Rapport de stage NINA FAIDY 21101399 .pdf



Nom original: Rapport de stage NINA FAIDY 21101399.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par / 3-Heights(TM) PDF Merge Split Shell 4.6.26.5 (http://www.pdf-tools.com), et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 15/06/2016 à 13:07, depuis l'adresse IP 92.139.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 424 fois.
Taille du document: 20.4 Mo (45 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


1

INFORMATIONS
Nom de adresse de l'association :
DRAMA / ensemble Sillages
60 Rue du Château, 29200 BREST
www.ensemblesillages.com
Nom et fonction du tuteur professionnel :
Rosalie Tsai, administratrice et chargée de production de l'ensemble Sillages.
Nom de l'universitaire enseignant-référent :
Bruno Chaudet
Année universitaire : 2015/2016

RESUMÉ
Ce rapport présente mon expérience professionnelle au sein de l'ensemble musical Sillages de
l'association DRAMA en tant que chargée de communication et de relations médias.
A partir de l'analyse des enjeux économiques, sociaux et politiques de l'ensemble musical Sillages,
j'ai élaboré une stratégie de communication. J'ai mis en œuvre des actions de communication en
concevant des outils adaptés aux différentes activités de Sillages. J'ai ainsi mesuré l'impact de la
communication dans le fonctionnement d'une association dont les activités relèvent du spectacle
vivant.

SOMMAIRE
1 – Introduction
2 – Remerciements
3 – Présentation de l'association :
3. 1 – Présentation générale
3. 1.1 L'équipe
3.1.2 Historique et résidence de l'ensemble Sillages
3. 2 – Le projet artistique de l'association, ses objectifs et ses enjeux

2

4 – Elaboration d'une stratégie de communication et problématisation de mon stage
4.1 – Environnement et territoire
4. 2 – Les cibles
4.2.1 – Le public
4.2.2 – Les journalistes
4.2.3 – Les financeurs
5 – Mes missions au sein de l'association
5.1 – Chargée de communication
5.1.1 – La réalisation de documents de communication écrits
5.1.2 – Création de visuels pour les concerts
5.1.3 – La réalisation de documents de communications audio-visuels
5.1.4 – Développement et mise à jour du site internet et des réseaux sociaux
5.1.5 – Expérimentation d'un nouveau logo de l'ensemble Sillages
5.2 – Chargée de relations médias
5.2.1 – Gestion et actualisation du fichier de contacts
5.2.2 – Réalisation et envois des dossiers de presse
5.2.3 – Tenue d'une revue de presse
6 – La communication du Festival Electr( )cution
6.1 – Présentation du festival Electr( )cution
6.2 – Suivi de fabrication et de diffusion des supports de communication
6.2.1 La préparation des contenus et le briefing
6.2.2 Les relectures et validation du B-A-T
6.2.3 Coordination de la diffusion des supports
6.3 – Les relations médias
6.3.1 – Le dossier de presse du festival
6.3.2 – Les relances téléphoniques
6.3.3 – L'organisation d'une conférence de presse
6.4 – La couverture médiatique du festival
6.4.1 – Le revue de presse
6.4.2 – Le bilan médiatique
6.5 – Soutien logistique à l'organisation du festival
6.6 – Réalisation des feuilles de salle
6.7 – Captation vidéo des concerts
6.7.1 – L'appropriation du matériel
6.7.2 – Le repérage
6.7.3 – Le montage
7 – Conclusion et bilan du stage
8 - Annexes

3

1 – Introduction
Ce stage s'inscrit dans le cadre de ma dernière année de Master information-communication à
l'Université de Rennes 2. Après plusieurs expériences de bénévolat dans ce secteur d'activité, mon
souhait était d'effectuer un stage auprès d'une structure dont les activités relèvent du domaine du
spectacle vivant. Cette première expérience professionnelle de chargée de communication me
permet de mettre en pratique les outils théoriques et méthodologiques acquis tout au long de ma
formation à Rennes 2 et lors de mes études à l'international en Espagne et en Argentine.
Ce stage a comme objectif de cibler mes compétences, mes acquis mais aussi mes lacunes pour
confirmer mon projet professionnel de chargée de communication et acquérir de réelles
compétences professionnelles pour accéder à l'emploi.
De retour d'une année universitaire en Argentine dans le cadre d'un échange international avec
l'université de Rennes 2 j'ai envoyé plusieurs candidatures au poste de chargée de communication
sur le site www.profilculture.com. Deux ont été retenues : la première adressée à l'association
ICROACOA me permettait d'effectuer un stage de deux mois au ZINOR, une salle de concert à
Montaigu (85) dans le cadre d'un remplacement. La seconde auprès de l'association DRAMA de
Brest me proposait un stage de septembre 2015 à juin 2016, aussi longtemps que le permettait
l'université, 922 heures réparties en 24 heures par semaine. Etant redoublante tout en ayant déjà
validé l'ensemble des enseignements universitaires, j'ai opté pour cette proposition car elle m'offre
la possibilité de réaliser et d'assurer le suivi d'actions de communication très diversifiées, de leur
conception à leur réalisation. La durée de ce stage me permet aussi de participer leurs évaluation
tout au long de la saison culturelle.
Le présent rapport témoigne de l'évolution de mon travail et de mon implication au sein de
l'association. Il atteste de mes découvertes, de l'approfondissement de mes connaissances et de
l'acquisition savoirs-faire pratiques, techniques inhérents au métier de chargée de communication.
En effet, ces 8 mois passés auprès des acteurs du spectacle vivant et plus particulièrement des
acteurs de la musique contemporaine m'ont permis d'appréhender les différents enjeux, les défis et
les incertitudes auxquels ils sont confrontés aujourd'hui.
Dans un premier temps je présente l'association et ses caractéristiques atypiques. A partir des
éléments de contextualisation obtenus par la mise en place d'une stratégie de communication, je
4

définis les cibles et les besoins en communication de l'association.
Puis j'expose les différentes missions qui m'ont été confiées en tant que chargée de communication
d'une part et en tant que chargée de relations médias d'autre part.
Je décris les outils utilisés, les difficultés rencontrées et les moyens mis en œuvre pour les
surmonter. Enfin, je dresserai le bilan de ce stage tant au niveau professionnel que personnel.

2 – Remerciements
Je tiens à remercier ma tutrice, Rosalie Tsai, chargée de la production de l'ensemble Sillages, qui,
par son expérience, son don d'écoute et sa tolérance, a guidé mon activité tout en préservant mon
esprit d'initiative, durant toute la période du stage.
J'adresse également mes remerciements à Philippe Arrii-Blachette, directeur artistique de l'ensemble
Sillages, la confiance qu'il m'a accordée, ainsi que pour l'énergie et la persévérance dont il fait
preuve pour guider l'équipe dans son travail et dans la mise en œuvre de projets.
Je remercie toute l'équipe de l'association DRAMA qui a fait preuve de pédagogie lorsque je me
questionnais sur les enjeux de mes missions et m'a encouragé en validant et en valorisant les outils
de communication que j'ai conçus.
Je remercie également les professeurs du Master information-communication de l'université Rennes
II pour les enseignements que j'ai reçus ; les capacités d'analyse et de réflexion ainsi acquises m'ont
permis d’expérimenter le terrain comme chargée de communication et de relations médias et
d’acquérir une première expérience professionnelle solide et concrète.
Je remercie enfin toutes les personnes que j'ai rencontré durant ces 8 mois de stage et qui partagent
cette passion commune pour le monde du spectacle vivant et qui ont enrichi cette expérience.

