Livre Gagnon Copie .pdf



Nom original: Livre Gagnon - Copie.pdf
Auteur: Canelle

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word Starter 2010, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 23/10/2016 à 16:32, depuis l'adresse IP 24.48.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 956 fois.
Taille du document: 6.4 Mo (116 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


HISTOIRE DES GAGNON
De qui tous ces Gagnon peuvent-ils descendre ? Il y a deux souches de Gagnon
au Québec.
Pierre Gagnon ou Gaignon, fils de Barnabé et de Françoise Creste, est
laboureur à La Gaignonnière puis à La Ventrouze dans le canton de Tourouvre.
Il épouse Renée Roger vers 1597 à Tourouvre. (Tourouvre a abrité plusieurs des
ancêtres de la Nouvelle-France.)
Le couple a sept enfants. Pierre décède entre fin décembre 1630 et fin novembre
1633. Sa veuve, Renée, vient alors en Nouvelle-France avec trois de ses fils,
Jean, Pierre et Mathurin, et avec sa fille Marguerite. Cette souche se partage
donc en trois branches. Jean Gagnon se marie le 29 juillet 1640 à Beaupré à
Marguerite Cauchon qui lui donnera huit enfants dont deux fils qui se
marieront, Jean et Germain. C'est à Québec que, le 14 septembre 1642, Pierre
Gagnon convole en juste noce avec Vincente Desvarieux. Le couple engendre dix
enfants dont sept garçons : Jean, jumeau d'Anne, se marie avec Marguerite
Racine; Pierre avec Barbe Fortin; Noël avec Geneviève Fortin, sœur de Barbe;
René meurt à l'âge d'un mois environ tandis que Joseph et Raphaël décèdent
dans la vingtaine; Pierre-Paul, prêtre, se noie à Beaupré à l'âge de 63 ans.
Enfin, le 13 septembre 1647 à Québec, Mathurin Gagnon et Françoise Goudeau
unissent leurs destins pour le meilleur et pour le pire. Quatorze enfants naissent
de cette union dont quatre fils qui auront une postérité : Mathurin marié à
Charlotte Cauchon, Vincent à Anne David, Pierre et Joseph aux deux soeurs
Hélène et Marie Cloutier. Mathurin, établi à Château-Richer, à la fois
marchand et cultivateur, est également membre de la Communauté des
Habitants (une compagnie de commerce). Il est venu de France avec sa fille
naturelle, Marthe, qui se mariera en 1650 à Jean Doyon.

Robert Gagnon ou Gaignon, ancêtre de la deuxième souche, est originaire de la
même région que Pierre. Fils de Jean et Marie Geffray, il épouse à Québec, le 13
octobre 1657, Marie Parenteau ou Parentelle, fille d'Antoine et d'Anne Brisson.
De leurs dix enfants, quatre garçons se marieront : Jean à Jeanne Loignon,
Jacques à Marie-Madeleine Rocheron, Pierre à Louise Létourneau et Joseph à
Anne Louineau.
Les petits-enfants des deux souches peuplent la région de Québec, ChâteauRicher, Cap Tourmente, Beaupré, Saint-Joachim, Charlebourg, Saint-Françoisdu-Lac, l'Île d'Orléans, Saint-Vallier, La Pocatière, Rivière-Ouelle, l'Islet, SaintRoch-des-Aulnaies.
Source Renée Desautels généalogiste

Ils venaient du Perche où leur patronyme n'avait pas encore adopté la forme
qu'on lui connait aujourd'hui. Les régistres, les contrats divers et les
engagements parlent des Gaignon, Gangnon, Gaignons, Gaignion ou Gasgnon,
mais il est rarement question de Gagnon. C'est la prononciation en usage de ce
côté-ci de l'Atlantique qui serait responsable de la modification du nom.
Philippe est de la branche de Robert Gaignon et Marie Parenteau
Alice est de la branche de Pierre Gaignon et Vincente Desvarieux
En rouge, la lignée directe

