Bioch + Biomol ; colle 2 .pdf



Nom original: Bioch + Biomol ; colle 2.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / OpenOffice 4.1.1, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 14/07/2016 à 05:22, depuis l'adresse IP 90.9.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 419 fois.
Taille du document: 132 Ko (8 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Colle de Biologie moléculaire N°2 & Biochimie N°2
Temps : N'en tenez pas compte
Partie 1/ Biochimie.
1. Lors d'un voyage interstellaire vers Omicron Persei 8, des astronautes cherchent à garder
une alimentation saine et équilibrée en acides aminés essentiels. Le Dr. Liza « Zoulou » F.
est le médecin de bord et est responsable de distribuer les macrobiotiques à l'équipe.
A. Pour que les astronautes restent en forme, Liza aura certainement choisi d'emporter
des aliments riches en (K), acide aminé essentiel pour tout être humain.
B. Les astronautes ne pouvant synthétiser l'acide aminé (C), Liza devra forcément chercher
à leur fournir une alimentation comblant leurs besoin quotidiens en (C).
C. La tyrosine étant un acide aminé synthétisable à partir de la phénylalanine, elle n'est
donc pas considérée comme essentielle, sauf en cas de phénycétonurie. Le Dr. Zoulou
devra donc tenir compte de ce paramètre avant son voyage vers Omicron Persei 8.
D. Si elle veut garder un équipage en bonne santé, le docteur Zoulou devra également
penser à emporter assez de vitamine B6 pour tout l'équipage, sans quoi les astronautes
rencontreront des problèmes pour synthétiser les neurotransmetteurs nécessaires à
leur travail.
E. L'équipage pourrait souffrir de pathologies cardiovasculaire si le docteur Zoulou venait
à oublier d'emporter des aliments ou des compléments alimentaires contenant les
vitamines hydrosolubles suivantes : pyridoxine, folate, cobalamine.
F. Aucune des propositions ci-dessus n'est vraie.

2. Rencontrant soudainement le vaisseau pacifique de l'entreprise de livraison « Planet
Express » , les astronautes décident de prendre le thé avec l'équipage inconnu. Le Dr.
Zoulou fait alors la connaissance du Dr. Zoidberg, médecin de bord du vaisseau de livraison.
Le Dr. Zoidberg ayant des connaissances médicales toujours erronées sur le corps humain,
quelles phrases est-il susceptible de dire ?
A. L'eau représente 70% du poids d'un nouveau-né.
B. Entre le nouveau-né et le nourrisson, on constate une perte significative d'eau,
expliquant la perte de poids post-natale
C. La Biochimie est centrée sur l'atome de carbone qui permet la formation de 1000000
de molécules dans le corps humain.
D. Un être humain lambda de 80kg pèse 40kg de carbone.
E. Une molécule avec un groupement NH2 est une molécule complexe alors qu'un
hydrocarbure est une molécule simple.
F. Aucune des propositions ci-dessus n'est vraie.

3. Voyant que son confrère s’emmêle les tentacules, le docteur Zoulou décide de lui fournir
quelques trucs pour reconnaître à coup sûr un être humain. Elle lui dit :
A. La liaison ionique est identique à l'état solide et à l'état liquide.
B. En Biochimie on décrit 4 familles de molécules : Acides aminés, Lipides, Glucides et
Acides nucléiques.
C. Les ROS peuvent être à l'origine d'un vieillissement prématuré de la cellule.
D. Le tocophérole et la vitamine D sont des anti-oxydants.
E. L'acide ascorbique est un cofacteur indispensable au fonctionnement physiologique de
la décarboxylase des acides aminés aromatiques.
F. Aucune des propositions ci-dessus n'est vraie.

4. Suite à une erreur de manipulation de la part du livreur, le docteur Zoulou se retrouve
réduite à la taille d'un atome de Zoulium. Elle en profite pour étudier plus en détails la
synthèse des catécholamines car personne ne comprend rien à cette voie métabolique en
PACES. Voyant enfin la vérité elle songe :
A. Le tryptophane est transformé en L-Dopa par l'action de la Tyrosine hydroxylase !
B. La Dopamine est transformée en adrénaline par la dopamine hydroxylase !
C. L'Adrénaline est une hormone de stress permettant notamment une augmentation de
la fréquence cardiaque et respiratoire ainsi que de la glycolyse.
D. L'Adrénaline peut former la noradrénaline sous l'action de la phényléthanolamine Nméthyl transférase !
E. La L-DOPA est directement impliquée dans la maladie neurodégénérative de Parkinson.
F. Aucune des propositions ci-dessus n'est vraie.