5

3 – Présentation de l'association
3.1 – Présentation générale

3.1.1 – L'équipe
L'association DRAMA est une association loi 1901 dont l'activité est l'organisation, la production et
la diffusion de l'ensemble Sillages, l'unique ensemble de musique contemporaine en Bretagne.
L'ensemble Sillages crée par Philippe Arrii-Blachette en 1992 en Région Ile-de-France est un
ensemble spécialisé dans la création d'oeuvres contemporaines et dans la diffusion du répertoire du
XXe siècle et du XXIe siècle. Le nombre de musiciens de l'ensemble Sillages varie selon les
objectifs et les projets artistiques mis en place, allant de 2 à 20 musiciens.

Philippe Arrii-Blachette

Rosalie Tsai

Directeur artistique

Chargée de production

L'association est composée du directeur artistique, Philippe Arrii-Blachette, retraité-bénévole de
l'association, il choisit le programme de chaque concert dans les moindres détails et supervise
l'organisation des différents évènements. Sa compagne est bénévole en charge de la comptabilité de
l'association. L'équipe se compose aussi d'une chargée de production, Rosalie Tsai, seule salariée à
temps plein et pilier du bon déroulement des activités de l'association.
Le conseil collégial de l'association est composé d'une dizaine de membres aux horizons très
divers ; photographes, amateurs ou passionnés de musique contemporaine, membres d'autres
structures culturelles de Brest etc... Mon poste de stagiaire à la charge de la communication de
l'association a remplacé celui d'un poste de salarié qui sera de nouveau effectif en septembre.
6

3.1.2 – Historique et résidence de l'ensemble Sillages
En 1996 le directeur artistique Philippe Arrii-blachette est nommé directeur du Conservatoire de
Brest, l'ensemble s'établit à Brest et devient « artiste associé » au Quartz, Scène nationale de Brest.

Le grand théâtre du Quartz

Depuis cette date, l'ensemble ne cesse de développer ses actions sur le territoire de Brest, sur la
région Bretagne, sur le plan national et international. En 2011, le nouveau directeur du Quartz
confirme l'implantation de l'ensemble dans le cadre d'une résidence. Cette résidence est un atout
pour l'ensemble Sillages car elle lui permet d'avoir un pied à terre administratif ainsi qu'un lieu pour
pour se produire en concert. Le Quartz met à disposition un théâtre, des locaux administratifs, des
salles de répétitions, des loges etc... autant de ressources matérielles nécessaires au bon
fonctionnement de l'ensemble Sillages.
La résidence n'est pas nécessairement synonyme de permanence. En effet les musiciens, eux,
évoluent dans leurs carrières respectives, au sein d'autres formations musicales, partout sur le
territoire. Ils se réunissent seulement pour répéter et jouer devant le public du Quartz ou dans
d'autres salles en France ou à l'étranger. Seule l'équipe administrative de l'association est
permanente et dispose d'un bureau dans les locaux du Quartz.

3.2 – Le projet artistique de l'association, ses objectifs
et ses enjeux
Les objectifs de l'association DRAMA, à travers l'organisation des activités de l'ensemble Sillages,
est de diffuser le répertoire contemporain sur le territoire breton mais aussi dans le reste du pays et à
l'international et ainsi de confronter le public à d'autres formes musicales.
7

L'ensemble Sillages se produit en concert à la fois devant un public averti comme devant un public
non-initié à la musique contemporaine. Son très large répertoire favorise la création et la diffusion
d'oeuvres récentes tout en établissant des relations avec des répertoires plus anciens, traditionnels et
cela, à des fins artistiques et pédagogiques.
Pour comprendre le projet artistique de l'association il est impératif de connaître les spécificités de
l'ensemble Sillages. Les actions musicales et pédagogiques de l'ensemble Sillages sont variées :


Des collaborations sont établies avec des compositeurs vivants afin de créer et de
diffuser leurs œuvres. Cette relation directe avec les compositeurs permet aux
musiciens de travailler sur l'interprétation des différentes œuvres musicales. Elle leur
permet aussi de construire un patrimoine culturel qui s'inscrit comme une tradition
dans les musiques d'aujourd'hui.



Le rapport de Sillages avec les technologies est très fort et implique des
collaborations avec des réalisateurs en informatique musicale, nouveau corps de
métier apparu dans les années 1970 avec l'arrivée des nouvelles technologies de la
musique et du son, qui participe pleinement à l'interprétation des œuvres en intégrant
l'électronique à des sons instrumentaux. Ces collaborations se font par le biais de
partenaires institutionnels ou privés.



L'ensemble travaille également avec des éditeurs et des maisons de disques dans
le cadre de la réalisation d'enregistrement discographiques.



Sillages a aussi pour vocation la sensibilisation d'un public plus large, par la
mise en place d'actions culturelles ciblées sur la Ville de Brest et la Région
Bretagne en relation avec différentes structures et lieux atypiques : bibliothèques,
musées, Centre Culturels, Centre Sociaux, Conservatoires, Maisons Pour Tous, halls
d'immeubles, prisons, jardins publics, églises etc... autant de lieux originaux où sont
organisés des concerts de proximité et des ateliers en direction d'un public nonaverti.



Depuis trois ans l'ensemble Sillages organise un festival appelé ELECTR( )

8

CUTION, en partenariat avec d'autres structures culturelles de la ville de Brest. C'est
un moment fort dans l'agenda de l'association qui demande une gestion, une
organisation et des actions de communication particulières. Cet événement crée
l'opportunité de mobiliser un public plus élargi et susceptible, par la suite, de suivre
les activités de l'ensemble Sillages.

4 – Elaboration d'une stratégie de communication et
problématisation du stage
Mon poste de travail s'est défini de la façon suivante :
Dès les premiers jours de stage nous avons, avec Rosalie Tsai et Philippe Arrii-Blachette, évalué les
besoins en communication internes et externes afin de construire une stratégie qui soit pertinente et
cohérente avec les objectifs et les enjeux de l'association.
Je n'ai pas réalisé une étude écrite des cibles, des messages et de l’environnement de l'ensemble
Sillages. La stratégie s'est construite au fil des semaines, au cours de la mise en place des premières
actions de communication de la saison 2015/2016. Cette stratégie de communication a émergé en
simultané avec une phase de découverte du milieu et du fonctionnement de l'ensemble musical.
J'ai alors distingué les cibles : le public, les journalistes et les financeurs. J'ai appréhendé aussi
l’environnement dans lequel évolue l'association.

4.1 - Environnement et territoire
Il existe plusieurs ensembles musicaux en Bretagne, dont un à Brest, l'ensemble Matheus qui joue
un répertoire de musique classique. L'ensemble Matheus est également en résidence au Quartz.
En revanche l'ensemble Sillages connait une position à la fois bénéfique et désavantageuse, celle
d'être l'unique ensemble de musique contemporaine de la région. La « concurrence » est donc
minime mais le public a, de fait, un accès restreint à la musique contemporaine.
Sur ce territoire l'ensemble Sillages est précurseur de ces pratiques et de ces écoutes musicales.
Depuis 1993 il s'inscrit dans le paysage musical Breton et rend accessible le répertoire des musiques
d'aujourd'hui à un plus grand nombre.
9

4.2 – Les « cibles »
Le public de Sillages est fidèle et la fréquentation ne diminue pas mais s'inscrire dans le
contexte global des évènements culturels n'est pas toujours aisé. Cela s'explique
notamment par l'histoire de cette musique, par ce qu'elle est et ce qu'elle a de plus
fondamental.

4.2.1 – Le public


Musique contemporaine et grand public : une réconciliation possible ?

