DIÉTÉTIQUE PARTOUCHE Sylvie .pdf



Nom original: DIÉTÉTIQUE PARTOUCHE-Sylvie.pdf
Titre: Microsoft PowerPoint - Sylvie_PARTOUCHE [Mode de compatibilité]

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par / PDF Complete 4.1.50.2002, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 10/09/2016 à 11:15, depuis l'adresse IP 105.105.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 478 fois.
Taille du document: 16.3 Mo (49 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


INSUFFISANCE RÉNALE CHRONIQUE
R E C O M M A N D AT I O N S D I É T É T I Q U E S

RÔLE PRONOSTIC DE L’ALIMENTATION DANS
L’ÉVOLUTION DE L’IRC

. Étude Euro – Dopps (2004)
C Avant la mise en dialyse, 5O% des patients ont déjà des troubles
nutritionnels.
C50% des dialysés souffriraient de dénutrition.

OBJECTIFS DE L’ALIMENTATION
Maintien
d’un bon état nutritionnel

Protection du rein

Prévention des
maladies cardiovasculaires
et de l’ostéoporose
Plaisir de manger
Qualité de vie

PRISE EN CHARGE DIÉTÉTIQUE (1/2)
Néphroprotection
• Contrôle HTA

SEL

• ø Protéinurie
Normaliser Protéines
• Maintenir ou diminuer le LDL-Chol (<1g/l)
Qualité lipides
• Équilibrer les glycémies* (HbA1c ≤ 7%)
Alimentation adaptée
* HAS/ bonnes pratiques professionnelles/janv. 2013

PRISE EN CHARGE DIÉTÉTIQUE (2/2)
Conséquences de l’IRC
• Anémie : recherche des carences martiales
• Kaliémie : Potassium
• Troubles phosphocalciques :





Vit. D,
Hyperphosphorémie,
hypocalcémie,
hyperPTH

• Dénutrition
Alimentation adaptée

NEPHROPROTECTION : LE SEL
Trop de sel

HTA

Protéinurie

NEPHROPROTECTION : LE SEL

• Recommandations* : < 6 g de sel/jour
Sel = Chlorure de sodium
1 g NaCl :
400 mg de Na

600 mg de Cl
* HAS février 2012

30 À 40 G DE FROMAGE

1 g sel

1 g sel

1 g sel

1 g sel

25 g de saucisson

50 g de pâté

1 g sel

1 g sel

60 g de jambon

40 g de saumon

PLATS CUISINÉS
1 PORTION = 350 G

Viande + légumes

2 g sel

Cassoulet

3 g sel

Choucroute

6 g sel

1 g sel

1/4 à 1/3 de baguette = 60 à 80 g

1 pain au chocolat

1 g sel

RECOMMANDER
• L’utilisation d’ail, d’échalotes, d’oignons, de citron, d’épices et
d’herbes aromatiques.

DECONSEILLER

• Les aides culinaires tels que bouillons en tablettes ou en
poudre, fonds de sauces etc.
• Les sels de régimes (chlorure de potassium).

ÉVALUATION DE LA CONSOMMATION DE SEL

Consommation de sel en g/jour
=
Natriurèse des 24h en mmol / 17

NB: 100 mmol de natriurèse équivaut à 6 g de sel

NEPHROPROTECTION : LES PROTEINES

Trop de protéines

Augmente la
filtration
glomérulaire et la
protéinurie

Favorise
l’accumulation
des déchets
azotés : urée,
acide urique …

ADAPTATION DE L’APPORT PROTÉIQUE
• Normaliser la consommation* entre 0,8 et 1g/kg de poids
idéal**/J à partir du stade 3 (DFG <6Oml/min)
*recommandations HAS février 2012
**23<IMC<25

• Ne pas descendre en dessous de 50g par jour (compensation
du catabolisme).

