Info syndicale n02 CPC Servi ces Communs du 30 juin 2016 .pdf


Aperçu du fichier PDF info-syndicale-n02-cpc-servi-ces-communs-du-30-juin-2016.pdf - page 2/16

Page 1 234 ... 16



Aperçu du document




Déclaration liminaire UNSA
Pour cette séance plénière d’avant période estivale, même si la météo est des plus capricieuse,
même si la compétition footballistique européenne du moment concentre les regards d’une
grande partie du pays, la délégation UNSA-Ferroviaire tient à vous faire remarquer cet Ordre Du
Jour plus que restreint. En effet, une intervention sur l’emploi et la gestion RH, une intervention
sur les métiers SI&T, une intervention sur la médiation (qui n’est pas un métier), une intervention
sur les métiers de la finance et, rajoutée au dernier moment, une intervention sur les métiers de
la sûreté.
Soit 4 métiers sur l’ensemble de tous les métiers transverses de notre périmètre !
L’UNSA-Ferroviaire déplore que la seule instance nationale dans laquelle doivent, ou plutôt,
devraient être discutées les problématiques métiers du domaine transverses fasse l’objet de cet
Ordre Du Jour, amputé d’une grande partie de sa consistance initiale.
Alors, Mme la Présidente, quid des autres métiers ? Manque de disponibilités des intervenants ?
Manque d’intérêt pour cette instance ? Décision unilatérale de l’EPIC SNCF de restreindre le
nombre d’intervenants ?
Malgré le début des congés protocolaires, malgré les nombreuses réunions imposées par
l’entreprise, notamment aujourd’hui 30 juin, nous vous faisons remarquer que les représentants
des salariés ont fait le maximum pour être présents.
Vous devez comprendre, Mme la Présidente, que tous les agents de ces métiers transverses ainsi
que leurs représentants s’interrogent sur l’avenir et la pérennité des instances mises en place,
justement, pour la défense de leurs métiers. D'ailleurs, certains se demandent ce qu'il reste de
leur métier. Les salariés de l’à-pic de tête se sentent laissés pour compte.
Nous vous rappelons que la gestion de l’emploi doit permettre à une entreprise de bénéficier de
ressources compétentes, formées et suffisantes pour assurer à la fois ses missions et son
développement.
Ce que l’on constate malheureusement, c’est l’affirmation de nouvelles entités, plus ou moins
autonomes sur le sujet de l’emploi, dont la mission la plus évidente est d’être rentable à très
court terme. Nous ne pouvons que déplorer le manque de vision, de cohérence, l’abandon de
références qui structuraient l’Entreprise et la rendaient lisible aux salariés. Sur la fermeture
programmée des Centres de Tri, que l’entreprise a choisi pudiquement d’intituler « projet
d’évolution de la production du tri courrier interne », la réponse et le tableau fournis dans les
documents remis pour cette CPC démontrent bien la cruelle réalité de la rentabilité exigée : sur
les 86 agents concernés, la répartition entre les 3 collèges fait apparaître les pourcentages
suivants :
69 agents exécution soit 80%, 15 agents soit 18%, 2 agents cadre soit 2%.
Il ressort que 41 agents ont dû opter pour un départ de l’entreprise. Ainsi, 31 partent en départ
volontaire, 4 en CPA, 2 en retraite et 4 en réforme ; soit près de la moitié des effectifs. Pour la
réalisation des objectifs de suppression de postes et la rentabilité : carton rouge comme diraient
les commentateurs footeux!
Carton rouge également sur la viabilité économique du système proposé. Lors d'un récent CE,
nous avons dénoncé ce projet qui n'est pas d'équerre, ni économiquement, ni dans le montage
légal. Ce n'est que la logique de la suppression insensée pure et dure.
Les restructurations s’accélèrent et les hommes et les femmes en font durement les frais.
L’Humain – avec un grand H-, pourtant au cœur de notre raison d’être, est oublié et sacrifié au
nom de la sempiternelle productivité.
Michèle CARTEREAU


Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00443069.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.