Après la seconde guerre mondiale, les auteurs ont opéré une rupture avec l'harmonie, le rythme, la
mélodie telle qu'ils existaient... Une séparation a donc eu lieu avec le public de la musique dite
« classique ». Un lien a cependant persisté, notamment à travers le cinéma, dans des films d'horreur
et de science-fiction comme les œuvres de György Ligeti dans les films de Stanley Kubrick ( 2001 :
L'odyssée de l'espace, Eyes Wilde Shut...). Peu à peu une réconciliation a eu lieu, notamment avec le
déploiement de l'électronique, et un rapprochement des formes musicales contemporaines avec des
formes plus « classiques » s'est opéré.
Cependant, depuis les années 1980 s’observe un phénomène « d'élitisation » comme ce fut le cas
pour la musique classique auparavant. La musique contemporaine est aujourd'hui très peu présentée
dans les cursus des conservatoires et les programmes des écoles de musiques. Peu de jeunes
musiciens découvrent cet univers sonore dans lequel le champ des possibilités d'écoutes est infini et
où l'ouverture d'esprit est le maître mot. Bien que les compositeurs écrivent de plus en plus à
destination des jeunes, les institutions ne favorisent ni le décloisonnement des publics, ni l'accès du
« grand public » à cette musique.
Les ensemble musicaux s'attachent de plus en plus à la sensibilisation des oreilles non-initiées, par
des actions pédagogiques très ciblées, surtout auprès des enfants dans la mesure où ils n'ont pas
encore de jugement ni d'à priori ; ils sont donc réceptifs et ouverts à d'autres formes musicales.
Plusieurs structures musicales comme l'ensemble Intercontemporain ou encore la Maison de la

10

radio ont déjà mis en place des programmes de sensibilisation par des approches variées de la
musique d'aujourd'hui. La réconciliation entre la musique contemporaine et le grand public devient
effective.


Le public de Sillages

De part son ancrage géographique, le public de Sillages peut être défini en quatre groupes
d'individus :
Les non-initiés qui viennent découvrir l'ensemble Sillages dans un cadre particulier,
entre amis ou en famille. Peu connaissent le répertoire joué mais leur présence ainsi
que leurs appréciations concernant le concert sont capitales. S'ils sont satisfaits, ils
reviendront accompagnés d'autres personnes.
Il y a ensuite les passionnés de musique classique qui, soit connaissent et sont des
fidèles de la salle dans laquelle le concert a lieu, soit poursuivent leur quête de
compréhension de l'univers musical. Ils peuvent éventuellement être déçus par les
concerts lorsqu'ils ne retrouvent pas les repères qu'ils ont en écoutant la musique
classique.
Il y a également une tranche de professionnels, experts et très diplômés d'une
formation scientifique ou artistique. Ils font le lien entre le monde de la recherche et
celui de la musique contemporaine.
Puis il y a les jeunes « futuristes », novateurs et curieux de nouvelles expériences
musicales qui sont séduits entre autres par les musiques minimalistes américaines
que joue l'ensemble Sillages.

A partir de cette analyse des différents publics et de l'historique de la musique contemporaine,
quels sont les moyens de communication les plus pertinents et opérationnels pour sensibiliser ces
différents publics sans en exclure aucun ? Par exemple, comment susciter la curiosité des jeunes
musiciens du Conservatoire de Brest Métropole et parallèlement celle du grand public Brestois à
découvrir l'ensemble Sillages ?

11

4.2.2 – Les journalistes
Si le public est difficile à mobiliser c'est d’abord parce que la musique contemporaine et les
activités des ensemble musicaux manquent de relais à la télévision, dans les journaux, à la radio
etc... L'interêt des journalistes pour les activités de l'ensemble Sillages est variable selon le type de
médias.
La presse spécialisée, surtout celle basée à Paris, accorde un intérêt particulier aux concerts de
l'ensemble Sillages lorsqu'ils se déroulent à Paris.
Les journaux locaux gratuits préfèrent écrire sur des activités culturelles d'un autre type, publiant
des contenus susceptibles d'être lus par un plus grand nombre d'habitants.
Or les journaux locaux payants et gratuits constituent une passerelle clé pour accéder à un public
brestois nouveau et élargi.
En analysant les revues de presse des années précédentes j'ai observé que les journaux locaux
comme Le Télégramme ou Ouest-France, accordent une place importante aux activités de Sillages
lorsqu'il s'agit d'actions culturelles dans les quartiers ou de concerts destinés à un jeune public.
A partir de cette consultation de la revue de presse, comment communiquer efficacement auprès de
la presse locale, notamment les gratuits, et la presse nationale afin qu'ils transmettent les
informations concernant les actions culturelles et pédagogiques de l'ensemble Sillages ?

4.2.3 – Les Financeurs
Qu'il s'agisse du ministère de la Culture et de la Communication, de la Direction Régionale des
Affaires Culturelles, de la Fondation de France, du Département, de Spectacle Vivant Bretagne,
tous sont des acteurs déterminants pour pérenniser le fonctionnement de l'association. Ils
représentent une source de revenus indispensables pour mettre en place des tournées, payer les
salariés, assurer la production et la communication de l'ensemble Sillages.
Pour justifier ces dépenses l'association doit effectuer un « retour d'activités » exprimé
quantitativement et qualitativement sous forme de documents multi-médias.
Au vu du contexte économique des structures culturelles en France et des restrictions budgétaires
récurrentes, la communication est primordiale pour assurer le maintien des aides et l'accès à ces
subventions.

12

Quels supports choisir et quelles informations sont déterminantes pour présenter aux financeurs
une image positive et valorisante de l'ensemble Sillages ?
A partir de l'analyse des éléments de contextualisation une stratégie de communication est
définie en équipe. Comment la communication peut-elle optimiser le fonctionnement d'une
association dont les activités relèvent du spectacle vivant ?
Quels sont les moyens d'actions de communication possibles pour valoriser un ensemble de
musiques contemporaine confronté aux réalités politiques, économiques et sociales
d'aujourd'hui ?
Les champs d'intervention de mon stage en tant que chargée de communication et de relations
médias de l'ensemble Sillages sont les suivants :
> Développer et diversifier la communication des informations relatives aux activités de Sillages
auprès des différents publics identifiés sans en exclure aucun.
> Sensibiliser les journalistes, en établissant des contacts réguliers et en leur apportant des
contenus attractifs et complets pour qu'ils assurent leur fonction de relai auprès du public.
> Collaborer à la rédaction des documents transmis par la chargée de production au financeurs,
en apportant des supports multi-médias pertinents.

5 - Mes missions au sein de l'association
De là ont été définies mes missions. Elles peuvent se diviser en deux axes : celles de la chargée de
communication d'une part, avec la réalisation de supports écrits et multi-médias ( développement et
la mise à jour du site internet et des réseaux sociaux, rédaction des newsletters etc.), celles de la
chargée de relations médias d'autre part (gestion du fichier de contacts journalistiques, réalisation de
dossiers et de communiqués de presse, tenue d'une revue de presse etc.)
Enfin l'organisation du Festival Electr( )cution a nécessité d'adapter l'ensemble de ces actions de

13

communication à une communication évènementielle spécifique.

5. 1 – Chargée de communication
5.1.1 – La réalisation de documents de communication écrits
J'ai consulté les archives papier et numérique réalisées par la personne qui m'a précédé pour
concevoir de nouveaux documents de communication adaptés.


Les textes de présentation des concerts

Environ trois concerts sont programmés au petit théâtre du Quartz (lieu de résidence de Sillages)
par saison. En lien avec la chargée de communication du Quartz et la conseillère musique, j'ai
participé à la rédaction des textes de présentation de ces concerts pour la brochure 2016/2017 du
Quartz. Cette brochure sera disponible le 23 juin 2016 et sera distribuée dans tous les points
stratégiques de la ville (cf Annexe n°1 : Extrait de la brochure du quartz 2016-2017, p33).
Pour réaliser ce travail, après avoir pris connaissance du programme de ces concerts défini par le
directeur artistique Philippe Arrii-Blachette, j'ai effectué des recherches d'informations sur les
compositeurs, leurs œuvres et leurs spécificités artistiques. Destinés à un large public, j'ai
hiérarchisé et reformulé ces informations en adoptant un style d'écriture communicatif qui soit le
plus attractif et pertinent possible, le tout surplombé d'un titre et d'une photo (choisie par le
directeur du Quartz). J'ai donc opéré un glissement de « mode » de rédaction entre celui utilisé pour
des compositions universitaires et celui utilisé par la chargée de communication pour la rédaction de
présentation de spectacle. Ce travail de rédaction s'est élaboré à chaque étape en collaboration avec
le directeur artistique pour prendre en compte ses attentes et retranscrire sa pensée artistique.


