Samory Histoire.pdf


Aperçu du fichier PDF samory-histoire.pdf - page 1/50

Page 12350




Aperçu texte


http://www.webmande.net/bibliotheque/gouraud/souvenir_africain/samori.html

webMande/Histoire/Conquête coloniale

Général Henri Joseph Eugène Gouraud
Souvenir d'un Africain au Soudan
Editions Pierre Tisné. Paris. 1939. 248 p.

XV
Samory

Parti le 2 août pour Bobo Dioulasso, le 4 au soir, j'ai rattrapé à Bari
Audéoud qui rentrait de reconnaissance. Ils ont énormément trotté dans la
colonne que le commandant Pineau a dirigée dans le sud, après la prise de
Sikasso et n'ont pas vu un sofa. Vers la fin de juin, les auxiliaires de la
colonne de Sikasso ont tous été licenciés et les officiers répartis
dans'différents postes de la région, de sorte que je ne sais trop où je vais
aller. D'une part on m'a réclamé à l'Est-Macina; d'autre part, le capitaine de
Montguers malade veut rentrer. J'ai bien peur de le remplacer à
Diébougou. Le commandant ne s'est pas prononcé. Je suis entre deux
situations qui ne me sourient ni l'une ni l'autre. Que vais-je devenir dans
tout cela ? Et mes couiriers de France qui courent je ne sais où !
Le 12 août au matin, je fume mélancoliquement une cigarette, assis devant
la case qu'on m'a donnée dans la cour spacieuse du poste et je vois entrer
un courrier, c'est-à-dire un homme portant un sébé 1 au bout d'une
baguette. Un tirailleur de garde le conduit dans la case du commandant. Le
planton du commandant sort et va appeler un lieutenant, mon voisin, qui
se rend chez le chef, y reste quelques minutes et sort. Le planton vient alors
chez moi :