Troubles du langage et dépistage des enfants à risque (1) .pdf



Nom original: Troubles du langage et dépistage des enfants à risque (1).pdfTitre: Introduction du coursAuteur: Amelia

Ce document au format PDF 1.6 a été généré par Microsoft® Office PowerPoint® 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 16/10/2016 à 20:54, depuis l'adresse IP 132.204.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 327 fois.
Taille du document: 191 Ko (22 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


TROUBLES DU LANGAGE ET
DÉPISTAGE DES ENFANTS À RISQUE
(PREMIÈRE PARTIE)

Chargée de cours: Amelia Manolescu
Université de Montréal

Mots clé à ce jour
2



8 septembre:




15 septembre:




Stimulation/soutien (du développement normal)

29 septembre:




Observation d’éléments

22 septembre:




Théories de développement du langage

Intervention (si on soupçonne un trouble)

6 octobre:


Troubles et dépistage
Amelia Manolescu-PEF3200Y A2016

Troubles du langage et dépistage des
enfants à risques (partie 1)
3



Dépister les enfants à risque de
développer un trouble du langage ou de
la communication
 Expliquer

la communication parents-intervenants
 Se familiariser avec le protocole d'évaluation et de
référence
 Utiliser l'observation, l'évaluation et le dépistage
 Utiliser la documentation, la consignation et
l'observation
Amelia Manolescu-PEF3200Y A2016

Troubles du langage et dépistage des
enfants à risques (partie 1)
4



Plan de la séance
 La

communication parents-intervenants

 Observation,
 Protocole

évaluation et dépistage

d’évaluation et de référence

 Documentation,
 Pathologies

consignation et observations

diverses
Amelia Manolescu-PEF3200Y A2016

Communication parents-intervenants
5



Pourquoi est-ce important?

Amelia Manolescu-PEF3200Y A2016

Communication parents-intervenants
6



Contextes de communication:
Faire des demandes précises
 Décrire l’enfant


Problèmes potentiels observés chez l’enfant
 Réussites et capacités
 Évaluation et documentation de ces éléments






Résolution de conflits

Maintenir un climat de respect bidirectionnel est
primordial
Amelia Manolescu-PEF3200Y A2016

Communication parents-intervenants
7

Tiré de la présentation du Professeur Gilles Cantin, Département de didactique, UQAM, 25 octobre 2008

Amelia Manolescu-PEF3200Y A2016

Communication parents-intervenants
8

Distinction des rôles parents-intervenants

Tiré de la présentation du Professeur Gilles Cantin, Département de didactique, UQAM, 25 octobre 2008

Amelia Manolescu-PEF3200Y A2016

Communication parents-intervenants
9



Quand et comment communiquer?

Quand

Comment

Quand on se voit

En personne

Quand on se rencontre pour la première
fois

En expliquant les buts (de la
communication, d’une démarche, etc)

Quand il y a un problème

Sans comparaisons entre parents et
intervenants

Quand tout va bien

De manière confidentielle

Quand un besoin est présent (chez
l’enfant, le parent ou l’intervenant)

En établissant un lien de confiance
En étant à l’écoute de l’autre

Inspiré de la présentation du Professeur Gilles Cantin, Département de didactique, UQAM, 25 octobre 2008

Amelia Manolescu-PEF3200Y A2016

Communication parents-intervenants
10



Décrire l’enfant
 Parler

de problèmes potentiels

 Utiliser

l’observation du comportement et du
développement de l’enfant
 Utiliser l’évaluation par rapport à des éléments de
référence
 Décrire

son parcours

 Consigner

les observations
 Documenter les réalisations de l’enfant à l’aide d’éléments
divers (bricolage, dessins, expositions sur place, etc)
Tiré de la présentation du Professeur Gilles Cantin, Département de didactique, UQAM, 25 octobre 2008

Amelia Manolescu-PEF3200Y A2016

Communication parents-intervenants
11



Communiquer les mauvaises nouvelles
 Du

tact, toujours du tact
 Problèmes de l’enfant
 Dire pourquoi on parle de ce problème
 Insister sur les buts à atteindre (meilleure attention,
comportement de partage, etc)
 Insister sur les forces de l’enfant (qui l’aideront à
surmonter le problème)
 S’assurer que le parent comprend le message
 Proposer des solutions

Tiré de la présentation du Professeur Gilles Cantin, Département de didactique, UQAM, 25 octobre 2008

Amelia Manolescu-PEF3200Y A2016

Communication parents-intervenants
12



Difficultés de communication
 Barrières

linguistiques
 Barrières culturelles
 Manque de compréhension
 Manque de temps
 etc

Amelia Manolescu-PEF3200Y A2016

Observation, évaluation et dépistage
13



Utilisation des éléments d’observation que nous
avons vu
 Observer



Utilisation de l’évaluation
 L’enfant



les éléments de développement de l’enfant

se développe-t-il de la manière attendue?

Dépistage
 Un

trop grand écart par rapport au développement
« normal » permet de suspecter un problème
Amelia Manolescu-PEF3200Y A2016

Protocole d’évaluation et de référence
14



Méthodes d’évaluation
 L’enfant

est-il en retard par rapport aux autres enfants
du même âge?
 L’enfant semble-t-il présenter un trouble quelconque?


