antennes français .pdf



Nom original: antennes_français.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / LibreOffice 4.2, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 11/10/2016 à 20:29, depuis l'adresse IP 77.151.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 744 fois.
Taille du document: 8.4 Mo (30 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Expériences avec électrodes en acier et antennes en cuivre
Je vous présente quelques expériences que j'ai effectuées en reliant des bacs contenant du Gans (et des
eaux de Gans) à des antennes.

1ère expérience :

Présentation du système

Le bac principal est rempli avec de l'eau distillée.
Le verre n°1 est rempli avec de l'eau de Gans d'or (à gauche en bas)
Le verre n°2 : est rempli avec de Gans de CH3 (à gauche en haut)
Le verre n°3 est rempli avec de l'eau de Gans d'or et de l'eau de Gans de sel (à droite en bas)
Le verre n°4 : est rempli avec de Gans de CH3 et de l'eau de Gans de sucre (à droite en haut)

Le verre n°1 est connectée au verre n°2 avec deux clous en acier reliées par une antenne en fil de cuivre.
Cette antenne est attachée aux clous par un bobinage anti-horaire de 04 à 05 spires.
Vue des antennes et des verres n°1 et n°2

Le verre n°3 est relié au verre n°4 de la même façon.
Vue des antennes et des verres n°3 et n°4

Au milieu du bac, nous disposons un clou relié à une antenne. Cette antenne est attachée au clou d'une
façon différente. Le bobinage est horaire pour l'un des brins et anti-horaire pour l'autre brin.
Vue du clou et de l'antenne

Vue du bobinage

On connecte les verres n°1, n°2, n°3 et n°4 au bac principal avec deux clous en acier reliés par un fil de
cuivre avec bobinage anti-horaire.
Vue des clous et du système de connexion

Résultats :
Au bout de 24 heures, on peut voir une substance jaune à orange se former dans les verres 1, 2 et 3. Les
clous en acier deviennent noirs et une substance orange se déposent dessus.
Vue des verres n°1 et n°2

Nous voyons très peu de dépôt dans le verre n°4.

Des dépôts de couleur jaune se sont formés dans le bac principal.
Au bout de 48 heures, on voit une substance orange apparaître au niveau du clou situé au milieu du bac.
Vue des dépôt au fond du bac

Autre vue des dépôts

Nous prélevons un échantillon de l'eau du bac principal en essayant de capturer des particules reposant sur
le fond. Nous voyons de très fines particules jaunes au fond du prélèvement effectué.
Vue du prélèvement

Questionnement :
Peut t'on considérer que les champs magnétiques et gravitationnels de la terre, qui contient du fer,
interagissent avec les clous en fer ?
Dans l'affirmative, peut t'on considérer que cette interaction crée du courant ?
Peut t'on considérer que les antennes permettent aux champs magnétiques et gravitationnels présents dans
les verres de se diffuser plus facilement dans l'air et d'interagir ?
Peut t'on considérer que les champs magnétiques et gravitationnels présents dans l'air interagissent avec
ceux présents dans l'eau, formant de la matière qui se dépose à la surface du bac principal puis qui se
précipite ?
Quelle substance s'est formée dans les verres n°1 et n°3 ? S'agit t'il de Gans d'or ou de Gans d'oxyde d'or ?
Quelle substance s'est formée dans le verre n°2 ? S'agit t'il de Gans de Ch3 ?
Pourquoi nous n'avons nous que très peu de formation de substance dans le verre n°4 ? Est ce en raison de
la nature magnétique de l'eau de Gans de CH3 et de l'eau de Gans de sucre qui s'y trouvent ?
Quelle substance s'est déposée au fond du bac principal ?
(Un autre montage est en prévision)

2ème expérience :
Vue du système

Un verre est rempli avec de l'eau de Gans d'or. On rajoute de la silice qui a trempé dans diverses eaux de
Gans : CO2, plomb, cobalt et iode
(L'ajout de cette silice n'est peut être pas nécessaire.)
On dispose dans ce verre deux clous en acier reliés par une antenne en fil de cuivre.
L'un des clou est relié à l'antenne par un bobinage anti-horaire. L'autre clou est relié à l'antenne par un
bobinage horaire. Le nombre de tours est de 04 à 05.
Vue de l'antenne

