Fichier PDF

Partagez, hébergez et archivez facilement vos documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



Pour Cédric (version française) .pdf


Nom original: Pour Cédric (version française).pdf
Auteur: Administrateur

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 25/09/2016 à 01:43, depuis l'adresse IP 78.192.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 391 fois.
Taille du document: 129 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Bonjour,
Suite au terrible accident dont Cédric a été victime, les témoignages de soutien affluent.
Cédric est informé de la mobilisation autour de lui, et cela l’aide beaucoup. Cela réconforte
aussi toute sa famille.
Lorsque je parle de famille, c’est au sens large du terme : famille de sang bien évidemment,
mais aussi famille de cœur, famille de Foi, famille musicale, famille professionnelle, famille
sportive… Cette famille s’inquiète, prend des nouvelles régulièrement et vit jour après jour la
lente convalescence de Cédric. Et cette famille se demande parfois ce qu’elle pourrait faire
de plus : il faut dire que la distance ne fait qu’accroître le sentiment d’impuissance ! On sait
en effet combien une visite au chevet d’un malade peut lui faire du bien, et c’est frustrant
pour beaucoup de ne pouvoir ce faire.
La famille de Foi de Cédric est à ses côtés dans la prière, et c’est pour lui d’une importance
capitale : une des premières choses qu’il a dites lorsqu’il a enfin pu s’exprimer a été
« Demandez à ce qu’on prie pour moi » ; et ce alors que s’exprimer lui était – et lui est
encore – vraiment difficile…

A ce jour, les premières estimations indiquent que Cédric va devoir rester alité et immobilisé
sur le dos au moins deux mois, le temps pour les fractures de son bassin de se ressouder.
Et une fois qu’il pourra enfin retrouver un peu de mobilité, une très longue période de
rééducation débutera : là encore, on parle de plusieurs mois. Au final, il n’est pas illusoire de
dire que Cédric sera en arrêt de travail par la force des choses pas loin d’une année. Peut
être un peu moins, peut être beaucoup plus : il est bien trop tôt pour que de tels pronostics
soient fiables !
Si ce qui importe est bien évidemment sa santé, une question le taraude : les finances…
Ceux qui le connaissent savent combien c’est un gestionnaire avisé ! Et si la sécurité sociale
va couvrir l’intégralité de son salaire durant trois mois, les choses se compliquent après : son
salaire sera en effet tout simplement divisé par deux !
Pour le moment, Cédric n’en sait rien : il pense en effet disposer d’une assurance qui
prendrait le relais au bout des fameux trois mois (il a explicitement demandé à ce qu’on
s’occupe de faire une déclaration auprès de cette assurance), mais nous savons hélas que
cette assurance ne prendra finalement rien en charge. Et nous ne voulons pas l’inquiéter
avec ça de manière à ce qu’il se concentre sur sa guérison : les questions matérielles sont
secondaires, nous pouvons les gérer !
Certes, les assurances proposeront plus tard des indemnités compensatoires, mais il faut
tout de même penser au présent, ne serait-ce que pour rassurer Cédric. Je doute toutefois
qu’il valide une démarche qui consisterait à ce que sa famille - au sens large du terme - lui
vienne en aide : il a appris à se débrouiller seul, trouvera toujours que d’autres ont plus
besoin de soutien que lui, qu’il ne le « mérite » donc pas… Mais si Cédric refuserait
probablement toute aide visant à venir lui apporter un soutien financier, il nous suffit d’être
plus malin que lui ! 

Remettons les choses dans un contexte plus « classique » : si Cédric était dans cette
situation, mais hospitalisé à côté de chez toi, que ne manquerais-tu pas de faire ? Tu irais le
voir ! J’ose espérer que tu ne lui aurais pas apporté des fleurs : il aurait fait bonne figure,
mais il aurait probablement pensé « C’est sympa, mais bon, ça aurait été plus cool des
chocolats ! » Ou bien des Knackis (oui, c’est un fin gastronome), un bon coca bien frais (de
grâce : pas de coca light !), des bâtonnets de surimi (je l’ai dit : c’est un fin gastronome !),
une BD pour faire passer le temps (l’intégrale de « The walking dead » ?), que sais-je
encore… Alors, à défaut de pouvoir concrétiser la chose et parce que les frais de ports pour
la Guadeloupe sont élevés, que dirais-tu de mettre la somme correspondante dans une
enveloppe commune ?
Oui, c’est malin ! (Merci, merci…) Car que pourrait dire Cédric si cette enveloppe commune
avait pour objet « Chocolats, Knackis, Coca, BD, Surimi (et fleurs…) » ? Pourrait-il reprocher
à sa famille de lui faire parvenir comme elle le peut quelques douceurs… ? Non. 

