Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



dipole rc gazzah .pdf



Nom original: dipole rc gazzah.pdf
Titre: dipole rc gazzah
Auteur: Administrateur

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par PDFCreator Version 0.9.7 / GPL Ghostscript 8.63, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 20/10/2016 à 11:51, depuis l'adresse IP 197.0.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 408 fois.
Taille du document: 428 Ko (5 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


L’essentiel du cours proposé par Mahmoud Gazzah
Le condensateur, le dipôle RC
Description sommaire d’un condensateur
Définition et symbole :
Un condensateur est constitué de deux armatures métalliques séparées par un isolant appelé
diélectrique.
Le condensateur est caractérisé par sa capacité C exprimée en Farads (F)
La capacité C(s’exprime en F) d’un condensateur est la grandeur qui caractérise son aptitude à emmagasiner une charge électrique lorsqu’il est sous
tension. Elle ne dépend que des caractéristiques géométriques du condensateur et de la nature du diélectrique.

Pour un condensateur plan C = ε

S
e

Pour augmenter la capacité du condensateur, on peut :
- augmenter la surface S en roulant les plaques ou en multipliant les plaques .
- Diminuer l’épaisseur entre les deux plaques.
- , Augmenter la constante diélectrique ε,
Relation charge-intensité

soit, à un instant de date t quelconque ,
i (t ) =

dq A
dt

.

i

A

qA

qB

B

.




Quand le courant circule effectivement dans le sens choisi sur le schéma, l’intensité est
positive, les électrons de charge (–) s’accumulent en B donc sont évacués par A, qA(t)
dq A
augmente dans le temps, ce qui signifie que
> 0.
dt
Quand le courant circule en sens inverse du sens choisi, l’intensité est négative, les
dq A
électrons de charge (–) s’accumulent en A,qA(t) diminue au cours du temps et
< 0.
dt

Relation entre charge, capacité du condensateur et tension à ses bornes

Soit un montage contenant un générateur de courant constant, une résistance et un condensateur.
Le graphique représentant la tension en fonction du temps du condensateur (Uc) à courant constant
est une droite passant par l'origine.

Ainsi, on a Uc(t)=kt avec k, un réel.
I est le courant en ampères (A), ∆Q la variation de charge électrique en coulombs (C) et ∆t la
variation de temps en secondes (s).Ce qui permet d’écrire : ∆Q = I .∆t
A t=0, on a q=0 , le condensateur est déchargé, nous avons Q0 = 0 .
Finalement on a : Q = I .t

La quantité de charge électrique Q qui passe dans le circuit en fonction du temps est une droite
passant par l'origine

I
Egalisons les deux dernières égalités, Uc(t)=kt et Q = I .t on trouve que Q = Uc
k
I
On note C= ; C est la capacité du condensateur et s'exprime en Farads (F)
k
On a la relation suivante : Q = C.Uc

La relation charge-tension permet d’en déduire la valeur de la charge,
qA(t) = C uAB(t)
La relation charge-intensité permet d’obtenir la valeur de l’intensité,

i (t ) =

dq A
du
= C AB
dt
dt

Réponse du dipôle RC à un échelon de tension: établissement des équations différentielles
E
Position 1 : le dipôle RC est soumis à
un échelon montant de tension.

R

K

1

i

Position 2 : le dipôle RC est soumis à
un échelon descendant de tension.

C

B

A

2
uKA

uAB

u (V)
u (V)
E
E
t (s)
t (s)
0
0

Echelon montant

Echelon descendant

Cas de la charge d'un condensateur : Réponse à

Cas de la décharge d'un condensateur :

un échelon montant de tension

Réponse à un échelon descendant de tension

On réalise le circuit RC suivant (le condensateur
est initialement déchargé) :

On réalise le circuit suivant (le condensateur
est initialement chargé) :

L’interrupteur étant en position 1.

L’interrupteur étant en position 2, .

