Fichier PDF

Partagez, hébergez et archivez facilement vos documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



docs TaCo .pdf


Nom original: docs TaCo.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / LibreOffice 4.3, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 12/09/2016 à 22:38, depuis l'adresse IP 31.33.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 342 fois.
Taille du document: 830 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Lorsque les chrétiens d'Occident virent que personne ne se présentait pour les combattre, que (…)
les Romains [Byzantins] étaient sans résistance, cela n'amollit point leur dureté, ni n'apaisa leur
fureur. Au contraire, tenant leurs chevaux (...), et ayant leurs épées nues, ils se mirent à piller les
maisons et les églises. (…)
(…) On ne saurait songer sans horreur à la profanation qu'ils firent de la grande Église SainteSophie. Ils (…) en partagèrent entre eux les richesses, comme le reste des ornements (...). Ils firent
entrer dans l'Église des mulets et des chevaux, pour emporter les vases sacrés(...).
O Dieu! que d'affliction, que de misère! (…) Vous vous étiez chargés de la Croix, et vous nous
aviez juré et sur elle, et sur les Saints Évangiles, que vous passeriez sur les terres des chrétiens
sans y répandre de sang (...). Vous nous aviez dit que vous n'aviez pris les armes que contre les
Musulmans, et que vous ne les vouliez tremper que dans leur sang.(…)
Le jour de la prise de la ville, ces brigands ayant pillé les maisons où ils étaient logés, demandèrent
aux maîtres où ils avaient caché leur argent, usant de violences envers les uns, de caresses envers
les autres, et de menaces envers tous, pour les obliger à le découvrir. (...) Les uns regrettaient leur
argent, les autres ne croyant pas que leur argent méritât d'être regretté, pleuraient l'enlèvement de
leurs filles, la mort de leurs femmes, ou quelque autre perte semblable.
D'après un témoignage de Nicétas Choniatès, habitant de Constantinople en 1204

Une fois la ville prise, et devenue nôtre par droit de conquête, les vainqueurs s'employèrent avec
ardeur à la piller. Alors l'abbé Martin se mit, lui aussi, à songer à la part qu'il pourrait retirer du
butin, afin de ne pas rester seul les mains vides au milieu de toute une armée enrichie. Il se proposa
donc de diriger vers quelque proie ses mains de prêtre. Mais, parce qu'il n'estimait pas convenable
de porter la main sur le butin séculier, l'idée lui vint de se tailler une part de ces reliques dont il
savait qu'il y avait grande abondance en ces lieux.
Témoignage de Gunther de Pairisis, chevalier chrétien qui a attaqué Constantinople en 1204

Assiette et coupe byzantines, Venise, Italie

Tableau de Palma le Jeune (1544-1620)

llustration de l’ouvrage de Geoffroy de Villehardouin (1330)


docs TaCo.pdf - page 1/2
docs TaCo.pdf - page 2/2

Documents similaires


Fichier PDF docs taco
Fichier PDF errare humanum est perseverare diabolicum
Fichier PDF il aura dechire la tunique sans couture
Fichier PDF il aura dechire la robe sans couture
Fichier PDF le patriarcat de constantinople  est il encore orthodoxe
Fichier PDF fichier pdf sans nom


Sur le même sujet..