Ainsi, si tu as envie d’aider Cédric d’une manière ou d’une autre et que la distance t’en
empêche, je te propose deux opérations, très complémentaires.
Tout d’abord, l’opération « cartes postales » : envoie une simple carte postale, sans
enveloppe, juste une carte toute simple avec un petit mot de réconfort. Ces cartes lui seront
remises massivement dès lors qu’il ira mieux. Voilà l’adresse à laquelle les envoyer :
DOMERCQ Cédric
7 lotissement les abricots 3
Wonche
97 122 BAIE MAHAULT
Guadeloupe
Ensuite, l’opération « enveloppe commune », cette enveloppe fallacieuse dont le thème
officiel sera « Chocolats, Knackis, Coca, BD, Surimi (et fleurs…) » (chuuuuut, tout ça doit
rester entre nous !)
Pour les réfractaires au tout numérique, cette enveloppe peut être physique (et non
virtuelle) : mon adresse postale est « DOMERCQ Samuel, 2 rue rebeval, 75019 PARIS,
France ».
Pour les plus connectés d’entre nous, j’ai ouvert une cagnotte virtuelle à l’adresse suivante :
https://www.tilt.com/tilts/cedric-domercq-cedric-des-pyrenees-dabdf3a5
J’ai indiqué comme date de fin la date symbolique du 25 décembre : je doute que les choses
prennent autant de temps, mais cela me paraissait… porteur de sens pour Cédric. Il fallait
aussi indiquer une somme minimale à atteindre : j’ai choisi 5 000 € car à partir de cette
somme, il me semble que nous commencerions à avoir une réelle influence sur la situation !
(pour information, Tilt est 100% gratuit et ne prélève pas un centime sur les sommes
versées)
Et pour celles et ceux qui auraient du mal avec Tilt ou pour celles et ceux qui auraient des
complications depuis l’étranger par exemple (je ne suis pas certain que Tilt permette de
choisir les devises…), il reste encore Paypal pour transférer facilement des fonds à un
proche : mon adresse de compte est samuel.domercq@gmail.com
L’objectif, c’est d’abord que Cédric n’en sache rien et que nous puissions lui en faire la
surprise. Ca tombe bien : contrairement à d’habitude, il est – par la force des choses –
déconnecté des réseaux sociaux en ce moment ! Et ensuite, l’objectif est qu’il fasse ce qu’il
veut de cette enveloppe : s’il décide d’acheter l’intégrale des œuvres de Mozart (cela
voudrait dire que le choc a vraiment été violent !), son poids en chocolat ou je ne sais quoi,
alors ainsi soit-il ! S’il décide de reverser une partie à une œuvre caritative, là encore, ce
sera son choix ! Et s’il décide de mettre cet argent de côté pour compenser sa perte de
revenus, ce sera aussi son choix.  Nous mettons à sa disposition, il dispose comme bon lui
semble, en fonction de ce dont il a besoin, de ce qui lui fait plaisir.
Au final, il saura seulement qui a participé : libre donc à chacun de participer comme il
l’entend, en fonction de ses envies, de ses moyens aussi… On sait tous qu’une goutte d’eau
a toujours son importance (surtout de l’eau pétillante pour Cédric !), et que mises bout à
bout, des gouttes peuvent remplir un verre, une baignoire, une piscine… Dans le cas de
Cédric, je suis certain que ces gouttes d’eau sauront le vivifier et qu’elles lui permettront
d’envisager plus sereinement l’avenir, en se concentrant sur la longue tâche qui l’attend : sa
convalescence !
Lancer cette opération est aussi une manière pour moi de me sentir utile, car l’éloignement
est compliqué à gérer. Fort heureusement, les vacances de Toussaint arrivent (merci
l’éducation nationale) et je vais donc pouvoir aller faire un saut en Guadeloupe pour dire
bonjour au frangin ! Et probablement le mettre au courant de cette chaine de solidarité.
Merci à tous de votre soutien envers Cédric : on ne répètera jamais assez combien la
mobilisation qui l’entoure nous entoure aussi !
Samuel (frère de Cédric)


Pour Cédric (version française).pdf - page 1/2
Pour Cédric (version française).pdf - page 2/2

Documents similaires


Fichier PDF bulletin d adhesion 2016
Fichier PDF pour cedric version francaise
Fichier PDF licence h 203 avec couv
Fichier PDF bon de commande   livraison   2018 1
Fichier PDF bulletin adhesion 2017 2018
Fichier PDF flyer projet agropastoral


Sur le même sujet..