Les feuilles de salle

Pour chaque concert j'ai conçu les feuilles de salle destinées au public au moment du concert. Ces
petits livrets de feuilles A4 pliés en deux se composent du programme détaillé, d'un descriptif de
chaque œuvre ainsi que des biographies des compositeurs. (cf Annexe n°2 : Extrait d'une feuille de
14

salle du concert Vibrations du 15 avril 2016, p34). N'ayant jamais réalisé ce type de documents
auparavant je me suis inspirée, pour la mise en page, de celles réalisées par la chargée de
communication du Quartz. Avec le logiciel InDesign j'ai opté pour une présentation simple et la
plus lisible possible.
Les feuilles de salle nécessitent une vigilance particulière car elles répondent à des codes
spécifiques. La présence de logos et des noms des partenaires et des collaborateurs du concert
doivent figurer en respectant les indications de leurs chartes graphiques. Ces mentions sont
obligatoires et conditionnent les financements de ces concerts.


Les newsletters

Chaque mois j'ai rédigé une newsletter destinée à tous les contacts des professionnels, des
institutionnels et des abonnés à la newsletter de Sillages. Ces documents retracent les activités
culturelles et pédagogiques de l'ensemble Sillages (cf : Annexe n°3 : Extrait d'une newsletter de
l'ensemble Sillages : Avril 2016, p.35-36). Pour leur diffusion j'ai utilisé un service de courrier
électronique appelé Mailchimp qui permet une gestion des listes de diffusion et des envois massifs
de newsletters. Ce service électronique connait des limites. Les newsletters se retrouvent
directement dans les « courriers spams » indésirables des récepteurs. Mailchimp est simple
d'utilisation mais offre des possibilités de conception restreintes. Pour cette raison, je me suis
renseignée sur d'autres outils numériques permettant la gestion de listes et d'envois groupés
d'informations sous d'autres formes. Il existe des services associatifs de liste de diffusion comme
celui proposé par l'association Infini de Brest qui héberge des sites internet et propose aux adhérents
la possibilité de créer et de gérer leurs propres listes de diffusion. L'application de ces nouveaux
outils reste à explorer.


Les dossiers de présentation de projets

Les dossiers de rapport d'avancement sur les activités de l'ensemble Sillages sont communiqués
régulièrement aux financeurs de l'association pour justifier les dépenses engagées. Il s’agit par
exemple de la Fondation de France, de la Culture DRAC, de Spectacle Vivant en Bretagne etc...
Ce travail relève de la mission de la chargée de production. Elle envoie des bilans financiers, des
justificatifs de dépenses et un dossier de bilan qualitatif final. Pour accompagner ces justificatifs,
j'ai réalisé des dossier de présentation générale des projets en cours.
Par exemple, j'ai réalisé un projet de présentation d'une action culturelle soutenue par la Fondation
15

de France (un organisme qui collecte et redistribue des fonds pour soutenir des projets dans
différents domaines). Le projet consiste en la construction d'un orchestre hétéroclite d'enfants issus
d'un quartier populaire de Brest. Les musiciens de l'ensemble Sillages ont mené tout au long de
l'année une série d'ateliers originaux dans quatre écoles du quartier de Bellevue. Au terme de ces
deux années de pratiques éducatives originales, l'orchestre de quartier composé d'une centaine
d'enfants et de musiciens professionnels s'est produit lors de plusieurs concerts dans différents lieux
de la ville et dans l'espace public. Le dossier que j'ai réalisé pour la Fondation de France se compose
de textes explicatifs des activités menées, de photographies réalisées lors des ateliers et d'une vidéo
de restitution des ateliers. (cf : Annexe n°4 : Extrait du dossier de présentation de l'Improbable
Orchestr'A, p.37).

5.1.2 – Création de visuels pour les concerts
Afin de promouvoir les actions artistiques de l'ensemble Sillages à un public plus large j'ai créé des
affiches au formats A3 pour certains évènements. J'ai d'abord recherché des informations sur les
caractéristiques des typographies, des illustrations, de la nature des informations dans ce type de
support. J'ai découvert le site dafont.com qui permet de télécharger des polices gratuites. J'ai ensuite
utilisé le logiciel Photoshop pour expérimenter plusieurs affiches. Au terme de mon stage, j'en ai
réalisé trois (cf Annexe n°5 : Affiches des concerts de l'ensemble Sillages, p.38-39-40) :


L'affiche du concert à l'Eglise Saint-Merri de Paris le 15 avril 2016

Nous avons observé en arrivant sur les lieux du concert qu'aucun visuel n'avait été préparé par les
équipes de communication de notre partenaire et organisateur du concert « Les Rendez-vous
Contemporains de Saint-Merry » basé à Paris. N'ayant que très peu de temps avant le jour du
concert j'ai décidé d'utiliser une photographie réalisée lors d'un concert de l'ensemble Sillages à
Brest représentant la pièce phare du programme, Mikrophonie I du compositeur Karlheinz
Stockhausen. J'y ai ajouté les informations pratiques de façon simple et compréhensible. Le rendu
graphique et typographique de cette première affiche n'était pas très élaboré, faute de temps, mais
utile au vu du nombre de visiteurs de l'église au cours des quelques heures qui ont précédé le
concert.

16



L'affiche du concert dans le cadre de l'action culturelle Improbable
Orchetsr'A (déjà évoqué plus haut), le 29 et 31 mai 2016

Ne disposant d'aucune photographie exploitable en grand format, j'ai donc choisi de faire un
montage de deux photographies prises lors des ateliers : l'une était représentative du projet mais sa
qualité était très basse, l'autre disposait d'une qualité supérieure mais seul un élément de la
photographie était intéressant. Avec le logiciel Photoshop j'ai intégré un personnage présent sur
l'une des photographies, sous la forme d'un chef devant son orchestre dans l'autre photographie. J'ai
attribué des calques et des filtres spéciaux pour atténuer le manque de qualité des images en leur
donnant un aspect de peinture. J'ai ensuite retouché les couleurs et les lumières de la composition,
puis ajouté les informations pratiques et les logos obligatoires.
L'impression à été prise en charge par Le Projet Educatif Local, partenaire et financeur du projet
Improbable Orchestr'A. Contrairement au rendu sur nos écrans d'ordinateur, le résultat était
malheureusement un peu sombre au vu de la nature de l'évènement qu'il représentait. Il est toujours
difficile de connaître le rendu sur papier lorsque l'impression est prise en charge sans essai
préalables, par des personnes extérieures.


L'affiche du concert à « LCause, La Maison Pour Toutes » de Brest, le 10
juin 2016

Un duo saxophone – accordéon était au programme de ce concert. N'ayant pas de photographies des
deux interprètes ensemble j'ai opté pour une affiche composée d'une image de fond abstraite et libre
de droits. J'ai donc cherché dans des banques d'images libres de droits en ligne et gratuites. Une fois
le visuel trouvé, j'ai réfléchi à l'intégration des informations pratiques en cherchant à utiliser les
formes de l'image pour justifier la position du texte. De plus, pour intégrer le texte, j'ai tenu compte
des teintes de l'image afin de choisir le bon emplacement et les bonnes couleurs pour que le rendu
soit lisible et agréable à lire. L'image de fond choisie étant très colorée j'ai opté pour une police
blanche de grande taille. Deux zones (en haut et en bas) de l'image se sont révélées plus sombre et
nettement délimitées par des « triangle » dans l'image. J'ai finalement décidé de mettre dans la zone
du haut les éléments concernant l'organisateur de l'évènement, à savoir, l'ensemble Sillages avec
son logo et les noms des deux musiciens intervenants pour ce concert. Dans la zone basse de
l'affiche j'ai intégré les éléments pratiques concernant l'évènement et la structure d'accueil.

