sport Matraque traditionnel en Algérie .pdf



Nom original: sport Matraque traditionnel en Algérie.pdf

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par / Skia/PDF m54, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 02/08/2016 à 18:47, depuis l'adresse IP 105.235.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 392 fois.
Taille du document: 754 Ko (19 pages).
Confidentialité: fichier public

Aperçu du document


Ecole maitre  Cheikh Salah Ben Maalah pour  le sport 
de Matraque dans   l’ouest  Algérien. 
 
  Né Cheikh Salah fils de El Houari Ben Maalah à Oued Sebbah En 
1929, une Provence situé au sud proche  de la ville  d’Oran, il 
n’était pas passés trois mois quand sa famille à quitter cette 
province pour résider à El Hamri un cartier populaire dans la ville 
d’Oran, puis à Madioni un cartier voisin de celui­là et dans  ce 
cartier la  qu’il a apprenne parqueur la citation du coran dans 
une  école coranique et apprenne aussi science de  grammaire et 
de conjugaison part son Cheikh Si Hemida.   
  Quand  à son père El Houari, c’est son mettre  il a reçut de lui 
les principes du sport matraque, qui a était  reçut à son tours de 
son   père Beloufa Ben Maalah et c’était la tradition de la  famille 
qui  ne permit pas à enseigner  ce sport  que pour  ceux qui 
seraient ses pur  descendants.   
 jusqu’à ce qu’  il a eu métrisé ce sport est atteint son  sommet, 
alors demande à son père et son mettre de lui donner la 
permission pour qu’il enseigne aux gens ce sport de matraque et 
il n’avait pas dépassé à ce moment 18 ans, et   il  lui  donna 
l’autorisation à enseigner que ceux qui  repère en  eux leur 
bonté et à son tours il a effectué la  volonté  de son père et il les 
prend engagement de ne faire du male à personne et ils jurent 
au nom d’Allah sur le coran après le lavage de leur  corps . 
Cheikh Salah était le premier de la famille  Ben Maalah malgré 
son jeune  âge qui a ( serrah) c'est­à­dire donne la permission à 
son disciple hors de sa famille de prendre le titre de (Cheikh ) 

c’est­à­dire enseignant du sport  matraque  et à leur  tours 
donne eux aussi ce titre à leur  disciples. 
Ils ont était formé des mains  de Cheikh Salah beaucoup de 
(Cheikhs) dans l’ouest de l’Algérie dans  l’ère colonialisme 
français et parmi eux ont été martyrisées dans la cause de Dieu 
et de la partie, et parmi  eux aussi qui ont été  formé après 
l’Indépendance de l’Algérie, ils étaient deux générations de 
personnes de l’année  1945  à 1958 et à partir de 1963 jusqu’à 
1982.   
Et ils avaient   ces (Cheikhs) de deux  générations des suiveurs 
dans la plupart des  régions de l’Algérie à l’ouest et l’est et le 
sud, et donc  l’école de Cheikhs Salah Ben Maalah c’est la seule 
école  qui règne, et qui aurait  dû  obligatoirement être rappelé 
et reconnu pour son propriétaire redevable après l’abjuration 
des uns et l’ingratitude des  autres.   
Le décès de Cheikh Salah que Dieu  accorde  sa miséricorde a été 
le vendredi dans la nuit de la naissance du Prophète Mohammad 
le 02/01/2015 à l’âge de quatre­ vingt ­six ans.   
 
 

 

Histoire de la création du sport matraque dans l’ouest de 
l’Algérie 
 
    La création du sport matraque dans l’ouest Algérien, et  qui à 
son     origine n’était que le père de l’épée, remonte avant la 
colonisation française de l’Algérie aux entourages   de la ville de 
Mascara –ville de l’Emir Abdelkader­dans les  (Hachams rijel  de 
ghris) hommes  de grâces d’une parenté chérifien  de    Bani 
Hashim parent de Ben Maalah le grand grand­père de     Cheikh 
Salah et qui était venu  de là à Oued Sebbah. 
Le sport matraque le début de son origine remonte à l’un des 
ancêtres de Cheikh Ben Maalah, qui a été  maitre et entraîneur 
des soldats avant leur utilisation de l’épée pour combattre dans 
l’armée de l’Emir Abdelkader, et dans le processus du cours des 
événements de l’histoire était naturel que ce sport de combat 
ne reste confinée que dans la famille jusqu’à son arrivé à Ben 
Maalah.  
 
