Football Bouse et football.pdf


Aperçu du fichier PDF football-bouse-et-football.pdf - page 5/43

Page 1...3 4 56743



Aperçu texte


258 ————————————————————— Michel Aglietta, Wladimir Andreff, Bastien Drut

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université de Tours - - 205.227.90.63 - 14/10/2013 09h58. © Dalloz

Guidés par ces interrogations, nous allons procéder en trois parties. En
premier lieu, nous examinons le marché boursier du secteur football professionnel européen en utilisant les données de l’indice Dow Jones StoXX
football. Nous montrons que son principal handicap est l’illiquidité qui
conduit à des volatilités excessives et à des épisodes de baisses brutales des
cours sans récupération. De telles conditions conduisent les investisseurs
institutionnels à rester à l’écart ; ce qui entretient une illiquidité chronique.
Ajoutons que la période faste des marchés boursiers est close pour quelque
temps à la suite de la crise financière qui a éclaté en juillet 2007 et que
nombre de hedge funds souffrent particulièrement de cette crise. L’augmentation de l’aversion pour le risque des partenaires des hedge funds rend peu
propice l’adhésion à des stratégies value agressives dans l’environnement
financier actuel.
En second lieu nous étudierons la manière dont les analystes financiers
valorisent les clubs de football. Quels sont les facteurs prépondérants de la
valorisation ? Peut-on raisonnablement définir des valeurs fondamentales
avec une fiabilité acceptable ? Nous étudierons les méthodes des analystes
pour trois clubs représentant 30 % de l’indice boursier des clubs de foot. On
verra que la fiabilité des valorisations dépend avant tout de l’existence de
sources de recettes indépendantes des résultats sportifs, caractéristique qui
n’existe que dans très peu de clubs.
Cette enquête largement négative nous amène à poser les questions
essentielles dans la troisième partie. D’un point de vue économique, ce
secteur souffre de défaillances structurelles graves : insuffisances de management professionnel sauf exception, absence totale de supervision financière par les instances de l’UEFA, conflits d’intérêts gigantesques entre une
coterie de grands clubs européens et les ligues nationales, aberrations dans
le marché du travail, prolifération d’intermédiaires non réglementés et pénétrés par des mafias. Tant qu’une réforme radicale n’aura pas été menée à
1. Ces deux stratégies très voisines sont des stratégies d’arbitrage. Elles consistent à
rechercher les actions d’entreprises sous-évaluées et à les acheter contre la vente à découvert d’actions d’entreprises jugées surévaluées. La différence est que la stratégie equity
market neutral est en principe construite pour que le rendement net soit non corrélé avec le
rendement de l’indice de marché. L’autre stratégie est plus lâche et autorise une certaine
corrélation avec le marché. Dans la mesure où les performances financières des clubs de
football dépendent des résultats sportifs, ce que l’on va vérifier, elles sont relatives. Il est
donc possible en principe de repérer des pairs de clubs capables de faire l’objet de ces
stratégies.

REP 118 (2) mars-avril 2008

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université de Tours - - 205.227.90.63 - 14/10/2013 09h58. © Dalloz

Une troisième perspective peut être celle de hedge funds poursuivant des stratégies equity market neutral ou long-short equity1. Ces stratégies sont de type
value, en ce qu’elles cherchent à repérer dans un même secteur les entreprises qui sous performent mais pourraient sensiblement s’améliorer et les
entreprises surévaluées pour prendre des positions opposées et neutres du
point de vue de l’évolution des cours dans le secteur. Comme le but même de
la compétition dans ce secteur est le résultat sportif et que celui-ci est un jeu à
somme nulle, le football pourrait bien se prêter à des stratégies de type value.
Il faut donc étudier dans quelle mesure la rentabilité des entreprises de football dépend des résultats sportifs et dans quelle mesure des prévisions sont
possibles pour voir si des stratégies de type value sont rentables.