IUE .pdf



Nom original: IUE.pdfTitre: IUE

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Keynote / Mac OS X 10.9.5 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 09/06/2016 à 21:44, depuis l'adresse IP 77.150.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 584 fois.
Taille du document: 4.3 Mo (25 pages).
Confidentialité: fichier public

Aperçu du document


Incontinence urinaire a l’effort chez la
femme

Dr BOILEAU Laurent
MEDIPOLE de SAVOIE

INTRODUCTION
EPIDEMIOLOGIE
• Forme d’incontinence la plus fréquente chez la femme

!

• Pathologie souvent méconnue ou minimisée par la patiente et le praticien

!

• 77 % de prévalence , 37 % au moins 1 épisode d’ IUE par mois , 25 % retentissement
fonctionnel

!

• Prévalence augmente avec l’age , existe aussi chez des patientes jeunes

!

• Impact parfois majeur sur la qualité de vie

IUE de la femme
jeune et sportive
avec fuites lors des
activités physiques

L’incontinence urinaire a l’effort est souvent liée au
prolapsus

Obésité est la
première cause
d’IUE:
!

Traitement du
surpoids réduit de
50 % les
incontinences a
l’effort

INTRODUCTION
PHYSIOPATHOLGIE

Adaptation
(continence) a l’effort

Incontinence a l’effort

Contraction réflexe du
sphincter urétral
Fixité du col vésical et de
l’urètre

Insuffisance
sphinctérienne
Défaut de soutènement du
col et urètre

INTRODUCTION
PHYSIOPATHOLGIE

!
!

CAUSES:

•Surpoids /Obésité
•Prolapsus
•Accouchement ( épisio , déchirure , forceps , expression utérine)
•Ménopause
•Vieillissement
•Toux chronique

Examen clinique
!

Cicrconstances d’apparition: toux , rire , éternuement, port de charges , saut ,
course….
Toujours rechercher impériosités associées , une dysurie
Estimer le degré IUE ( 1 : toux ,efforts 2: monter les escaliers 3 : couché et debout)

!

Examen clinique: position gynéco , vessie semie-pleine , recherche prolapsus associé
, toux debout et assis , manœuvre d’ Umsten , testing musculaire

!

Examen complémentaires simples: echo vésicale ( recherche résidu PM) , ECBU

!

Bilan urodynamique uniquement après avis spécialisé ( formes complexes avec
prolapsus associé ou formes d’incontinence mixtes)

Prise en charge de l’IUE simple
Réeducation pelvi-périnéale
Kiné ou sage femme , 15 -25 de séances maxi

!

Méthode manuelle : TV

!

Méthode avec sonde: avec stimulation électrique ou non

!

Biofeedback : électrodes périnéales /abdominales ; contractions /relachements , prendre
conscience des muscles périneaux
Oestrogénothérapie locale

Prise en charge de l’IUE simple
Techniques chirurgicales

Frondes sous-urétrales prothétiques : TOT / TVT
• Recréer un soutènement sous-urétral et ainsi remplacer l’aponévrose et la
partie du muscle défaillant

!

• Matériel : polypropylène monofilament

!

• Sous AG , locorégionale ou locale

!

• Chirurgie ambulatoire , convalescence 7 j , pas d’effort violent pdt 1 mois

TOT

TOT

Incision sous méatique

Sortie au niveau du pli de la cuisse

TVT

TVT

TVT ou TOT ?
!
!

•Choix entre les 2 techniques : opérateur dépendant , Pression de cloture , cystoscopie après
TVT …

!

•Efficacité comparable entre les 2 techniques

RESULTATS
• Technique simple
et efficace
!

• Taux de guérison
de 95% a 3 ans et
87% a 5 ans

Complications
Per-opératoire
• Hémorragies ( traumatisme de l’artère obturatrice voire rarement d’un vaisseau iliaque )
• Plaie vésicale ( surtout TVT)
• Plaie vaginale
Post-opératoire









Douleur ( face interne de la cuisse)
Dysurie précoce / Rétention complète
Infection de la prothèse : écoulements , fièvre
Erosion de la bandelette
Granulome cicatriciel
Extériorisation de la bandelette
Echec de la procédure
Infections urinaires

A distinguer absolument des
incontinences par impériosités
Clinique
• Impériosité = Urgenturie = Besoin urgent soudain et irrépressible d’uriner

!

• Peut entrainer une perte d’urine

!

• Parfois déclenché par le froid , retour a domicile

!

• Souvent associé a une pollakiurie nocturne et ou diurne
Cause
• Toute cause d’irritation vésicale : infection , tumeur , calcul , rétention
chronique , neurpathie

Bilan
• ECBU , echo pelvienne , cytologie urinaires , cystoscopie
• +- BUD dans les formes mixtes ou complexes

Traitement
• Traitement de la cause

!

• Oestrogénothérapie locale

!

• Réeducation ( électrofeedback)

!

• Anticholinergiques ( Vesicare , Toviaz…)

!

• Injections de toxine botulique

!

• Neuromodulation sacrée

Cas clinique

Patiente de 40 ans , cadre de santé , consulte pour des fuites urinaires génantes.
Pas d’ ATCD med ni chir
2 ANAT , le plus gros 4000 g
1 m 60 , 80 kg
La patiente est manifestement un peu génée et est peu locace….
1. Comment complétez-vous l’interrogatoire?

!

2. Quel sera examen clinique ?

!

3. Quel traitement proposez-vous ?

!

1.Comment complétez-vous l’interrogatoire?
• Déterminer le type d’incontinence:
A l’effort

Par urgences

Mixte

• Evaluer le retentissement fonctionnel
Port de protections ?

Gène ressentie ?

Circonstances exactes d’apparition

• Traitements antérieurs ?
• Evaluer le retentissement social
Arret du sport , des
activités…

Gène au travail

1.Quel sera examen clinique ?
Recherche de la fuite a la toux , assis et
debout
Prolapsus associé
Hypermobilité cervico -urétrale
Manœuvre d’ Ulmsten

Trophicité vaginale
Testing des releveurs , examen neurologique périnéal

Il s’agit d’une IUE pure , au moindre effort et très
invalidante ( stade 3)
1.Quel traitement proposez-vous ?
Règles hygiéno-diététiques : maigrir , lutter contre la constipation
, boire a sa soif sans plus , ne pas se retenir ni pousser
Choisir son sport : risque élevé : bodybuilding ,athlétisme ,
gymnastique
risque modéré: footing , ski
risque faible: natation , vélo
Réeducation
Traitement chirurgical a envisager compte tenu de la gravité de
symptomes

Si au contaire l’examen retrouve une incontinence
urinaire mixte , avec urgences prédominantes , la
conduite a tenir est-elle la même?
NON!!!

!

Il faut généralement traiter les impériosités en première intention , au risque d’aggraver
celle-ci car:

!

•Il s’agit généralement du symptome le plus génant
•Trouver l’étiologie des impériosités
•Une dysurie post-opératoire aggravera les urgences en renforçant l’asynchronime vésical
•Mauvais vécu post-opératoire avec sentiment d’échec
•Nécessité d’informations claires aux patientes


IUE.pdf - page 1/25
 
IUE.pdf - page 2/25
IUE.pdf - page 3/25
IUE.pdf - page 4/25
IUE.pdf - page 5/25
IUE.pdf - page 6/25
 




Télécharger le fichier (PDF)

IUE.pdf (PDF, 4.3 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP




Documents similaires


injection toxine botulique 1
iue
311 tumeurs vEsicales
uroneph
examen urodynamique 1
residanat constantine 2016

Sur le même sujet..