayer ne
faisait rien de méchant – elle ne pouvait pas lui en vouloir.
Personne n'était présent ce moment-là à la guilde, les portes venaient à peine d'ouvrir. Lucy préférait
y passer son temps la matinée, étant donné que le couple venait aux alentours du repas du midi pour
manger ici. Mirajane se rendit alors compte que la meilleure amie de Natsu que son amie était
censée être avait adapté ses horaires de présences de guilde en fonction de lui, comme si elle voulait
le voir le moins possible.
La serveuse recula, puis la fixa de ses yeux intensément bleus. Un grand sourire vint prendre place
sur les lèvres de Mirajane, puis elle sortit un papier de nul part. Au plus grand étonnement de son
amie, qui avait il y a peu une expression beaucoup plus triste sur son visage, c'était une mission.
Elle la fit glisser jusque sous ses yeux et lut l'inscription. Sur le papier étaient inscrits quelques
lignes qui disait : « Recherche un toit pour quelques mois. Paye la moitié du loyer et aide aux
courses. XXX-XXX-XXX. Merci. » Le papier était chiffonné et il n'y avait aucune informations en
plus. Cependant, la typographie de chacune des lettres était étrangement élégante, contrastant
parfaitement avec la feuille sur laquelle c'était inscrit.
Lucy leva le regard vers son amie, quelque peu stupéfaite. Il était rare de trouver ce genre de
mission sur le tableau, et elle se demandait surtout pourquoi la barmaid lui avait donné cette
demande là, tout particulièrement à ce moment-là. Surtout qu'elle avait eu l'air de trouver l'instant
parfait pour la lui donner. La blonde, entrouvrant la bouche pour poser une question, se fit devancer
par son interlocutrice – elle avait aussitôt compris ce qu'elle allait demandé.


Histoire de te changer les idées, dit d'un ton excité la femme au Satan Soul.

Pendant quelques instants, la concernée relut l'inscription plusieurs fois et cherchait de quelconques
informations sur la personne. Même si elle avait beau retourner la feuille dans tous les sens dans
l'espoir de trouver quelques détails, rien. Au plus grand damne de la constellationniste. Elle expira
alors un long souffle, que l'on aurait d'ailleurs pu qualifier de soupir sur le moment, et hocha la tête.
Lucy réfléchissait aux propos de l'aînée des Strauss. Ce n'était peut-être pas une mauvaise idée

d'après elle : avoir une deuxième personne de qui s'occuper pendant quelques mois pouvait occuper
ses pensées bien plus que d'habitude. Elle fit alors un signe de tête positif un peu plus déterminée
cette fois-ci.


Alors va le contacter, sourit Mira.

D'un pas rapide, elle entraîna la blonde dans la pièce arrière du bar, en ayant pris soin de prendre
son cristal lacrima au passage. Elle le passa à sa blonde préférée, et retourna d'un pas joyeux à ses
verres qui étaient toujours en train de tremper. Lucy composa attentivement le numéro indiqué sur
la feuille, attendant que la personne réponde.
Des cheveux rouges, à la limite du pourpre, et un œil manquant remplacé par une jolie cicatrice : ça
ne pouvait être que lui. À la vue de ce visage, un sentiment de peur prit doucement place en la
blonde. Son visage ne montrait aucune frayeur sur le moment, bien qu'elle en ressentait.


Cobra.

Celui-ci la regarda donc attentivement à son tour, il n'avait jamais vraiment fait attention à elle
jusque dorénavant. Même si lors de son projet pour l'Horloge Infinie, il avait du beaucoup faire
avec elle, mais sans plus. Ils avaient seulement échangé des regards haineux. Un blanc s'installa
entre eux, et la mage aux clefs prit donc les devants.


Je te contacte pour l'annonce, dit-elle.

Cobra était un dragon slayer du poison. Il avait fait parti de la guilde noire des Oracion Seis,
composée de six mages extrêmement puissants. Celui-ci est une personne assez confiante et qui a
toujours aimé voir ses adversaires souffrir. Lui et sa guilde avait plusieurs fois fait affaire à celle de
Lucy. Maintenant, ce dernier faisait parti de Crime Sorceror, une guile indépendante qui parcourt
tout Earthland. Leur objectif étant de détruire Zelepeh, les guildes noires et les ténèbres de ce
monde mais aussi de chercher la rédemption pour les atrocités qu'ils ont commis par le passé, Lucy
se permet de le considérer comme quelqu'un en qui elle peut faire confiance.
Son cœur battait à une vitesse affolante. Lucy ne pouvait pas refuser maintenant, elle était gentille
avec tout le temps, et ce sans presque aucune exception. Maintenant qu'elle l'avait contacté, elle
n'allait pas s'arrêter là.