ROBERT GAIGNON
Robert Gaignon est né le 1er mars 1628, à Ventrouze, une petite commune de
200 habitants de la région du Perche. Son père s'appelait Jean Gaignon et sa
mère, Marie Geffray.
On le retrouve au Canada en 1655. Un an plus tard, le seigneur Charles de
Lauzon lui concède une terre de quatre arpents de front à Sainte-Famille de l'île
d'Orléans. Selon le recensement de 1667, il possède déjà 15 arpents défrichés et
sept bêtes à cornes. Sans cesser de travailler la terre, il louera " une pêche à
saumon et autres poissons ", selon Michel Langlois.
Les conditions de son mariage sont originales. Le 3 octobre 1657, il épouse, à
Québec, Marie Parenteau, âgée de 16 ans. Marie était une petite protégée de
Mme Bourdon et de Mme Daillebout, deux Françaises de la haute société qui
gardaient une maison de pension pour jeunes filles abandonnées ou orphelines.
Deux jours avant son mariage à Québec, un contrat de mariage avait été signé, à
Paris, devant le notaire Audouart. Marie était donc venue à Québec comme "
fille à marier ", selon l'expression de Gérard Lebel.
Robert et Marie auront dix enfants. Quatre garçons et deux filles se marieront.
Deux filles deviendront religieuses et deux enfants décéderont.
Plusieurs descendants de Robert Gagnon et de Marie Parenteau s'établiront sur
la Rive Sud du fleuve, à Rivière-Ouelle et à Rimouski principalement. Ils portent
depuis le surnom de Belles-Isles ou Belzile.
Robert et Marie ne quitteront jamais leur ferme de Sainte-Famille. Robert y
meurt le 2 septembre 1703. Marie le suit deux ans plus tard. Ils sont enterrés au
cimetière de Sainte-Famille.
En 1909, le curé de Sainte-Famille, un Gagnon, bien évidemment, inaugure une
croix commémorative sur la terre du pionnier. Il y avait de quoi : cette famille
avait déjà donné à l'Église 62 prêtres. Ce qui n'avait pas empêché les autres
descendants d'essaimer un peu partout et de peupler le pays.

EGLISE SAINTE-MADELEINE DE LA VENTROUZE

C’est dans cette église que Robert a été baptisé le 1 mars 1628
D’autres inscriptions plus récentes rappellent les noms de courageux pionniers
partis s’établir au Canada : Guillaume Landry en 1645, Jacques Le Houx en
1647, Robert Gagnon en 1655. Natifs de La Ventrouze, ils avaient été baptisés
sur la double cuve baptismale de pierre taillée à gauche de l’entrée de cette
église, qui marque la continuité de la vie de la paroisse.

BRANCHE
DE
PHILIPPE
GAGNON

GÉNÉRATION 1

ROBERT GAIGNON ET MARIE PARENTEAU

Ils se sont mariés le 3 octobre 1657 à Notre-Dame de Québec
Robert avait 29 ans et Marie avait 16 ans
Robert est né le 1 mars 1628 à Sainte Madeleine Ventrouze France, fils de Jean
Gaignon et Marie Geffray
Il s’éteint le 2 septembre 1703 à Ste-Famille Ile D’Orléans
À l’âge de 75 ans
Marie est née en 1641 à Saint Nicolas Larochelle France
Elle est la fille de Antoine Parenteau et Anne Brisson
Elle décède le 17 novembre 1705 à Ste-Famille Ile D’Orléans
à l’âge de 64 ans
Ils ont donnés naissances à 10 enfants

LES ENFANTS DE ROBERT GAIGNON ET MARIE PARENTEAU

Jean est né le 16 février 1659 à Québec, il épouse Jeanne Loignon, fille
de
Pierre Loignon et Françoise Roussin, le 29 octobre 1686 à Québec, et le 4
novembre 1718, il épouse Françoise Doré fille de Louis Doré et Jeanne Dufossé
Elisabeth est née le 29 septembre 1661 à Château-Richer, elle épouse Louis
Moreau, un chirurgien, fils de François Moreau et Françoise Dubou, le 21
février 1678 à Ste-Famille Ile d’Orléans, devenu veuve en 1683 avec 2 enfants,
elle épouse Jean Baril, fils de François Baril et Catherine Chaigneau, le 25 mai
1684 à Ste-Famille Ile d’Orléans
Claude est né le 15 avril 1664 à Château-Richer, décès inconnu
Jacques est né en 1666 à Québec, il épouse Madeleine Rocheron, fille de
Gervais Rochon et Madeleine Guyon, le 24 février 1695 à Ste-Famille Ile
d’Orléans

Marie est née le 7 juillet 1668 à Ste-Famille Ile D’Orléans, elle devient
religieuse de la Congrégation de Notre-Dame le 25 juin 1698 à l’âge de 30 ans
où elle prend le nom de sœur St-Joachim
Jean-François est né le 21 août 1670 et décédé le 4 janvier 1688 à Ste-Famille
Ile D’Orléans à l’âge de 18 ans