5. Voulant aller plus loin, notre Zoulou préférée décide de s'attarder sur le fonctionnement
des enzymes permettant la synthèse des catécholamines. Elle cherche à savoir quel
cofacteur associer à quelle enzyme. Parmi les propositions suivantes, retrouvez
l'association vue par Zoulou :
1. Tétrahydrobioptérine

a Phényléthanolamine N-méthyl transférase

2. Phosphate de pyridoxal

b Tyrosine hydroxylase

3. Acide ascorbique

c Dopamine hydroxylase

4. Tocophérole

d Décarboxylase des AA aromatiques

A.
B.
C.
D.
E.
F.

1b / 2d / 3a
1b / 2b / 4a
1c / 2b / 3c
2d / 3c / 4a
1b / 2d / 3c
Aucune des propositions ci-dessus n'est vraie.

6. Notre docteur, toujours miniaturisée à la taille d'un atome, croise alors le chemin d'une
molécule gigantesque : un acide aminé protéinogène ! Elle prend le temps de noter sa
formule brute.
Formule brute : C6H14N4O2
Sachant cela, Zoulou peut facilement dire :
A. Il s'agit d'un acide-aminé portant un noyau imidazol.
B. Cet acide-aminé possède la plus important concentration sanguine, il permet
notamment la croissance des cellules en culture.
C. Cet acide-aminé est un donneur de monoxyde d'azote, un puissant vasodilatateur.
D. On peut observer une guanidine à l'extrémité de cet acide-aminé
E. Cet acide-aminé est le tryptophane et porte un hétérocycle indol.
F. Aucune des propositions ci-dessus n'est vraie.

7. Zoulou voit ensuite la molécule suivante et pense :

A. Il s'agit de l'aspartate, sel de l'acide aspartique.
B. Dans un champ électrique, cette molécule migrera vers la cathode qui est chargée
positivement comme un cation.
C. Dans un champ électrique, cette molécule migrera vers l'anode qui est chargée
positivement comme un cation.
D. La ninhydrine peut colorer cet acide-aminé en pourpre.
E. Cet acide-aminé ne peut plus s'ioniser
F. Aucune des propositions ci-dessus n'est vraie.

8. L'un des astronautes souffre de phénylcétonurie, Liza sait assurément que :
A. La phénylcétonurie peut découler d'un dysfonctionnement enzymatique.
B. La phénylcétonurie est une maladie acquise.
C. La phénylalanine est une maladie détectée dans le sang du bébé lors du test de
Gutherie.
D. L'astronaute en question a certainement des troubles de la reproduction.
E. Si l'astronaute venait à consommer de grandes quantités de phénylalanine, on pourrait
observer une mort neuronale réversible dans son cerveau.
F. Aucune des propositions ci-dessus n'est vraie.

9. Le docteur Liza se rend compte au cours du voyage qu'elle est enceinte. Quel(s) est(sont)
le(s) acide(s)-aminés(s) que Liza devra absolument trouver en quantité suffisante dans ses
aliments pour mener à terme sa grossesse ?
A. L'Acide aspartique
B. La Valine
C. L’Histidine
D. L'Alanine
E. L'Arginine
F. Aucune des propositions ci-dessus n'est vraie.

10.Parmi les propositions suivantes, la(les)quelle(s) est(sont) exacte(s) :
A. L'activation des AA est un processus passif.
B. Lors de la liaison entre acide-aminé et ARNt, il y a formation d'un amino-acyl-ARNt suite
à la fracture de liaisons covalentes.
C. Lors de la transamination il y a formation transitoire d'une base de Schiff, c'est à dire
une amine secondaire
D. La transamination consomme un phosphate de pyridoxal, dont les réserves limitent
cette réaction.
E. La réaction de transamination permet notamment de dégrader les protéines,
transformant les acides aminés les composant en acides α cétoniques.
F. Aucune des propositions ci-dessus n'est vraie.

11.Parmi les propositions suivantes, la(les)quelle(s) est(sont) exacte(s) :
A. L'histamine est un médiateur réduisant les sécrétions gastriques, augmentant ainsi le
risque de lésion ulcéreuse.
B. Les anti-histaminiques H1 sont des anti-ulcéreux
C. Les anti-histaminiques H2 sont des anti-allergiques
D. Les anti-histaminiques H1 sont des anti-allergiques
E. Les anti-histaminiques H2 sont des anti-ulcéreux
F. Aucune des propositions ci-dessus n'est vraie.

12.Parmi les propositions suivantes, la(les)quelle(s) est(sont) exacte(s) :
A. Les acide-aminés protéinogènes humains possédant plus d'un carbone asymétrique
sont l'isoleucine, la thréonine et la pyrrolysine.
B. La sélénocystéine est un acide-aminé permettant la formation du glutathion.
C. Une anomalie de la 5,10 méthylène tétrahydrofolate-réductase peut être la source
d'une pathologie cardiovasculaire
D. La L-allo-isoleucine peut apparaître dans le sang en cas de déficit en vitamine B1.
E. La concentration en L-allo-isoleucine peut augmenter dans le sang en cas de déficit en
α-céto-décarboxylase des AA ramifiés (V, L, I)
F. Aucune des propositions ci-dessus n'est vraie.

