Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



chs ct heh 28 09 2016(1) .pdf



Nom original: chs-ct_heh_28-09-2016(1).pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Scribus 1.4.0 / Scribus PDF Library 1.4.0, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 10/10/2016 à 11:06, depuis l'adresse IP 195.254.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 326 fois.
Taille du document: 5.2 Mo (4 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Flash Info CHSCT
28 septembre 201 6
Edition n°46

Suivez-nous aussi sur: SUD / Hospices Civils de Lyon

La radiologie : Une enquête a été votée

Depuis plus d’un an, nous alertons au sujet des agents des services de radiologie.
Nous avons tout eu pour ces agents. Une réorganisation en pétale qui n’a fait que
disséminer mal-être et souffrance au travail. Une nouvelle organisation sur B
urgence présentée le 1 3 juillet en CHSCT. Or elle était déjà en place : c’est une
entrave au CHSCT et un nouveau passage en force de la direction. Enfin des
rumeurs sur des pertes de postes sur G radiologie nous font craindre le pire ! 1 28
agents (1 26,5 ETP) se retrouvent confrontés à des risques pour leur santé.
C’est pourquoi une enquête a été votée et 3 organisations syndicales dont le
syndicat SUD SANTE la mèneront.

Sécurisation de la radiologie sur B :

La sécurisation des locaux est en cours. La porte entre le SMA et la radio sera
fermée et un contrôle par badge sera installé. Une caméra sera installée avec un
écran en salle de pause et salle de radio.
Les téléphones ont un bouton « sécurité » en cas d’agression pour B radiologie Urgence. Ils sont en cours pour les
services de radiologie des pavillon G, N et l’accueil de B.

Accident de travail à l’UCPA : une enquête votée

Un profond désaccord est survenu en commission d’accident du
travail. La médecine du personnel d’HEH avec les conseillers en
conditions de travail ne voyaient pas l’intérêt d’une enquête sur cet
AT. Or les représentants du personnel pensaient au contraire qu’il
était important d’investiguer pour comprendre les tenants et les
aboutissants et surtout empêcher de telles situations, dramatiques
pour les agents. Lors du CHSCT, 3 organisations syndicales dont
le syndicat SUD SANTE ont voté " POUR" l’enquête CHSCT.

PTI (Protection Travailleur Isolé) : une enquête votée

Une enquête sur les PTI a été votée en CHSCT. 3 organisations syndicales ont voté pour. Les "partenaires
sociaux"(à vous de deviner quelles OS, seul indice, plus de 3 lettres dans le sigle ! ;-) ) ont voté soit contre, soit
abstention, allant dans le sens de la direction qui met en place des procédés sans s'assurer de leur utilité en terme
de sécurité. Pour rappel, ce téléphone, fourni aux agents travaillant seuls, n’est pas géo-localisable : si vous avez
une crise cardiaque, les secours ne seront pas en mesure de vous localiser !

SUD est contre ce dispositif qui ne permet pas d’assurer votre sécurité.
Les services de réanimation :

Nous avons encore alerté sur le sous-effectif des agents de nos
réanimations dans leur ensemble. La direction refuse de nous donner
les chiffres des effectifs de réanimation sur 201 4 et 201 5 ainsi que le
nombre de lits. Par contre, elle reconnaît son incapacité à trouver une
solution pérenne pour respecter la norme en réanimation. Nous avons
réussi à faire payer des heures supplémentaires pour les ASD de N
Réanimation dédiés à la prise en charge d’un patient porteur de BHRe.
Il y avait une inégalité entre les infirmiers, payés en heures
supplémentaires et les ASD, pour lesquels la direction s’y refusait.
Le pool des ASD de réanimation va passer de 0,8 ETP à 1 ,8 ETP
début décembre : pour SUD s’est encore largement insuffisant.
SUD souhaite rappeler aux agents des réanimations leur liberté de
faire des Fiches d’Alerte en cas de sous-effectifs et c’est la
responsabilité de la direction qui est engagée en cas d’accident ou
d'incident en lien avec le sous-effectif qu'elle met en place et valide.
N’hésitez-pas à nous alerter par ce biais. Vous taire, c’est leur
permettre de faire des économies sur votre dos au mépris de votre santé, de celle de vos patients et de la sécurité
des soins.

