Resumé .pdf


Nom original: Resumé.pdf

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par / FPDF 1.81, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 28/07/2016 à 14:03, depuis l'adresse IP 197.15.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 379 fois.
Taille du document: 68 Ko (4 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Un rapport britannique critique pour la première
fois les Frères musulmans

ne enquête commandée par David Cameron s'intéresse aux Frères musulmans.
U
Un gage de bonne foi livré aux partenaires émiratis, saoudien et égyptien. 
 

n avril 2014, le Premier ministre britannique commandait une rapport interne sur les
E
Frères musulmans à deux hauts-fonctionnaires: Sir John Jenkins, ancien ambassadeur
en Arabie Saoudite, et Charles Farr, directeur général du bureau de la sécurité et du
contre-terrorisme au ministère de l'Intérieur. Pour mener ce rapport, les experts ont
sondé les organismes rattachés aux Frères musulmans en Grande-Bretagne.  
Le but de cette étude: identifier les organisations des frères musulmans et leurs
ramifications en Grande-Bretagne, leurs relations avec le réseau international et les
branches les plus violentes comme la branche armée du Hamas, leurs financements,
leurs motivations en Grande-Bretagne et si le frérisme anglais est soluble dans la société
britannique.  
La conclusion de cette enquête est une rupture avec le passé: Londres et la
Grande-Bretagne ont été pendant plusieurs décennies les refuges de prédilection des

Page 1/4

fréristes pourchassés dans leurs pays d'origine, les Tunisiens d'Ennahdha, les Egyptiens,
Jordaniens, Soudanais, Syriens, Libyens... Les gouvernements des pays d'origine
reprochaient régulièrement à la Grande-Bretagne ce qu'ils appelaient sa complaisance à
l'égard des fréristes.
ette fois-ci et pour la première fois, Londres reconnaît que les Frères ont pu tolérer la
C
violence et qu'une partie de leur littérature considère l'Occident comme un ennemi. Le
rapport met également en évidence le double langage, pratique bien connue des Frères,
dont les versions arabe et anglaise du même texte ne sont jamais identiques.
Cette enquête a été rendue partiellement publique le 17 décembre.
he Guardian, dans un article du 6 novembre, révèle les circonstances de la publication.
T
Le rapport, dont les conclusions ont été présentées au Président Sissi lors de sa visite en
Angleterre, est considéré par le journal comme un gage de bonne foi livré par le
gouvernement britannique aux Emirats arabes unis, à l'Arabie saoudite et à l'Egypte.
En effet, The Guardian affirme que les Emirats arabes unis ont menacé le Royaume-Uni
de bloquer des contrats de livraison d'armes de plusieurs milliards de livres, des
investissements et la coopération sécuritaire si David Cameron n'agissait pas contre les
Frères musulmans, en limitant notamment la couverture faite par la BBC de la révolution
égyptienne.
es avertissements font suite à l'arrivée de M. Morsi à la tête de l'Etat égyptien en 2011.
C
Abu Dhabi considérait que la confiance entre les deux nations «était remise en cause par
les positions britanniques», qui ne considèrent pas le mouvement comme «une menace
existentielle aux EAU et à l'ensemble de la région». 
A propos de l'expérience Morsi égyptienne
Le diplomate anglais analyse la destitution de Morsi comme étant le fait de son
incapacité à faire preuve de modération politique et d'attachement aux valeurs
démocratiques. Par ailleurs, l'équipe de Morsi n'a pas su convaincre les Egyptiens de sa
compétence.
A propos de la violence et la relation avec le terrorisme

Le rapport rappelle la genèse des Frères musulmans et ses racines idéologiques
takfiristes héritées de Sayyid Qutb.
de nombreuses reprises, les Frères ont réinterprété les vues de l'idéologue, mais
A
n'ont jamais désavoué officiellement son idéologie. Certains leaders des Frères
musulmans égyptiens continuent de se prévaloir de son école. 


a pensée politique pronée par les Frères consiste à faire valoir le changement
L
incrémental de pouvoir sans violence, sur la base que l'opposition politique disparaîtra
avec l'islamisation de la société. Ceux-ci ne renoncent pas à des actes isolés de violence