Pierre est né le 30 janvier 1673 à Ste-Famille Ile D’Orléans, il épouse Louise
Létourneau, fille de David Létourneau et Françoise Chapelin, le 18 janvier
1700 à Ste-Famille Ile d’Orléans
Anne est née le 14 mai 1675 à Ste-Famille Ile D’Orléans, elle épouse Hyppolite
Thivierge, fils de Hyppolite Thivierge et Renée Hervé, le 17 janvier 1695 à SteFamille Ile d’Orléans, veuve en 1703 avec 2 enfants, elle épouse Joseph
Charland, fils de Joseph Noël Charland et Marie Turcot, le 9 mars 1707 à
St-François Ile d’Orléans
Renée est née le 27 février 1678 à Ste-Famille Ile D’Orléans, elle devient
religieuse de la Congrégation de Notre-Dame, où elle prend le nom de sœur
Sainte Agnès
Joseph est né le 15 septembre 1680 à Ste-Famille Ile D’Orléans, il épouse Anne
Louineau , fille de Pierre Luneau et Marie Bertin, le 13 novembre 1710 à
Québec

GÉNÉRATION 2
JEAN GAGNON ET JEANNE LOIGNON
Fils de Robert et Marie Parenteau

Mariée le 29 octobre 1686 à Notre-Dame de Québec
Jean avait 27 ans et Jeanne, 15 ans
Jean est né le 16 février 1659 à Notre-Dame de Québec
Et décède le 16 février 1742 à Rivière-Ouelle à l’âge de 83 ans
Jeanne est née le 14 janvier 1671 à Ste-Famille Ile d’Orléans
Elle est la fille de Pierre Loignon et Françoise Roussin
Jeanne décède le 27 août 1717 à Rivière-Ouelle à l’âge de 46 ans
4 ans après la naissance de son dernier enfant
Ils ont eus 13 enfants
Sur son acte de mariage, on voit que Jean savait écrire et il signe Jean Gagnion

Jean semble avoir eu une vie assez mouvementée
Il est capitaine de milice à Rivière Ouelle en 1730
Le 5 août 1686 il signe un engagement de 20 ans envers le Sieur Vitré en vue
d’exploiter la seigneurie du Bic
Le 23 juin 1687 il habite le Bic. Rupture du traité envers le Sieur de Vitré et bail
de 10 ans d'une ferme en vue d'exploiter la terre du Bic
Le 29 mars 1691 il achète une terre à Ste-Famille Ile d’Orléans et habite la
maison paternel
En 1692 il déménage à Rivière du Loup et achète une terre le 18 avril 1696 à
Rivière Ouelle
Le 13 août 1696, il vend sa terre à l’ile d’Orléans et rachète une terre à Rivière
Ouelle le 1 mars 1697
On le retrouve habitant de Mont Louis Gaspé en 1699 où il est commis au poste
de traite, près de Cap-Chat,
Ensuite de retour à Rivière Ouelle en 1702 jusqu’à sa fin de vie en 1746
Devenu veuf à 58 ans avec 13 enfants dont le plus jeune à 4 ans, Jean se remarie
avec Françoise Doré âgé de 40 ans. Aucun enfant ne naîtra de cette
union

En 1693 il fut jugé et reconnu coupable pour avoir fait un enfant illégitime avec
Marguerite Bouchard

Poursuite fait par le père de Marguerite, Michel Bouchard
Dans la même année de 1693, Michel n'a pas caché l’enfant illégitime né à sa
fille mineure Marguerite. L'enfant a été baptisé à L'Ancienne-Lorette le 17
Septembre par le jésuite Michel-Germain de Couvert. Il a été donné le même
prénom que son père Jean Gagnon. Pour une rare fois dans les vieux registres,
le prêtre ne se contente pas de la triste notation de parents inconnus.
Pour Michel Bouchard, la question n’est pas resté là. Il a demandé la réparation
du jeune homme qui avait séduit sa fille et il l'a poursuivi jusqu'à ce qu'il reçoive
satisfaction. L'affaire a été portée à la Prévôté de Québec qui, le 14 Novembre, a
condamné Gagnon. Ce dernier a interjeté appel le 18 et porté son affaire devant
le Conseil Souverain qui a entendu sur le 23 du même mois. Le tribunal de la
juridiction inférieure avait ordonné Gagnon pour prendre soin de l'enfant et
pour nourrir et l'élever dans la religion catholique et la religion romaine jusqu'à
ce qu'il atteigne un âge de gagner sa vie et d'apprendre un métier. Pendant ce
temps, il doit payer 20 sols par jour à Marguerite Bouchard, en plus de donner
l'aumône de 100 sols aux pauvres du général Hôpital du Québec et à payer 200
livres de dommages et intérêts à la mère. L'affaire a été poursuivie le 22
Décembre 1693 et le 11 Janvier 1694. A cette époque, le Conseil a ordonné la
poursuite être poursuivi "pour des raisons de crime de viol et la subornation et
les médicaments donnés revendiquée à ladite Bouchard afin de lui faire perdre
l'enfant qu'elle était enceinte ". Pendant les procès, l'enfant serait confié à une
infirmière à qui Gagnon fournirait les vêtements nécessaires, en plus de 10 sols
par jour.
La poursuite a pris fin le 27 Février, dans un règlement hors-cour, atteint devant
le notaire Chambalon entre Michel Bouchard et Gagnon et l’avocat, Charles
Aubert de la Chesnaye. Ce dernier a insisté sur la fin du procès, afin, dit-il, de
mettre fin aux poursuites. Une telle poursuite, il a raisonné, ne servirait à
détruire Gagnon et utiliser les actifs de partis, que Gagnon s’occupe de l'enfant,
l'a nourri et soutenu par sa nourrice jusqu'à l'âge de 20, en plus de payer les 230
livres que l'avocat a payé à Michel Bouchard afin de mettre un terme à l'affaire.