13.Parmi les propositions suivantes, la(les)quelle(s) est(sont) exacte(s) :
A. Lors d'une électrophorèse capillaire, un acide aminé à l'état de Zwittérion ne migre pas,
on parle donc de sel inerte.
B. Un acide aminé est une molécule amphotère, c'est à dire qu'elle s'ionise sous forme de
Zwittérion.
protéine
C. Lors du dosage en acides nucléiques, un rapport
> 1,8 est
acide nucléiques
satisfaisant.
D
D. Après la mort, les acides aminés se racémisent, c'est à dire que le rapport
se
L
rapproche progressivement de 1 .
E. Les acides aminés humains sont toujours de type D.
F. Aucune des propositions ci-dessus n'est vraie.

14.Parmi les propositions suivantes, la(les)quelle(s) est(sont) exacte(s) :
A. Les molécules lipophiles doivent toujours empreinter des apolipoprotéines
hydrosolubles pour se déplacer dans le sang.
B. Le glycogène peut se polymériser en glucose.
C. La liaison quadruple n'existe pas dans le corps humain mais existe dans la nature.
D. Lors d'une liaison covalente, il y a partage d'une à trois paires d'électrons entre deux
atomes avec une énergie moyenne de 100kJ/mol
E. En biochimie comme en biologie moléculaire on décrit 4 familles de molécules.
F. Aucune des propositions ci-dessus n'est vraie.

15.Le Docteur Zoulou revient enfin de son voyage interstellaire, lors de son atterrissage, elle se
rend compte qu'elle a tout oublié à propos de la sélénocystéine ! Il faudrait lui rappeler
que :
A. La sélénocystéine est impliquée dans la synthèse de la thiorédoxine réductase.
B. La sélénocystéine est formée à partir de la cystéine.
C. La sélénocystéine a été découverte avant les 20 acides aminés protéinogènes humains
classiques.
D. La sélénocystéine est le seul acide aminé portant un atome de souffre.
E. La sélénocystéine permet la formation des métalloprotéines.
F. Aucune des propositions ci-dessus n'est vraie.
Partie 2/ Biologie moléculaire.
16.A propos du sucre dans les acides nucléiques :
A. Il se compose d'un cycle à 5 carbones entre autre.
B. C'est toujours un ribose.
C. C'est toujours le carbone 1' qui se lie à la base azotée.
D. Il n'intervient pas dans le squelette phosphocarboné.
E. Il se lie au phosphate par une liaisons phosphodiester.
F. Aucune des propositions ci-dessus n'est vraie.

17.Parmi les propositions suivantes à propos du nucléoside, la(les)quelle(s) est(sont)
exacte(s) :
A. Les purines ont toujours un suffixe en « -osine ».
B. Les pyrimidines ont toujours un suffixe en « -idine »
C. La Thymidine est un ribonucléoside souvent retrouvé dans l'ARN
D. L'uridine remplace le plus souvent la thymidine dans l'ARN.
E. L'adénosine, la cytosine, l'uracile et la guanosine sont les quatre seuls nucléosides
retrouvés dans l'ARN.
F. Aucune des propositions ci-dessus n'est vraie.

18.Parmi les propositions suivantes, la(les)quelle(s) est(sont) exacte(s) :
A. Le nucléoside est une association entre une base azotée et un ose à 5 carbones, on
parle ainsi d'hétéroside.
B. Cet hétéroside est notamment formé par une liaison phosphodiester.
C. Les pyrimidines se composent toutes à la base d'un noyau formé de 4 carbones et 2
azotes.
D. Les purines se composent toutes à la base de deux noyaux formés, à eux deux, de 5
carbones et 4 azotes.
E. Les pyrimidines sont plus volumineuses que les purines.
F. Aucune des propositions ci-dessus n'est vraie.

19.Parmi les propositions suivantes, la(les)quelle(s) est(sont) exacte(s) :
A. La Thymine est la 2,4-dioxy-5-méthyl-pyrimidine
B. La guanine est la 6 aminopurine
C. La cytosine est la 5 méthyl-uracile
D. La cytosine est la 2-oxy-4-amino-pyrimidine
E. L'adénine est la 2-amino-6-oxy-purine
F. Aucune des propositions ci-dessus n'est vraie.

