Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



T. Lobsang Rampa La Treizieme Chandelle.pdf


Aperçu du fichier PDF t-lobsang-rampa-la-treizieme-chandelle.pdf

Page 1 2 3 456243

Aperçu texte


ces CH OSES - elle agita violemment la malheu­
reuse feuille de papier - nous devons jouer son
j eu et la flatter. Venez, allons la voir ! »
Marthe tendit le doigt vers la rue et dit : « La
voilà, tiens ! elle étend son linge, je doi s dire que
c'est une sacrée garce. Elle a un tas de nouveaux
panties, elle doit avoir trouvé une occasion. Moi,
les bonnes culottes à l'ancienne, ça me va ! » Elle
souleva sa robe pour montrer : « Ça vous tient
plus chaud quand il n'y a pas d'homme dans les
environs, hein ? » Elle eut un rire espiègle et les
deux femmes allèrent trouver Hélène Hensbaum
et sa lessive.
Elles allaient entrer dans son j ardin quand une
porte claqua et, dans le jardin contigu, apparut
une fille vêtue d'un minishort des plus excitants .
Fasciné, le regard des deux femmes s 'éleva len­
tement de la blouse transparente au visage ma­
quillé. « Mince alors, murmura Maud O'Haggis,
il y a encore de la vie dans notre vieux quartier. »
Elles roulaient de gros yeux quand la fille passa
d'une démarche onduleuse, ses hauts talons en
proportion inverse de sa moralité.
« On se sent vieille, non ? » dit Marthe MacGoo­
hoogly. Sans un mot de plus, les deux femmes
entrèrent dans le j ardin de Mme Hensbaum,
laquelle lorgnait également la fille.
« Bonjour ! cria Marthe. Je vois q ue vous avez
un beau spectacle à côté de chez vous. » Elle eut
un rire guttural. Helen Hens baum se renfrogna.
« Ach, Herr ! s'exclama-t-elle, mourir dans le ven­
tre de sa mère, voilà ce qui aurait dû lui arriver ! »
Avec un soupir, elle leva les bras pour étendre
son linge, et montrer qu'elle portait réellement
un panty.
« Madame Hensbaum, commença Maud, nous
10