Le onzième homme.pdf


Aperçu du fichier PDF le-onzieme-homme.pdf - page 5/147

Page 1...3 4 567147



Aperçu texte


Ne pas avoir accepté les deux enregistrements de ces
hymnes eut été, de la part des organisateurs, un signe de
mauvais goût. Mais qui n’entend pas déjà les critiques :
« - Et le soucis d’équité alors, qu’est ce que vous en
faites ? »
Les autres équipes admises pour l’événement n’avaient
pas songée à imposer leur propres versions.
A retenir : Pour une fois, des hymnes avaient réveillé
l’ouie !!! pour une fois, les hymnes ne sonnèrent pas
comme de la conserve.
Les équipes n’avaient plus qu’à …
Les deux capitaines rivaux s’échangèrent des
jouets selon un petit enfant ( Luke ). Ils firent
respectivement appel à la chance de leur vis-à-vis, puis
entamèrent ensemble une partie de dés pour décider du
côté.
HURANUS : 0 - TUPITER : 0
TUPITER engagerait le jeu. TUPITER devait
gagner. Le coup de sifflet retentit pour TUPITER.
Une courte passe… Le but du jeu était de faire trembler
les filets adverses le plus possible ; en tout cas plus que
l'opposant. Sortir le ballon vers le côté gauche ou le
droit vous n’obteniez qu’une touche jouée à la main ;
sortir le ballon sur la longueur, vers le haut ou vers le
bas vous décrochiez un coup de pied de coin ( une
touche jouée au pied sur un des quatre coins de la
surface praticable ). Toute faute serait sanctionnée par
un coup franc en faveur de l’équipe victime.
5