CouzePavin 201607 n3 .pdf



Nom original: CouzePavin_201607-n3.pdf

Ce document au format PDF 1.7 a été généré par Adobe InDesign CC 2015 (Windows) / Adobe PDF Library 15.0, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 13/10/2016 à 20:00, depuis l'adresse IP 86.207.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 282 fois.
Taille du document: 1.7 Mo (8 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Contrat Territorial de la Couze Pavin
Bulletin d’information du volet agricole n°3 - Juillet 2016

Sommaire
• Contractualisation de Mesures AgroEnvironnementales en 2017.
• Cartographie des cours d’eau.
• Rappel de base sur
enherbées et les ZNT.

les

bandes

• Volet non agricole.
• Publication.
• Etude en cours.
sur

l’actualité

Contacts
Animatrice du volet agricole du Contrat
Territorial de la Couze Pavin

Béatrice Fefeu
04 73 44 45 77

Animateur du Territoire
Limagne Sud

Olivier Lastiolas
04 73 71 62 15

Animateur du Territoire
Artense Cézallier Sancy

Joël Leduc
04 73 79 58 72

Elus Chambre responsables
des Territoires Limagne Sud
et Artense Cézallier Sancy

Gérard Landry
Michelle Bafoil

Elu Chambre responsable
du suivi des Contrats Territoriaux

Daniel Condat

Ce premier semestre 2016
a été riche en activités.

• Traitement des eaux peu chargées
avec le système SBR.


Réunion technique
céréalière et mais.

EDITO
Tout d’abord, le chantier de construction du Projet
Agro-Environnemental Climatique (PAEC) qui
permettra, s’il est accepté, la contractualisation en
mai 2017 de MAEC a avancé. Notre équipe a d’ailleurs
eu l’occasion, en collaboration avec le SIAV Couze
Pavin, de vous présenter cet état d’avancement
début juillet.
Ensuite, ces premiers mois ont permis de
communiquer sur une des problématiques majeures
du territoire : la gestion des eaux blanches de
laiterie et de fromagerie. Ce thème a ainsi permis de
vous rassembler autour du projet du GAEC du Bois
Joli et d’échanger sur l’intérêt de mieux gérer ces
eaux peu chargées.
Enfin, nos équipes ont également œuvré dans la
construction de supports destinés à vous orienter
dans vos choix : couverts végétaux et système de
traitement des eaux peu chargées sont ainsi les
thèmes de deux plaquettes élaborées depuis janvier.
Faire émerger les projets des territoires et ainsi
répondre aux besoins constituent notre ambition
pour alimenter les futurs programmes.
La mise en place d’un comité de pilotage agricole
pour l’automne est donc notre prochain objectif.



Daniel Condat

Vice-président de la Chambre d’agriculture
Elu en charge du suivi des Contrats Territoriaux

Contractualisation des mesures

Agro-Environnementales en 2017
Dans le bulletin n°2 de décembre 2015, était évoqué le souhait de déposer en septembre
2016 un Projet Agro-Environnemental Climatique sur le territoire du SIAV Couze Pavin et des
communes de Champeix, Clémensat et Montaigut-le-Blanc.
La Chambre d’agriculture vous a adressé, en février 2016, un livret, reprenant une description
synthétique des mesures envisagées, ainsi qu’un bulletin réponse.

Enjeu Zones humides :

Cette opération a permis de récupérer 17
bulletins réponses. Un comité technique, en
commun avec le projet mené sur le territoire
Couze Chambon Amont, a ensuite eu lieu le
29 avril afin de définir les mesures qui seront
retenues et proposées ainsi que les zones à
enjeu à prioriser.

Zones pressenties :
Tête des bassins versant ainsi que les zones à
forte observation et à forte probabilité théorique
référencées dans le SAGE Allier Aval.
Mesures proposées :
Herb13, 03, Milieu 01 et Mesure système SHP.

Ce sont les mesures relatives à la gestion des
prairies qui retiennent le plus l’attention des
agriculteurs : maintien de la richesse floristique
(en mesure système ou unitaire), gestion
pastorale, gestion des milieux humides, gestion
de la pression au pâturage, suppression de
fertilisation, etc… (se référer au livret dont vous
avez été destinataire).