Jean n’as jamais connu son fils illégitime,
Marguerite Bouchard semble avoir été une jeune fille volage
Son père Michel Bouchard possédait un cabaret à Québec
On peut lire sur différents actes que Marguerite Bouchard a donné naissance à
quatre enfants provenant de quatre pères différents. L'aìné, Pierre-Jean
Gagnon, né en 1693, fut pris en charge par son père biologique Jean Gagnon,
époux de Jeanne Loignon.
Une fille vient en second, Marie-Françoise Dubroc, dont le père biologique est
Pierre Dubroc, un marchand de Bayonne. Elle est née le 19 octobre 1696 et a été
baptisée le 25 suivant à la Rivière-Ouelle. Marguerite Bouchard épouse François
Dutartre le 29 juillet 1697 et dès le lendemain une entente est signée devant le
notaire Chambalon en vertu de laquelle Dubroc verse 300 livres à Dutartre en
retour de quoi ce dernier accepte de s'occuper de la petite comme s'il s'agissait
de sa propre fille.
Le 11 mai 1698 surviendra la naissance du seul enfant du couple BouchardDutartre, François Dutartre, baptisé le 15 suivant à la Rivière-Ouelle. En fait,
Dutartre n'a jamais connu son fils. Dans un arrêt du Conseil souverain de la
Nouvelle-France en date du 13 juillet 1709 où Marguerite Bouchard renonce à
la succession de son père mort endetté, on indique que son mari François
Dutartre est absent de ce pays depuis douze ans qu'il est passé à l'ancienne
France. Il n'est finalement jamais revenu au pays et est décédé en France.
Finalement, Jean-Baptiste Soucy, que l'on trouve aussi prénommé Guillaume,
dont le père est Guillaume Soucy, un célibataire fils de Jean Soucy dit Lavigne et
de Jeanne Savonnet, naît le 21 juillet 1704 et est baptisé trois jours plus tard à la
Rivière-Ouelle.
Les quatre enfants ont atteint l'âge adulte et se sont mariés. Parmi eux, PierreJean Gagnon, Marie-Françoise Dubroc et François Dutartre ont une
descendance qui s'est perpétuée jusqu'à ce jour

LES ENFANTS DE JEAN GAIGNON ET JEANNE LOIGNON

Jean est né le 11 janvier 1688 à Ste-Famille Ile d’Orléans, il épouse Geneviève
Gamache, fille de Nicolas Gamache et Elisabeth Ursule Cloutier, le 5
septembre 1713 à L’Islet sa descendance prendra le nom de Belles-Iles devenu
au fil du temps Belzile
Marie est née le 17 octobre 1690 à Ste-Famille Ile d’Orléans, elle épouse Pierre
St-Pierre, fils de Pierre St-Pierre et Marie Anne Gerbert, le 27 juillet 1712 à
Rivière Ouelle
Angélique est née le 23 décembre 1692 à Rivière Ouelle, elle épouse JeanBaptiste Hudon, fils de Pierre Hudon et Marie Angélique Gobeil, le 9 janvier
1713 à Rivière Ouelle
Charlotte est née le 26 mai 1695 à Rivière Ouelle, elle épouse Jean-Bernard
Hudon, fils de Pierre Hudon et Marie Angélique Gobeil, le 13 juin 1718 à
Rivière Ouelle