E

K
K

R

i

R

i

C

B

A

C

B

A

uK
uKA

uAB

D’après la loi des mailles,uAB(t) + uKA(t)-E=0
D’après la loi d’Ohm,

u KA (t ) = R i (t ) = R

dq A
du
= RC AB
dt
dt

uAB

La loi des mailles donne uAB(t) + uKA(t) = 0
et conduit à l’équation

du AB
1
=−
u AB (t )
dt
RC
Ainsi, uAB(t) vérifie une équation différentielle qui
admet comme solution

u AB (t ) = K e



t
RC

Ainsi,

E = u AB (t ) + RC

du AB
dt

ce qui s’écrit encore

du AB
1
E
=−
u AB (t ) +
dt
RC
RC
La tension uAB(t) vérifie donc une équation
différentielle qui admet comme solution

u AB (t ) = K e



t
RC

+E

On détermine la constante K à l’aide des conditions
initiales : en particulier, lorsque uAB(to) = E, nous
voyons que K = E.
La solution de l’équation différentielle s’écrit donc

On détermine la constante K à l’aide des conditions
initiales : à t = 0 s, uAB(to) = K + E. Nous avons donc
K = uAB(to) – E. Or, lorsque t = to, uAB(to) = 0 V : il
vient K = –E. La solution de l’équation différentielle
s’écrit donc

u AB (t ) = E e



t
RC

t



u AB (t ) = E 1 − e RC 



Remarque : ces solutions décrivent le régime transitoire, mais on retrouve le régime permanent en faisant
tendre t vers l’infini.
Comment déterminer τ graphiquement ?
la charge du condensateur.
• 1ère méthode : les 63 %
On peut calculer que uAB(t = τ) = 0,63 E : partant de t = 0, on atteint le temps τ lorsque la charge
est complétée à 63 % de E (ou la décharge à 37 % de E)



2ème méthode : la tangente à l’origine
τ est l’abscisse de l’intersection de la tangente à l’origine de la courbe uAB(t) avec son asymptote
horizontale.
Démonstration : la tangente du type u (t ) = u '(t = 0) × t + 0 = −
coupe l’asymptote u = E pour – τ ×E × t = E soit t = τ.

E
t = −τ × E × t
RC

La constante de temps τ=RC
caractérise la rapidité avec
laquelle le régime permanent
s’établit et elle est égale à la
durée pendant laquelle le
condensateur emmagasine
63% de sa charge maximale

La durée du régime transitoire
est sensiblement égale à 5 τ
(sensiblement égale à la durée
pendant laquelle le condensateur
est chargé à 99%).

Expression des autres grandeurs électriques
L’évolution de la
charge q(t) est
continue et
décrite par :une
fonction
exponentielle qui croit
en
régime transitoire et
prend une valeur
sensiblement égale à
CE en régime
permanent

=q/C

L’évolution de l’intensité i(t) du courant
est discontinue et
décrite par :
une fonction exponentielle qui décroit
en régime transitoire et prend une
valeur sensiblement nulle en régime
permanent.

i+RC di/dt =0

q+RC dq/dt =CE

Réponse à un échelon montant de tension
CHARGE
Lorsque uAB(to) = 0 V,
tension uAB(t)

Réponse à un échelon descendant de tension
DECHARGE
Lorsque uAB(to) = E,
tension uAB(t)

t
− 

τ
u AB (t ) = E 1 − e 



charge qA(t)

Lorsque qA(to) = 0 C,

t
− 

τ
q A (t ) = CE 1 − e 


t
intensité i(t)
E −
i (t ) = e τ
R
Energie emmagasinée dans un condensateur

Ec =

u AB (t ) = E e
charge qA(t)



Lorsque qB(to) = CE,

q A (t ) = CE e
intensité i(t)

t

τ



t

τ

E − τt
i (t ) = − e
R

1
C.U C2 =1/2 q2/C =1/2 q.uc
2

Le condensateur est équivalent alors à un interrupteur ouvert et à un réservoir d’énergie qui emmagasine l’énergie
électrique maximale


Documents similaires


Fichier PDF tp 4 electricite
Fichier PDF cour4
Fichier PDF serie9 oscillations libres non amorties
Fichier PDF 3506050rlc pdf
Fichier PDF electrocinetique2
Fichier PDF lectrocinetique2


Sur le même sujet..