SANTE, REGIME ET DIVINITE SATHYA SAI BABA.pdf


Aperçu du fichier PDF sante-regime-et-divinite-sathya-sai-baba.pdf

Page 1 2 3 4 5




Aperçu texte


La recherche du bonheur
L’homme est à la recherche du bonheur depuis sa naissance jusqu’à sa mort. Cette quête
démarre avec l’éducation, mais les études ne confèrent pas le bonheur. L’homme désire un
emploi, mais cela ne le rend pas heureux. Il cherche alors dans le mariage le moyen d’être
heureux, mais le bonheur se dérobe à lui, car sa femme revendique des droits égaux. Ensuite,
il déclare : ‘’Ma vie est un trou noir absolu !’’ C’est l’ego qui est à l’origine de ces ténèbres.
Au fur et à mesure que l’homme grandit, il en va de même pour son égoïsme. Ses désirs ne
cessent de se multiplier, les uns après les autres. Les assouvir ne lui apporte pas le bonheur
qu’il recherche. Où trouver ce bonheur ou la Félicité ? Pas dans les objets matériels. Pas non
plus dans les plaisirs de la vie. La vérité, c’est que l’homme est l’incarnation même de la
Félicité et pourtant, il recherche celle-ci en dehors de lui-même. C’est un signe d’ignorance.
S’il est la personnification même de la Félicité, comment pourrait-il obtenir cette Félicité en
dehors de lui-même ? Aujourd’hui, malgré toutes ses richesses matérielles, l’homme est
malheureux. Il est perpétuellement tourmenté par le manque de paix. Les fidèles viennent Me
trouver de tous les coins de la planète. Chacun d’eux dit : ‘’Je veux la paix !’’ Nous avons ici
trois mots : ‘’je’’, ‘’veux’’ et ‘’paix’’. ‘’Je’’, c’est l’ego. ‘’Veux’’, c’est le désir. Vous
supprimez l’ego et le désir et ce qui reste, c’est la paix ! Vous aurez la paix ! L’ego et le désir
ont recouvert la paix, mais si vous enlevez ces couches superficielles, la paix apparaîtra.

Santé et bonheur
L’homme ne peut mener une vie heureuse que s’il jouit de la santé. La richesse peut offrir le
confort, mais pas la paix. La richesse peut permettre l’achat d’une splendide demeure, mais
pas d’un sommeil sain. La richesse peut apporter des commodités physiques, mais les
commodités physiques ne génèrent pas la Félicité. L’air conditionné, un bon lit douillet
peuvent procurer du confort au corps, mais en l’absence de paix mentale, à quoi bon tout ce
confort ? Le corps est semblable à une bulle et le mental à un singe fou : ne suivez ni l’un ni
l’autre, suivez votre conscience. Aujourd’hui, l’homme ne suit pas sa conscience. Il s’attache
au corps et au mental, ce qui ne l’aide pas. Il doit étudier le problème : ‘’Qui suis-je ?’’ S’il le
fait, il découvrira que le corps, que les sens et que le mental sont tous des instruments, dont il
est le maître. Mais aujourd’hui, le maître est devenu l’esclave du corps et du mental, qui
devraient être ses serviteurs. Vous êtes l’Ame Suprême, l’Atma, la Pure Conscience. Que
celle-ci soit le fondement de toutes vos actions !

Valeurs humaines
Aujourd’hui, l’homme oublie son humanité essentielle. La première chose qui est requise
pour l’homme, c’est de développer les valeurs humaines – la vérité, l’action juste, la paix,
l’amour et la non-violence. Pour qu’une ampoule éclaire, il faut un interrupteur, un câble et du
courant électrique. Pour l’homme, ce courant, c’est la vérité (sathya) ou Dieu. C’est l’énergie.
Cette énergie divine circule dans le câble du dharma (action juste), elle arrive dans l’ampoule
de la paix (shanti) et elle produit la lumière de l’amour (prema). L’amour est Dieu. Vivez
dans l’amour. L’amour est tout. Sans amour, la vie n’est qu’une mort vivante pour l’homme.
L’amour s’exprime diversement en relation avec diverses personnes, mais il est un
essentiellement. Aujourd’hui, l’amour est souillé par l’égoïsme, que ce soit dans les relations
avec la mère, l’épouse, les enfants ou d’autres personnes. L’égoïsme de l’homme pollue la
société entière. L’attachement aux autres est naturel, mais il devrait y avoir une limite. Si cette