Joseph est né le 21 septembre 1697 à Rivière Ouelle, il épouse Marie Exupère
Trottier Labissonière, fille de Noël Trottier Labissonnière et Marguerite
Thérèse Fafard, le 24 novembre 1738 à Batiscan

Pierre est né en 1699 à Mont Louis Gaspé et décède le 29 juillet 1721 à Rivière
Ouelle à l’âge de 22 ans
Pierre est né en 1701 à Mont Louis Gaspé et décède le 4 novembre 1724 à
Rivière Ouelle à l’âge de 23 ans
Antoine est né le 3 septembre 1703 à Rivière Ouelle, il épouse Marie Reine
Ouellet, fille de Joseph Ouellet et Reine Meneu, le 24 novembre 1727 à Ste
Anne de la Pocatière
Françoise est née le 4 décembre 1704 à Rivière Ouelle, elle épouse Julien
Gresseau, fils de Joseph Gresseau et Nicole Huard, le 21 janvier 1744 et Michel
Bisson, fils de Simon Bisson et Marie Anne Groulx, le 18 novembre 1754 à
Rivière Ouelle

François est né le 8 décembre 1707 à Rivière Ouelle, il épouse Marie Catherine
Morel, fille de Louis Joseph Morel et Elisabeth Pecarer, le 10 janvier 1730 à
Kamouraska
Jean-Baptiste est né le 1 mars 1710 à Rivière Ouelle, il épouse Marguerite
Langlois, fille de Louis Philippe Langlois et Marguerite Lavoie, le 13 août 1736
à Rivière Ouelle

Charles est né le 18 février 1712 et décède le 5 mars 1712 à Rivière Ouelle

Jean Bernard est né le 16 avril 1713 à Rivière Ouelle et décède le 13 janvier 1722
à Rivière Ouelle à l’âge de 9 ans
Pierre Jean, le fils illégitime de Jean est né le 17 septembre 1693 à L’Ancienne
Lorette, il épouse Marguerite Marquet dit Périgord fille de François Marquet dit
Périgord et Marie Louise Galarneau, le 20 juillet 1722 à St-François du Lac

GÉNÉRATION 3
JOSEPH GAGNON ET MARIE EXUPÈRE LABISSONNIÈRE
Fils de Jean et Jeanne Loignon

Ils se sont mariés le 24 novembre 1738 à Batiscan
Joseph avait 41 ans et Marie avait 19 ans
Joseph naît le 21 septembre 1697 à Rivière Ouelle et décède le 30 octobre 1758 à
Rivière Ouelle à l’âge de 61 ans
Marie Exupère naît le 22 décembre 1719 à Batiscan et décède le 28 novembre
1786 à Sainte Anne de la Pocatière à l’âge de 67 ans
Elle est la fille de Noël Trottier Labissonière et Marguerite Thérèse Fafard
Elle est métis de sang
Ils ont eus 10 enfants
Joseph savait écrire

LES ENFANTS DE JOSEPH GAGNON ET MARIE EXUPÈRE TROTIER
LABISSONIÈRE
Joseph est né le 8 octobre 1739 à Rivière Ouelle, décès inconnu
Noël est né le 21 décembre 1740 à Rivière Ouelle, il épouse Marie Anne Bois,
fille de Jacques Bois et Marie Angélique Mignier, le 23 novembre 1763 à Sainte
Anne de la Pocatière
Joachim est né le 6 juin 1742 à Rivière Ouelle et il décède le 2 avril 1763 à
Sainte Anne de la Pocatière à l’âge de 21 ans
Jean Baptiste Gagnon est né le 21 janvier 1744 à Rivière Ouelle, il épouse Marie
Josephe Filteau, fille de Charles Filteau et Madeleine Gagnon, le 6 avril 1769 à
Bécancour
Antoine est né le 4 juillet 1745 à Rivière Ouelle et décède le 3 septembre 1761 à
Sainte Anne de la Pocatière à l’âge de 16 ans

Charles est né le 8 juin 1747 à Sainte Anne de la Pocatière, il épouse Angélique
Beaufort, fille de Joseph Beaufort et Marie Josephe Dubois, le 31 juin 1770 à
Champlain