L’Azote :

La sécurité des agents et du personnel n’est toujours pas optimale mais la direction demande quand même aux
agents livreurs de signer des consignes de sécurité…
Le constat :
-Pas de détecteur d’oxygène à F,
-Toujours pas de local de livraison au pavillon G : l’azote est toujours livré dans le couloir !
-Le local du pavillon L sous-sol est trop petit avec une VMC insuffisante et un détecteur d’O² situé trop haut : des
études sont en cours.
-Les alarmes des différents locaux ne sont pas reliées au PC Sécurité !
-Les VMC des locaux ne sont pas aux normes : pas de VMC forcée pour les livraisons ni d’extraction d’air neuf
dans la plupart des locaux.
-Pour le pavillon P, le petit ascenseur accueillerait la bonbonne d’azote et l’agent prendrait le grand ascenseur.
-Le local du pavillon K sera fermé fin septembre car complètement inopérant.
-Le chariot non motorisé ne sera probablement pas remplacé car l’azote change de mode de livraison courant
201 7.

SUD a voté contre. Certes, il y a eu des avancées depuis le DGI (alerte danger grave et imminent) déposé le
23 juin par SUD. Mais il reste encore trop de points noirs concernant la sécurité des agents avec laquelle
SUD ne transige pas !

Retour sur l’agression au SMA :

La sécurisation du service est en cours. L’accès du service sera régulé la nuit grâce aux fermetures des portes.
Une caméra a été posée dans le hall avec un visiophone.
La pointeuse a été déplacée pour éviter que les patients interpellent les agents du SMA lors de la fin de leur service.
L’accès au toilette sera maintenu ouvert mais avec la possibilité de le bloquer en cas de besoin.
Les portes de part et d’autre de la banque d’accueil seront changées, un blocage depuis la banque sera possible.
Une réflexion est en cours pour éviter le croisement des flux entrants et sortants.
Les difficultés pour joindre les services de police ne sont pas réglées, la procédure reste inchangée. Le poste
central de sécurité appelle l’ingénieur sécurité d’astreinte, seule personne habilité à joindre de façon prioritaire les
services de police.

SUD a voté contre car il est inacceptable que nos services d’urgence ne puissent pas joindre directement
par le biais du PC Sécurité la police en cas d’agression. Pourquoi les urgences du CHLS ont un numéro
direct avec le commissariat d’Oulllins ? Pourquoi l’hôpital de Bayeux a un numéro direct avec la police
comme l’hôpital de Saint Denis ? L’hôpital Edouard Herriot n’est que le 2 ème CHU de France… Nous avons
écrit une lettre ouverte à Mme la Ministre de La Santé copie à M. Collomb pour leur demander pourquoi
notre hôpital ne peut pas avoir cette ligne directe qui passerait par le PC Sécurité.

Le CSAPA :

La sécurisation du CSAPA n’est toujours pas d’actualité faute
de projet clair de la direction qui se cache derrière la
certification pour ne pas prendre ses responsabilités en
matière de sécurité dans ce service sensible.
Malheureusement, contrairement au CSAPA de la Croix
Rousse où direction et syndicat travaillent en bonne entente,
sur HEH, ce travail est impossible. Pourtant nos délégués du
personnel ne cessent d’alerter sur les dysfonctionnements.
Par exemple, ils ont pointé le risque de confusion causé par
la présence de boutons d’alerte sous les bureaux (qui ne
fonctionnaient plus) et le bouton d’alerte Sécurité des
téléphones. Un seul dispositif sera gardé, celui des
téléphone. Les bureaux sont désormais identifiés en cas
d’appel à l’aide.
Le parcours sécurisé des patients n’est toujours pas mis en place : le service est ouvert comme un moulin avec du
trafic de drogue. Des enveloppes ont été retrouvées dans les WC. Une boîte à aiguille a été mise dans les WC.
Beaucoup de questions restent sans réponses. Quid des risques d’overdose, quid des patients qui trafiquent
impunément, quid des patients harcelés par les dealers et qui pleurent de se voir mettre la drogue sous le nez dans
un service d’addictologie ???? La seule réponse pour l’instant, c’est l’encadrement qui demandent aux agents
d’arrêter les ENNOV !!!
Pour les risques TMS (troubles musculo-squelettiques), le projet de la banque est suspendu à la certification. Le
CCT a validé une armoire sur roulette sans tenir compte des risques pour les agents de pousser ce mobilier. C’est
sûr, ce n’est pas lui qui va la pousser matin et soir...La médecine du personnel reste aussi muette…