ADAPTATION DE L’APPORT PROTÉIQUE
Q UA L I T É
2 / 3 À ½ D ’O R I G I N E A N I M A L E
1 / 3 À ½ D ’O R I G I N E V É G É TA L E

Répartition au cours de la journée
Facilite l’équilibre des repas
Permet un apport satisfaisant en IRC terminale

Adaptation de l’apport
protéique et énergétique/poids idéal
Jamais
moins de
50 g par jour

Apport
protéique
quotidien

Apport
énergétique
quotidien

IRC
+
Protéinurie

IRC
+
Dénutrition

IRC
+
IMC>25

0,8 à 1g/kg

1 g /kg
+ protéinurie

1,2 à 1,5 g/kg

0,8 à 1g/kg

35 Kcal/kg

35 Kcal/kg

40 à 45
Kcal/kg

30 Kcal/kg

IRC stade 3

EQUIVALENCES PROTÉIQUES
• 1 part de viande
= 100 g de viande (rouge, blanche, volaille …)
= 100 g de poisson
= 2 œufs
18 à 20 g de protéines
• 1 produit laitier
= 1 part de fromage (30 g)
= 150 ml de lait, 1 yaourt, 100 g de fromage blanc…
5 à 7 g de protéines
• 1 part de féculents cuits
= 200 g de pâtes, riz, semoule, pommes de terre …
= 50 g de pain …
4 à 5 g de protéines

ÉVALUATION DE LA CONSOMMATION DE
PROTÉINES ALIMENTAIRES

NB:

Consommation de protéines en g/jour
=
Urée urinaire des 24h en mmol / 5
=
Urée urinaire des 24h en g X 3,5

NEPHROPROTECTION : L’ÉQUILIBRE
GLYCÉMIQUE
• Au cours de l’insuffisance rénale chronique, il existe une
insulino-résistance précoce.
• Augmentation de la production de produits de glycation.
Ø Augmente la filtration glomérulaire, la micro puis la macro-albuminurie.
Ø Entraîne l’épaississement des membranes des glomérules et des tubules.

NEPHROPROTECTION : L’ÉQUILIBRE
GLYCÉMIQUE

Recommandations pour les patients diabétiques:

Hémoglobine glyquée ≤ 7%
* HAS/ bonnes pratiques professionnelles/janv. 2013

PROTECTION CARDIOVASCULAIRE ET RÉNALE
L’APPORT LIPIDIQUE

Au cours de l’Insuffisance Rénale Chronique
• Augmentation des VLDL
et des triglycérides
• Baisse du HDL cholestérol

PROTECTION CARDIOVASCULAIRE ET RÉNALE
L’APPORT LIPIDIQUE

Objectif :
Maintenir le LDL-cholestérol ≤ 1g/l
Apport quantitatif et qualitatif :
• Acides gras saturés
• Acides gras mono-insaturés
• Acides gras poly-insaturés
En variant les sources

LES CONSEQUENCES DE L’IRC : CONTRÔLE DE L’APPORT
EN POTASSIUM

Acidose

Anti-hypertenseurs

Insuffisance rénale
terminale

Hyperkaliémie

contrôle de l’apport

LES CONSEQUENCES DE L’IRC : CONTRÔLE DE
L’APPORT EN POTASSIUM
• ATTENTION : contrôle non systématique, uniquement en cas
d’hyperkaliémie
• Connaissance des aliments riches en potassium.
• Utilisation des aliments suivant les équivalences.
• Adapter les modes de préparation et de cuisson.

