Football Bouse et football.pdf


Aperçu du fichier PDF football-bouse-et-football.pdf - page 6/43

Page 1...4 5 67843



Aperçu texte


Bourse et Football ——————————————————————————————————————————————————— 259

bien, il est peu probable que ce secteur puisse intéresser des catégories
d’investisseurs pour lesquels les principes de bonne gouvernance sont le
premier critère d’investissement.

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université de Tours - - 205.227.90.63 - 14/10/2013 09h58. © Dalloz

Nous décrivons l’évolution de l’indice DJ Stoxx Football et observons sa
performance comparée à celle de l’indice DJ Euro Stoxx 50. Puis nous analysons le marché des clubs britanniques qui est plus homogène et permet
de calculer la rentabilité. On fait apparaître une sous performance systématique par rapport aux entreprises de l’indice Footsie 100 et une forte volatilité qui est un symptôme d’illiquidité du marché. Celle-ci est confirmée par
l’observation des volumes de transaction. Nous montrons théoriquement
qu’un marché illiquide est lié aux problèmes de valorisation qui résultent de
l’incertitude sur la valeur fondamentale.

1.1. L’indice boursier du football européen
La composition de l’indice Dow Jones StoXX Football est donnée dans le
tableau 1. On remarque que la capitalisation est minuscule. Elle atteint à
peine un milliard d’euros ! Cette seule constatation suffit pour comprendre
que l’intérêt de cette branche d’activités pour les investisseurs institutionnels ne peut qu’être qu’extrêmement faible, sinon dérisoire. En outre, il y a
à peine 30 entreprises et les 3 premières font 30 % de la capitalisation.
A première vue, l’indice du football évoluerait comme le DJ Euro Stoxx 50
(graphique 1a). Il le sur performe dans la phase de dépression boursière
après le krach de 2001 et le sous performe dans la phase de reprise à partir
de l’automne 2004. Vis-à-vis de l’indice Footsie 100, il y a une sous performance systématique (graphique 1b). D’ailleurs la baisse a été tellement forte
au début des années 2000, qu’en juillet 2007 le cours des actions a juste
retrouvé son niveau d’avril 2002. Comme les clubs de football ne versent
pas de dividendes2, cela veut dire que ce marché a offert aux investisseurs
un rendement nul sur 5 ans. On conviendra que cela n’est guère attrayant à
une époque où les fonds d’investissement sont sous pression pour des
rendements d’au moins 8 % annuels. Néanmoins la corrélation entre l’indice
du football et l’indice du marché européen n’est que de 0,36 (on représente
les rendements mensuels de l’indice DJ Stoxx Football en fonction des
rendements mensuels du DJ Eurostoxx 50 dans le graphique 1c). Ce coefficient relativement faible peut justifier l’introduction de l’indice football dans
des portefeuilles diversifiés.
2. Ne dégageant que rarement des bénéfices, les clubs ne peuvent verser des dividendes.

REP 118 (2) mars-avril 2008

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université de Tours - - 205.227.90.63 - 14/10/2013 09h58. © Dalloz

1. Le marché boursier des clubs
de football