Regroupement d’activité de chirurgie Urologie et de chirurgie Digestive au pavillon V :

Les offices de V1 /V2ont été rénovées. Le service V3 est rénové. Un salon d’accueil est créé avec 4 fauteuils pour
les admissions aux blocs.
Les travaux sont en cours et se terminent fin octobre 201 6 pour un montant de 4 millions d’€.
La nouvelle organisation incite les patients à arriver le jour même de leur opération.

Concernant le personnel, une équipe commune pour l’hospitalisation en semaine,
le salon d’accueil et l’hospitalisation conventionnelle.
1 IDE sera positionné le matin pour le salon d’accueil. Un bureau infirmier sera
dédié aux questionnaires pour la confidentialité des soins.
L’entretien des locaux sera effectué par le prestataire extérieur.
2 Cadres de Santé (1 pour l’hospitalisation et 1 pour les consultations), 1 IDE
coordinatrice en semaine, 23,1 5 ETP IDE dont 1 6,35 de jour et 6,8 ETP de nuit, 22
ETP ASD dont 1 5,1 5 de jour et 6,8 la nuit.
Suppression de 3,3 ETP (1 CdS, 0,8 IDE et 1 ,5 ASD). Pas de charte de mobilité
mise en place car trop peu de personnel impacté… 3 postes proposés aux agents
concernés (2 agents).
Pour les plannings, les IDE ont leur planning. Mais les ASD n’ont toujours pas de
plannings valables…Et la direction demande aux agents de faire leur planning !

Pour SUD, encore une fois des suppressions de postes et comme d’habitude, la direction demande au
personnel d’élaborer des trames, en fonction des nouveaux sous-effectifs… Nous avons demandé à la
direction si le personnel pouvait aussi décider de l’effectif nécessaire pour fonctionner !
SUD a voté contre ce projet.

Lingerie :

Le nouveau DAV au pavillon M est ouvert au
personnel de N, M, G et SMA ainsi qu’aux agents du
pool. Il faut faire ouvrir ses droits auprès de la lingerie
de l’hôpital. Il s’agit de tenues anonymes mais les
tenues de bloc en sont exclues.
Suite à l’accident du 20 juillet, des fiches de réparation
et suivi de la maintenance des armoires sont mis en
place. On tract au maximum 5 armoire avec une
vitesse max de 5 Km/H.
Les armoires ont été renforcées concernant
l’ouverture intempestive des portes lors des livraisons.
La traçabilité du linge va être renforcée pour évaluer
les stocks et consommation pour chaque service.
Cela nécessite le rachat de drap « pucés » en
remplacement des draps existant.
Concernant les tenues professionnelles des services techniques, une réflexion est en cours pour faire entretenir les
tenues par la lingerie centrale, mais pas de délais en vue...
Quelques chiffres :
En 201 6, 4032 articles affectés à différents agents, 47 % non retournés en lingerie et 6 % non lavés à la
blanchisserie, donc perdus. En 201 4, 31 800 euros de pertes, en 201 5, 1 4550 euros et en 201 6, 9200 euros de
pertes. La blanchisserie de Saint-Priest est un gouffre financier à l’époque de la disette imposée aux agents !

