Mémoire jazz maloya.pdf


Aperçu du fichier PDF memoire-jazz-maloya.pdf - page 4/32

Page 1 2 3 45632



Aperçu texte


Introduction  
 

"C'est  votre  responsabilité  à  vous  musicien  enseignant  réunionnais  de  défendre  la  musique  

réunionnaise"  François  Jeanneau"  
 
En  constante  recherche  de  nouvelles  sonorités  et  de  spiritualités,  dans  un  contexte  de  
décloisonnement  des  esthétiques,  le  musicien  ou  enseignant  que  vous  êtes  aspire  à  de  nouvelles  
aventures  musicales.  Le  "jazz  maloya"  semble  être  une  réponse  à  cette  aspiration,  Il  s’agit  bien  la  
d’une  musique  d’outre-­‐mer  aux  rythmes  entrainant  mélangés  aux  harmonies  sophistiquées  du  
jazz  qui  a  su  au  fil  des  années  séduire  et  enthousiasmer  quelques  musiciens  aventureux.    
 
 

Issue  d’une  musique  et  d'une  danse  traditionnelle  d’esclaves  venant  de  l’ile  de  la  

Réunion,  (océan  indien)  le  «  maloya  »  a  une  identité  propre,  à  la  fois  moyen  d'expression  et  de  
communication  entre  esclaves,  cette  musique  représente  un  formidable  enjeu  de  découverte  
culturelle  et  artistique  pour  les  musiciens  de  jazz.    
 
 

L'émergence  de  talentueux  musiciens  réunionnais  reconnu  mondialement  tels  que  

Olivier  Ker  Ourio  (harmoniciste  jazz),  Meddy  Gerville  (pianiste  jazz)  qui  ont  intégrés  ses  
sonorités  traditionnelles  au  jazz  semble  intéresser  la  nouvelle  génération  de  musicien  de  jazz  et  
plus  particulièrement  les  étudiants.  
 
Le  cas  du  «  jazz  maloya  »,  auquel  nous  nous  intéressons  plus  particulièrement  dans  ce  
mémoire  est  tout  à  fait  représentatif  de  certaines  questions  que  nous  poserons  ainsi  :  en  quoi  le  
«  jazz  maloya  »  serait-­‐il  utile  dans  l'apprentissage  du  jazz  ?  Pourquoi  élargir  l’offre  pédagogique  
des  conservatoires  et  écoles  de  musique  à  une  musique  encore  peu  connue  ?  Quels  sont  les  
multiples  enjeux  liés  à  la  pratique  du  «  jazz  maloya  »  ?  
 
Autant  de  questions  auxquelles  ce  mémoire  tente  de  répondre  en  menant  une  réflexion  
en  trois  temps.  Tout  d’abord  au  travers  d’une  enquête,  nous  ferons  un  constat  et  une  analyse  sur  
l’apport  du  jazz  dans  l’enseignement  artistique  ainsi  qu’un  éventuel  apport  culturel  du    
«  maloya  »  et  du  «  jazz  maloya  »  dans  ce  même  enseignement.  
 
Dans  un  second  temps,  à  la  lumière  de  mes  expériences  «  jazz  maloya  »,  nous  essayerons  
en  partant  des  enjeux    pédagogiques  d’apporter  des  pistes  et  des  outils  pour  l'élève  musicien,  le  
musicien  professionnel  et  l'enseignant.  Nous  terminerons  par  réfléchir  sur  les  enjeux  de  cette  
pratique  transversale  dans  l’enseignement  artistique  à  travers  une  démarche  d’inscription  dans  
les  conservatoires  et  écoles  de  musique,  mais  aussi  au  travers  d’une  logique  territoriale  et  d’une  
ouverture  géographique.  
 

 

4