Se référer à des éléments de comparaison précis
 Grilles

de développement
 Grilles d’éléments langagiers
 Développement habituel du langage et de la cognition
Amelia Manolescu-PEF3200Y A2016

Protocole d’évaluation et de référence
15



Référer les parents à des spécialistes
 Ordre

des orthophonistes et audiologistes du Québec
 http://www.ooaq.qc.ca/ou-consulter/index.html
 Écoles, CLSC, centres hospitaliers, etc
 Seuls les parents peuvent prendre rendez-vous pour
leur enfant


Seuls les orthophonistes et les médecins peuvent
poser un diagnostic
Amelia Manolescu-PEF3200Y A2016

Documentation, consignation et observations
16



Documentation

Documenter ses observations

Documenter les compétences de
l’enfant

À l’aide de documents de référence

À l’aide de jeux, d’activités, de
situation

Permet d’observer les éléments
pertinents

Permet de mettre en lumière ses points
forts et ses points faibles

Permet de donner du poids aux
observations

Permet de suivre son développement
sur une période de temps et sur des
activités diverses

Permettent une communication plus efficaces entre les parents et les intervenants
Amelia Manolescu-PEF3200Y A2016

Documentation, consignation et observations
17



Consignation
 Consignation

des observations
 Permet de s’y référer plus tard
 Permet de suivre le développement
 Permet une participation active des parents, des
intervenants et de l’enfant
 Éléments comme grilles, questionnaires, fiches
d’objectifs, etc
 Activités comme porte folio, photos, expositions sur
place, etc
Tiré de la présentation du Professeur Gilles Cantin, Département de didactique, UQAM, 25 octobre 2008

Amelia Manolescu-PEF3200Y A2016

Pathologies diverses
18



Description de pathologies et de distinction entre elles
 Dysphasies

diverses

 Dyspraxie
 Bégaiement
 Retard

d’apprentissage
 Troubles de lecture/dyslexie

Amelia Manolescu-PEF3200Y A2016

Exemples de cas
19



Cas 1: Louis, 18 mois :
 Louis

semble dire quelques mots et comprend des
phrases simples dans certains contextes, mais sa
compréhension est variable. Ses parents sont toutefois
inquiets car son langage se développe moins
rapidement que celui de sa sœur aînée.

« Trouble du langage et de la parole chez l’enfant: Parlons-en », par Caroline Fiset, Md, CCMF, BsC, MPO, Professeure de
clinique, Université Laval, Novembre 2014, p. 5

Amelia Manolescu-PEF3200Y A2016

Exemples de cas
20



Camille, 2 1/2 ans :
 Camille

est une petite fille enjouée et vive qui adore
dessiner et faire du tricycle. Elle apprécie la
compagnie d’autrui et aime les interactions. Elle
communique avec des mots et des gestes mais n’utilise
pas encore de phrases. Elle comprend bien les phrases
simples et parfois plus complexes. La mère a commencé
à s’inquiéter quand, à 2 ans, elle ne parlait toujours
pas. Toutefois, tous les gens sans exception (conjoint,
médecins, amis, famille) lui ont dit que c'était normal,
que certains enfants parlent plus tard et que son
développement semblait se faire normalement.

« Trouble du langage et de la parole chez l’enfant: Parlons-en », par Caroline Fiset, Md, CCMF, BsC, MPO, Professeure de
clinique, Université Laval, Novembre 2014, p. 6

Amelia Manolescu-PEF3200Y A2016

Exemples de cas
21



Vincent, 4 ans:
 Vincent

est fils unique. Il est un petit garçon solitaire qui
aime bien jouer avec ses petites voitures. Ses parents le
trouvent comique car il s’amuse souvent à faire le
perroquet, il répète des chansons, des publicités et des
conversations qu’il a entendues. Il demeure un enfant
capricieux et peut faire des crises de colère lorsqu’il est
contrarié.

« Trouble du langage et de la parole chez l’enfant: Parlons-en », par Caroline Fiset, Md, CCMF, BsC, MPO, Professeure de
clinique, Université Laval, Novembre 2014, p. 7

Amelia Manolescu-PEF3200Y A2016

Exemple de cas
22



Laurie, 5 ans:
 Laurie

a commencé la maternelle, son développement
et ses apprentissages sont dans la moyenne. Toutefois,
son professeur note qu’elle est parfois difficile à
comprendre. Laurie a gardé sa suce jusqu’à l’âge de
3½ ans et qu’elle a toujours tendance à sucer son
pouce lors de son sommeil.

« Trouble du langage et de la parole chez l’enfant: Parlons-en », par Caroline Fiset, Md, CCMF, BsC, MPO, Professeure de
clinique, Université Laval, Novembre 2014, p. 8

Amelia Manolescu-PEF3200Y A2016


Aperçu du document Troubles du langage et dépistage des enfants à risque (1).pdf - page 1/22

 
Troubles du langage et dépistage des enfants à risque (1).pdf - page 3/22
Troubles du langage et dépistage des enfants à risque (1).pdf - page 4/22
Troubles du langage et dépistage des enfants à risque (1).pdf - page 5/22
Troubles du langage et dépistage des enfants à risque (1).pdf - page 6/22
 




Télécharger le fichier (PDF)





Documents similaires


troubles du langage et depistage des enfants a risque 1
troubles du langage et depistage
observation du langage et de la communication chez lenfant 1
theories dacquisition du langage
bilan de la premiere partie du cours 1
je suis presente a l

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.034s