Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



article3 .pdf


Nom original: article3.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / LibreOffice 5.0, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 07/07/2016 à 19:52, depuis l'adresse IP 92.145.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 247 fois.
Taille du document: 40 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Éris, la Transneptunienne accueillie parmi les Plutoïdes
Lors de l'article précédent je parlais du déclassement de Pluton. Ayant perdue son statut de
planète, Pluton se retrouve désormais reléguée au rang de planète naine. Cependant, en 2008, à Oslo
(Suède), l'Union Astronomique Internationale adopta une nouvelle nomenclature concernant les
planètes naines du système solaire et c'est ainsi que naquit une classe de planètes naines nommées
Plutoïdes.
Si Pluton fût le premier objet Transneptunien à avoir été découvert, et grand nombre le furent
depuis. Parmi ces objets, Éris fût observée pour la première fois en 2003 mais ne pu pas être
identifiée avant le 05 janvier 2005. Elle prit bien vite le nom de Éris en référence à la Déesse
Grecque de la discorde car c'est bien de discorde qu'il s'agit ! 27 % plus massive que Pluton. C'est
ainsi que Pluton fût qualifier de « dixième » planète de notre système solaire, faisant de Éris le
neuvième corps le plus massif de notre système.
Devant ce nouveau qualificatif et face à la perspective de découvrir de nouveaux Transneptuniens
massifs, l'Union Astronomique Internationale a du prendre la décision de porter une définition
formelle au terme de « Planète ». Approuvée le 24 août 2006, cette définition élève Éris au rang de
planète naine aux côtés de Pluton dans la famille très fermée des Plutoïdes. Cette famille ne
comptant à ce jour que Pluton et Éris comme membre.
Face au nombre tout de même assez conséquent de Transneptuniens, nous pouvons penser que cette
famille est appelée à s'agrandir. L'UAI ayant précisé que tout comme pour les planètes principales
(4 Telluriques et 4 autres dites « Géantes gazeuses »), il fallait que ces planètes naines gravitent
autour de leur étoile, soit assez massives pour entretenir un équilibre hydrostatique leur donnant une
forme quasi sphérique. Petit facteur qui différencie ces planètes naines des huit autres planètes
principales ; Elles n'ont pas obligation de faire le nettoyage des corps qui les environnent, sur des
orbites voisines. Le débat fût long et ardu mais il semblerait que l'UAI est trouvé le bon compromis,
des planètes Telluriques, des Géantes gazeuses et enfin… Des planètes naines.


Aperçu du document article3.pdf - page 1/1

Documents similaires


Fichier PDF article3
Fichier PDF article2
Fichier PDF la nouvelle planete du systeme solaire 1
Fichier PDF article1
Fichier PDF la vie dans l univers 2
Fichier PDF 1 pourquoi pluton n est plus une planete


Sur le même sujet..