Lettre internat Philippe RICHERT .pdf



Nom original: Lettre internat - Philippe RICHERT.pdf
Auteur: Hugo Hauswirth

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word 2013, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 26/06/2016 à 18:47, depuis l'adresse IP 91.91.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 858 fois.
Taille du document: 825 Ko (4 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


HAUSWIRTH Hugo
Apprenti Agricole
Membre Les Républicains du Bas-Rhin

Soultz-sous-Forêts, le 25/06/2015

11, rue Meissacker
67250 SOULTZ-sous-FORÊTS
06 18 27 18 17
hugo.hauswirth@gmail.com

Région Grand Est - Maison de la Région
A l’attention de Philippe RICHERT, président du
conseil régional.
1, Place Adrien Zeller – BP 91006
67070 STRASBOURG Cedex

Objet : Signalement de l’état de délabrement de l’internat du lycée agricole de Rouffach

Monsieur le Président,

Comme vous le rappelez souvent, la Région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine est
la première région agricole et agroalimentaire de France et vous avez fait de la formation
l’un des quatre axes prioritaires d'intervention de l'agriculture sur ce territoire.
Actuellement étudiant dans le domaine agricole et m’exprimant au nom de mes
camarades de chambre et de promotion, je me permets de vous faire part de l’état de
délabrement auquel fait face l’internat du lycée/CFA agricole de Rouffach où je loge en
semaine depuis 2 ans maintenant.
En effet, l’état général des bâtiments est tout bonnement alarmant !
Pour ne citer en premier lieu que l’aspect sanitaire, l’eau y est régulièrement trouble et
souvent de couleur jaunâtre ou rougeâtre, sans doute lourdement chargée en métaux
lourds, conséquence delà vétusté et du manque d’entretien des conduites totalement
obsolètes dans lesquelles les eaux stagnent en fin de ligne de distribution et qui augmente
considérablement, entre autres, le risque de salmonellose. De plus, les robinetteries, joints,
équipements et mobiliers de salle de bain sont anciens et se détériorent inexorablement
jusqu’à la rouille, aux suintements et aux fuites.

Sur le plan sécuritaire ensuite, voici quelques exemples non exhaustifs qui devraient vous
donner une image assez parlante de l’état de dégradation déjà très avancée des locaux de
l’internat :
-beaucoup de volets sont sérieusement abimés, ne s’ouvrant plus ou ne se fermant plus,
laissant les chambres soit dans le noir en journée, soit dans une pseudo luminosité la nuit
empêchant le sommeil
-de nombreuses fenêtres connaissent le même sort, laissant entrer le froid l’hiver ou au
contraire empêchant la chaleur de s’échapper en été. La question du renouvellement de l’air
dans ces endroits confinés restant également plutôt anecdotique
-les sols sont sales et des carreaux se décollent çà et là
-les murs, eux aussi plutôt sales, voient la peinture s’écailler et sont dépourvus d’isolation
phonique et thermique
-certaines salles sont aujourd’hui proprement interdites d’accès et d’utilisation puisque
chargées d’amiante

Comme vous pouvez l’imaginer, il semble impossible sans une vraie volonté de
rénovation en profondeur de faire face à un nombre aujourd’hui incalculable de
problématiques dans ces infrastructures d’un autre âge et que de sommaires et pingres
réparations visant l’économie et non l’efficacité à long terme ne sauraient résoudre.
A ce stade je pense qu’il est inutile de vous rappeler que cet établissement est
l’unique centre de formation viticole de l’ex-Région Alsace et qu’il devrait donc être sur tous
les plans, y compris celui de l’hébergement, une vitrine de l’excellence de la viticulture
Alsacienne, mais aussi de tous ces autres métiers du végétal qui y sont enseignés, dont celui
qui est le mien.
Aussi, je vous demande fermement de réaliser d’urgence de gros travaux de
désamiantage et de réhabilitation des bâtiments en rapport avec les normes de notre
époque, afin de permettre à l’établissement de continuer à rayonner et de permettre aux
élèves présents et futurs d’évoluer dans des locaux offrant des conditions de vie décentes.
Dans l’attente d’une prise de position ferme de votre part et peut-être déjà la perspective
d’un plan d’action, je vous pris d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma
considération la plus distinguée.

HAUSWIRTH Hugo

P.J : Photos


Lettre internat - Philippe RICHERT.pdf - page 1/4
Lettre internat - Philippe RICHERT.pdf - page 2/4
Lettre internat - Philippe RICHERT.pdf - page 3/4
Lettre internat - Philippe RICHERT.pdf - page 4/4

Documents similaires


lettre internat philippe richert
madagascar region amoronimania en bref 27 pages mai 2017
veille semaine 6 dec
madagascar region amoronimania version fevrier 2018
nicolas london wine spirits fair 2011
agriculture et diversite des metiers


Sur le même sujet..