Visite de l’inspecteur du travail à la pharmacie :

Suite à la visite surprise de l’inspectrice du travail, la direction a due prendre quelques mesures correctives quant à
sa gestion des risques à la pharmacie. Ce contrôle a mis en lumière des stockages de produits inadaptés dans des
armoires non conformes.

Pour SUD, il faut que la direction se fasse taper sur les doigts pour qu’elle daigne se
préoccuper de la sécurité de son personnel… Elle a d’autres priorités comme la réduction
des postes à tout prix, y compris au prix de notre Santé, qui n’a pas de prix.

Réorganisation des supports pour Charpennes :

les agents
appellent mais personne ne répond…
Les agents de Charpennes ont eu beaucoup de mal ces derniers temps à avoir
des réponses à leurs questions au bureau du personnel d’HEH. Le manque de
personnel se fait aussi sentir pour les agents du bureau du personnel qui
voient leurs charges de travail toujours augmenter !

Fermeture de T3 :

Le choix des postes fut très restreint pour les agents de T3. A force de
fermer des services, il n’y a plus de poste à proposer lors de leur
restructuration….

Les CA : encore….

Certains agents se voient refuser la pose de CA sur les we. Or les agents
ont le droit de poser les CA sur la période qu’ils désirent sans restriction.
La direction reste sourde à nos alertes. Nous conseillons aux agents
concernés d’aller au tribunal administratif ! N’hésitez-pas à nous
contacter pour vous renseigner sur la procédure adéquate.

Les agents en mi-temps thérapeutique :

Nous rappelons aux agents que le mi-temps thérapeutique est mis en
place pour leur permettre une reprise progressive du travail. Ils ne sont pas
censés combler les sous-effectifs ou faire des horaires adaptées au
service...

Sécurisation sur HEH la nuit :

Le filtrage à l’entrée du site n’est pas possible faute d’effectif suffisant. Pour le
pavillon N et le SMA, 2 agents sont prévus la nuit. 1 agent est en permanence
au PC Sécurité et 2 agents font des rondes.
Le dossier de sécurisation des galeries est validé, les travaux devraient
commencer à la fois en galerie et au niveau RdC des bâtiments. Dès 22h,
l’accès ne sera possible que grâce au badge HCL. Les travaux vont durer
environ 6 mois .

Les 1 2H à l’UPC :

Les agents commencent à trouver le roulement parfois fatigants : ils se retrouvent à faire des séquences de 3 nuits
de 1 2h ou de 4 jours de 1 2H. La direction trouve que ce rythme permet une meilleure connaissance des patients…

SUD a de nouveau condamné ces rythme usants et les rappels à domicile : dîtes STOP et venez nous voir si
vous avez besoin d’aide pour retrouver de meilleures conditions de travail et une vie plus sereine.

Transfert de l’anapath :

L’anapath déménage sur le GHE. L’activité est regroupée sur 2 plate-forme, le CHLS et le GHE avec une antenne
sur le GHN pour la filière digestive. L’acheminement des prélèvements se fait par une ligne pneumatique dédiée qui
arrive directement au 6ème étage du CBE.

31 06 91 / 04 72 11 06 91
heh.syndicat-sud-sante@chu-lyon.fr
http://sud.hcl.free.fr/
Suivez-nous aussi sur facebook : SUD / Hospices Civils de Lyon


chs-ct_heh_28-09-2016(1).pdf - page 1/4
chs-ct_heh_28-09-2016(1).pdf - page 2/4
chs-ct_heh_28-09-2016(1).pdf - page 3/4
chs-ct_heh_28-09-2016(1).pdf - page 4/4

Documents similaires


Fichier PDF ctle 21 09 2016
Fichier PDF assemblee generale heh 13 01 2017 2
Fichier PDF gazette des sudistes hopital edouard herriot juin 2019
Fichier PDF chs ct heh 28 09 2016 1
Fichier PDF chs ct heh 11 05 2016
Fichier PDF tract rassemblement heh fo cgt sud du 15 02 17 1


Sur le même sujet..