Prisque est né le 17 janvier 1749 à Saint Anne de la Pocatière, il épouse
Catherine Desparts, fille de Jean-Baptiste Desparts et Angélique Périard, le 3
novembre 1789 à Rivière Ouelle
Louise est née le 24 octobre 1750 à Sainte Anne de la Pocatière et décède le 12
janvier 1760 à Sainte Anne de la Pocatière à l’âge de 10 ans
Judith est née le 26 septembre 1752 à Sainte Anne de la Pocatière, elle épouse
Jean-Baptiste Moyen, fils de Jean LeMoyen et Françoise Lavoie, le 31 juillet
1769 à Rivière Ouelle
Rosalie est née le 30 mai 1754 à Sainte Anne de la Pocatière, elle épouse Paul
St-Laurent, fils de Pierre St-Laurent et marie Renée Lart, le 20 janvier 1772 à
Rivière Ouelle
Marie est née en 1758, et elle décède le 11 janvier 1760 à Sainte Anne de la
Pocatière

GÉNÉRATION 4

NOËL GAGNON ET MARIE ANNE BOIS
Fils de Joseph et Marie Exupère Trotier Labissonière

Ils se sont mariés le 23 novembre 1763 à Ste-Anne de la Pocatière
Noël avait 23 ans et Marie Anne avait 23 ans
Noël est né le 21 décembre 1740 à Rivière Ouelle et décède en 1836 à l’âge de 96
ans
Marie Anne est née le 23 décembre 1740 à Ste Anne de la Pocatière et décède le
21 avril 1806 à Ste Anne de la Pocatière à l’âge de 66 ans
Elle est la fille de Jacques Bois et Angélique Mignier
Ils ont eus 7 enfants

LES ENFANTS DE NOÊL GAGNON ET MARIE ANNE BOIS

Marie Anne est née le 30 juillet 1764 à Ste Anne de la Pocatière et elle décède le
10 février 1774 à Ste Anne de la Pocatière à l’âge de 9 ans et 7 mois
Noël est né le 5 juin 1766 à Ste Anne de la Pocatière, il épouse Marie Reine
Thiboutot, (métisse) fille de Benoni Thiboutot et Brigite Lévêsque, le 5
novembre 1798 à Ste Anne de la Pocatière
Judith est née le 12 mai 1768 à Ste Anne de la Pocatière, aucune donnée n’as été
trouvé de ce qu’elle est devenue
Joseph est né le 20 janvier 1774 à Ste Anne de la Pocatière, il épouse Charlotte
Courcy, fille de Manuel Courcy et Charlotte Soucy, le 13 février 1804 à Ste Anne
de la Pocatière
Antoine est né le 13 novembre 1775 à Ste Anne de la Pocatière, il épouse
Charlotte Thiboutot ( métisse ), fille de Benoni Thiboutot et Brigite Lévêsque, le
13 février 1804 à Ste Anne de la Pocatière

Isaï est né le 26 janvier 1783 à Ste Anne de la Pocatière, il épouse Anastasie
Thiboutot ( métisse ) fille de Benoni Thiboutot et Brigite Lévêsque, le 25 juin
1810 à Ste Anne de la Pocatière

Julie est née en 1784 à Ste Anne de la Pocatière, elle épouse Jean Baptiste
Pelletier, fils de Pierre Pelletier et Madeleine Lévêsque, le 16 janvier 1804 à Ste
Anne de la Pocatière

GÉNÉRATION 5
NOËL GAGNON ET REINE THIBOUTOT
Fils de Noël et Marie Anne Bois

Ils se sont mariés le 5 novembre 1798 à Ste Anne de la Pocatière
Noël a 32 ans et Reine a 14 ans
Noël est né le 5 juin 1766 à Ste Anne de la Pocatière et décède entre 1815-1816,
aucun acte n’as été trouvé
Reine est née le 16 octobre 1784 à St-Rock-des-Aulnais, elle est la fille de Benoni
Thiboutot, (métis ) et de Brigite Lévêsque, elle décède le 10 novembre 1854 à Ste
Anne de la Pocatière à l’âge de 70 ans
Après le décès de Noël, elle épouse Jean Benoni Bérubé, fils de Jean Benoni
Bérubé et Marie Claire Gagnon, le 14 février 1816 à Ste Anne de la Pocatière
(Marie-Claire est de la même lignée d’Alice )
Noël et Reine ont eus 10 enfants

