03 10 16 10h15 BIOCHIMIE CACHERA BINOME 1 .pdf



Nom original: 03_10_16 10h15 BIOCHIMIE CACHERA BINOME 1.pdf
Auteur: Essia Joyez

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / OpenOffice 4.1.1, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 10/10/2016 à 15:54, depuis l'adresse IP 90.110.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 532 fois.
Taille du document: 575 Ko (9 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


2016-2017

Biochimie
Métabolisme des phosphates

– UE1 : Biochimie –
Semaine : n°5 (du 3/10/16 au 7/10/16) Heure : de 10H15 à
Date : 09/09/2016
11h15

Professeur : Pr. Cachera

Binôme : n°2

Correcteur : n°1

Remarques du professeur : RAS

PLAN DU COURS

I)
II)

Introduction
Métabolisme des phosphates

A)

Apports et sources

B)

Cycles des phosphates

C)

Répartition des phosphates dans l'organisme

D)

Absorption/élimination

1)

Absorption

2)

Elimination

E)

Régulation de la phosphatémie

1)

Calcitriol (vitamine D)

2)

La parathormone (PTH)

3)

Le Fibroblast Growth Facteur 23 (FGF 23)

4)

Calcitonine

1/9

2016-2017

I)

Biochimie

Introduction

Les phosphates ont un rôle commun avec le calcium pour la structure et la resistance mécanique de l'os.
Ils interviennent majoritairement dans les os, 98% dans l'os est du phosphate.
Le cristal minéral des os est fait d'hydroxyapatite (85%) et de calcium.
Les phosphates auront des activités biologiques diverses.
Le métabolisme des phosphates se fait par 3 hormones majeures :
– calcitriol = métabolite actif de la vit D3 (= couramment appelé vit D)
– parathormone = synthétisé par glande thyroïde
– FGF 23 = synthétisé par os
– calcitonine = synthétisée par la thyroïde
3 organes cibles :
– intestin (absorption)
– rein (élimination ou récupération)
– os (fixation ions sur os, résorption = dépôt + lyse)
Dans le remodelage osseux, ce sont les ostéoplastes qui syntéhtisent l'os. Les ostéoblastes fabriquent la
matrice protéique sur laquelle sera déposé l'hydroxyapatite (collagène type 1) puis deviennent des
ostéocytes.
Les blastes sont riches en phosphatase alcaline.
Les ostéoclastes sont responsables de la destruction osseuse et vont libérer les ions qui la constitue.
Le remodelage osseux est un phénomène lent mais très important car il touche l'ensemble du squelette.
Chez l'enfant, c'est la fabrication d'os qui prédomine. Chez l'adulte, il y a un équilibre entre la fabrication
et la dégradation. Chez les sujets agés, la degradation prédomine.
10% d'os est renouvelé chaque année.

II)

Métabolisme des phosphates

A) Apports et sources
Apports recommandés : 800 mg à 1g/j (25-30 mmol/j) chez l'adulte, plus élevés lors de la croissance et
chez la femme enceinte.
Une carence en phosphate est quasi impossible.
Sources : viandes (acide nucléiques), œufs (lécithines), céréales, lait, laitages, fromages, chocolat... Tous
les sodas sont extrêmement riches en phosphate (forme acide phosphorique). Abondance des phosphates
dans différents aliments, besoins normalement couvert.
Remarque : Les fromages sont les plus riches en phosphate (fromage à pâte fondue et à pâte pressée).
Tous les sodas sont extrement riches en phosphate.

2/9

2016-2017

Biochimie

B) Cycle des phosphates

C'est un cycle équilibré : Entrée = Sortie.
Le besoin minimum de l'organisme est de 700mg. Le phosphate se répartit dans l'organisme.
L'alimentation apporte 1g de phosphate. L'intestin en absorbe 700g et 600g sont distribués : 85% dans
l'os et les dents, 14% dans les tissus mous et 1% dans le plasma.

C) Répartition des phosphates dans l'organisme
85% dans l'os, dents, cartilage
Le reste : tissus mous (14%), liquide EC dont le sang (1%)
Il circule sous forme de phosphate organique, le phosphate inorganique est celui qu'on dose :
0,8 à 1 mmol/L
Phosphates sanguins :
- PO4 organiques dans les phospholipides (1,5 à 2,5 g/L) et esters de PO4
- PO4 inorganiques = Pi dosés sous le nom de phosphatémie
Se ou PI PO4 : 0,8à à 1,40 mmol/L (25 à 45 mg/L exprimé en P)
10% ne passent pas la barrière glomérulaire car ils sont fixés à des protéines mais les 90% restants sont
ultrafiltrables (complexés à des cations).
A pH = 7,4 on a des phosphates sous forme d'anions divalents (HPO4--) jouant un rôle important dans
l'équilibre acido-basique sanguin.
C'est un excellent système tampon (pas sanguin) mais pas celui prioritaire (car ce sont les bicarbonates =
23 à 27 mmol/L).
On a donc du phosphate sous forme de transport et de réserve que l'on retrouve dans de nombreuses
structures (acide nucléiques, phosphoprotéines, phospholipides membranaires)
C'est également une source d'énergie chimique (ATP, GTP), stockage et libération d'énergie, régulation
d'activités enzymatiques (phosphorylation déphosphorylation), régulation de la glycolyse
Le phosphate intervient dans de nombreuses signalisations cellulaires.
baisse PO4 ==> perturbation synthèse ATP, ADN et des signalisations cellulaires
==> baisse synthèse diPglycérate ==> augmentation affinité O2 pour Hb ==> altération de la fonction
respiratoire, hypoxie tissulaire, diminution du débit cardiaque et hémolyse

