ComPress AmendementsOndes 2016 10 13 .pdf


Nom original: ComPress_AmendementsOndes_2016_10_13_.pdf
Titre: ComPress_AmendementsOndes_2016_10_13
Auteur: Blandine PARANQUE

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Microsoft Word / Mac OS X 10.5.8 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 13/10/2016 à 16:12, depuis l'adresse IP 78.238.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 178 fois.
Taille du document: 97 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Association régie par la loi du 1er juillet 1901

Objet: assister et fédérer les personnes et les collectifs
qui luttent pour la sécurité sanitaire des populations
exposées aux nouvelles technologies de
télécommunications sans fil
Siège social : 22 rue Descartes 78460 CHEVREUSE
Adresse de correspondance : 33 rue d’Amsterdam 75008 Paris
Téléphone : 01 47 00 96 33
e-mail : contact@robindestoits.org
Site : www.robindestoits.org

Membre du « Rassemblement pour la Planète »

Paris, le 13 Octobre 2016

Communiqué de Presse

Loi ondes : le lobby des opérateurs n’aime pas la démocratie
et trouve un ministre et des députés obligeants
Le lobby des opérateurs n’est jamais parvenu à digérer le vote de la loi Abeille sur les ondes du 9
Février 2014. En catimini, dans la nuit du 11 au 12 Octobre 2016, le lobby s’est trouvé quelques
députés obligeants qui ont fait passer des amendements dans une loi sur les territoires de montagne
pour réduire à rien les dispositifs démocratiques mis en place par la loi Abeille autour de
l’implantation des antennes-relais, ceci avec le soutien du ministre de l’aménagement du territoire
Jean-Michel BAYLET. Un vrai recul qui va à nouveau donner une image déplorable de la
politique.
Il avait fallu 3 ans pour faire voter la loi Abeille qui permettait de limiter l’exposition du public aux
radiofréquences émises par les technologies du sans-fil (antennes-relais, portables, Wifi, etc.), qui
redonnait des pouvoirs aux élus locaux, qui introduisait de la démocratie autour du déploiement de ces
équipements.
Jean-Michel BAYLET, qui est aussi ministre des collectivités territoriales, préfère donc soutenir les
opérateurs et priver les élus locaux et les citoyens de leurs droits à l’information, à la transparence, à la
concertation.
Il faut aussi rappeler le contexte : pour l’Organisation Mondiale de la Santé les radiofréquences
sont des cancérogènes possibles. Et les compagnies d’assurance sont tellement persuadées de la
nocivité de ces ondes que, comme elles l’avaient naguère fait pour l’amiante, elles refusent de
couvrir les risques sanitaires liés à l’exposition aux radiofréquences.
« Robin des Toits fait part de sa consternation et appelle le gouvernement et les sénateurs, qui vont
prochainement examiner ce texte, à redonner à la loi « Abeille » ses dispositifs démocratiques et de
protection de la population », selon Etienne Cendrier, porte-parole de l’association.
Contact presse :
Etienne Cendrier
Porte-Parole national


Aperçu du document ComPress_AmendementsOndes_2016_10_13_.pdf - page 1/1


Télécharger le fichier (PDF)

ComPress_AmendementsOndes_2016_10_13_.pdf (PDF, 97 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP







Documents similaires


compress amendementsondes 2016 10 13
11382
coop6ch
z6tevr4
dossier de presse inconnaissance informa
ondes electro magnetiques histoire

Sur le même sujet..