20.Parmi les propositions suivantes à propos du nucléotide, la(les)quelle(s) est(sont) exacte(s) :
A. On peut parler de nucléoside mono- ou pluriphosphate, par exemple on parle
d'adénosine triphosphate.
B. Le D-désoxyribose est présent dans l'ADN.
C. Dans le nucléotide, c'est le carbone 2' du sucre qui est impliqué dans la liaison ester
avec de phosphate.
D. Les purines ont toujours un suffixe en « -ylique».
E. Les pyrimidines ont toujours un suffixe en « -idylique»
F. Aucune des propositions ci-dessus n'est vraie.

21.À propos des acides nucléiques :
A. Ce sont des polymères généralement très longs définis par une séquence linéaire
d'unités complexes et répétées , appelées nucléotides , reliées entre elles par des
liaisons 3' - 5' phosphodiesters
B. Ce sont des polymères généralement très longs définis par une séquence linéaire
d'unités simples et répétées , appelées nucléotides , reliées entre elles par des liaisons
3' - 5' phosphodiesters
C. Ce sont des polymères généralement très longs définis par une séquence linéaire
d'unités simples et répétées , appelées nucléosides , reliées entre elles par des liaisons
3' - 5' phosphodiesters
D. Ce sont des polymères généralement très longs définis par une séquence linéaire
d'unités simples et répétées , appelées nucléotides , reliées entre elles par des liaisons
3' - 5' ester
E. Ce sont des monomères généralement très longs définis par une séquence linéaire
d'unités simples et répétées , appelées nucléotides , reliées entre elles par des liaisons
3' - 5' phosphodiesters
F. Aucune des propositions ci-dessus n'est vraie.

22.Choisissez la bonne association :
a. Ester
b. N-glycosidiques de type bêta
c. Phosphodiester
A.
B.
C.
D.
E.
F.

1. Base azoté – Ose
2. Nucléoside – Phosphate
3. Nucléotide – Nucléotide

a1 / b2 / c3
a2 / b3 / c1
a1 / b3 / c2
a3 / b1 / c2
a2 / b1 / c3
Aucune des propositions ci-dessus n'est vraie.

23.À propos des nucléotides :
A. Ils peuvent composer des coenzymes
B. Ils peuvent servir de médiateurs dans l'information cellulaire
C. Ils peuvent servir de régulateurs de l'activité enzymatique
D. Les nucléotides triphosphate servent essentiellement à la synthèse des acides
nucléiques et au stockage d'énergie
E. Sous leur forme monophosphate, les purines servent de premiers messagers cellulaires
F. Aucune des propositions ci-dessus n'est vraie.

24.À propos des analogues de nucléosides :
A. Ne possédant pas d'extrémité 5' phosphate, ces analogues empêchent la poursuite de
l'élongation de la chaîne nucléotidique.
B. Les virus ont besoin d'une cellule hôte pour accélérer leur réplication.
C. La didanosine, appelée également Videx® , permet notamment le traitement des
infections par les bactéries multirésistantes.
D. L'azidothymidine, (= Zalcitabine) permet de lutter contre le VIH en interrompant sa
transcription.
E. Ne possédant pas d'extrémité 3' hydroxyl, ces analogues empêchent la poursuite de
l'élongation de la chaîne nucléotidique.
F. Aucune des propositions ci-dessus n'est vraie.

25.Parmi les propositions suivantes, la(les)quelle(s) est(sont) exacte(s) :
A. Pratiquement toutes les cellules peuvent synthétiser les nucléotides , soit de novo , soit
par la dégradation des acides nucléiques .
B. La formation du polymère d'acides nucléiques se fait par éthérification de la fonction
3'OH par l'extrémité 5' phosphate du nucléotide suivant
C. La résistance de l'ADN est supérieure à celle de l'ARN car l'encombrement stérique est
moins important au niveau du désoxyribose qu'au niveau du ribose
D. Le nucléogénome représente la totalité de l'information génique de la cellule
E. La longueur du polymère est exprimée en acide ou paire d'acides pour l'ADN double
brin
F. Aucune des propositions ci-dessus n'est vraie.

26. Question supplémentaire : à combien estimez-vous votre note ?
A. 3 / 20
B. 6 / 20
C. 9 / 20
D. 12 / 20
E. 15 / 20
F. 19 / 20
G. 75 / 20


Aperçu du document Bioch + Biomol ; colle 2.pdf - page 1/8
 
Bioch + Biomol ; colle 2.pdf - page 3/8
Bioch + Biomol ; colle 2.pdf - page 4/8
Bioch + Biomol ; colle 2.pdf - page 5/8
Bioch + Biomol ; colle 2.pdf - page 6/8
 




Télécharger le fichier (PDF)


Télécharger
Formats alternatifs: ZIP Texte




Documents similaires


bioch biomol colle 2
biochimie colle 1
biologie moleculaire colle 1
qcm td biomole cules 2017 2018
cours bm 1ere seance
acides carboxyliques

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.019s