TENEUR EN POTASSIUM DES ALIMENTS
Test de connaissance
100 g

400 mg de potassium

10 g

40 mg de potassium

TENEUR EN POTASSIUM DES ALIMENTS
Test de connaissance

100 g

350 mg de potassium

100 g

350 mg de potassium

TENEUR EN POTASSIUM DES ALIMENTS
Test de connaissance
100 g

100 g

280 mg de potassium

500 mg de potassium

TENEUR EN POTASSIUM DES ALIMENTS
Test de connaissance
300 ml

3 mg de potassium

300 ml

540 mg de potassium

CONNAISSANCE DES ALIMENTS
RICHES EN POTASSIUM

CONNAÎTRE LES ALIMENTS
RICHES EN POTASSIUM

• Les légumes verts et les légumes secs
• La pomme de terre
• Le potage et le bouillon
• Les fruits, les fruits secs et oléagineux
• Le sel de potassium

UTILISER LES ÉQUIVALENCES :
• 1 pomme, 1 poire,
1 orange, 1 pêche,
1 brugnon,
• 15 grains de raisin ou 15
raisins secs
• 15 cerises
• 1 à 2 abricots frais ou
secs

• 2 figues fraîches ou
sèches
• 1 petit verre de jus de
fruits
• 1 petite tasse de
compote
• 1 verre de vin ou cidre

ADAPTER LES MODES
DE PRÉPARATION ET DE CUISSON
La peau est riche en potassium

Eplucher les fruits, les légumes
et les pommes de terre
Le potassium est soluble dans l’eau

Faire cuire les fruits, les légumes
et les pommes de terre
dans un grand volume d’eau

LE CALCIUM :
• Baisse de l’absorption intestinale due à l’inactivation
rénale de la vitamine

• Apport recommandé : 1,2 g de calcium par jour

LE CALCIUM :

Eau
du
robinet

1,2 G DE CALCIUM PAR JOUR
• L’alimentation avec 3 à 4 produits
laitiers type lait ou yaourt
700 à 800 mg de calcium
• Les boissons
½ litre d’eau riche en calcium
+ eau du robinet
400 mg de calcium

Eaux minérales calciques
Eau du robinet
Eaux de source
Eaux minérales
volcaniques

10 mg/L

Site : sooaf.com

200 mg/L

100 mg/L

500 mg/L

LES BOISSONS

« Boire à sa soif sans se forcer »
Inutile d’augmenter la diurèse
au-delà de 1,5 litre par 24 heures

Surveiller le poids et la natrémie afin d’éviter la
déshydratation ou la surcharge hydrique

EVALUATION DE L’APPORT ALIMENTAIRE
• La natriurèse des 24 h permet de connaître la
consommation quotidienne de sel
Apport en sel des 24 h (en g) = natriurèse (mmoles/24h) : 17

• L’urée urinaire des 24 h est le reflet de l’apport
journalier des protéines alimentaires
Apport protidique des 24 h (en g) = urée urinaire (mmoles/24h) : 5

• La kaliurèse permet d’apprécier l’apport en
potassium

CONVIVIALITÉ, PLAISIR

RESEAU RENIF

Réseau de Néphrologie d’Ile de France
Pour les patients en IRC, AVANT dialyse

SERVICES DESTINÉS AUX PATIENTS
Automesure tensionnelle
- Prêt d’un tensiomètre
- Rendu des valeurs mesurées

Prise en charge diététique
- Consultations diététiques

Education thérapeutique
- Bilan éducatif
- Ateliers de groupe

SERVICES DESTINÉS AUX PATIENTS

Patients en insuffisance rénale chronique
Avant mise en dialyse

SERVICES DESTINÉS AUX PATIENTS

SUR PRESCRIPTION MEDICALE

SERVICES DESTINÉS AUX PATIENTS

SUR PRESCRIPTION MEDICALE

SERVICES DESTINÉS AUX PATIENTS

BULLETIN D’ADHÉSION DU PATIENT

A remettre au patient
A renvoyer au réseau
Gratuite et sans contrainte
Services médicaux financés par l’ARS

ADHÉRER AU RÉSEAU
Pour aider vos patients à être acteurs de leur maladie
Pour bénéficier des services du réseau
Gratuit et sans
contrainte !

MERCI !



Documents similaires


dietetique
aaenakiuci
tableau legumes fruits pour le chien
mercredi 21 cours 2
catalogue croquettes1
bienfaits des bananes


Sur le même sujet..