17

En réalisant ces affiches j'ai expérimenté le panel de possibilité de créations, soit par l'utilisation de
photographies exploitables, soit par le recours aux banques d'images gratuites en ligne.
La production de ces documents écrits, feuilles de salle, newsletters, affiches, dossiers, constituent
une première expérience concrète de conception et de diffusion de supports de communication.
Confrontée à des problèmes techniques, j'ai mesuré la nécessité d'acquérir des connaissances
techniques et technologiques, de maitriser une palette d'outils numériques pour obtenir des résultats
satisfaisants.

5.1.3 – La réalisation de documents de communications audiovisuels


La photographie

Le manque de visuels pour illustrer nos campagnes de communication a nécessité d'élargir mon
travail à la réalisation et l'édition de photographies pour garder une trace de chaque évènement. J'ai
photographié les actions culturelles en place et les concerts.
J'ai approfondi mes connaissances dans l'utilisation de certains modes de l'appareil photo pour la
prise de vue en concerts notamment. Celle-ci nécessite une maitrise particulière en raison du peu de
lumière et de la distance des sujets photographiés.
Régulièrement, j'ai réalisé un travail d’édition de photographies afin d'adapter les visuels (leurs
taille, leur caractéristiques, leur luminosité, leur couleurs etc...) selon le type de contenu souhaité et
selon le support utilisé.


La vidéographie

L'association n'ayant pas les moyens financiers pour recruter un vidéaste, nous avons, le président
de l'association et moi même réalisé une série de vidéos des concerts au Quartz afin de varier les
supports de communication.
Nous avons travaillé en lien avec les techniciens son et lumières du Quartz pour utiliser leurs
enregistrements du son (celui des caméras étant de très mauvaise qualité). Au montage, j'ai donc
effectué une manipulation d'incorporation d'une source sonore extérieure (la captation des
techniciens) sur nos images. Puis, à l'aide du logiciel de montage « Première » de la suite Adobe,
j'ai découpé les plans et les séquences de chacune des caméras pour monter les vidéos du concert
18

œuvre par œuvre. Mes compétences techniques de me permettant pas d'utiliser le logiciel de
montage avec une très grande agilité, j'ai visionné différents tutoriels disponibles sur youtube me
permettant de mieux comprendre le fonctionnement du logiciel et solutionner les problèmes
techniques rencontrés.
Le montage de vidéo requière beaucoup de temps et mes 24h de travail par semaine ne me
permettent pas de réaliser le montage de toutes les vidéos. Nous avons donc fait appel à la société
de vidéographie brestoise « Tam production » afin qu'ils réalisent le montage des vidéos les plus
importantes pour la promotion et la diffusion de Sillages. J'en ai également réalisé deux : Musique
de Tables du compositeur Thierry De Mey interprétée par l'ensemble Sillages le 5 janvier 2016.
Cette vidéo est déjà disponible en ligne sur le compte Viméo de l'ensemble Sillages et sur le site
internet. Le montage de Cantique, du compositeur brestois Yves Chauris, interprétée par l'ensemble
Sillages le 19 mai 2016 est actuellement en cours.

5.1.4 – Développement et mise à jour du site internet et des
réseaux sociaux
Le rôle des nouveaux moyens de communication est central pour parvenir à un élargissement du
public, ce qui nous amène à questionner la force d'internet et du web 2.0. J'ai pris en charge la
rédaction, la mise à jour et la sélection de contenus pour le site de l'ensemble Sillages.
Dans un premier temps j'ai effectué une analyse du site, page par page et rubrique par rubrique, en
notant les modifications et améliorations possibles. J'ai ensuite soumis ces indications au directeur
artistique qui les a validées :


L'ajout d'un onglet « Revue de presse » avec le document au format pdf de la revue de
presse en téléchargement.



L'ajout d'un onglet « Photographies » avec un retour en image des concerts de la saison.



Une réorganisation de l'onglet « Festival electr( )cution » avec une division des rubriques
par jour et l'ajout d'une rubrique « contact presse » et « archives ».



Une réorganisation de la rubrique « partenaires » pour qu'elle soit plus lisible.

Malgré quelques difficultés dans la compréhension de la structure du site et dans les possibilités
d'ajouts de certains visuels (qui se font selon les tailles par pixels pour une bonne mise en page), la
gestion par système de publication SPIP m'a paru intuitive et simple d'utilisation. La maitrise de cet
outil est un atout fondamental pour mes expériences professionnelles futures.
19

Dans la mission de community manager j'ai pris en charge la fanpage facebook de l'association.
Jusque là, cet outil était très peu exploité par les membres de l'association. Après en avoir discuté
avec l'équipe peu familière de ce type d'outils, j'ai mis en place des campagnes régulières de
communication sur facebook, j'ai diffusé les informations concernant les concerts et les actions
culturelles, en publiant des « retours en photographies », des annonces, les newsletter... J'ai
administré et créé des évènements facebook pour certains des concerts et mis en place des
« échanges » virtuels (partages, mentions « j'aime » sur des publications ou sur d'autres fanpages
etc...) avec d'autres structures culturelles de la Ville de Brest.
L'utilisation des réseaux sociaux est un outil incontournable pour sensibiliser un public plus large et
alimenter les relations avec les acteurs culturels comme les salles de spectacles, les Conservatoires,
les associations etc.
Mes connaissances des réseaux sociaux ont enrichi la communication de l'ensemble Sillages sur le
web 2.0. Cependant certaines publications, notamment les créations d'évènements, n'ont pas trouvé
un écho satisfaisant sur les réseaux sociaux. J'ai observé une amélioration de l'ancrage de l'ensemble
Sillages sur le réseau social Facebook mais le travail de community manager devra être plus
approfondi pour valoriser la fanpage de l'association.

5.1.5 – Expérimentation d'un nouveau logo pour l'ensemble
Sillages
Lors de la création d'un dossier de presse sur Indesign j'ai cherché à valoriser les mots « ensemble
Sillages » sur la page de couverture. J'ai analysé les possibilités d'agencement des lettres jusqu'à
imaginer un « S » commun aux deux mots. Le résultat ayant satisfait le directeur artistique, je l'ai
finalement réutilisé pour d'autres documents de communication. Cette version est provisoire, devrait
être finalisée sur Photoshop afin de pouvoir la décliner en plusieurs couleurs et sur plusieurs fonds
si nous souhaitons l'officialiser comme nouveau logo de l'ensemble Sillages et l’intégrer dans la
charte graphique.

20

maquette du nouveau logo de l'ensemble Sillages

5.2 – Chargée des relations médias
5.2.1 – Gestion et actualisation du fichier de contacts
A la demande de l'équipe j'ai référencé les journalistes par type de médias et par localisation. En
effet le fichier dont disposait l'association n'était plus actualisé ; beaucoup d'adresses mails étaient
périmées, non valides, les journalistes avaient changé de médias ou encore de métier. Par un
démarchage téléphonique auprès des rédactions des journaux nationaux, des magazines spécialisés
ou encore de quotidiens gratuits brestois, j'ai collecté les noms et les adresses mails des journalistes
spécialisés musique et musique contemporaine. Malgré plusieurs refus ce travail a permis
d'actualiser la base de données de contacts médiatiques afin d'assurer la réception de mes
documents aux journalistes. Cette mission m'a permis de connaître et de notifier les dates de
parution des différents médias. Un fichier contact complet et actualisé est un des piliers essentiels
pour optimiser les actions de communication.

