CDP CSFTNO 31 aout .pdf


Nom original: CDP CSFTNO 31 aout.pdfAuteur: Welcome

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word 2010, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 31/08/2016 à 23:56, depuis l'adresse IP 216.108.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 473 fois.
Taille du document: 430 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


L’école francophone, l’avantage par excellence

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

ADMISSIONS DANS LES ÉCOLES FRANCOPHONES
LA CSFTNO DÉNONCE LA NOUVELLE DIRECTIVE MINISTÉRIELLE ARBITRAIRE
YELLOWKNIFE – Le 30 août 2016 – La Commission scolaire francophone des Territoires du NordOuest (CSFTNO) est extrêmement déçue de la nouvelle directive ministérielle sur l’admission des élèves
aux écoles offrant un programme de français langue première. Le ministère de l’Éducation, de la Culture
et de la Formation des Territoires du Nord-Ouest rendait publique cette nouvelle directive le 11 août
dernier.
« Malgré certaines avancées, cette directive continue de limiter la croissance de nos écoles. Le processus
d’admissions est toujours aussi lourd et compliqué. Il décourage les parents qui envisagent d’inscrire leurs
enfants dans nos écoles » explique Simon Cloutier, président de la CSFTNO.
La directive révisée donne dorénavant accès aux non-ayants droit qui sont des immigrants francophones
ou allophones et aux générations perdues (jusqu’aux grands-parents). Toutefois, elle refuse encore l’accès
aux écoles francophones à un important bassin de la communauté francophone soit les francophiles qui
ont appris le français dans des programmes d’immersion ou à l’université et qui veulent inscrire leurs
enfants dans une école de langue française.
Par ailleurs, selon cette nouvelle directive, le MÉCF ne considèrera pas les demandes d’admission des
non-ayants droit si la capacité des écoles est de plus de 85 %. Par contre, les écoles de la majorité qui ont
un taux d’occupation semblable pourront continuer d’admettre les ayants droit. La CSFTNO juge cela
inéquitable et arbitraire.
La CSFTNO aurait souhaité que la nouvelle directive soit plus permissive afin d’appuyer le développement
et l’épanouissement de la communauté francophone des Territoires du Nord-Ouest.
La CSFTNO est la seule commission scolaire francophone au Canada qui n’a pas encore la gestion de ses
admissions. La CSFTNO estime que le processus d’admission dans les écoles francophones doit être
simplifié. « Dans les écoles de la majorité, le processus d’admission prend quelques minutes, tandis que
dans les écoles francophones, le processus d’admission prend au moins trois semaines. »

-30Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :
Simon Cloutier, président de la CSFTNO
867 873-6555
csftno@gov.nt.ca

207 - 4915 48e rue, C.P. 1980, Yellowknife (TNO) X1A 2P5
Téléphone: 867-873-6555
WWW.CSFTNO.COM

L’école francophone, l’avantage par excellence

PRESS RELEASE
For Immediate release
ADMISSIONS TO FRENCH FIRST LANGUAGE SCHOOLS
THE CSFTNO DENOUNCES THE NEW MINISTERIAL DIRECTIVE AS ARBITRARY
YELLOWKNIFE – August 30, 2016 – The Commission scolaire francophone des Territoires du NordOuest (CSFTNO) is extremely disappointed with the new ministerial directive regarding enrolment of
students in French first language education programs. The Department of Education, Culture and
Employment (ECE) released the new directive August 11.
“Despite some improvement, the directive continues to inhibit the growth of our schools,” explains Simon
Cloutier, president of the CSFTNO. “The admissions process is still long and arduous, and discourages
parents hoping to enroll theirs children in our schools.”
The revised directive opens eligibility to attend a French school to non-rights holders who are
francophone immigrants or immigrants who speak neither English nor French, as well as to persons who
have lost the French language (up to the grand-parents). However, it continues to deny access to an
important segment of the francophone community who attained French through immersion or postsecondary programs, and who want to enroll their children in a French first language school.
Furthermore, ECE will not consider non-rights holder applications if the respective school’s capacity is
above 85 per cent. Meanwhile, English language schools that operate above this capacity are not
prohibited from enrolling francophone rights holders’ children. The CSFTNO believes this is inequitable
and arbitrary.
CSFTNO had hoped that the new directive would be more permissive in order to support the growth of a
vibrant francophone community of the Northwest Territories.
The CSFTNO is the only francophone school board of 28 francophone school boards in Canada that does
not have the management right of its admissions. CSFTNO believes the admissions process for
francophone schools should be simplified. “In majority language schools, the admissions process takes a
matter of minutes. In our schools, it takes at least three weeks.”
For more information, please contact:
Simon Cloutier
President
867-873-6555
csftno@gov.nt.ca

207 - 4915 48e rue, C.P. 1980, Yellowknife (TNO) X1A 2P5
Téléphone: 867-873-6555
WWW.CSFTNO.COM


Aperçu du document CDP CSFTNO 31 aout.pdf - page 1/2

Aperçu du document CDP CSFTNO 31 aout.pdf - page 2/2




Télécharger le fichier (PDF)


CDP CSFTNO 31 aout.pdf (PDF, 430 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


cdp csftno 31 aout
parenting with Elan 2015 2016 jpg
hunter bilingual french track flyer pdf
dual language brochure english version
dossier de candidature cisap 2015 en
admission post bac in english modele type revu doc 1

Sur le même sujet..