LES ENFANTS DE NOEL GAGNON ET REINE THIBOUTOT

Elisabeth est née le 14 mai 1800 à Ste Anne de la Pocatière, elle épouse
Barthélémy Soucy, fils de François Soucy et Marguerite Thibeault, le 23
novembre 1819 à Ste Anne de la Pocatière
Noël est né le 21 octobre 1801 à Ste Anne de la Pocatière et décède le 24 mars
1811 à Ste Anne de la Pocatière à l’âge de 10 ans
Charlotte est née le 23 septembre 1803 à Ste Anne de la Pocatière, elle épouse
François Bourgelas, fils de Maurice Bourgelas et Marie Anne Thibeault, le 10
février 1824 à Ste Anne de la Pocatière
Isaï est né le 11 août 1805 à Ste Anne de la Pocatière, il épouse Séraphine
Gagné, fille de Noël Gagné et Charlotte Picard, le 19 janvier 1841 à St-Rock-desAulnais
Marie Thècle est née le 2 mai 1807 à Ste Anne de la Pocatière, elle épouse Jean
Pierre Ouellet, fils de Joseph Ouellet et Josette Malenfant, le 8 janvier 1828 à Ste
Anne de la Pocatière
Jean Pierre est né le 26 août 1809 à Ste Anne de la Pocatière, il épouse
Geneviève Ouellet, fille de Pierre Ouellet et Rosalie Boucher, le 11 août 1829 à
Ste Anne de la Pocatière

Salomée est née le 5 novembre 1810 et elle décède le 30 novembre 1810 à Ste
Anne de la Pocatière à l’âge de 3 semaines
Joseph est né le 30 juin 1812 à Ste Anne de la Pocatière, il épouse Emerence
Bourgelas, fille de Maurice Bourgelas et Marie Anne Thibeault, le 26 février
1838 à Ste Anne de la Pocatière
Marie Théophile est née le 26 janvier 1814 à Rivière Ouelle et elle décède le 10
mars 1816 à Ste Anne de la Pocatière à l’âge de 2 ans
Sur son acte de baptême, elle est nommée Marie Théophile Thiboutot, fille
légitime de Noël Gagnon et Reine Thiboutot
Marie Théotiste est née le 26 mars 1815 à Ste Anne de la Pocatière, aucune
donnée n’a été trouvé sur ce qu’elle est devenue

GÉNÉRATION 6
JOSEPH GAGNON ET EMERENCE BOURGELAS
Fils de Noël et Reine Thiboutot

Ils se sont mariés le 26 février 1838 à Ste Anne de la Pocatière
Joseph avait 26 ans et Emérence avait 20 ans
Joseph est né le 30 juin 1812 à Ste Anne de la Pocatière, et il décède le 2 octobre
1882 à St-Onésime Kamouraska à l’âge de 70 ans
Emérence est née le 8 avril 1818 à Ste Anne de la Pocatière, elle est la fille de
Maurice Bourgelas et Marie Anne Thibeault
elle décède le 25 mars 1890 à St Onésime Kamouraska à l’âge de 72 ans
ils ont eus 9 enfants

LES ENFANTS DE JOSEPH GAGNON ET EMERENCE BOURGELAS
Joseph est né le 19 janvier 1839 à Ste Anne de la Pocatière, il épouse Salomée
Emond, fille de Joseph Emond et Angélique Pelletier, le 18 octobre 1864 à Ste
Anne de la Pocatière
Chrysologue est né le 9 avril 1841 à Ste Anne de la Pocatière et décède le 16 août
1844 à Ste Anne de la Pocatière à l’âge de 3 ans
François est né le 27 février 1843 à Ste Anne de la Pocatière, il épouse Victoria
Lévêsque, fille de Germain Lévêsque et Adèle Ouellet, le 3 juillet 1877 à StPacôme Kamouraska
Delvina est née le 6 mai 1845 à Ste Anne de la Pocatière, elle épouse François
Roy, fils de David Roy et Zoé Lacroix, le 26 novembre 1866 à Québec St-Roch
Arthémise est née le 11 avril 1847 à Ste Anne de la Pocatière, elle épouse
Paschal Ouellet, fils de André Ouellet et Pauline Lévêsque, le 21 juin 1871 à Ste
Anne de la Pocatière

Henriette est née le 10 novembre 1848 à Ste Anne de la Pocatière, elle épouse
Augustin Ouellet, fils de Didace Ouellet et Clarisse Lemieux, le 6 septembre 1870
à St-Onésime Kamouraska

Philippe est né le 14 avril 1851 à Ste Anne de la Pocatière, il épouse Délima
Sirois, fille de Joachim Sirois et Virginie Bernier, le 16 septembre 1884 à StOnésime Kamouraska
Elzear est né le 28 février 1853 à Ste Anne de la Pocatière, il épouse Emma
Blanchette, fille de Damase Blanchette et Rosalie Lemieux, le 17 juillet 1876 à
Windsor
Ligori est né le 22 mars 1857 à Ste Anne de la Pocatière
Il est au recensement de 1881 à St-Onésime Kamouraska avec ses parents, il est
âgé de 24 ans, ensuite aucune donnée n’as été trouvé sur lui