5.2.2 – Réalisation et envois des dossiers de presse
Une grande partie des documents de communication réalisés ont été systématiquement envoyés aux
différents médias locaux et nationaux. Les journalistes constituent un relai nécessaire et
indispensable pour informer les publics. Pour chaque évènement j'ai réalisé un dossier de presse
(cf : Annexe n°6 : Extrait de dossier de presse du concert du 19 mai 2016 au Quartz, p.41-42) dans
le but de les informer, de les inciter à annoncer les concerts et de les inviter à s'y rendre.
21

Tout l'enjeu du dossier de presse est de produire un document original qui soit lu par un journaliste
qui reçoit une dizaine de dossiers par jour. Dans une majorité des cas, les journalistes font un
« copier-coller » du contenu du dossier. Le document transmis constitue l'article publié donc ce
document doit être rédigé avec rigueur.
Les dossiers se composent d'un texte de présentation du concert, du programme détaillé, des
biographies des compositeurs et des interprètes ainsi que des notes d'intention réalisées par les
compositeurs sur leurs oeuvres. J'ai d'abord collecté toutes les données textuelles avant de les mettre
en page. Les informations doivent être issues de sources viables et officielles. J'ai donc consulté les
sites des compositeurs, des sites spécialisés comme celui de l'IRCAM (Institut de Recherche et
Coordination Acoustique/Musique) ou celui de France Musique.
La qualité de la forme et du rendu visuel, par une mise en page attractive, suscite l'intérêt des
journalistes. Le logiciel de mise en page Indesign m'a permis d’expérimenter plusieurs styles de
mise en page. J'ai appris à maitriser les outils du logiciel permettant d'organiser le document de
façon plus rapide tout en découvrant à chaque réalisation de nouvelle possibilités graphiques.

5.2.3 – Tenue de la revue de presse
Tout au long de la saison culturelle j'ai mis à jour une revue de presse papier et numérique en
collectant les articles et en les archivant quotidiennement (cf Annexe n°7 : Extrait de la revue de
presse 2016 p.43). La revue de presse permet de mesurer l'impact médiatique de nos actions de
communication et de rendre compte de toutes les activités de l'ensemble Sillages.
Ce travail de veille médias demande une consultation rigoureuse des journaux papier et numérique,
avant et après chaque concert. La presse écrite n'était pas entièrement disponible en ligne, j'ai
consulté les journaux mis à disposition par le Quartz puis numérisé et classé chronologiquement
chaque article intéressant pour notre revue de presse.
Dans le cadre d'une veille médias, j'ai repéré certains articles déjà diffusés sur les réseaux sociaux
par nos partenaires associés aux concerts, pour alimenter notre revue de presse. J'ai partagé la revue
de presse en ligne sur la fan page Facebook ou sur le site internet de l'ensemble sillages dans la
22

rubrique créée à cet effet afin de valoriser les articles auprès des publics.

6 – La communication du Festival Electr( )cution
6.1 – Présentation du festival Electr( )cution

En 2013 Philippe Arrii-Blachette imagine un rendez-vous musical d'un genre nouveau, le Festival
Electr( )cution. Il est organisé chaque année par l'ensemble Sillages dans les locaux du Centre d'art
contemporain PASSERELLE en partenariat avec différentes structures comme l'IRCAM, le
Conservatoire à Rayonnement Régional de Brest, le Centre d'art contemporain PASSERELLE, la
salle de musique actuelle La Carène, la section Image et son de l'Université etc...
Ce nouveau rendez-vous musical brestois est consacré aux musiques mixtes, un genre musical
apparu il y a 60 ans en pleine révolution électrique lorsque les compositeurs tel que Bruno Maderna,
John Cage et Karlheinz Stockhausen imaginent la rencontre entre les instruments acoustiques et
l'électronique, questionnant ainsi le rapport humain à l'espace et au temps. Cette musique allie des
sons instrumentaux joués en direct avec des sons enregistrés sur des bandes électroniques. Le
compositeur Pierre Jodlowski explique que la musique mixte c'est « le développement d'une écriture
musicale basée sur le recours aux moyens électroacoustiques qui définit un cadre singulier à la fois
dans l'imaginaire et dans la réalisation concrète » (source : site internet du compositeur). Le
traitement des sons par ordinateur permet un rapport interactif entre l'interprète et l'électronique
notamment grâce aux possibilités de traitement en temps-réel, de transformation et d'amplification
du son par les dispositifs électroniques.
Ce festival unique en France propose pendant quatre jours l'écoute d'oeuvres mixtes de
compositeurs venus de toute l'Europe et interprétées par les musiciens de l'ensemble Sillages.
Très hétéroclite, le public du festival se compose des habitants de Brest et Brest métropole, des
étudiants du Conservatoire à Rayonnement Régional de Brest et de la section Image et Son de
l'université de Bretagne Occidentale, du public du festival Astropolis et des habitants des quartiers
de Brest.

23

Par sa programmation et ses lieux, le festival impulse et favorise la rencontre et le décloisonnement
des publics permettant à des curieux comme à des passionnés de musique contemporaine de venir
se retrouver autour d'ateliers, de concerts, de tables-rondes, d'impromptus musicaux.
Une approche riche et variée de la musique mixte, « un brassage sans frontières de toutes les
sensibilités », telle est la devise du festival.

6.2 – Suivi de fabrication et de diffusion des supports de
communication
Pour la réalisation des différents supports graphiques nous collaborons avec le graphiste Frédéric
Teschner, graphiste du festival depuis sa première édition. Son studio étant basé à Paris, c'est à
distance que j'ai coordonné la réalisation des différents supports de communication du festival.
Pour cette troisième édition l'équipe de l'association DRAMA a décidé de promouvoir le festival par
différents supports :


Un affichage dans l'espace public de grandes affiches 120x176 cm



La distribution de programmes détaillés en livret A5



Un carton d'invitation au festival destiné à un nombre réduit d'acteurs locaux et aux
journalistes.

6.2.1 La préparation des contenus et le briefing
Avec les explications du directeur artistique quant aux spécificités de cette troisième édition, j'ai
rédigé l'éditorial du festival. Une fois la programmation terminée j'ai réalisé un briefing avec le
graphiste pour lui restituer nos besoins et nos attentes.
J'ai suggéré pour cette année de présenter les informations du programme détaillé A4 jour par jour.
Dans un souci de précision j'ai envoyé à la stagiaire en charge de la réalisation de ce support de
communication une maquette réalisée avec le logiciel de mise en page Indesign reprenant
l'ensemble des informations nécessaires à sa conception (cf : Annexe n° 8 : Maquette du
programme du festival envoyée au studio Teschner, p44 ).

24

La très grande quantité d'informations à agencer sur une surface A4 demande beaucoup de précision
pour trouver les emplacements et caractéristiques typographiques de chaque élément ; l'objectif
étant d'obtenir un rendu final très lisible et harmonieux. Cette suggestion est ensuite retravaillée par
les graphistes. La réalisation de cette proposition de maquette de programme m'a permis
d’appréhender le travail du maquettiste.

6.2.2 Les relectures et validation du B-A-T
Le style graphique du Studio Teschner étant bien défini, nous lui avons laissé la plus grande liberté
quant à la réalisation du visuel. Après une première proposition concrète de la part du studio nous
nous sommes concertés avec l'équipe du festival afin de lister les remarques et les modifications à
apporter. Une tache minutieuse de relecture est impérative afin de ne laisser aucune erreur dans les
noms des œuvres et des compositeurs, la position des logos, les horaires et les lieux etc...
Une fois les modifications et corrections apportées je me suis rendue à Paris pour réviser les
supports et valider l'impression du « Bon à Tirer ».
Cette première expérience de travail avec un studio graphique m'a beaucoup intéressé. Certes, mon
manque de maitrise du vocabulaire des graphistes a engendré parfois des mal-entendus, mais nous
avons su coordonner nos activités respectives pour que l'impression et l'envoi des documents se
fasse dans les temps prévus initialement.