Je veux bien t'héberger, commença-t-elle. Je refuse que l'un de nous deux aborde le sujet de
ce qu'il s'est passé... sauf exception. Je pense que tout le monde à la droite à une deuxième chance.
L'homme en question sourit, soulagé. Il reprit cependant aussitôt son air froid habituel. Cela faisait
maintenant plusieurs jours qu'il cherchait et personne ne l'avait contacté. Il savait qu'en ne détaillait
pas plus la mission personne ne l'aurait contacté, mais ça aurait été encore plus compliqué de
trouver quelqu'un alors que les gens savaient que l'auteur était Cobra. Il la remercia, et même s'il ne
le montrait pas ça le touchait vraiment que quelqu'un soit aussi gentil avec lui.



Je n'ai pas de deuxième lit chez moi, se sentait-elle obligé de préciser.
Je dormirai sur ton canapé. De combien est ton loyer ?

Lui indiquant après une réflexion de quelques secondes, celui-ci se mit à réfléchir, tandis que la
jeune demoiselle la fixait toujours.


35 000 jewels chacun durant les mois où je vivrai chez toi, conclut-il. Ça te va ? demanda

tout de même le dragon afin de s'assurer de la réponse positive de sa future colocataire.
La concernée hocha tout doucement la tête, un peu plus rassurée qu'au début. Alors, elle lui donna
son adresse et continuèrent de s’organiser pendant quelques minutes, sans se quitter du regard. Les
minutes défilèrent peu à peu, jusqu'au moment où un blanc s'installa dans la conversation.


Tu as encore peur de moi, pas vrai ? dit Cobra, d'un sourire moqueur.

Gênée, elle n'osa pas répondre directement à la question et préféra hocher timidement la tête, sous
le regard approbateur du surnommé Cobra. Il comprenait parfaitement, après tout ce qu'il lui avait
fait. Il se demandait tout de même comment celle-ci faisait pour lui donner une seconde chance.
Alors qu'il était dans ses pensées, la jeune femme tendit l'oreille quand des bruits provenant de la
guilde se firent entendre. Elle prononça quelques injures, non destinée au chasseur de dragon mais
plutôt à elle-même.


Je te laisse. Tu me rejoins dès que tu peux, et si je ne suis pas chez moi.. Je serais ici.

Sur ces paroles, elle coupa la communication et sortit d'un pas féroce de la pièce. Elle déposa tout
de même délicatement la lacrima, puis elle prit soin d'avertir son amie qu'elle partait : à son plus
grand malheur, les personnes qu'elle tentait à tout prix d'éviter étaient là. Lucy avait pris beaucoup
trop de temps. Elle décida alors de se hâter et se dirigea jusque la porte, enfilant au passage son
manteau gris et sa douce écharpe en laine. À quelques mètres des grandes portes, une main la
rattrapa et la retourna, surprise, elle regarda la personne qui lui faisait face.


Lulu, reste un peu avec nous, on ne s'est pas beaucoup vu dernièrement.

C'était Lisana, et les heures qui suivaient s'annonçait dures pour la mage aux étoiles. Un grand mais
pourtant faux sourire s'installa sur ses lèvres, et elle haussa les épaules. Intérieurement, elle
continuait de réfléchir à chacun de ses actes pour ne commettre aucune bêtise. Elle ne devait pas
partir comme ça, en les évitant ils se douteraient forcément de quelque chose. Dans un sens, la mage
stellaire était assez contente qu'ils fassent attention à elle. La jeune femme rejoignit donc Natsu
avec la petit sœur de la barmaid à ses côtés, sous le regard triste de son aînée.
Lisana est, tout comme sa grande sœur, une fille très attentionnée et très gentille. Elle a eu un passé
compliqué, comme la plupart des mages présents ici. Elle s'est toujours entendu avec tout le monde,
y compris Lucy qu'elle adorait surnommer « Lulu ». Ils discutèrent donc pendant plus d'une demie
heure, de sujets divers et variés. Au bout d'un certain temps, la malaise commençait vraiment à
prendre part d'elle en voyant les deux tourtereaux s'embrasser sous ses yeux. Elle se leva donc avec
grâce de sa chaise, ne voulant pas les brusquer.


J'ai un rendez-vous, veuillez m'excuser, je dois y aller.

Un doux sourire s'installa sur les lèvres de la copine du mage de feu, et celle-ci donna un coup de
coude dans les côtes du garçon qui sursauta sur le coup, puis fixait étrangement la blonde tandis que
Lisana lui murmura quelque chose à l'oreille. Son visage s'éclaira dans un sourire.


Luce a un copain ? s'écria donc Natsu.

Tous les regards se tournèrent vers eux, tandis que les larmes vinrent noyer ses yeux, maintenant
humides. Elles ne coulèrent pas sur ses joues, décidées à rester nicher aux coins de son regard. La
principale concernée vint alors enfouir son visage dans son écharpe et alors qu'elle s'apprêtait à
répondre, elle changea d'idée et s'enfuit à pas rapides de la guilde. Alors qu'elle ouvrit d'un geste

énervé l'une des portes, elle rentra en plein fouet dans quelque chose – sûrement quelqu'un, après
tout. Lucy fit quelques pas en arrière et leva les yeux vers la personne qu'elle venait de percuter. Les
autres présent à la guilde firent de même, tandis que Natsu se leva d'un bond de sa chaise, se sentant
menacée par le nouveau venu.


