Gustave Lecadieu The Loudness War.pdf


Aperçu du fichier PDF gustave-lecadieu-the-loudness-war.pdf - page 7/45

Page 1...5 6 78945


Aperçu texte


2) Historique

Aujourd’hui la guerre des niveaux désigne l’abus des producteurs
phonographiques à vouloir toujours sonner plus fort que les autres notamment par le
procédé de réduction de dynamique.
Si ce procédé de réduction de dynamique est plutôt récent (depuis les années 1980), la
guerre des niveaux est un phénomène que l’on peut retracer depuis les années 1940.

a) Les formats analogiques

Fin des Années 1940 : le Juke-Box

Le terme de Juke-Box apparaît dans les années 1930 aux Etats-Unis pour
désigner les bars où on avait pour habitude de danser.
Aujourd’hui, Juke-Box signifie (selon le Larousse français) : « Electrophone
automatique permettant, après introduction d’une pièce ou d’un jeton, d’écouter un
disque sélectionné » .
C’est cette dernière définition que nous utiliserons ici.
Si son invention date du début du XXème siècle, il connaît son apogée à partir des
années 1940 par sa popularisation dans les bars et lieux dansant.
- Entre les bars dansants


En 1946 la marque Wurlitzer sort
son juke-box modèle 1015. Produit à
environ 60 000 exemplaires, il connaît un
grand succès et se banalise dans les lieux
publics.

Avec une production en forte quantité
(pour l’époque), le coût d’achat de cette
machine
devient
abordable.
Les
différentes enseignes se sont rapidement
bousculées pour en obtenir une afin
d’attirer la clientèle et faire face à la
concurrence vis-à-vis des autres
acquéreurs.

Figure 2 : JukeBox Wurlitzer des années 1950 dans
C’est avec la démocratisation des un bar aux Etats-Unis
Juke-Box dans les lieux publics qu’à
commencer cette guerre des niveaux. En effet, les différents possesseurs de Juke-Box
étaient maîtres du niveau sonore émis par ceux-ci. De plus les limitations concernant
le niveau sonore dans les lieux publics étaient bien moindres que celles connues
aujourd’hui ce qui favorisa cette guerre des niveaux.




7