Résultats :
Au bout de 24 heures, on peut voir une substance jaune dans le verre (elle est devenue marron au fond
deux jours après)
Vue de la substance

Lorsque l'on tourne le verre de 90°, on observe que les particules en suspension se déplacent en sens
anti-horaire.
Ce phénomène dure quelques minutes.
Lorsque l'on tourne le verre de 90° dans l'autre sens, on observe que les particules en suspension se
déplacent en sens horaire.
Après quelques jours, ce phénomène ne se produit plus.
On peut voir des filaments dans le verre. Ils me font penser à des nerfs. Je ne me souviens pas d'avoir
perdu des cheveux au dessus de ce verre.
Vue des filaments

Questionnement :
Peut t'on considérer que l'antenne et les clous permettent aux champs magnétiques et gravitationnels
présents dans l'eau de se manifester plus facilement dans l'air ?
Dans l'affirmative, peut r'on supposer que ces champs magnétiques et gravitationnels rencontrent les autres
champs magnétiques et gravitationnels présents dans l'air ?
Si les deux autres propositions sont exactes, peut t'on supposer que ces autres champs magnétiques et
gravitationnels exercent une pression sur les champs magnétiques et gravitationnels émanant du verre ?
Dans ce cas, peut t'on supposer que l'action de tourner le verre de 90° provoque une perturbation des
champs en contact ce qui génère un mouvement horaire ou anti-horaire dans le liquide ?

3ème expérience :
Un bac rempli d'eau de Gans de CUO est soumis pendant quelques heures à un courant de 12 volt et de
500 milliampères.
Les électrodes sont deux clous en acier reliés au chargeur par des câbles électriques en cuivre.
Quelques heures après, une substance orange se forme au niveau des électrodes.
Le courant est coupé.
Ce bac est posé sur un four micro onde pendant plusieurs jours. Il est posé à coté d'un autre bac contenant
(ce que je pense être*) des Gans d'oxyde de plomb.
(* Cf PDF : Expériences avec de électricité et des eaux de Gans)

Vue du bac contenant l'eau de CUO

Résultat :
On observe que la substance orange continue à se former jusqu'à recouvrir le fond du bac alors que le
courant est coupé.
Vue du fond du bac

Questionnement ::
Peut t'on considérer qu'il s'est créé une différence de potentiel entre le métal du four à micro onde et les
clous en acier, ce qui produit du courant ?
Cela permet t'il la poursuite de la création de cette substance orange sans courant électrique ajouté ?
Quelle est cette substance ?
Est ce du Gans de cuivre ?

4ème expérience :
Bac n°1
Nous remplissons un bac avec (ce que je pense être*) du Gans d'oxyde d'or.
Nous nous servons de clous en acier en guise d'électrodes.
Ils peuvent être alimentés par un courant électrique de 12 volts et de 500 milliampères.
Nous ajoutons 07 clous à ce dispositif. Ils sont accrochés avec du câble électrique isolé. Nous prolongeons
ces câbles de façon à pouvoir faire des antennes pour les sept clous.
Nous mettons quatre clous d'un coté et trois de l'autre pour avoir une différence entre les deux cotés.
(* Cf PDF : Expériences avec de électricité et des eaux de Gans)
Vue du bac n°1

Vue du Gans dans ce bac

Bac n°2 :
We add 04 nails to this container on each side. They hang in the liquid with isolated cooper wire. We created
with this isolated cooper wire a kind of antenna for each of the four nails.
Nous remplissons un bac avec (ce que je pense être) du Gans d'oxyde d'or, du vinaigre et de l'eau de Gans
de sucre.
Nous nous servons de clous en acier en guise d'électrodes.
Ils peuvent être alimentés par un courant électrique de 12 volts et de 500 milliampères.
Nous ajoutons quatre clous à chaque coté du bac. Ils sont accrochés avec du câble électrique isolé. Nous
prolongeons ces câbles de façon à pouvoir faire des antennes pour les quatre clous.
Vue du bac n°2

Bac n°3 :
Nous remplissons un bac avec (ce que je pense être) des Gans d'oxyde de plomb.
Vue du bac n°3

On place le bac n°1 à droite et le n°2 à gauche.