Toi ! cria-t-il en le désignant du doigt. Tu fais quoi ici ?

Un sourire moqueur s'installa sur ses lèvres. Il haussa doucement les épaules, et passa son bras
autour des épaules de sa nouvelle colocataire. Le regard de mage de feu se fit de plus en plus
menaçant, attendant une réponse avant de se lancer contre lui.


J'ai rendez-vous avec cette jolie demoiselle.

La dite jolie demoiselle leva les yeux vers Cobra, les joues à présent teintées de rouge. Le jeune
mage aux cheveux roses le regardait d'un œil désapprobateur, attendant un mot de la part de la
concernée. Le dragon slayer du poison, écoutant les pensées de la plupart des gens présents, se
rendit compte que ceux-ci étaient effectivement tous en train de patienter calmement, espérant
entendre eux aussi la blonde qui ne confirmerait pas ses dires.
Remettant sa chevelure rouge en place de sa main libre, il resserra légèrement l'emprise qu'il avait
autour de Lucy, comme pour la forcer à parler et ne pas rester plongés dans ce silence des plus total.
Les mots ne voulaient apparemment pas sortir de sa bouche, et la pression que l'autre faisait sur elle
la réveilla soudainement.

Tu .. Cobra, tu as été beaucoup trop long ! annonça la mage aux clefs, répondant à toutes les
questions que se posèrent les gens.
Le duo se mit dos à la guilde et leur échappa, prenant soin de refermer la porte derrière eux. Après
avoir laissé une partie de la guilde hébétée, les deux jeunes gens se sont finalement dirigés vers
l'appartement de la constellationniste. Ce logement qui allait devenir aussi celui de Cobra pendant
un certain temps.
Natsu n'avait pas vraiment compris sur le coup, mais après quelques minutes de réflexion, se mit à
courir après eux. Il fut cependant bien vite retenu par la poigne féroce de la barmaid – étrangement,
elle s'était déplacée jusque lui à une vitesse extrême et avait assisté depuis sa place à toute la scène.

Cobra fait maintenant parti de Crime Sorceror. Cette guilde est la définition même de « se
repentir » tu sais.
Rapidement, il se calma et se mit à réfléchir. Lucy Heartfilia était une fille beaucoup trop gentille
mais qui avait toujours été capable de remettre les gens dans le droit chemin. Accorder une seconde
chance aux gens qui l'ont fait souffrir est quelque chose de très habituel chez elle – quand elle le
faisait d'ailleurs, cela se finissait rarement mal. Certains assureront même que « cela ne s'est jamais
mal terminé » et c'était bien vrai.
Il se rassit péniblement, restant plongé dans ses réflexions. Tout cela était beaucoup trop perturbant
pour lui : il avait décidé, avec sa copine, qu'il se devait de rattraper le temps perdu de ces derniers
mois avec elle. C'est vrai qu'après tout, il l'avait étrangement trouver distante, mais il ne savait pas
vraiment pourquoi. Mais à peine cette décision fut-elle prise que quelqu'un était venu lui arracher sa
meilleure amie, dans une grande facilité. Il jeta alors un regard sombre vers Mirajane, qui l'avait
retenu un peu plus tôt. Celle-ci avait l'air savoir beaucoup de chose à propos de l'étrange
comportement de sa blonde préférée.


Je ne sais pas pourquoi elle était si distante, dit-elle comme si elle avait lu dans ses pensées.
Après avoir brièvement parler de ça avec elle, je pense que c'est parce qu'elle ne voulait pas
s’immiscer dans votre vie de couple, malgré qu'elle était extrêmement jalouse d'être mise de côté.
Lucy a toujours été une femme gentille. Elle ne voulait pas nuire à bonheur, donc elle n'a jamais
rien dit. On ne pouvait pas remarquer son malaise ici, elle n'était jamais là quand vous l'étiez.
Il vint alors attraper son écharpe et la serra dans sa main, ne voulant pas exercer sa force sur autre
chose. Natsu comprenait tout à présent, il avait fait l'horrible erreur de faire passer sa vie
sentimentale avant toutes les choses possibles : sa meilleure amie comprise.


N'essaie pas d'aller la voir. Elle a besoin de se changer les idées.

Elle retourna donc derrière son bar, le regard peiné. Mirajane en avait beaucoup trop dit, mais elle
savait qu'il comprendrait. Jamais elle n'aurait pu lui dire à un autre moment, dans une autre situation
: cet instant-là était parfait. Sur ces pensées, la serveuse reprit son activité.


CHAPITRE 1.pdf - page 1/6
 
CHAPITRE 1.pdf - page 2/6
CHAPITRE 1.pdf - page 3/6
CHAPITRE 1.pdf - page 4/6
CHAPITRE 1.pdf - page 5/6
CHAPITRE 1.pdf - page 6/6
 




Télécharger le fichier (PDF)


CHAPITRE 1.pdf (PDF, 81 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


chapitre 1
une jeune fille aux cheveux blonds
rpcb akane
sirius storylinepdf
neptune ellis
malika et matt chap 1 et 2 pdf

Sur le même sujet..