LA CONFÉRENCE MONDIALE DES ANIMAUX SATHYA SAI BABA .pdf


Nom original: LA CONFÉRENCE MONDIALE DES ANIMAUX - SATHYA SAI BABA.pdf
Auteur: Pierre

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Conv2pdf.com, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 25/07/2016 à 08:39, depuis l'adresse IP 109.88.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 428 fois.
Taille du document: 180 Ko (3 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


LA CONFÉRENCE
MONDIALE
DES ANIMAUX
SATHYA SAI BABA

L’homme est le plus noble de tous les animaux, l’aboutissement d’ères
innombrables d’évolution progressive, mais il ne fait aucun effort conscient pour
se montrer à la hauteur et digne de son héritage. C’est ainsi que les animaux
organisèrent une conférence mondiale pour y débattre de la prétention de
l’homme à être le couronnement de toute la création et le souverain de tous les
terriens. Le lion présida la délibération, le tigre remit en cause les prétentions de
l’homme et le léopard appuya la résolution de protestation énergique par un
discours dévastateur, condamnant l’homme :
‘’Nous les animaux, il nous couvre de honte en permanence. Il fabrique et il
consomme allègrement toutes sortes de poisons mortels et il est fier de sa
suprême bêtise. Il trompe et trahit sa propre espèce et consacre toute son
énergie et ses ressources à concevoir des armes diaboliques pour rayer de la
Terre ses frères et sœurs. Il fouette les chevaux dans des galops effrénés et
flambe au jeu toutes ses économies. Il est cruel, avide, immoral, insatiable et
sans la moindre inhibition. Il montre le mauvais exemple à tout le règne animal.
Quoiqu’il soit doué d’une intelligence et d’émotions supérieures, sa conduite est
dégoûtante et dégradante’’, dit-il. ‘’Nous, nous ignorons si et où nous
obtiendrons notre prochain repas et nous n’avons aucun lieu de repos qui soit
sûr. Nous n’avons rien pour nous emmitoufler, sinon notre peau. Néanmoins, le
plus petit d’entre nous est un enfant de Dieu nettement plus digne que ce
monstre que l’on appelle ‘’homme’’, conclut-il.
Le renard se leva et ajouta : ‘’Nous avons une saison des amours, mais
l’homme, je rougis de le dire, enfreint toutes les règles et ne sait faire preuve
d’aucune retenue. Il fait la loi et il est un désastre pour tout le monde.’’
Le lion se dressa pour récapituler les arguments. Il approuva la tendance
générale de la diatribe que l’homme suscitait par sa prétention imméritée à la
suprématie. Mais il refusa de les placer tous dans le même sac. Il fit la
distinction entre les hommes qui étaient bestiaux et pire et ceux qui avaient
sublimé leur passé animal par un usage correct et adéquat des dons
particuliers que sont le discernement et le détachement. Ces derniers, dit-il,
devraient être acceptés comme des Maîtres par tous les animaux, tandis que
les premiers ne méritent que de solides représailles et la condamnation.

(Référence: Chinna Katha I, Stories and Parables Quoted From the Divine
Discourses of Bhagavan Sri Sathya Sai Baba)


Aperçu du document LA CONFÉRENCE MONDIALE DES ANIMAUX - SATHYA SAI BABA.pdf - page 1/3

Aperçu du document LA CONFÉRENCE MONDIALE DES ANIMAUX - SATHYA SAI BABA.pdf - page 2/3

Aperçu du document LA CONFÉRENCE MONDIALE DES ANIMAUX - SATHYA SAI BABA.pdf - page 3/3




Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00440235.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.