GÉNÉRATION 7
PHILIPPE GAGNON ET DELIMA SIROIS
Fils de Joseph et Emerence Bourgelas

Ils se sont mariés le 16 septembre 1884 à St-Onésime Kamouraska
Philippe a 33 ans et Delima a 20 ans
Philippe est né le 14 avril 1851 à Ste Anne de la Pocatière et il décède le 26 juin
1937 à Ste Camille Cookshire à l’âge de 86 ans
Delima est née le 18 janvier 1864 à St-Onésime Kamouraska, elle est la fille de
Joachim Sirois et Virginie Bernier
Elle décède le 15 mai 1936 à Ste Camille Cookshire à l’âge de 72 ans
Ils ont eus 14 enfants

Philippe Gagnon et Delima Sirois

LES ENFANTS DE PHILIPPE GAGNON ET DÉLIMA SIROIS

Caroline est née le 9 août 1885 à St-Onésime Kamouraska, elle épouse Louis
Sylvester, fils de Georges Sylvester et Louisa Dufoe, le 11 février 1907 à Wilton,
Hillsborough, New Hampshire

Philippe est né le 20 février 1887 à St-Onésime Kamouraska, il épouse Alice
Gagnon, fille de Ovide Gagnon et Elise Rouleau, le 17 janvier 1916 à NotreDame des Bois Compton

Angéline est née le 2 mai 1888 à St-Onésime Kamouraska, sur son acte de
baptême, il est écrit Rose Anna, elle épouse Rudolph Jarest, fils de Pierre
Antoine Jarest et Sophia Liberty, le 11 août 1908 à Wilton, Hillsborough, New
Hampshire

Arthémise est née le 22 avril 1889 à St-Onésime Kamouraska, elle épouse Louis
Ernest Landreville, fils de William Landreville et Odile Bernier, le 31 juillet 1919
à Notre-Dame des Bois Compton
Elle épouse en seconde noce, Mederic Joseph Rheault, fils de Zoël Rheault et
Exilia De Rois, le 6 février 1951 à St-Augustin Manchester

Joseph est né le 4 mai 1891 à St-Onésime Kamouraska, il épouse Blanche
Lemieux, fille de Alfred Lemieux et Claudia Marquis, le 11 septembre 1928 à StAntonin Rivière du Loup

Ernest est né le 18 mars 1893 à St-Onésime de Kamouraska, il épouse Delina
Mary Plante, fille de Frank Plante et Delima Lafortune, le 22 avril 1918 à
Milford, New Hampshire, USA

Marie est née le 26 février 1894 à St-Onésime Kamouraska, elle épouse Earl
Stillman Broderick, fils de Thomas Broderick et Flora Sinclair le 20 novembre
1922 à Milford, New Hampshire, USA

Elzéar est né le 14 mars 1896 à St-Onésime Kamouraska, il décède le 1
novembre 1960 à Manchester, Hillsborough, New Hampshire

Virginie est née le 5 mai 1898 à St-Onésime Kamouraska, elle épouse
Barthelemy Pelletier, fils de Barthelemy Pelletier et Philomène Bérubé le 20
novembre 1922 à Wilton, Hillsborough, New Hampshire, USA

Delima est née le 3 octobre 1899 à St-Onésime Kamouraska, elle épouse Joseph
Etienne Parmentier, fils de Adolphe Parmentier et Marie Héroux le 13 juin 1921
à Weymouth, Norfolk, Massachusetts

Alphonse est né le 27 mai 1901 et décède le 14 octobre 1901 à St-Onésime
Kamouraska à l’âge de 6 mois

Diana est née le 31 décembre 1902 à Wilton, Hillsborough, New Hampshire, elle
épouse Willie Sweeney, fils de Andrew Sweeney et Virginie Mainville, le 29
juillet 1927 à Wilton, Hillsborough, New Hampshire
Eugène est en 1904 à Wilton, Hillsborough, New Hampshire, il épouse Clarisse
Bolduc, fille de Achille Bolduc et Lucie Dupuis, le 15 juin 1931 à St-Ephrem de
Beauce

Alphonsine est née le 30 mai 1908 à Windsor Québec, elle épouse John Georges
Nadeau, fils de Clifford Nadeau et Hélène Dubreuil, le 4 février 1958 à Wilton,
Hillsborough, New Hampshire




Télécharger le fichier (PDF)

Livre Gagnon - Copie.pdf (PDF, 6.4 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP







Documents similaires


livre gagnon copie
livre gagnon copie
pierre dagenais
famille beaudry
les petits enfants de mame massamba sassoum diop
naissances merck 1792

Sur le même sujet..