Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



51 s2.0 S0246037815458002.pdf


Aperçu du fichier PDF 51-s2-0-s0246037815458002.pdf

Page 1 2 3 45615

Aperçu texte


17-078-A-10 Sclérose latérale amyotrophique

Tableau 1.
Gènes et loci impliqués dans les scléroses latérales amyotrophiques (SLA) familiales (SLAF).
Type SLAF

Locus

Gène

Abréviation

Transmission

Tableau clinique

Hot spot

ALS1

21q22.1

Superoxyde dismutase 1

SOD1

DA, RA

SLAF

Plus de 150 mutations, les plus
étudiées : A4V, D90A, G93C, I113T

ALS2

2q33

Alsine

RA

SLA juvénile

Rares mutations

ALS3

18q21

Inconnu

DA

SLAF

ALS4

9q34

Senataxine

SETX

DA

SLA juvénile

L389S ; R2136H ; T3I

ALS5

15q15-21.1

Spatacsine

SPG11

RA

SLA juvénile

Multiples spots

ALS6

16q12

Fusion, derived from 12-16
translocation, malignant liposarcoma

FUS/TLS

DA-RA

SLAF

Codon 521

ALS7

20p13

Inconnu

DA

SLAF

ALS8

20q13.33

Vesicle-associated membrane protein B

VAPB

DA

SLAF

Pro56Ser

ALS9

14q11

Angiogénine

ANG

DA

SLAF

Mutations faux sens : K17I ; K17E

ALS10

1p36.22

TAR-DNA binding protein 43

TARDBP

DA

SLAF

A315 ; G348C ; A382T

ALS11

6q21

FIG4 phospho-inositide
5-phosphatase

FIG4

DA

SLAF

Mutations anecdotiques

ALS12

10p15

ALS13

Optineurine

OPTN

DA, RA

SLAF

Codons 398 et 478

Ataxine-2

ATXN2

DA

SLAF

Répétition des CAG entre 27 et 33

ALS 14

9p13

Valosin-containing protein

VCP

DA

SLAF

Codons 151, 155 ; 159 ; 191 et 592

ALS15

Xp11

Ubiquiline 2

UBQLN2

RX

SLAF

Pro497His, Pro497Ser, P506T,
P509S, P525S

ALS16

9p13.3

Sigma-1 receptor

SIGMAR1

RA

SLAF

Codon 102

ALS 17

3p11

Charged multivesicular body protein 2B

CHMP2B

DA

SLAF

Codon 29 ; 104 ; 206s

ALS18

17p13

Profiline 1

PFN1

DA

SLAF

Mutations anecdotiques

ALS 19

2q34

Chorion protein gene ErB.4

ErB4

DA

SLAF

Codons 927 et1275

ALS 20

12q13

Heterogeneous nuclear ribonucleoprotein
A1

HNRNPA1

DA

SLAF

Mutation anecdotique

ALS 21

5q31

Matrin3

Matr3

DA

SLAF

Codons 622, 154 ; 85

ALS 22

2q35

Tubulin, alpha 4A

TUBA4A

DA

SLAF

Mutations exceptionnelles

ALS

12q24

D-amino acid oxydase

DAO

DA

SLAF

Mutation anecdotique

ALS

9q34

GLE1

RA

SLAF

Mutation anecdotique

ALS

20q13

Synovial sarcoma translocation gene on
chromosome 18-like 1

SS18L1

SLAF

Mutation anecdotique

FTD-ALS1

9p21

C9 open reading frame 72

C9ORF72

DA

SLA, DFT, SLA-DFT

Plus de 30 répétitions de
GGGGCC

FTD-ALS2

22q11

Coiled-coil-helix-coiled-coil-helix
Domain-containing protein 10

CHCHD10

DA

SLA, DFT, SLA-DFT

Codons 12 ; 15 ; 59 ; 66 ; 80

FTD-ALS3

5q35.3

Sequestome 1

SQSMT1

DA

SLA, DFT, SLA-DFT

Codons liés à la SLA : 53 ; 259 ;
348 ; 439

FTD-ALS4

12q14.2

TANK-binding kinase 1

TBK-1

DA

SLA, DFT, SLA-DFT

Rares mutations

DA : dominant autosomique ; RA : récessive autosomique ; SLAF : SLA familiale ; DFT : démence frontotemporale.

familiales et de rares cas sporadiques. Le phénotype habituel est
celui d’une SLA débutant aux membres supérieurs avec un début
plus précoce et une évolution plus lente que les formes sporadiques.

sont associées à une forme juvénile autosomique dominante
caractérisée par une amyotrophie distale très lente, des signes
pyramidaux et sensitifs et l’absence d’atteinte respiratoire ou
bulbaire.

Gène « fused in sarcoma/translated
in liposarcoma » (FUS/TLS)

Gène de la spatacsine (SPG11)

Il code une protéine également impliquée dans l’épissage de
l’ARNm comme TDP-43 [39] . La fréquence de mutations est de
moins de 5 % dans les formes familiales et ces mutations sont
exceptionnelles dans les formes sporadiques. Elles sont essentiellement de transmission dominante autosomique.
Le phénotype habituel est marqué par un âge de début vers
40 ans, un début cervical et une évolution rapide de deux ans en
moyenne.

Gènes liés à la sclérose latérale
amyotrophique juvénile
Gène de la senataxine (ALS 4)
Ce gène code une hélicase acide désoxyribonucléique
(ADN)/ARN [40] . Les mutations responsables d’un gain de fonction

4

Ces mutations (SPG11) sont associées aux paraparésies spastiques familiales avec amincissement du corps calleux de transmission récessive autosomique. Certaines mutations s’observent
dans des formes récessives autosomiques de SLA juvénile.

Gènes de l’autophagie
Gène « tumor necrosis factor
receptor-associated-NF␬B-activator binding
kinase 1 » (TBK-1) (TANK)
Ce gène code une kinase ubiquitaire qui régule l’expression
de médiateurs de l’inflammation (interleukine [IL]-6, tumor
necrosis factor [TNF] ␣, interféron [IFN] ␤) et les mécanismes
d’autophagie [41] . Le phénotype est dominé par la fréquence des
troubles cognitifs frontaux et une évolution rapide.
EMC - Neurologie

Document téléchargé de ClinicalKey.fr par Centre de Recherche sur Information Scientifique et Technique Consortium septembre 25, 2016.
Pour un usage personnel seulement. Aucune autre utilisation n´est autorisée. Copyright ©2016. Elsevier Inc. Tous droits réservés.