Enjeu Biodiversité :
Zones pressenties :
ZPS du Pays des Couzes et Natura 2000
– Couze Pavin de Saurier à Saint-Floret et
Plateau de Pardines.

Ainsi, pour chaque enjeu, les zones
priorisées et les mesures proposées sont
les suivantes :

Mesures proposées :
Herb03, 04, 07, 09, Milieu 01, Ouvert 01, 02 et
Mesure système SHP.

Enjeu Eau :
Zones pressenties :
Couze Pavin (de l’Allier à Saurier puis secteurs
de Cotteuges, Lomprat et en amont de Besse),
Antaillat et communes de Clémensat,
Champeix et Montaigut-le-Blanc, amont du
ruisseau de Vaucoud, la Couze de Valbeleix
(secteurs aval de Courgoul, vallée de Valbeleix
et amont bourg jusqu’à la source), l’amont
des ruisseaux de Sault et de la Gazelle, les
ruisseaux de Vauzelle, des Règes et du Rif
des prunes.
Mesures proposées :
Couvert 06, Phyto 01, 07, 06 & 16, Herb03, 07,
09 et Mesure système SHP.

2/8

Cartographie des cours d’eau
Afin de mieux faire connaître les parties du réseau hydrographique qui doivent être
considérées comme des cours d’eau, les services de l’état (DDT) doivent établir une
cartographie complète du département.
Cette cartographie est établie dans le cadre de la loi sur l’eau, c’est-à-dire avec une notion
réglementaire concernant les travaux en cours d’eau (curage, busage, enrochement, etc…)

A l’origine, une demande du
monde agricole.

Le lien internet est le suivant :
http://carto.prodige-auvergne.fr/1/ddt63_
projet_carto_coursdeau.map
Des
tournées
de
terrain,
rassemblant
principalement
administrations,
élus
communaux, chambre d’agriculture, syndicats
agricoles, agriculteurs et fédération de pêche,
ont lieu depuis mars et se poursuivront dans
l’année. Elles sont l’occasion d’affiner cette
cartographie par un travail d’expertise et sont
également un lieu d’échanges constructifs entre
partenaires.

Un constat récurrent de la profession agricole a
permis d’établir trois niveaux de méconnaissance
à l’origine d’insécurité juridique (pour les
propriétaires et gestionnaires) et de tensions
« usagers-contrôleurs » :
- des divergences d’interprétation sur la
définition des cours d’eau « police de l’eau »,
- un manque de connaissance sur les droits
et les devoirs en matière d’entretien
régulier des cours d’eau (obligation
réglementaire pour les propriétaires
riverains : collectivités, personne privée…),
-
un refus fréquent des demandes
d’autorisations pour les travaux au titre
de la loi sur l’eau.

Retrouvez plus de détails sur la démarche dans
le journal Chambre du mois de mars ou sur notre
site Internet : www.chambre-agri63.com

Contact : Arnaud Mullié 04 73 44 45 76

La définition du cours d’eau a donc été clarifiée
et partagée sur le département et se base sur
la présence de trois critères jurisprudenciaux
fondamentaux cumulatifs :
- la présence et la permanence d’un lit,
naturel à l’origine,
- un débit suffisant une majeure partie de
l’année,
- l’alimentation par une source ou des
sources.
Le principal outil mis
première cartographie
d’eau mise en ligne en
depuis le 15 décembre
jour aura lieu une seule

à disposition est une
numérique des cours
consultation tout public
2015 et dont la mise à
fois par an.

3/8

Rappel de base sur les bandes

enherbées et ZNT
1) Les bandes enherbées

Ces 2 références peuvent être choisies librement
par l’agriculteur. Si vous devez être contrôlés,
précisez le support que vous avez utilisé pour la
mise en application sur vos parcelles.

Leur largeur minimale est de 5 m. Il vaut mieux
avoir des bandes enherbées qui sont un peu plus
larges que l’inverse.

ATTENTION, LES ZNT S’APPLIQUENT SUR
TOUT CE QUI EST BLEU SUR L’IGN : LES
TRAITS POINTILLÉS NON NOMMÉS SONT
SOUVENT OUBLIÉS AINSI QUE TOUS LES
POINTS D’EAU RÉPERTORIÉS : ÉTANGS,
MARES, ETC.