Affiche réalisée par le Frédéric Teschner Studio

25

6.2.3 Coordination de la diffusion des supports
Après réception des affiches et des programmes définitifs, nous avons travaillé avec la société de
prestation « Clap service » pour l'affichage et la distribution des documents dans les points
stratégiques de la région. Lors d'un rendez-vous avec la personne en charge de la diffusion nous
avons établi une liste des lieux jugés pertinents pour l'affichage et validé un devis pour sa
prestation.
D'autre part, nous avons également fait une demande de mise à disposition d'une campagne
d'affichage à la Mairie de Brest. Cette demande a fait l'objet d'une étude en commission de la part
des responsables de la promotion des évènements cultuels de la ville. Une réponse positive nous a
été adressé en nous proposant un affichage dans les panneaux « ClearChannel » de la ville du 28
mars au 10 avril 2016. Pour une campagne de communication dont l'évènement se déroule du 30
mars au 2 avril, ce temps d'affichage était tardif et restreint. Nous permettre d'afficher deux
semaines avant l'évènement aurait été plus judicieux. Cette expérience démontre que toute demande
d'affichage doit être très détaillée et anticipée.

6.3 – Les relations médias

6.3.1 Le dossier de presse du festival
Les relations médias sont des outils de communication peu onéreux et très efficaces pour
promouvoir le festival ELECTR( )CUTION. Comme pour chaque concert j'ai réalisé un dossier de
presse en étroite relation avec le directeur artistique afin de sensibiliser les journalistes locaux et
nationaux et de les inciter à annoncer l'évènement et à le relater dans leurs médias respectifs.
Le dossier de presse du festival comporte des biographies et des notes d'intention des œuvres. De
plus il annonce la programmation détaillée des quatre jours, les performances et les rendez-vous qui
marqueront cette troisième édition. ( cf Annexe n°9 : Extrait du dossier de presse du festival, p45).

26

6.3.2 Les relances téléphoniques
Une importante activité de relance médiatique a été nécessaire afin d'assurer la bonne réception des
documents par les journalistes ; l'importance d'un fichier contact mis à jour au préalable a pris tout
son sens.
Appeler les journalistes permet aussi de valoriser le contenu du dossier et de promouvoir oralement
le festival. En établissant un dialogue avec les journalistes, la chargée de relations médias les incite
à s’intéresser à l'évènement ; elle propose de leur adresser d'autres compléments visuels (photos,
vidéos...), par ailleurs elle suggère d'organiser des interviews avec le directeur artistique du festival.
Entrer en relation avec les journalistes et capter leur attention nécessite des qualités relationnelles
du communicant que je devrais developper.

6.3.3 L'organisation d'une conférence de presse
Quelques semaines avant l'évènement j'ai organisé une conférence de presse avec les journalistes et
tous les organisateurs du festival à savoir, Etienne Bernard, le Directeur du Centre d'art
contemporain Passerelle, Yannick Martin le programmateur musical de La Carène et sa directrice
Anne Martin-Gallou et le directeur artistique Philippe Arrii-Blachette.
J'ai préparé une invitation sur mailchimp à destination de tous les journalistes locaux. La veille de
l'évènement j'ai procédé à un rappel par téléphone auprès de chaque rédaction afin de m'assurer de
la présence d'un maximum de journalistes.
La conférence presse a eu lieu à Passerelle, centre d'art contemporain le 23 mars 2016 dans une
ambiance conviviale et décontractée. Une personne en service civique à la rédaction de Radio U (la
radio universitaire de Brest), un journaliste free lance qui écrit pour l'hebdomadaire Coté Brest et
une journaliste du Télégramme y ont participé. Pendant ce temps d'échanges, ils ont été informé
plus spécifiquement sur l'évènement et les temps forts de sa programmation afin de leur fournir les
éléments pertinents pour la réalisation de contenus journalistiques qui valorisent l'évènement.
C'est le jour de la conférence de presse que se sont déroulés les interviews que j'avais organisés lors
de mes relances téléphoniques entre les journalistes et les organisateurs de la manifestation.

27

6.4 – La couverture médiatique du festival
6.4.1 – La revue de presse
J'ai tenu une revue de presse spécifique du festival en collectant et en archivant les articles de presse
le concernant avant, pendant et après la manifestation. L'impact médiatique d'un festival est capital
pour l'organisation des éditions futures. En effet, ce document pourra être envoyé aux financeurs et
aux collaborateurs de l'évènement pour assurer le maintien de leurs soutiens financier lors des
futures éditions. C'est un document valorisant qui peut être envoyé en complément du bilan
financier des activités du festival réalisé par la chargée de production. Il peut être par exemple
transmis avec les documents envoyés à la Ville de Brest Métropole, la Culture DRAC, le
Département qui sont des acteurs essentiels pour la réalisation du festival. De plus, ce travail
d'archivage permet une analyse globale de la couverture médiatique.

6.4.2 – Le bilan médiatique
Faire une revue de presse spécifique au festival m'a permis d'évaluer la couverture médiatique
globale et de dresser un bilan de mes actions de communication.
De nombreux médias ont répondu favorablement et le festival a bénéficié d'une assez bonne
visibilité pour une première expérience de chargée de relation médias. Cependant l'envoi du dossier
de presse tardif a entrainé une couverture médiatique trop ponctuelle.
Pour optimiser l'impact médiatique, il est préférable de préparer et d'envoyer le dossier de presse
plus tôt, même si la programmation n'est pas terminée. Ainsi les journalistes s’imprègnent de
l'évènement plusieurs mois auparavant. Dans ce cas des médias comme les magazine mensuels et
trimestriels peuvent l'intégrer dans leur parution avant la date limite de bouclage inscrivant ainsi le
festival dans l'agenda culturel de la région de manière pérenne.
Tout ce travail à démontré l'importance de la méthodologie dans les différentes actions de
communication des informations. Toute la chronologie liée au facteur temps des opérations de
transmission aux différents relais médiatiques est déterminante. L'anticipation est une des clés de
réussite du plan médias.

28

6.5 – Soutien logistique au l'organisation du festival
Le montage du festival a été pour moi un temps de diversification de mes missions. En effet, j'ai
apporté un soutien logistique aux équipes bénévoles pour mettre en place les différents espaces dans
le centre d'art contemporain Passerelle où a eu lieu le festival. J'ai participé l’organisation d'un
espace restauration pour les techniciens par l'installation du lieu et l'approvisionnement d'un
catering tout le temps du montage et pendant le festival. J'ai aussi préparé la signalétique pour
guider le public dans les différentes salles de concerts et les lieux de restauration.

6.6 – Réalisation des programmes de salle
Pour informer le public, j'ai élaboré des programmes de salle détaillés pour chaque concert. Ils se
composent des informations contenues dans le dossier de presse du festival sur le même modèle que
les feuilles de salle des concerts de Sillages (voir paragraphe 5.1.1).
Cependant j'ai ajouté des éléments textuels et graphiques spécifiques au festival, la bannière
visuelle du festival, les informations pratiques concernant le lieu et les programmes des concerts qui
se dérouleront les jours suivants pour fidéliser le public d'un concert à l'autre.
Ce travail qui demande de nombreuses relectures est chronophage dans un contexte de préparation
de festival très chargé.

6.7 – Captation vidéo des concerts
Un de mes objectifs de stage étant de diversifier et de multiplier les supports de communication,
j'ai réalisé, avec l'aide d'un bénévole, des captations vidéos en multi-caméras de chacun des
concerts.

6.7.1 – L'appropriation du matériel
La préparation d'une captation vidéo de concert exige beaucoup de rigueur. L'association DRAMA
étant inscrite dans le paysage brestois, la Mairie de Brest met à disposition de ses membres du
matériel multimédias gratuitement à savoir des caméras, des pieds et des cartes SD. La première
29

étape d'appropriation du matériel consiste à s'assurer de leur bon état de marche. Il est important de
connaître leur fonctionnement, que les batteries soient rechargées avant chaque concert, de maitriser
leur temps d'autonomie afin d'organiser le branchement des caméras sur secteur en respectant les
consignes des techniciens du son et des lumières scénographiques. Ces éléments pratiques et
techniques sont primordiaux pour la bonne réalisation de la captation vidéo des spectacles.