Résultats :
Avec du courant électrique :
Lorsque l'on place le bac n°3 au milieu, on observe un mouvement des particules dans le sens antihoraire.
Ce mouvement fini par s'interrompre au bout de quelques minutes.
Vue du début du phénomène (antihoraire)

Vue du même phénomène quelques secondes plus tard (antihoraire)

Lorsqu'on le remets à sa place originelle à environ un mètre des deux autres bacs, les particules tournent
dans l'autre sens. Ce mouvement fini par s'interrompre au bout de quelques minutes.

Sans courant électrique
Lorsque l'on place le bac n°3 au milieu, on observe un mouvement des particules dans le sens horaire ou
anti-horaire. Ce mouvement fini par s'interrompre au bout de quelques minutes.
Vue du phénomène

Questionnement :
Est ce que les antennes des bacs n°1 et n°2 permettent de diffuser dans l'air les champs magnétiques et
gravitationnels qui sont présent dans les eaux de Gans ?
Dans l'affirmative, est ce les champs aériens des bacs n°1 et n°2 exercent une pression sur ceux générés
par le bac n°3 ?
Si les deux dernières propositions sont exactes, est ce qu'un changement de position du bac n°3 provoque
un bouleversement des champs magnétiques et gravitationnels présents dans la pièce et notamment une
perturbation des champs magnétiques et gravitationnels générés par le premier et le second bac ?
Peut 'on considérer que le courant électrique ajouté dans le premier et le second bac augmentent leurs
champs magnétiques et gravitationnels ce qui a permis au cours de certaines observations aux particules du
3ème bac de tourner dans le sens horaire ?

5ème expérience :
Bocal n°1 :
Nous avons un bocal contenant du Gans d'or placé sur une étagère.
Bocal n°2 :
Nous avons un bocal contenant du Gans de CH3 placé sur une étagère.

Résultats :
Suite à la mise en place des divers systèmes décrits précédemment, nous observons que la disposition du
Gans d'or au fond du bocal a changé.
Il était auparavant disposé en cercle.
Vue du Gans d'or tel qu'il était positionné auparavant

Le Gans d'or recouvre maintenant une partie du fond.
Vue du Gans d'or après la mise en place des systèmes avec antenne

Nous observons que le bocal contenant le Gans de CH3 s'est troublé.
Apparemment il y a du Gans de CH3 en suspension qui ne se repose plus.
Vue du bocal de CH3

Auparavant, il n'y avait pas de Gans en suspension.
Questionnement :
Sachant que la plupart des dispositifs décrits précédemment contiennent de l'eau de Gans d'or et de l'eau de
Gans de CH3, est ce que les champs magnétiques et gravitationnels générés par ces dispositifs
interagissent avec le bocal n°1 et avec le bocal n°2 ?
Est ce que les particules en suspension dans le bocal n°2 sont devenues plus magnétiques que celles
restant au fond ?

6ème expérience :
Un bac est rempli avec de l'eau de Gans de CO2.
Pendant plusieurs jours, on trempe les deux mains dans ce bac pendant 05 à 10 minutes.
Résultat :
Une substance inconnue est crée.
Questionnement :
Peut t'on considérer que la différence de potentiel des deux mains crée un courant dans le liquide ?
Dans l'affirmative, peut t'on considérer que ce courant change l'environnement de l'eau de Gans de CO2 ?
Si les deux dernières propositions sont exactes, peut t'on considérer que la substance s'est crée grâce à
l’imposition des mains dans le liquide ?
Dans ce cas peut t'on considérer que le corps humain joue le rôle de l'antenne et des électrodes et que
l'âme (matière primordiale) agit comme source d'énergie ?
Quelle peut être cette substance ?

7ème expérience :
En cours

Remarque :
La pièce dans laquelle se déroule ses expériences est pleine de bocaux de Gans et d'autres systèmes
(Magrav en fonction, cœurs de V2).
L'environnement est donc rempli de leurs champs.




Télécharger le fichier (PDF)

antennes_français.pdf (PDF, 8.4 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP







Documents similaires


antennes francais
cours de magnetisme l1bio
img 20160108 0001
histoire
ayeby9
ondes electro magnetiques histoire

Sur le même sujet..