3/9

2016-2017

Biochimie

D) Absorption-Elimination
1- Absorption
Absorption passive paracellulaire : non saturable, non régulée, est fonction du gradient de
concentration de phosphate entre la lumière intestinale et le liquide interstitiel. Elle est dominante lorsque
les apports sont élevés.
Absorption active transcellulaire : saturable, régulée, reposant sur co-transporteurs Na/Pi sur
membrane apicale des entérocytes (3Na et 1Pi). Elle domine lorsque les apports sont faibles.
Le transport actif est régulé par le calcitriol (la PTH augmente la production de calcitriol tandis que le
FGF23 diminue la production donc empêche l'absorption des phosphates).
La prise concomitante de sel de calcium/magnésium en prise importante forme des complexes avec les
phosphates et altère l'absorption.
2- Elimination
Elimination par voie fécale et urinaire (importance des reins dans la régulation de la phosphatémie).
Les reins ont une grande capacité de filtration.
Pi ultrafiltrable : 85 à 95% réabsorbé par TCP (tube contourné proximal), phénomène saturable (TmPi).
La réabsorption se fait par des cotransporteurs Na/Pi.
Régulation : PTH et FGF23 diminuent les cotransporteurs Na/Pi.
dU PO4 = 16 à 32 mmol (500 à 1000mg) ==> diurèse des 24 heures

4/9

2016-2017

Biochimie

Du côté de la membrane apicale, on a 2 types co-transporteurs Na/Pi (pas important de retenir les détails
sur ces coT):
Le IIa fait entrer 3 Na+ avec 1 HPO4. On a donc un excès de charges positives à l'intérieur. C'est
pourquoi, pour contrebalancer, la pompe ATPase en basolatéral fait sortir 3 Na+ contre 2 K+.
On sait aussi que le phosphate sort aussi mais on ne connait pas le mécanisme.

E) Régulation de la phosphatémie
1) Calcitriol (vitamine D) : hypercalcémiant, hyperphosphatémiant

La source principale de la vitamine D est notre peau via les UV (83%) +++
On fabrique du cholécalciférol (vit D3) inactif. Il va subir 2 hydroxylations :
– la première au niveau du foie grâce à la 25-hydroxylase
– la seconde au niveau du rein grâce a la 1α-hydroxylase
Ainsi, il sera activé en 1α-25-dihydroxycholécalciférol = calcitriol.
Dans les pays manquant de soleil, la population est donc carencée.
Les sujets à visage pâle ont tendance à former beaucoup de vit D, tandis que les peaux foncées fabriquent
plutôt de la mélanine (donc carence).
Besoins quotidiens : 400 à 1000 UI/j (1UI = 0,025 microgrammes)
enfant de 0 à 2 ans : 1000 UI/J
de 2 ans a l'age adulte : 400 UI/J
sujet de plus de 70 ans : 800 UI/J
Sources alimentaires :
-Vitamine D3 : poissons gras (saumons, maquereau, sardine) et leurs produits dérivés (huile de foie de
morue), lait, beurre, jaune d'oeuf, foie de génisse et d'agneau
-Vitamine D2 : champignons, levures, céréales

5/9

2016-2017

Biochimie

La régulation se fait par la 1-αhydroxylase rénale :
Inhibition : calcitriol (feed back négatif), hypercalcémie par diminution PTH (active de la
1αhydroxylase), hyperphosphatémie par augmentation FGF23 (inhibe la 1αhydroxylase)
Activation : hypocalcémie par augmentation PTH, hypophosphatémie par diminution du FGF23,
estrogènes, GH
Effets cellulaires : récepteurs nucléaires (mécanisme identique a celui des hormones stéroïdiennes)
Sites d'action :
-Intestin/rein : le calcitriol favorise l'absorption intestinale des PO4 en augmentant les cotransporteurs
Na/Pi
-Os : favorise la différenciation des osteoblastes et la synthèse de la matrice protéique
favorise la différenciation des osteoclastes qui effectuent un resorption de l'os ancien et une
libération des ions et cristaux pour la minéralisation.
A dose physiologique, on favorise l'accrétion osseuse et on peut faire une hypercalciémie grave a forte
dose.
2) la parathormone (PTH) : hypercalcémiante, hypophosphatémiante
Elle est synthétisée par glandes parathyroïdiennes en pré-pro-PTH, c'est sa forme la plus longue: 115AA.
Elle sera ensuite clivée en pro-PTH (90 AA) et sera stockée dans les granules cytoplasmiques. Quand il y
a un stimulus : l'hypocalcémie, le pro-PTH sera libéré dans la circulation pour donner la PTH interne qui
n'est pas actif. Un dernier clivage au niveau du foie et du rein va permettre d'obtenir le métabolite actif.