6.7.2 – Le repérage
En binôme avec un bénévole nous avons effectué un repérage sur chacune des scènes au moment
des répétitions. Nous avons recherché les placements adéquats et les meilleurs angles pour chacune
des caméras tout en prenant en compte les déplacements des interprètes.
Nous avons choisi deux plans larges comme plan de « secours » pour nous assurer de toujours avoir
un plan utilisable au montage. Les deux autres caméras étaient mobiles pour pouvoir passer de plans
moyens à des plans rapprochés voire des gros plans. Pour varier les angles de prises de vue, nous
avons placé une caméra au pied de la scène qui filmait en « contrepied » tandis que les autres,
placées sur des coursives, filmaient en contre-plongée. Nous avons placé la dernière caméra en plan
rapproché sur un piano.
Ces temps de préparation réalisés avec soin nous ont permis de filmer les cinq concerts du festival
dans de bonnes conditions. Les captations réalisées nous ont fourni suffisamment de contenu pour
le montage des vidéos.

6.7.3 – Le montage
Après chaque concert j'ai vidé les cartes mémoire et j'ai pris le soin de bien classer sur un disque dur
chaque morceau de vidéo selon le jour du concert, l'heure et la position de la caméra afin de faciliter
le processus de montage. Le personne bénévole qui m'accompagnait dans cette missions a pu
réaliser le montage dans de bonnes conditions, ce travail est en cours.
Pour ma part, une fois le montage terminé, je prendrai en charge la mise à disposition des vidéos sur
le site de l'ensemble Sillages et sur le compte Viméo ainsi que le partage sur les réseaux sociaux.
Pour les prochaines éditions j'ai suggéré à l'équipe du festival d'utiliser ces vidéos pour réaliser un
teaser de présentation du festival. En effet les teasers sont des supports de communication très
attractifs sur les réseaux sociaux.

30

7 – Conclusion et bilan du stage
La diversité des missions qui m’ont été confiées et l’intérêt que j’y ai porté ont fait de ce stage une
excellente expérience professionnelle.
Pendant huit mois j'ai mis en œuvre les enseignements acquis durant mes études universitaires en
les confrontant à une réalité professionnelle. J'ai appliqué les savoirs acquis à l'université
concernant l'élaboration d'un plan média et d'une stratégie de communication aux caractéristiques
propres à l'association DRAMA qui pilote l'ensemble Sillages.
L'ensemble Sillages, par la diffusion du répertoire des musiques d'aujourd'hui, contribue à
l'élaboration d'un patrimoine musical contemporain. De par sa spécificité, c'est l'unique ensemble de
musique contemporaine en Bretagne, l'ensemble Sillages cherche à rendre accessible cette musique
à tous. Il organise des concerts dans des lieux atypiques (jardin, prisons, halls d'immeubles, Centres
sociaux etc...) et développe des actions pédagogiques diverses, par des approches variées de la
musique d'aujourd'hui, en direction d'un public non-averti.
A partir de l'analyse de l'environnement, du contexte historique et des cibles (le public, les
journalistes et les financeurs) l'équipe et moi même avons ciblé les moyens d'action et les outils de
communication à mettre en place pour atteindre les objectifs culturels et pédagogiques de
l'ensemble Sillages.
Pour promouvoir les activités de l'ensemble sillages, j'ai valorisé les supports de communication
existants et créé de nouveaux (dossier de présentation, newsletters, articles sur le site internet
etc...) ; ainsi j'ai développé de nouvelles capacités rédactionnelles. Par la multitude des missions qui
m'ont été attribuées j'ai expérimenté de nouvelles formes de conception et de production de supports
de communication. J'ai acquis des méthodes d'organisation et d'utilisation d'une grande palette
d'outils numériques. Réalisation et édition de photographies, captation de concerts, conception
graphique, utilisation des logiciels de Programmation Assistée par Ordinateur, autant de savoirs
techniques que j'ai peu à peu maitrisés lors d'actions de communication ponctuelles et sur le long
terme.
A l'occasion de la prise en charge de la communication du festival ELECTR( )CUTION j'ai adapté
des moyens et des outils d'action de communication disponibles à un agenda et une gestion de
communication évènementielle spécifique à l'organisation d'un festival.
Cette expérience de communication évènementielle m'a permis de découvrir toutes les étapes d'un

31

projet et de m'y impliquer de la conception à sa réalisation en incluant la promotion de l'évènement.
Relance médias, veille médias, coordination et diffusion des supports de communication, mise en
valeur de la fanpage facebook de l'évènement… autant de pratiques que j'ai expérimentées dans le
cadre de la promotion du festival Electr( )cution.
C'est dans ce cadre que j'ai développé des compétences relationnelles. A l'interne, au sein de
l'équipe, en veillant à la transmission des informations, avec les partenaires et collaborateurs du
festival, pour coordonner nos actions de communication et avec les journalistes, pour relayer les
informations auprès des médias.
J'ai exercé un travail très diversifié de chargée de communication et relations médias, parfois
comme assistante de communication mais aussi attaché de presse, community manager, chargée de
communication de projet événementiel et ainsi acquis des compétences rédactionnelles,
relationnelles en production et en gestion de la communication. J'ai développé aussi des capacités
d'adaptabilité, de réactivité et de prise d'initiatives.
De plus, par l'analyse des méthodes, des outils et des impacts des actions de communication j'ai
repéré les erreurs commises et j'ai établi un bilan constructeur pour mes expériences futures, dans
une démarche d'amélioration constante.
La diversité des missions que j'ai effectuée a démontré que les actions de communication sont interreliées les unes avec les autres tout en répondant à des mécanismes et des logistiques singulières.
De plus, dans une association telle que DRAMA, les activités liées à la production, au financement
et à la diffusion sont en constante articulation avec celles de la chargée de communication. J'ai
apprécié cette interactivité qui fait de nos activités respectives le fruit d'une collaboration étroite.
Travailler en équipe, dans une ambiance conviviale à confirmé mon projet professionnel de chargée
de communication et relations médias. Ma bonne intégration au sein de l'équipe et la bonne
coordination de nos actions m'ont enrichi personnellement tout en valorisant mon travail.
Cette première expérience professionnelle positive dans le domaine du spectacle vivant apporte une
réelle reconnaissance de mon travail de chargée de communication et relation médias. J'optimise
ainsi mes chances d'accéder à l'emploi. En effet, une offre d'emploi pour la prochaine saison
2016/2017 m'a été proposée par les membres de l'association DRAMA.

32

8 – Annexes
Annexe n°1 : Extrait de la brochure du quartz saison 2016-2017

33

Annexe n°2 : Extrait de la feuille de salle du concert Vibrations du 15 avril 2016 à Paris

34

Annexe n°3 : Extrait d’une newsletter de l’ensemble Sillages : Avril 2016

35

36

Annexe n°4 : Extrait du dossier de présentation de l’Improbable Orchestr’A

37

Annexe n°5 : Affiches des concerts de l’ensemble Sillages

38

39

40

Annexe n°6 : Extrait de dossier de presse du concert du 19 mai 2016 au Quartz

41

42

Annexe n°7 : Extrait de la revue de presse 2016

43

Annexe n°8 : Maquette du programme du festival envoyée au studio Teschner

44

Annexe n°9 : Extrait du dossier de presse du festival

45



Documents similaires


dossier de presse lcause
dossier de presse sillages 19 mai 2016
revue de presse electr cution 2017
newsletter 1 klasik mai 2018 diff
dossier de presse festival 2013 1
revue de presse electr cution 2017 1


Sur le même sujet..