Les caractéristiques d’école Cheikh Salah Ben Maalah pour le 
sport de  matraque  
 
  Ecole de Cheikh Salah Ben Maalah se caractérise  de nombreux 
avantages, comme elle est d’origine authentique enfoncée 
dans  les racines de l’histoire, elle se distingue aussi  de son 
niveau supérieur dans ses techniques  standard   de matraque et 
elle  n’est pas  un secret pour ceux qui pratique ceux sport de 
matraque  qui reconnaît facilement son style évident dans 
l’organisation bien fait et dans la façon des  coups de matraque .   

 
Le maitre Cheikh Salah a été source d’inspiration et de créativité 
qui a mis son  propre style à ce sport  et comme Dieu ouvre pour 
lui la sagesse et l’abondance de l’expérience de la  complexité de 
ses arts   et de  ses niveaux de combat et qui restera la seul 
référence et  source si on voudrait à ce sport se propageait et 
prendrait une dignité  avec les sports  dans le monde.   
 
 
L’auteur de cet article : Benali fils de maitre  Cheikh Salah. 
L’adresse électronique : ​
benaliabedmed@gmail.com 

  

 
 .Photo de maitre  Cheikh Salah Ben Maalah
 

 

 
  
 

 
Photo de Cheikh Salah en blouse noire en épée avec son  élève. 

 
Photo de Cheikh Salah en blouse noire en épée avec son  élève 
 
 
 
 
 
 

 

 
Photo d’un saut de Cheikh Salah en matraque (oikkaf ) c’est­à 
­dire gros bâton. 
 
 
 
 
 
 
 

 

 
 Photo d’un saut en épée  de Cheikh  Ahmed que Dieu accorde
  .sa miséricorde élève de Cheikh Salah
 
 
 
 
 

 

 
Photo d’un saut en épée de Cheikh Ahmed avec un élève. 
 
 
 
 
 
 

 

 
Photo  d’un saut en gros bâtant d’un élève de Cheikh Salah.  

 
La même photo d’un autre angle. 
 
 

 
Photo de Cheikh Ahmed élève de Cheikh Salah dans une 
(taiha) c’est­à­dire affrontement de nombreux adversaires. 
 
 
 

 

 
Photo d’un saut en matraque de Cheikh Benali fils Énée de 
Cheikh Salah à l’âge de neuf ans. 
 

 

 
Photo de Cheikh Benali fils Énée de Cheikh Salah dans une 
(taiha) avec ses frères.  
 

 
La même photo d’un autre angle.  
 
 
 

 

 
Photo de Cheikh Benali avec son frère Cheikh senoussi. 
 
 

 

 
La même photo d’un autre angle. 
 
 

 
Photo d’un assemblage dans une cérémonie (tasserih) 
c’est­à­dire donner la permission  à un élève  pour qu’il 
devient(Cheikh).  


sport Matraque traditionnel en Algérie.pdf - page 1/19
 
sport Matraque traditionnel en Algérie.pdf - page 2/19
sport Matraque traditionnel en Algérie.pdf - page 3/19
sport Matraque traditionnel en Algérie.pdf - page 4/19
sport Matraque traditionnel en Algérie.pdf - page 5/19
sport Matraque traditionnel en Algérie.pdf - page 6/19
 




Télécharger le fichier (PDF)

sport Matraque traditionnel en Algérie.pdf (PDF, 754 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


8pp4ijsa9bg853wlm 2fsport de matraque en algerie docx
sport matraque traditionnel en algerie
si salah zisani
royaume des beni abbes
calendrier definitif des concours officiels modifier
calendrier definitif des concours officiels

Sur le même sujet..