Effets cellulaires : fixation sur des recpeteurs liés à une protéine G, couplé à l'adenylate cyclase →
production d'AMPc.
Régulation : cela est régulé par le calcium ionisé via les récepteurs sensibles au calcium (CaSR) sur les
parathyroïdes. Le magnésium se fixe également sur ces récepteurs (action faible).
En hypocalcémie, on a inhibition du CaSR donc augmentation de la sécrétion de PTH et
normalisation de calcémie.
En hypercalcémie, on a stimulation du CaSR donc diminution de la sécrétion de PTH.

6/9

2016-2017

Biochimie

Sites d'action :
-Il agit sur les reins et l'intestin : entraine l'endocytose des cotransporteurs Na/Pi et l'élimination des PO4
dans les urines .
-Au niveau de l'os également : stimule la resorption osseuse à doses physiologiques à faibles doses.
L'activité osteoclastique est régulée par l'activité Rank-ligand :
Les ostéoblastes synthétisent le rank-ligand (R activateur du F
NfkappaB) qui se fixe sur un récepteur rank d'un précurseur
osteoclaste entrainant la différenciation en ostéoclastes matures.
Iles ostéoclastes sont capables de produire un récepteur soluble
appelé OPG qui coiffe le rank-ligand et empêche sa fixation sur
recepteur.
Ceci est diminué par les glucocorticoïdes.
C'est le déséquilibre entre la balance rank-ligand et OPG qui est
l'origine de l'ostéoporose chez la femme ménopausée.
Il existe le PTHrp qui est un peptide synthétisé par des tissus
normaux. C'est important dans la grossesse car il est synthétisé
le placenta et agit sur la croissance du fœtus. Il peut se fixer sur
recepteurs à PTH.
Le problème est qu'il est sécrété en très grande quantité lors
d'une tumeur. Cela génère une hypercalciémie maligne =
urgence vitale au dessus de 4 mmol/L.

le

à

par
des

3) le fibroblast growth facteur 23 (FGF 23) : hypophosphatémiant


protéine 251 AA synthétisée par les cellules osseuses (ostéocytes et ostéoblastes)



Se fixe sur le recepteur du FGF au niveau du tube proximal renal (FGF-R) par sa partie N
terminale - Necessite pour son activite la presence d’une proteine membranaire : Klotho qui joue
le role de corecepteur

Action biologique

7/9

2016-2017

Biochimie

Il est synthétisé par l'os, rejoint le rein, se fixe sur son récepteur. Cela empêche la réabsorption de
phosphate, il provoque une diminution du calcitriol.
L'hyperphosphatémie provoque la sécrétion de FGF23 par les os.
L'os va produire du FGF23, diminution 1-alphahydroxylase rénale, diminution coT Na/Pi, diminution
absorption intestinale du phosphate et diminution la réabsorption rénale du phosphate.

La mutation du gène PHEX entraine une rachitisme, on a une hypophosphatémie monstrueuse, on donne
des sels de phosphate et du calcite pour traiter cette maladie rare.
FGF23 fait partie des phosphatonines.
Le produit de solubilité Ca/P doit rester non précipité sinon il précipite partout mais surtout dans les
vaisseaux.
Ces calcifications vasculaires font un risque d'endocardite vasculaire.
La protéine Klotho (gène sur K13) est une protéine anti-vieillissement.
La diminution concominante de l'absorption intestinale et de la rébsorption rénale des phosphates et du
calcium, diminue le produit Ca-P et le risque de calcifications tissulaires
Klotho est exprimée dans les parathyroïdes (également dans cerveau) et le FGF23 freine la production de
PTH si il n’y a pas d’insuffisance renale.
Dans certaines conditions pathologiques FGF23 exprime :
• - dans le foie : agressions hepatiques, cirrhose
• - dans le rein au cours insuffisance renale
FGF23 = jeune hormone dont le role est de nous proteger de la precipitation du calcium dans les tissus et
les vaisseaux

8/9

2016-2017

Biochimie

Ce nouvel axe os-rein assure la regulation du metabolisme VD et un flux optimal des PO4 pour le
turnover osseux.
4) Calcitonine : hypocalcémiante, hypophosphatémiante
Peptide de 32 AA synthétisé par les cellules C de la thyroÏde (récepteur = CaSR)
Elle agit directement sur l'os, les ostéoclastes possèdent un R à la calcitonine (à prot G), donc
l'augmentation de calcitonine provoque le détachement de l'ostéoclaste sur l'os.
Elle a une activité anti-ostéoclastique et anti-analgésique.
Conclusion

9/9



Documents similaires


biochimie tailleux 4 12 2017 10h15 11h15
biochimie
biochimie partie ii
06 12 17 10h 11h metabolisme phosphocalcique tailleux
03 10 16 10h15 biochimie cachera binome 1
fiche de donnees securite fds wur0890200


Sur le même sujet..