Page 2/4

et même de terrorisme, lorsque le gradualisme est inefficace. L'observateur en veut pour
preuve le soutien à la branche armée du Hamas, organisation considérée comme
terroriste par la Grande-Bretagne. 
L'analyste conclut qu'il est donc impossible pour les Frères égyptiens de concilier ces
vues avec cette déclaration faite au rapport selon laquelle 'les Frères musulmans ont
systématiquement adhéré aux moyens pacifiques d'opposition, renonçant à toute forme
de violence à travers son existence". 
es Frères en Grande-Bretagne ne sont liés à aucune activité terroriste. Ceux-ci
L
,notamment le MAB (Frère musulman en Grande-Bretagne), ont souvent condamné des
faits de terrorisme liés à Al-Qaida en Angleterre. 
Les Frères musulmans en GB comme l'ensemble de l'organisation soutiennent en
revanche les actions du Hamas et ne condamnent pas les actions violentes.
Les réseaux fréristes en Grande-Bretagne
a base européenne, financée et soutenue par le Golfe, s'est constituée depuis 50 ans
L
par les exilés et les étudiants étrangers. Elle a servi à plusieurs périodes de l'histoire à
reconstruire l'organisation après les défaites en Egypte. 
ans les années 90, les Frères musulmans ont pris corps dans un certain nombre
D
d'organisations islamiques.
e MAB notamment est devenu politiquement actif, en relation avec la Palestine et l'Irak
L
et a commencé à faire de l'entrisme politique, par la promotion de candidats aux élections
locales et nationales. Le Conseil musulman de Grande-Bretagne (MCB) dialogue avec le
gouvernement. 
Le MAB est devenu un partenaire de la police sur les questions sécuritaires et a
collaboré à l'éviction d'un prêcheur militant salafiste, Abu Hamza. 
epuis 2009, après que le MCB ait pardonné les actions violentes contre les pays
D
soutenant le blocus de Gaza, le gouvernement a cessé tout dialogue avec les
mouvements fréristes. 
Après 2013, un certain nombre de Frères égyptiens et émiratis sont revenus en Grande
Bretagne, d'où ils ont mené les campagnes de communication en anglais et en arabe et
trouvaient un écho auprès d'un certain nombre de mouvements de protestation
britannique. 
e nombreux frères ont levé des fonds depuis la Grande-Bretagne, à travers un réseau
D
complexe de charité. L'analyste redoute que ces levées de fonds ont permis certaines
fois de financer le Hamas. En 2003, Interpal, un groupe de charité anglais, a été désigné
comme entité terroriste par le Trésor anglais. 

Page 3/4

Le Frérisme, soluble dans la société britannique? 
Les rapporteurs montrent que certains réseaux fréristes ont soutenu par le passé l'idée
de mettre en place un Etat islamique en Grande-Bretagne. Toutefois ils n'apportent pas
de preuve que des membres aujourd'hui continuent de promouvoir l'installation d'un Etat
islamique, la position frériste étant de se concentrer sur l'islamisation de l'individu et de la
communauté plutôt que de l'Etat. 
La MAB interrogée lors du rapport, a déclaré soutenir et encourager l'intégration sociale
et la citoyenneté. Cette déclaration est appuyée par certaines preuves à travers le pays.
Toutefois, on rapporte que les Frères n'ont jusqu'à présent pas clairement et
publiquement promu une vision des musulmans comme des citoyens britanniques
intégrés. 

Page 4/4


Aperçu du document Resumé.pdf - page 1/4

Aperçu du document Resumé.pdf - page 2/4

Aperçu du document Resumé.pdf - page 3/4

Aperçu du document Resumé.pdf - page 4/4




Télécharger le fichier (PDF)


Resumé.pdf (PDF, 68 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


resume
les freres musulmans en pleine mutation
06 le nouvel ordre mondial
synthe se moyen orient
traduction emn radicalisation pdf
amalgame stigmatisation islamophobie excuses

Sur le même sujet..