2 références principales :
 Carte IGN la plus récente : sont concernés
par les bandes enherbées : traits pleins
bleus nommés et non nommés, traits
pointillés bleus nommés.
 Couche BCAE sur internet (site DDT) qui
correspond aux bandes épaisses et vertes.

2) Les ZNT (Zones Non Traitées)
2 références principales :
 La carte IGN la plus récente : sont
concernés par les ZNT : traits pleins bleus
nommés et non nommés, traits pointillés
bleus nommés ET non nommés,
 La couche ZNT sur internet (site DDT) qui
correspond aux traits roses.

4/8

Traitement des eaux peu chargées
avec le système SBR
Un des objectifs du contrat territorial est
l’amélioration de la qualité des cours d’eau.
Les caractéristiques du territoire que sont
la dominante élevage laitier, la présence de
transformation fromagère, l’environnement et
le climat montagnard font que la gestion des
effluents constitue une problématique majeure
de la zone.

Quant aux boues décantées, elles seront dirigées
vers la fosse à lisier.
Principaux intérêts de ce procédé d’épuration :
● suppression du stockage et de l’épandage
des eaux blanches de salle de traite et de
fromagerie,
● possibilité de traiter les eaux usées
domestiques (assainissement autorisé),
● gain en capacité de stockage pour des fosses
existantes,
● chantier d’épandage réduit en temps et
financièrement,
● meilleure valorisation agronomique du lisier
car moins dilué et épandu au bon moment.

Une visite a donc eu lieu le 31 mai sur le thème
du procédé SBR, installé en mars 2016 par la
société Clair’Epur sur l’exploitation du GAEC du
Bois Joli à St Diéry.

Outre une consommation électrique du programme
d’épuration et une surveillance régulière du
système de traitement, cette technique est une
des solutions encouragées par des financements
pouvant aller de 20 à 65 % favorisant l’alternative
au « tout stockage » !

Pour plus d’informations, consultez la plaquette
SBR sur le site Internet de la Chambre.

Cette journée technique a permis d’aborder
la problématique de la gestion des eaux de
fromagerie et de salle de traite. Ces effluents
une fois dirigés vers une fosse nécessitent
d’importantes capacités de stockage.
On est ensuite amenés à vider cette fosse
composée de lisiers très dilués et de volumes à
épandre considérables soumis aux conditions
météorologiques du secteur souvent difficiles.
Le principe du SBR est identique à celui d’une
station d’épuration dimensionnée à l’activité
de l’exploitation agricole : le système consiste
à une succession de phases d’oxygénation et
de décantation. Les bactéries consomment la
matière organique, puis les eaux épurées sont
acheminées vers un fossé ou réutilisées pour
laver des quais de traite ou une aire d’attente.

5/8

Volet non agricole
Dans le cadre du Contrat territorial de la Couze
Pavin, une action de recensement des zones
humides sur le territoire du SIAV Couze Pavin va
être réalisée sur 5 ans.

Le bureau d’études CERA Environnement est en
charge de l’inventaire 2016. La surface à prospecter
s’élève à environ 3 000 ha sur les communes
d’Issoire, Saint-Vincent et Besse-et-SaintAnastaise.

A l’échelle du territoire, le SAGE (Schéma
d’Aménagement et de Gestion des Eaux) Allier
Aval a élaboré des enveloppes de potentialités
indiquant notamment la probabilité de présence de
zones humides. Toutefois, suite à cette première
approche, les zonages définis nécessitent des
expertises de terrain précises.

Ces inventaires nécessiteront de parcourir ces
secteurs afin de vérifier la présence de zones
humides, en observant les habitats, la flore et le sol
si nécessaire.

Contact :
Etienne Challet 06 76 43 63 12
Mail : anim.ct-siav@orange.fr

Cet inventaire, n’apportera pas de réglementation
supplémentaire, et permettra surtout de connaître
le caractère humide ou non des terrains, de
déterminer les limites des zones humides effectives
et ainsi retirer du zonage les secteurs non humides.

Dates à retenir
A Après-midi de démonstration le mardi 20 septembre 2016 à Vertaizon sur
une parcelle du GAEC Fourvel : « Cultivons l’avenir en Limagne : agriculture de
précision et intercultures, faites les bons choix ! ».
A Visite d’essai « traitements dosages de glyphosate » le
matin sur le territoire du Lembronnet (lieu à préciser).
A Journée sur l’agriculture de conservation le mardi
Lembronnet (lieu à préciser).

mardi 13 septembre

11 octobre sur le territoire du

A Journée « Cultivons la fertilité de nos sols : un pas vers l’agro-écologie » le
jeudi 10 novembre sur le territoire de la Couze Pavin (lieu à préciser).
A Après-midi techniques sur la gestion agronomique des effluents d’élevage les
jeudi 24 novembre et mardi 29 novembre 2016 sur les territoires des
Couzes Pavin et Chambon et du Lembronnet (lieux à préciser).
A Réunion technique annuelle agriculteurs sur l’actualité céréalière et maïs, coorganisée et co-animée par Arvalis – Institut du végétal et la Chambre d’agriculture le
jeudi 19 janvier 2017 après-midi à la salle des fêtes d’Ennezat.
Retrouvez plus d’informations sur ces journées dans les prochains journaux
Chambre et sur le site internet : www.chambre-agri63.com

6/8

Publications
Deux plaquettes, réalisées dans
le cadre de l’animation agricole du
Contrat Territorial de la Couze Pavin,
viennent de paraître.
L’une aborde le thème de la gestion
des effluents peu chargés et traite
notamment du fonctionnement et
de l’intérêt du système SBR ainsi
que des aides financières possibles.
Plaquette disponible sur demande
ou consultable sur le site Internet de
la Chambre.

L’autre capitalise les connaissances acquises sur les thèmes de l’implantation des couverts,
les profils de sols et la destruction des couverts végétaux. Intitulée « Cultivons nos couverts
végétaux », elle vous aidera dans la bonne gestion de ces cultures dites intermédiaires
Plaquette jointe en encart et consultable sur le site Internet de la Chambre.

Contact : Béatrice Fefeu 04 73 44 45 77

Etude en cours
Une analyse des types de logement animaux
et types de stockage d’effluents conduisant
aux modes de gestion des effluents d’élevage
rencontrés sur le territoire du contrat Couze
Pavin est actuellement en cours.
Cette étude est conduite par Romain
GUILLORET, étudiant à VETAGROSUP
Clermont-Ferrand dans le cadre de son
mémoire de fin d’études.

partir d’une typologie des exploitations, il
conviendra d’analyser les écarts avec les
besoins réglementaires et les besoins de
stockages induits par le contexte climatoagronomique. Puis il s’agira de proposer
des solutions pour diminuer ces écarts et
d’en analyser les incidences économiques
et environnementales. Une attention
particulière sera consacrée à la perspective
de recherche d’autonomie alimentaire.

La démarche consiste à faire un état des
lieux à l’aide de diagnostics déjà réalisés
et de nouvelles enquêtes à programmer. A

Romain sera peut-être amené à vous
contacter. Merci de lui réserver un bon
accueil.

7/8

Réunion Technique sur

l’actualité céréalière et maïs
Comme chaque année, Arvalis – Institut
du végétal et la Chambre d’agriculture du
Puy-de-Dôme co-organisent et co-animent
cette réunion technique à destination des
agriculteurs du département dans le but
de présenter les actualités relatives à la
conduite des céréales et du maïs. Nous vous
informons que cette réunion se déroulera le :

Au Programme :

Jeudi 19 Janvier 2017
de 13h30 à 17h30
Salle des Fêtes – Rue de la République
63720 Ennezat

Tous les diaporamas présentés vous seront
remis en version papier le jour de la réunion.

- Innovations en matière de fertilisation
azotée : progrès variétal, pilotage,
gestion agronomique.
- Maîtrise des adventices : mise à jour des
références sur les moyens disponibles.
-
Perspectives pour la gestion des
maladies et des ravageurs.

Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme
11 allée Pierre de Fermat – BP 70007
63171 Aubière Cedex
Tél. : 04 73 44 45 46 - Fax : 04 73 44 45 50
contact@puy-de-dome.chambagri.fr
www.chambre-agri63.com

Conception : Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme – Service communication- Juillet 2016

Entrée libre et gratuite - Pot de clôture offert à partir de 17h30




Télécharger le fichier (PDF)

CouzePavin_201607-n3.pdf (PDF, 1.7 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP







Documents similaires


couzepavin 201607 n3
plan de gestion zones humides
veille groupe 2
note de synthese
le vocabulaire technique
offreesp patsr3a2018 1

Sur le même sujet..